Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP-Lieu] Salle du Trône

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Lauranna

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 24 Jan - 9:00

Après avoir fermé l'ancienne salle du trône qui était devenu un peu obsolète, la nouvelle toute neuve ouvrit ses portes aux publics.


Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 28 Fév - 22:06

    Le cardinal Matthieu avait quitté le confort de sa voiture et se dirigeait désormais, accompagné de son valet et d'un autre royal, vers le lieu du rendez-vous. Voila bien longtemps qu'il n'était pas revenu dans ce palais. Au passage de certains couloirs ou antichambres lui apparaissaient des souvenirs du temps où il vécu ici, auprès de sa bien aimée cousine Élisabeth. C'est ainsi sans hésitation aucune qu'il reconnu d'un seul coup d'œil les portes de la salle du trône, ainsi l'avenir du royaume allait se dérouler dans la plus prestigieuse des salles. Faut croire que la couleur pourpre de sa robe en disait bien des choses puisque l'huissier, sans nul doute averti, s'inclina de suite bien bas, lui demandant de patienter quelques instants avant d'annoncer à son maitre la venue de son cousin, le Cardinal Secréataire d'Etat.


Dernière édition par Matthieu le Dim 28 Fév - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
V. le Valet
P.N.J.
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : St Pierre de port

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 28 Fév - 22:54

Valet en mission auprès de Cousin missionné

Suite aux ordres de sa maitresse (ici) le Valet était à Paris, il avait dormit chez G. Valet d’une grande maison parisienne, et amie de longue date. Le voila donc à samedi, avec pour idée d’aller trouver le Cousin Matthieu Camerlingue.

Cousin trouvé, trois, quatre glissades, des courbettes. Insertion au Louvre. Il meurt d’envie d’aller saluer les cuisines, de gravir les marches du Palais pour saluer de vieilles connaissances d’une époque ou il fut Valet émérite de la Princesse Royale.

Princesse qui est encore à Reims pour cause de fin de mandat de mairesse, et grossesse. Il se demanda comment elle allait réussir à quitter Reims sous le nez de Romeuf pour filer à paris. Il ne la laisserait jamais faire. Il eu un sourire, et continua de coller ses pas à ceux du dit cousin.

La Grande Salle, il ne bronche pas, il sera les yeux et les oreilles d’une Elisabeth trop loin pour reagir rapidement. Sa chance était que le personnel commandant fut changé et que personne en connaissait son visage, puisque cela faisait presqu’un an que le V. n’avait pas remis les pieds au Louvre ca datait du Bal d’Evry.

Honneur, et mise en place, V. reste dans l’ombre du Secrétaire d’Etat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 2 Mar - 0:45

Vu que le Roy ne siégeait que rarement en salle du trône, contrairement aux croyances populaires, vu qu'il n'y avait généralement rien à y faire, cela faisait à peine quelques minutes lorsque l'huissier annonça l'arrivée du Cardinal. Et bien, au moins il n'aurait pas attendu longtemps, et de toute façon il n'en avait pas le coeur. Pour le lendemain, il devait se préparer pour aller recevoir la Princesse de Sang Royale anglaise, et il n'avait certes pas envie de rester ici trente ans, le séant pas si confortablement installé que certains le croyaient.

Droit, l'allure fière et où pointait une certaine prestance, couronne royale posée avec précaution sur le chef, il fit donc entrer le Cardinal.
Les yeux mêlés d'émeraude & d'azur se posèrent sur le prêtre, et attendit qu'il prenne la parole le premier, comme le voulait la bienséance et le protocole.

D'ici quelques instants tout au plus, la Régente devait bientôt entrée, et pourrait s'assoir sur le trône habituellement réservé à la Reine, mais en l'absence de telle, réservé à la Régente.
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 2 Mar - 1:11

Recemment nommé régente à la place d'un regent absent qui avait laissé son neveu gouverner sans enteriner aucune des decisions prise au conseil d'Etat, qui donc par le fait avait renoncé à sa charge de regent, pour reapparaitre comme un Deus ex machina sortit d'une boite de Pandore sans qu'il ai jamais mis une chausse en salle du conseil pour savoir de quoi il retournait et qui se permettait de desavouer sans aucun fondement les decisions qu'il avait laissé prendre, Léonore, tante du roi, donc sa plus proche parente, juge d'armes du royaume qui avait enfin pu redonner un semblant d'organisation et de consistance à une institution laissée à l'abandon par le meme ex regent qui n'avait meme pas su prendre une decision par rapport à l'ancienne juge d'armes qui ne fichait rien, entra dans la salle du trone au moment où l'huissier l'annonçait.

Sourire à son neveu, chienchiens enrubannés à sa suite, la duchesse fit une reverence, meme etant regente elle n'en etait pas dispensée, et elle monta les marches vers le trone pres de son neveu.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 2 Mar - 2:53

    Après avoir laissait ses dernières indications à son valet personnel, qui ne pouvait naturellement point assister à cette réunion "extraordinaire", Le cardinal Matthieu prit une bonne respiration avant de se diriger, d’un pas décidé, vers le schismatique Louis-Edouard, assis sur le trône. Après toutes ses années, c’était la première fois qu’il allait rencontrer enfin ce fameux parent qui un beau matin apparut d'on ne sait où, tel un don du ciel. Autrefois sauveur de la France, il se révélait aujourd'hui à en être le fossoyeur. Pourquoi un tel changement? Il n’y avait hélas à cette question que des soupçons concernant des conseils mal avisés d’un grand aumônier.
    Arrivait à une distance suffisante et avec l’agilité d’un courtisant, qu’il fut jadis, il s’inclina bien bas devant le prétendant au trône et sa tante, qui venait de prendre fraichement sa place revendiquant ainsi son titre de régente. Le moment libérateur tant attendu où, tirant enfin les autorités royales de leur fatal aveuglement, leur fessant sentir tout le danger de leur folie et la nécessité absolue de revenir en arrière, était arrivé. Avec des effets soignés et préparés c'était au prince de l'Église d'ouvrir le débat:


    Votre Majesté, Mademoiselle la duchesse,
    commença-t-il comme preuve d'une volonté de réconciliation, j'ai répondu à votre invitation car je porte un grand respect à votre famille ainsi qu'une immense espérance quand à une nouvelle entente entre le Royaume et la Sainte Église. Je crois devoir faire une nouvelle fois le sacrifice de vous déplaire et de vous contredire dans votre entreprise schismatique. Songez aux très grandes conséquences de la résolution d'icelle, aux conflits que vous apportez à vos sujets qui sont torturés entre leur foi et leur fidélité. Songez surtout au grand mal qui s'ensuivra en privant vos âmes du paradis éternel. Songez à la grande trahison que vous faites à l'égard du Créateur, celui dont vous tenez votre pouvoir, en ne reconnaissant plus Sa Parole et Sa Sainte Église !



