Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP-Lieu] Salle du Trône

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
AuteurMessage
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Jeu 2 Sep - 19:38

Charles intervint à son tour.

- Je vois ce que vous voulez dire John... il est certain qu'entre nobles nous n'allons peut être pas tous nous adorer. Je crois même que c'est assez dans la nature humaine que d'avoir plus d'affinité envers certains et pas d'autres. Mais le Roi n'a jamais demandé que nous nous adorions. Notre devoir est de nous entendre sur les principes fondamentaux qui feront que le royaume de France sera grand. Nous nous devons d'avoir une attitude correcte, une humanité envers notre prochain et envers les moins fortunés ou moins chanceux. Nous sommes nobles et le peuple s'attend à ce que nous soyons dignes de notre titre.

Ensuite, en tant que nobles, et je suis désolé de vous dire cela, nous nous devons aux habitants du royaume de France. Les soutenir, leur apprendre les lois fondamentales, les guider vers la foi Pascal, les aider lorsqu'ils arrivent sur les terre du Royaume, parler avec eux, discuter, se rapprocher et je crois qu'ils auront beaucoup à nous apprendre. Certes, nous rencontrerons des divergences d'opinion, des mal élevés, des sans gênes et bien soit....le royaume est fait de gens différents, à nous de les comprendre tous et d'apporter à chacun ce que nous pouvons leur apporter.

Je ne dis pas que cela sera facile, loin de là...mais le simple fait d'être à l'écoute sera déjà un énorme pas en avant vers ceux qui font ce qu'est le Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Whoopie

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Amiens

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Jeu 2 Sep - 22:39

Lorsqu'elle entendit Ariane du Faix parler de noble incapables, ceci la fit réagir quelque peu.

Des Nobles incapables...je ne crois pas qu'il y ait des gens incapables en ce bas monde. Comme le dit si justement Charles, nous sommes tous différents et chacun est plus à l'aise avec certaines choses que d'autres. Dire cela, équivaut à rabaisser...et je ne crois pas que rabaisser son prochain soit vraiment très utile. Cela passe aussi par l'éducation!
D'ailleurs éduquer c'est bien, mais il ne faudrait, selon moi, forcer qui que ce soit, car nous nous rendrions vite compte, que ce que nous essaierions d'inculquer, l'effet contraire se produirait. Là nous parlons plus d'éducation liée au comportement, qu'autre chose, et certains ne se plieront jamais à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre le-Fier

avatar

Messages : 570
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Jeu 2 Sep - 22:59

Alexandre attendit et entendit, amusé par des réflexions et contrarié par d’autre.
Oui contrarié sa Reine n’avait rien dit, cette bretonne impossible se taisait, la connaissant c’est qu’elle n’était d’accord avec lui.
Bien soit sa douce préférait le silence, et bien en ce cas lui ne se tairait pas.
Et enfin, un noble le contredit, c’est parfait, il pouvait donc répondre sans se tenir, mais son regard tourna avant tout vers la Baronne du Faix.


Voyons Baronne, vous savez à quel point je vous estime, mais vous ne répondez pas à ma question.
Je parlais du respect du peuple, et vous me parlez de la santé du peuple de paris.
Déjà je ne savais pas que vous étiez médecin, je savais juste que vous étiez Baronne.
De plus pour ce qui est de la propreté de la ville de Paris, je pense que c’est le travail du maire à trouver ce genre de solution.
Et pour finir, j’ai du mal à vous imaginer nettoyant les rues de vos mains.
Baronne, j’ai bien trop besoin de vous pour mes relations externes à notre royaume, je vous demanderez de vous occupez des pauvres habitants de Reims qui voudrait de notre aide.
Et je vous pris de laisser Paris et c’est odeur à une autre Baronne.


Alexandre lui sourit, connaissant le caractère de la dame.