Dernière édition par Matthieu le Mar 2 Mar - 12:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 2 Mar - 3:49

Alors que les grandes portes de la salle du trône s'ouvrait lentement, la Régente fit apparition à ce moment-là, d'une ponctualité sans faille comme toujours, et avec cette habituelle grande classe dont on ne se lassait jamais de constater, et qui dénotait largement de celle que certains grands du Royaumes ou d'ailleurs, ou de petits qui en prenaient les airs de grands. Soupir en constatant que la garde canine royale est là aussi. Décidément, pour rien au monde elle ne se séparerait de ces petits trucs mous aboyeurs chiants à peine poilus.

Petit soupir consterné.

Le Roy allait donc s'empressait d'échanger quelques paroles envers sa tantine royale adorée lorsque le prétendu "cousin" Cardinal entra.
Haussement de sourcil dès les premiers mots. Le haussement de sourcil s'étire encore plus lorsqu'il entend la suite. Déjà, le Roy qui avait à coeur de défendre une véritable foy sentit qu'il avait beaucoup de choses à dire, mais il maîtrisa sa passion dans les mots, sans toutefois omettre de replacer les choses là où elles doivent être.


Bonjour Eminence.

Les mots étaient lâchés, glacials, aucune once de sympathie n'émanant dans sa voix. Il était certes Roy - que l'Eglise le veuille ou pas d'ailleurs, vu que ce n'est pas elle qui en décide - mais il détestait les ronds de jambes et et politesses inutiles.

Votre Majesté ? Et nous qui avions cru entendre dire que l'Eglise et le Remensis ne nous reconnaissaient plus que comme prétendant au trône, et non plus comme Roy ! Bien que cela ne soit pas du ressort de l'Eglise ou d'un Etat étranger de nous reconnaître Roy ou non, soyez au moins dans la continuité des paroles de vos maîtres en notre présence, nous détestons les deux poids deux mesures.
De plus, nous tenons à vous rappeler que les convenances pour la Régente sont de l'appeler Altesse, ou bien alors Votre Seigneurie, puisqu'elle est Pair, et non point Votre Grasce.


Le regard azuré et vert du jeune homme de 15 ans parcouru attentivement la réaction du prêtre. Si Louis-Édouard n'aimait certes pas l'inutilité de certaines choses, il était par contre très strict sur les convenances et la bienséance à avoir. Non point par orgueil ou attachement aux titres, mais par respect de la personne. Il exigeait le même respect envers ses proches ou sa personne qu'il se l'exigeait de lui-même envers les autres.

Bon, nous n'allons point davantage nous attarder sur ce domaine, nous ne sommes pas ici pour cela.

Il se souvint des paroles de l'hommes d'Eglise en face de lui, et poursuivit.

Mais nous ne demandons nullement à nos sujets de choisir entre Foy et Fidélité. Car le schisme ne consiste point en une nouvelle Foy, mais bien en une nouvelle Eglise, qui respecte la même Foy, vu que la vôtre, d'Eglise, n'a nullement su accomplir sa mission jusqu'à présent, celle-ci ne perdurant que par le travail de quelques clercs de terrain, qui assurent tant bien que mal leur mission.
Alors, nous ne croyons nullement en la trahison envers Dieu, qui est un principe souverain en notre coeur. La seule trahison dont vous pouvez nous accabler, c'est de celle d'envers le pouvoir de l'Eglise sur notre Royaume.
Et ne nous dites point que c'est le contraire, car celle-ci ne s'active à nouveau depuis peu que depuis qu'elle a eu vent des rumeurs du schisme que nous prévoyions.


Le Rohan-Valois s'interrompt quelques instants, juste le temps que ses paroles s'imprègnent à l'esprit du Cardinal. S'ils voulaient discuter de l'avenir intemporel du Royaume, il fallait que chacun expose son point de vue et le fasse comprendre par l'autre. Sans compréhension mutuelle, cette discussion n'aboutirai point à quelque chose de constructif. Alors autant mettre tout ceci au clair dès les premières paroles échangées.

Cependant, ne vous méprenez pas sur nos intentions. Si vous êtes ici, ce n'est pas pour absolument réaffirmer le schisme, mais bel et bien pour voir si une solution pourrait être envisagée pour le bien des sujets de notre Royaume.

Les mots avait été certes durs, le ton glacial et les premières phrases équivoques quant à la manière de pensée du Souverain de France & de Navarre, mais la main tendue était là également.
Il tourna délibérément le regard vers sa tante en croisant le sien, exprimant ainsi de manière claire que c'était à elle de prendre la parole dans cette conversation à trois - il n'avait point envie que le Cardinal ne lui prenne la parole bien qu'il se douta que sa royale tantine se laisse faire -.
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 2 Mar - 15:55

La tantine avait ecouté son neveu parler. Celui-là meme à qui les faquins aux langues trop bien pendues afin de dissimuler la vacuité de leur esprit ne reconnaissaient pas assez de maturité pour gouverner venait de s'exprimer avec bien plus de solidité dans son argumentaire qu'ils n'en auraient jamais là bas perdus dans leurs vignes.
Les chiens à ses pieds, s'amusant sagement à machouiller les franges du tapis, elle sourit pendant que le roi parlait. Chaque mot était pesé, choisi avec soin, dit avec la prestance d'un roi. Elle esquissa un petit sourire en coin lorsque le roi remit les pendules protocolaires à l'heure. Mais elle ne pipa mot à ce sujet.
Le roi esquissa un mouvement vers elle, lui indiquant là qu'il lui laissait la parole. Elle remercia d'un signe de tete et d'un sourire affectueux. Puis elle porta son regard vers le cardinal.


Eminence, comme vient de vous le dire Sa Majesté, l'acte schismatique que votre Eglise nous reproche n'est en rien un acte de reniement de la Foi. Il est un acte de remise en cause de la hierarchie de l'Eglise, et surtout de son laxisme. Vous devez bien reconnaitre que depuis l'Avenement de Pascal, rien n'a ete fait pour que la Foi rayonne dans ce monde. Urbain est le Troisieme Souverain Pontife de l'Eglise Pascale, en considerant que Pascal fut le premier. Pascal avait commencé à etablir les fondations de son Eglise. Malheureusement, il a ete rappellé à Dieu avant d'avoir fini. A l'époque, Lambert des Traits etait le cardinal camerlingue. Le dogme aurait pu etre terminé. Mais non, rien. Puis Il fut elu pape, et Charles fut nommé camerlingue. Et là encore, durant tout le pontificat de Adeodat, aucun dogme, aucun droit canon ne furent proclamé. Pourtant ma condisciple Medelice, à l'epoque cardinale-heraut avait commencé à ecrire un droit canon qu'elle avait donné à Charles avant de se retirer dans un couvent de Sienne. Enfin Urbain fut elu pape. Et là, depuis tout ce temps, rien toujours rien.

Comprenez que la situation ne pouvait plus durer. La Foi dans le monde ne pouvait continuer d'etre laissée ainsi à l'abandon. Des gens ont voulu aider l'Eglise. On les a evincé. Et comme vous l'a dit Sa Majesté, il a fallu que des rumeurs de schisme arrivent jusqu'aux oreilles somnolentes du pape Urbain pour qu'il se reveille enfin et publie un droit canon ecrit depuis des mois et meme pas de sa main, et pour qu'il vous demande à vous d'ecrire un dogme qu'il ne connait meme pas. Il est le pape. Et pourtant qu'a-t-il preché? Sans dogme comment pouvait-il guider le monde dans la lumiere de la Foi? Et avant lui Adeodat? L'Eglise est coupable de grands manquement envers Dieu, et surtout envers les fideles que Dieu lui meme lui a confié. Il serait temps que l'Eglise fasse son mea culpa publiquement, et que le pape reconnaisse ses manquements. Et qu'il ne dise pas qu'il n'a pas eu le temps de faire ce que vous faites vous, Eminence, qui etes hommes d'Eglise depuis bien moins longtemps que lui.

Comme vous le voyez Eminence, la volonté de Sa Majesté n'est pas de detourner son peuple de la Foi. Bien au contraire. La volonté du Roi est justement de permettre à son peuple de la retrouver, qu'on lui redonne le chemin vers la Parole Divine Revelée.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 3 Mar - 3:44

    Le cardinal Matthieu ne broncha pas, il savait que l’utilisation de ce prédicat honorifique allait troubler son interlocuteur. La finesse de ce message de réconciliation était surement trop discrète pour en comprendre toute la signification. L’on ne devait pas y voir en effet une brisure dans la continuité de la Sainte Mère Église, mais plutôt une projection faite vers un futur meilleur où Elle aurait le plaisir, puisque la réconciliation achevée, de l’appeler "Majesté". Toutefois, il ne voulait point s'attarder sur ces petites choses et préféra de suite s’attaquer aux grandes.

    Ah monsieur, dit-il d’un ton déconcerté, j’aimerai tant pouvoir me ranger à vos augustes propos si ces derniers n’étaient hélas, pas aussi fallacieux. Car vous ne me tromperez point, c’est bien une nouvelle religion ainsi qu’une nouvelle église que vous voulez instaurer ! il sorti alors de sa robe un morceau de papier. J’ose reprendre les termes de votre décret: "Nous décrétons l’abolition de la Religion Pascale… [et] la mise en place comme NOUVELLE RELIGION d’Etat de la NOUVELLE FOY par la Sainte Eglise de la Révélation, BRANCHE de l’EGLISE CHRETIENNE." Comment peut-on, d’un côté, se dire défenseur de la vraie foi pascalienne, qui fut instruite par le Prophète Pascal, alors que de l’autre l’on aboli Sa Sainte Église et l’on instaure une autre sœur de celle Chrétienne? Dois-je reparler que l’Eglise Catholique se dit détentrice d’une fausse foy infirmée par Pascal lui-même ? Si vous ne croyez, rien qu’en cela, nullement à la trahison envers le Créateur c’est que ce principe souverain en votre cœur est souillé, comme l’est, je le crains, votre foy. De même, que cela ne vous en déplaise, la Sainte Eglise du Créateur a son mot à dire quant à la personne qui se dit être le légitime héritier du Trône Terrestre du Tout-Puissant sur lequel elle entend se poser par grâce divine. Ainsi Sa Sainteté a-t-elle bien fait de ne plus vous reconnaitre comme tel. Songez encore que si, sur un simple fourvoiement, vous deviez apporter l'obscurantisme dans ce royaume, vous seriez la personne la plus maudite qui fût jamais et que l’on honnirait votre nom mille ans encore après votre mort ! l’on vous connaitra dans l’histoire comme étant "le Roi, qui se disait défenseur de la vraie foy alors qu’il en était au contraire le fossoyeur !"

    Le cardinal s'emportait quelque peu et, pour ne pas oublier le ton courtois du début, fit une pause. Une fois celle-ci faite, décida-t'il de répondre aux paroles de la Régente.