Et pour ces ouvriers instruits, ils critiquent nos actions sans connaissance, après l’instruction ils nous critiquerons avec connaissance, mais cela ne changera pas grand-chose, nous leur feront toujours croire en connaitre plus qu’eux, diriger est un art vous le savez bien.

Le Roy avança vers Chriskhan

Baron l’armée et ma famille la plus proche, bien plus proche que ma famille.
Enfin de mon ancienne famille, car ma reine et moi sont à ce point étroitement liée que peu de place reste entre nous.
Mais je n’oublie pas ce que vous faites, l’armée est une réussite de société pour moi, et je ne puis que vous approuvez.


Un sourire vers Whoopie.

Marquise me croyez vous patient ?
J’ai aussi beaucoup de mal à me maitriser, mais je me dis que rejeter une personne par colère, ou par pensée différente, cela équivaut à fermer une porte, une voie.
L’on peu en fermer, il est vrai, mais trop le faire nous forcerez à marcher comme dans un couloir tout droit, sans ne plus voir d’autre direction.
Je sais, je ne suis pas le plus simple à comprendre, mais croyez bien que j’entends ne pas me fermer des possibilités pour le royaume.


Et enfin Alexandre se dirigea vers John, plutôt il se dirigea vers sa chienne qui prit par la peau du dos, et qu’il souleva pour l’emmener voir Léonore.

C’est cela les rats dont vous me parliez ?

Il déposa le canidé dans les bras de sa femme, puis revient vers John.

Pour l’éducation Baron, je n’ai pas dit que nous allions leur apprendre, mais bien que nous allions apprendre d’eux.
Et bien même que nos gueux deviendraient lettré, je ne pourrais en être que heureux, quel royaume pourrait ensuite être plus fort que le notre, vous imaginez cette folie ?
Tout les gueux d’un royaume sachant lire.


Le Roy continua à le regarder souriant

De plus, je suis persuadés que les nobles sont l’élite du royaume, c’est pour cela que je vous ai réunit pour vous parler.
Et j’ai ordonné le respect entre vous, et non l’amour et la bassesse, je puis dire à une personne mon désaccord sans lui manquer de respect.
Et pour ce qui est de mon erreur, je crois que l’on apprend de ces erreurs, mais par votre recommandation de ne plus en faire, c’est à mon tour de vous apprendre une chose.


Alexandre perdit son sourire le temps d’un battement de cil.

Entre contredire, et me dire ce que je dois faire ou pas c’est différent.
Moi je puis vous dire cela.
Vous avez commis une erreur, Baron, N’en commettez pas d’autres.


Puis retrouvant son sourire aussi soudainement.

Votre chienne est bien jolie.
Revenir en haut Aller en bas
Keridwenn D'Aubignas

avatar

Messages : 1679
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Ven 3 Sep - 17:41

Keridwenn avait écouté ceux qui parlaient et échangeaient leur point de vue. Elle n’avait pas osé lever le regard quand Charles de Nemours avait pris la parole, et pourtant bien du bon sens à son gout dans ses dires.

L’éducation, le respect, l’écoute, mais il y aura toujours des récalcitrants à des situations. Le monde allait ainsi.il était déjà bien difficile à des mères d’élever leur propre fils ou fille. Quand on pouvait voir les cachots se remplir, certains faillaient à leur propre tache des plus naturels pourtant. Beaucoup avait le sens de respect mais ne savaient l’exploiter … sinon, ce rassemblement n’aurait pas eu lieu.

Dans ce groupe, la colonel ne se sentait pas vraiment à sa place, possible du fait que ce fut la première fois qu’elle participait à ce genre de discutions entourée des grands de ce monde.
Enfin elle restait droite, les bras croisés et écoutait encore. Les paroles de chriskhan de Huy avaient quelques peu attirées sont attention.
L’armée ! Voilà un sujet qu’elle connaissait sur le bout des doigts, bien qu’elle, de son coté, n’éduquait pas ses soldats, mais elle passait avant tout par une discipline plus que strict ce qui lui valait bien du respect de ses soldats, bien sur, il