    Mademoiselle, il est important, je pense, d'apporter un approfondissement concernant le Dogme de la Sainte Eglise Pascale. Même si écrit dans sa forme par mon humble personne, il n'en reste pas moins inspiré par la Vérité Divine, puisque tiré des notes de Saint Père Pascal et des témoignages de ses contemporains. Il a donc, a travers son prophète, le Très-Haut pour auteur.
    Sinon, pour ce qui concerne le laxisme de la Sainte Eglise, je ne peux dire qu'icelle a manqué à sa divine mission, mais plutôt qu'elle a mit du temps à la comprendre. Je me dois de rappeler que la Sainte Église n'a que deux ans et que les premières années sont toujours les plus difficiles. "Rome ne sait pas construite en un jour", comme l'on dit si bien.
    Aujourd'hui, elle s'affaire avec conviction à rattraper son retard. Elle a en effet publier récemment un droit canon, ses théologiens s'activent à la rédaction de textes doctrinaux et dogmatiques afin d'expliquer au mieux la Parole du Créateur. Elle a instauré également la préfecture de l’Enseignement pascalien, institut dirigée par Monseigneur Son Altesse qui a pour mission de gérer les séminaires de formations des clercs en devenir, afin que ces derniers puissent diffuser correctement la dite Sainte Parole à vos sujets. Face à tout cela, même si vous n'avez d'égard à Sa Sainteté, ce que je puis comprendre, au moins respectez les clercs qui s'activent eux pour la Gloire de la Sainte Eglise et donc pour celle du Créateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 3 Mar - 4:39

Les sourcils du Souverain Royal s'arquent, le visage balloté entre perplexité et agacement. Le Clerc avait choisir de rebondir sur une seule partie des propos du Roy, et en plus, la moins intéressante, et n'avait su saisir le message qu'avait voulu faire comprendre le jeune homme au Lancaster. S'il avait pu, il aurait pousser un long soupir de désespoir, mais il ne se le permit pas. Son visage se figea plutôt sur une neutralité choisie, et il décida d'être plus direct sur ses intentions. Il n'avait pas envie de blablater trente ans sur des concepts théologiques dont au fond, le commerçant ou le paysan lambda n'avait rien à fiche, et à vrai dire, lui pas tellement davantage.
Il écouta avec tout autant d'intérêt la réponse du Cardinal aux sages paroles de la Régente, puis finalement, répondit sans attendre, ses mots étant toutefois réfléchis et soigneusement choisis.


Il est étrange de s'adresser à son interlocuteur en l'insultant en jugeant ses propos fallacieux, plutôt que d'essayer de comprendre ce qu'ils veulent dire. Nous vous en conjurons, Eminence, nous ne vous avons point ici pour parler théologie pure, car à vrai dire cela ne m'intéresse pas.

C'était agaçant de tout devoir expliquer, alors qu'il avait pensé que son "invité" comprendrait aisément ce qu'il avait voulu dire. Et bien, il constatait que ce n'était pas le cas. Il lui fallait donc tout expliquer avec des paroles plus directes, ce qu'il faisait.

La Foy, ce n'est pas un ballon que l'on pourrait considérer comme étant d'un côté d'une rive ou à son opposer. La Foy, ce n'est point un tel objet, nul doute que jusque là, nous ne vous apprenons rien. Alors cessez de jouer avec la "vraie" ou "fausse" Foy, car nous parlons de la même Foy, bien que pour l'instant nos mots diffèrent pour en parler.
Ce que nous essayons de vous dire sans détour, c'est que cette annonce était davantage symbolique qu'autre chose. Nous l'avons faites et avant cela, laisser filer les rumeurs de schisme sans les étouffer pour une bonne et simple raison... Nous avions, au fond de notre coeur, sincèrement plus qu'assez que l'Eglise traite ses fidèles avec tant d'indifférence. Qu'elle soit là ou pas, au fond, cela ne changeait rien à la vie des gens, car pour beaucoup elle semblait les avoir abandonné. À part comme nous l'avons dit déjà, quelques clercs de terrains qui arrivaient à maintenir la Foy de ci de là, l'Eglise Pascale ne semblait être plus qu'une Eglise fantôche là pour décorer et donner quelques pouvoirs à un Pape totalement absent et à l'opposer de ce que des fidèles peuvent attendre de lui.

À ce terrible constat, il y avait peu de solutions.

La première, nous aurions pu ne rien faire, là aurait été le plus facile. Mais nous ne nous pouvions accepter cela. Nous sommes peut-être un Roy jeune, mais point sot ou totalement désintéressé de l'avenir de l'âme de ses sujets en fervent croyant que nous sommes.

La deuxième solution aurait été alors de faire une annonce ou missive à l'Eglise Pascale pour lui faire parvenir nos inquiétudes ou un avertissement. Mais à part un effet d'annonce sur l'Eglise qui aurait un peu bouger mais pour peu de temps, cela n'aurait servi strictement rien.

Restait alors la troisième solution. Un acte clair, fort, mesuré mais qui ferait saisir à l'Eglise toute l'ampleur des dégâts qu'elle avait causé de par son inaction conséquente. Et en cela, seul un acte symbolique tel qu'un schisme aurait pu être efficace.
Le schisme était là pour démontrer autant le fait que la religion Pascale aurait pu être assimilée à celle abolie avant elle, et que cela ne dérangeait finalement que fort peu de personne d'y revenir d'une quelconque manière que ce soit. Aujourd'hui, à part les clercs Pascaliens et quelques personnes agitées ou hommes avides de pouvoir, cela n'a provoqué que peu de choses en notre Royaume. Si l'Eglise Pascale avait été présente là où elle aurait dû, vous conviendrez du fait que les conséquences de notre annonce Royale auraient dû être bien pire. Or ce n'est pas le cas.

Alors, vous tempérez l'échec de l'Eglise en affirmant qu'elle n'a que deux ans. Mais voyez, en deux ans, où nous en sommes ! Là où justement, une Eglise à son fondement, doit être des plus présentes... il n'y avait rien ou presque, car que vous le vouliez ou non, bien qu'elle compte dans ses rangs des personnes compétentes et de terrain, cela ne compensera jamais des fondements absents.


Le Rohan-Valois se tut un instant, fixant intensément de son regard où se mêler l'azur et l'émeraude l'homme en face de lui, et reprit sur un ton plus personnel, à la première personne.

Sachez que je n'en ai strictement rien à faire de mes détracteurs, de la haine, des prétendants au trône qui se découvrent, des faux Régents, des avides de pouvoir, et même du mépris du peuple envers moi. Je ne suis pas sur ce trône que vous voyez là pour me faire aimer, comme je n'y ai jamais été pour le pouvoir. Je suis là pour mon peuple, même si cela passe par le fait qu'il me haït et ne comprend pas mes actes. Les sentiments m'importent peu, seul la pérennité de ce Royaume et l'avenir de ses habitants m'importent. Et je n'hésiterai pas une seconde à m'attirer les foudres de l'Eglise ou même du Très-Haut si cela permettrait de les sauver, soyez en sûr.

Tout en parlant, son dos avait quitter le dossier droit du trône, sa tête s'était penchée vers l'homme d'Eglise, et ses mains appuyées sur les accoudoirs du trône pour qu'il puisse s'avancer du buste. Son regard déterminé ne bougea pas d'une once pendant encore quelques instants, puis Louis-Édouard se remit en place normalement pour se reprendre, et usa à nouveau de la deuxième personne du pluriel au lieu de la première du singulier.

Alors, si l'Eglise Pascale apprend de ses erreurs et prend des engagements sincères et durables pour l'avenir spirituel de nos sujets, nous sommes prêt à revenir sous son giron...

Il marqua une pause.

... Sinon, nous n'aurons aucun regret de poursuivre cette entreprise schismatique, quitte à ce que l'on honnit notre nom pendant mille ans. L'avenir de mon Royaume vaut bien plus plus que notre nom, nous le craignons.

Le message était on ne peut plus clair, et s'il ne comprenait pas la main tendu, alors il ne voyait pas quoi faire d'autre. La balle était dans le camps du Cardinal, pendant que la Foy elle, réchauffait le coeur du jeune homme de 15 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 3 Mar - 5:06

Leonore ecoutait ce que son neveu disait. Un roi immature hein? Et bien voilà un roi qui avait bien la tete sur les epaules et qui avait un courage que beaucoup auraient du lui vouloir au lieu de le jalouser comme ils faisaient.

J'ai aussi quelques remarque Eminence. Le pape publie un droit canon, mais quel dogme doit-il proteger puisqu'il n'a pas encore ete revelé reellement aux fideles. Vous avez une communauté de croyants, que vous baptisez ou que vous mariez, mais sur quoi ce base ces sacrements? Je vois des gens prier, bonne chose me direz vous, mais qui tirent leurs prieres du christianisme que le pascalisme a aboli, qui citent les evangiles que le pascalisme a aboli. Voyez dans quel etat de confusion l'Eglise Pascale a mis le monde. Les fideles se disent pascalien, mais continuent de prier suivant le dogme chretien. Le bapteme lui meme est partie essentielle du dogme chretien puisqu'il tire son nom et son caractere sacré du bapteme du Christ par Jean Le Baptiste son cousin et prophete. Alors voyez que la decision du roi que vous cessez pourtant de reconnaitre ne manque pas de pertinence.

Nous voulons simplement que l'Eglise Pascale choisisse enfin une bonne fois de reveler son dogme, de le precher reellement au lieu de laisser les fideles dans la confusion. Rome ne s'est pas faite en un jour, non, effectivement. Mais il n'a pas fallu non plus 1650 ans à Pascal pour faire abolir des foi pluriseculaire pour le christianisme et plurimillenaire pour le judaisme.

Comme par hasard, un droit canon qui aurait du etre publié il y a fort longtemps est publié ces jours ci. Comme par hasard, vous etes là devant nous pour nous dire qu'il faut du temps pour faire un dogme. Le temps vos predecesseurs l'ont eu. Et ce que vous faites depuis quelques jours, il ne leur aurait pas fallu plus de temps pour le faire alors que Pascal etait encore pape. Alors cessons monsieur le cardinal ce genre d'excuses qui pour le coup sont falacieuse. Faites le mea culpa de l'Eglise que vous representez. Reconnaissez le courage de mon neveu, qui se soucie autant que vous et certainement bien plus que le pape, du salut de l'ame de ses sujets. Car c'est bien son acte que vous jugez scandaleux qui fait que les autorités ecclesiastiques que vous representez ce jour ici meme se souviennent qu'ils ont des fideles à guider, et decident de se remuer pour enfin, enfin, se remuer la soutane pour s'en donner les outils.

Non, Rome ne s'est pas fait en un jour. Mais reconnaissez que sans l'acte pris par Sa Majesté, la somnolence et l'indolence de l'Eglise aurait encore duré longtemps. Il serait justement pascalien de reconnaitre ce pecher de l'Eglise envers la communauté des croyants. A moins que comme les pharisiens des Evangiles chretiennes, le pascalisme ne soit adepte du faites ce que je dis, pas ce que je fais. Au lieu de condamner Sa Majesté, l'Eglise devrait au contraire le remercier, pour son courage, pour avoir oser taper du poing sur la table, et rappeller le clergé à ses devoirs envers les fideles.
Revenir en haut Aller en bas
Lauranna

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 3 Mar - 23:06

Elle était toujours présente aux cotés du Roi, surveillant de par et d'autres même si le lieu plus que sécurisé n'avait pas grand chose a craindre, Lauranna avait placer les mousquetaires en poste prêt à intervenir.
Les discussions allaient bon train, le roi, sa tante et le Cardinal discutaient de l'avenir de la religion.

Il le s'en laissait pas compter notre roi, malgré ses quinze printemps, il était déterminé a faire valoir ce dont il jugeait bon pour son peuple.
Les toutous de la tante s'acharnait sur le tapis au grand désarrois de la mousquetaire qui le trouvait joli avant le passage de ses bestioles.

Un regard vers les personnes présentent dans cette salle et lauranna repris son attention qui s'échappait, écouter le ton de la conversation était une mission pour la mousquetaires.
Si le désaccord venait a duré, il valait mieux connaitre les ennemis potentiel du Roi, aussi elle se concentra a nouveau sur cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Achara de warenghien

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 3 Mar - 23:19

Il avait fini ses courriers et devait maintenante rejoindre Lauranna et le Roy, il avença rapidement dans les couloires bien connu en passant par quelque racourcit caché. Il entra discretement par une porte dérobé et avença vers la Capitaine, il ne voulait pas déranger l'entrevut et se fit tout petit, seul des yeux expérimenté pouraient le voir arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Jeu 4 Mar - 2:15

    Le Cardinal Matthieu n’avait jamais, de sa vie, senti peser sur lui le poids de telles responsabilités. Fallait-il, pour sauver une réconciliation déjà forte compromise avec la Fille, qu’il sacrifiât le peu de crédit de la Sainte Mère Eglise ? A cette question il y réfléchit longtemps, laissant le loisir à la « régente » d’exprimer pleinement toute sa haine envers les papes successeurs de Saint-Père Pascal. Lorsque celle-ci termina, il décida d’en donner la réponse.

    J’entends bien ce que vous dites mais je crains que cela ne soit pas réciproque hélas. En effet, tout ce que vous désirez pour le Salut des âmes de vos sujets ~ O combien légitime ~ la Sainte Eglise a déjà entrepris de les mettre en œuvre, et cela bien avant les rumeurs, le Très-Haut en est témoin !

    Prendre le Créateur comme observateur était, pour un docteur de la Sainte Eglise dont la foi n’est nullement à remettre en cause, une preuve suffisante pour en admettre toute la véracité.

    Voila quelques mois déjà que Ses théologiens s’activent à la rédaction des textes doctrinaux et dogmatiques, car Elle reconnaissait intimement son erreur, voila quelques semaines que la préfecture s’affaire à la rédaction d’un guide pour les curés, car la situation ne pouvait, comme vous le dites, plus durer. Votre menace de schisme ~ O combien courageuse ~ n’a pas ouvert les yeux à la Sainte Église, elle n’a fait qu’accélérer sa main et les battements de son cœur. Mais si vous estimez qu'il est important qu'elle fasse cela dans un acte officiel, soit! Elle ferra publiquement son mea culpa et annoncera aux fidèles la fin de l’Ere Pascalienne de la Fondation et le commencement de celle du renouveau de la Sainte foi ! Soyez en certain que je travaillerai dure, comme je le fais depuis mon entrée dans les ordres, pour faire rayonner comme il se doit la Sainte Parole du Créateur, mais également pour aider Sa Sainteté, successeur légitime et incontestable de Saint Père Pascal, qui reçoit mon total soutient.


    A la fin, soucieux de donner, en plus de toutes ses assurances, une raison à la réconciliation, était-il résolu à offrir gros.

    Pour vous montrer la bonne foi de la Sainte Eglise, et vous donner des gages quant à la pureté de ses intentions, Elle est prête à accepter le désire de Sa Majesté, si celle-ci choisi de se soumettre à nouveau à ses justes prescriptions, de se faire sacrer en son royaume. Néanmoins, apportons la close suivante que Sa Majesté ne reçoit la sainte onction uniquement de Sa Sainteté son souverain, où le cas échéant par Monseigneur l’Archevêque de Paris. Bien entendu, en retour Louis-Edouard se devra de changer d’Aumônier de France et de travailler avec les autorités du Saint Siège à l’écriture d’un concordat royal qui lira à Jamais le Royaume de France à la Sainte Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 7 Mar - 22:24

Entend, et surtout écoute. Parce qu'il est bien beau de savoir entendre les autres, mais si on ne les écoute pas, cela ne sert pas à grand chose. Alors L-E écoute, encore & encore, retient l'important, met de côté le superflu des paroles, puis réfléchit en même temps.
Coup d'oeil vers ses Mousquetaires, sans doute les plus loyaux de tous ses sujets, qui servaient le Royaume en le protégeant lui, représentation indirecte que le Roy, c'est l'Etat, et que l'Etat sans ceux qui le servent, il ne sert à rien.
Les pensées dérivent quelques instants, puis se tournent à nouveau vers le Cardinal ici présent. Répondre dans l'ordre, ne rien omettre, laisser les pupilles exprimer la détermination, les doigts inactifs posés sur les accoudoirs du trône, le torse se gonflant et s'affaissant sous les plis des riches vêtements au rythme de sa respiration.
L'esprit s'échauffe, la solution s'échafaude, les cordes vocales font vibrer l'air à l'intérieur de sa gorge, les mots coulent entre les lèvres vermeilles du Roy de France de France & de Navarre.


Une annonce serait pour le moins apaisante, certes, si tant est qu'elle soit faite avec humilité par l'Eglise Pascale, bien entendu. Ce ne doit être une annonce de propagande ou de critiques insinuées à notre égard, mais bel et bien une reconnaissance des erreurs de l'Eglise à ce jour, et si vous le souhaitez bien sûr, qui annonce la fin de l'Ere de la fondation. À cela, de nous deux, vous êtes le plus apte à en juger.

Il se tait quelques instants puis reprend finalement, chaque mot est pesé et réfléchi.

Nous acceptons également vos conditions. Un Concordat Royal avec l'Eglise Pascale sera mis en discussion pour être adopté une fois qu'il conviendra à tous les protagonistes.
Le Baron de Bouville n'occupera plus le siège de Grand Aumônier de France, cela va de soit, et les candidatures seront ouvertes à ce poste selon les conditions définies par le Conseil d'Etat.
Enfin, nous serons sacré par sa Sainteté ou l'Archevêque de Paris, en France, en la Cathédrale de Chartres, comme cela fut toujours le cas lorsque Reims n'était plus territoire français.

Bien entendu, nous ferons annonce de la fin du schisme et du retour de la France sous le giron de l'Eglise Pascale, ainsi donc que la reprise des relations avec le Remensis.

Cependant, puisque vous émettez des conditions, nous en émettrons aussi. Deux, pour être exact.


Les mains quittent la froideur des accoudoirs, les coudes se posent sur les cuisses du jeune Roy, les mains se joignent et les doigts s'entrecroisent. Mine réflexive.

La première condition est que le Mont St Michel retourne sous le giron français. En échange, la France s'engage à laisser les relais Pascals en le Mont pour diffuser la Foy, à condition qu'une délégation de clercs ou de laïcs de France ou des Etats Pontificaux y soient présents de manière régulière. Nous nous engagerons à assurer la sécurité du Mont à nos frais et également d'encourager nos fidèles à s'y rendre.
Bien entendu, tout cela serait officialisé dans une annonce ou un traité commun, et discuté en amont de cette rencontre entre les autorités de l'Eglise Pascale & de la France.

La deuxième condition est davantage une demande qu'une condition, mais pour le moins nous pensons légitime. Nous souhaiterions que dans un délai maximum d'un mois un conclave soit organisé au sein de l'Eglise Pascale pour choisir un nouveau Pape, et que vous y soyez candidat. Nous sommes peut-être "schismatique" comme certains aiment à le dire, mais point aveugle ou sot. Le Pape actuel n'est qu'une potiche, ou une décoration, appelez cela comme vous voulez. Mais il n'est pas capable de diriger encore cette Eglise. Si vous n'aviez pas été là, nous doutons que grand chose aurait été fait. Les fidèles ont besoin d'un Pape qui travaillent, qui soit proche d'eux, qui s'investissent, qui est présent. Et même dans le cas où vous ne seriez point Pape, l'Eglise ne pourra sortir que grandie de ce conclave en élisant un nouveau souverain pontife, et cela marquera définitivement la fin de l'ère de la Fondation au profit de celle du renouveau de la Saincte Foy.
Nous ne souhaitons point faire de l'ingérence dans les affaires intemporelles, cependant, nous pouvons vous assurer que notre confiance et celle de nos sujets serait bien plus grande en une Eglise qui se dote d'un Pape tel que vous, plutôt qu'en un Pape qui laisse couler l'Eglise depuis trop longtemps et a fait son temps.

Comprenez qu'à titre personnel, cette demande ne change rien. Mais un Roy doit faire de son mieux pour ses sujets, et donc vous faire part de cela nous semble largement rentrer dans nos prérogatives.
Bien entendu nous ne pouvons décider de l'organisation d'un conclave, mais les clercs de l'Eglise le peuvent. Il nous semble donc judicieux que vous en organisiez un, soit pour confirmer ce Pape absent, soit pour choisir un nouveau Pape actif.


Le Rohan-Valois se tut, en espérant que son homologue ait compris sa demande, car Louis-Édouard n'avait nulle envie que l'Eglise Pascale soit continuée à être dirigée par un Pape tel qu'Urbain IX, qui délègue tout, ne fait rien, encourage la léthargie et préfère garder le pouvoir alors qu'il serait si simple de le céder à quelqu'un d'actif.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 8 Mar - 21:34

    Le Cardinal Matthieu ne garda pas très longtemps le silence, il ne voulait pas donner l’opportunité à la « régente » d’exprimer toute sa haine et sa rancœur, qui étaient d’ailleurs fort peu profitables dans un débat qui se voulait être réconciliateur.

    Il m’est fort agréable d’apprendre que vous voyez en mon humble personne le futur Souverain Pontife de la Véritable & Sainte Eglise Pascale! Hélas, je crains que vous me portez une bien trop grande estime tout comme vous m’accordez un bien trop grand pouvoir. En l’attente d’une loi particulière régissant sa charge Sa Sainteté Urbain restera le Souverain Pontife jusqu’à sa mort ~ que le Très-Haut nous en protège~ ou jusqu’à ce qu’il en ait décidé autrement, de part sa propre et unique volonté, car telle est la coutume de la Sainte Eglise du Créateur. Ainsi, puisqu’il nous appartient de respecter la décision, fusse t-elle même pas judicieuse, des anciens cardinaux et archevêques qui l’ont élu dans les règles, nous ne pouvons que nous efforcer, jour et nuit, à l’aider dans sa tâche suprême. N’est-ce pas ce que justement nous faisons ? Chacun à sa manière bien entendu, vous par faux décret schismatique, moi par textes doctrinaux. Je reconnais en ça la Foi qui habite notre lignée ! Puisse celle-ci à jamais régner sur le Royaume de France & de Navarre.


    Pour ce qui est de votre première condition, Monsieur me met au supplice, se lamenta-il faussement.
    Imaginez l’importance pour la Sainte Eglise de ce territoire acquis légitimement. J’ose vous rappeler que je ne suis que le Cardinal Secrétaire d’Etat, humble messager de Sa Sainteté, habilité spécialement pour traité l’affaire schismatique qui nous occupe, et je pense que celles frontalières ne sont malheureusement hors de mes compétences et surtout hors de sujet. Mais soyez en assuré que je transmettrai fidèlement cette volonté, comme la conclusion de cet entretient, au Souverain des Souverains.

    C’était une façon très polie pour dire au futur roi, s’il désirait toutefois toujours la réconciliation, qu’il n’obtiendra jamais satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 14 Mar - 2:16

(HRP: ljd L-E a un gros soucis irl, il va etre absent pendant 3-4 jours, RP en pause donc)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Ven 19 Mar - 3:37

Froncement de sourcils devant le faible talent de comédie du clerc. Il l'écoute, sans broncher, s'ennuyant même. Il était inutile de discuter là maintenant plus en avant de tout cela. Cela ne mènerait à une impasse actuellement.

Fort bien. Pour ce qui est de nos deux requêtes, nous en reparlerons le moment venu, lors des négociations du concordat royal.

Ca, c'était pour dire que même s'il mettait un terme à la conversation, il était loin d'abandonner ce qu'il voulait.

Sinon, une fois que vous aurez fait l'annonce de la part de l'Eglise Pascale comme nous en avons discuté, nous ferons à notre tour annonce pour clore le chapitre du faux schisme. Et nous vous contacterons à nouveau pour reparler du concordat et affilié.

Et voilà, cette phrase marquait la fin de la discussion avec lui. D'un geste de la tête, il invita les mousquetaires présent à raccompagner le Cardinal en toute sécurité hors du Palais Royal une fois qu'il partirait.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Ven 19 Mar - 21:26


    Je vous remercie de m’avoir donné audience et me réjouie de cette conclusion. Vous pouvez n’avoir aucune crainte, je tacherai de me montrer digne de la confiance que Sa Sainteté Urbain le neuvième a placé en moi pour faire rayonner à nouveau la Parole & la Sainte Eglise du Très-Haut, car, comme vous savez, l'une est indivisible à l'autre. Dit le Cardinal Matthieu sans cacher son soulagement.

    Un sourire s'afficha son visage, alors qu'il s'inclinait et se dirigeait vers la sortie. Même s’il savait que le conflit n’était en rien terminé, il pouvait tout de même se féliciter d’être sorti vainqueur d'un duel de fines lames et d’avoir défendu fidèlement le Créateur et Son Unique et Véritable Institution. En quelques tours, tel un fin stratège, il avait réussit à faire plier la royale volonté schismatique, qui n’était en rien symbolique, à préserver l’autonomie & la suprématie de la Sainte Église tout en préparant le prochain échange qui liera à jamais cette dernière au Royaume de France. Avait-il, tout au plus, sacrifié quelques pions, tel que le lieu du sacre et un mea-culpa, qui sera, dans quelque temps, bien vite oublié au profit des prochaines grandes entreprises religieuses qu’il avait en tête. Tel énoncé devant les autorités françaises, la Sainte Eglise s’apprêtait à quitter l’ère du Fondement pour rentrer dans celui du Renouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Lauranna

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 26 Avr - 21:15

C'est discrètement que la Capitaine des Mousquetaires entra dans la salle du trône pour prendre la relève et de présenter sa nouvelle recrue à sa majesté Louis Edouard, qui terminait une grande discussion avec le Cardinal.

Suivi de Lionnix elle ouvraient le passage sur la sortie du Cardinal.

La jeune femme s'avança jusqu'au trône et fit une révérence avec son large chapeau, le plumet rasant le sol.

--Votre majesté!

Lauranna se releva doucement et regarda le Roi en lui annonçant.

--Je vous présente la recrue Lionnix que vous avez nommé récemment.

Le regard du Roi se dirigea vers la toute jeune femme, nouvellement arrivée chez les mousquetaires. Lauranna recula d'un pas pour laisser place a Lionnix qui devait surement se trouver quelques peu intimidée. Son visage néanmoins n'en exprimait aucun trait.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Lionix

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 26 Avr - 23:00

Lio s'avança en souriant et fit la révérence avec son chapeau à l'image de Lauranna

- Votre majesté, c'est un honneur de pouvoir vous rencontrer personnellement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 27 Avr - 22:51

Salle du trône ? Pourquoi salle du trône ? C'est chiant, la salle du trône !

Saleté d'huissier va. Pfff. Bon bah, petit séjour à la salle du trône alors, bien qu'il n'ait aucune raison d'y être. Bah. Au moins, le trône était confortable. C'est toujours ça de pris.
Heureusement, il ne resta pas longtemps seul, puisque sa capitaine des Mousquetaires et la nouvelle Mousquetaire arrivèrent ici. L'huissier avait-il préméditait tout ça pour rendre ce moment plus... impressionnant ? Sans doute. C'est que c'était un drôle de bonhomme, cet huissier.

Enfin bref. Le jeune Roy ne se départit pas de son visage froid et impassible lorsque les deux femmes arrivèrent. Les premiers furent pour la capitaine pour laquelle il avait une grande estime.


Capitaine Lauranna. C'est toujours un plaisir que de vous voir chaque jour.

Léger sourire, puis se tourne vers la nouvelle recrue.

Mousquetaire Lionix. Nous sommes également ravi de vous rencontrer personnellement, et très fier que vous fassiez partie des Mousquetaires à présent. Nous avons bon espoir que les valeurs de ces derniers soient bien représentées en vos mains, tout comme nous avons entièrement confiance à votre capacité de nous protéger ou de protéger la famille royale, puisqu'il s'agit essentiellement de ça.

Puis se tut, simplement. D'un regard appuyé, le jeune souverain attendit donc une réponse, et aussi par la suite, le serment de la nouvelle Mousquetaire.
Revenir en haut Aller en bas
Lionix

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 27 Avr - 23:25

Votre majesté, vous pouvez compter sur moi, je ferai en sorte que vous et votre famille soyez en sécurité

Lionix souriait, elle se tourna vers Lauranna
Revenir en haut Aller en bas
Lauranna

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 28 Avr - 6:32

Lauranna regarda le Roi et s'avança d'un pas.

--Votre Majesté, je suis ravie d'être à vos coté c'est pour moi un grand honneur de vous servir.

Puis se retournant vers Lionnix elle lui chuchota à l'oreille.

--Prête serment. --Moi Lionnix, je jures fidélité, de servir le Roi, au péril de ma vie si besoin.

--Votre Majesté, certes nous sommes là et vous pouvez avoir confiance en notre vigilance pour votre protection.

La capitaine se tût un instant et se demanda si le Roi avait bien reçu la nouvelle candidature du nouveau mousquetaire. Ce n'était ni le lieu, ni le moment d'en parler elle le savait fort occupé par les charges du royaume et laissa place à Lionnix afin qu'elle puisse prêter serment.
Revenir en haut Aller en bas
Lionix

avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 28 Avr - 23:46

Après un petit moment Lionix reprit le serment qui semblait attendu par le Roi

- Moi, Lionix d'Azor, je jure fidélité, de servir le Roi, au péril de ma vie si besoin.

Merci capitaine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP-Lieu] Salle du Trône
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP-Lieu] Salle du Trône
» La Salle du Feu
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Les Palais Royaux + :: . Le Louvre .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit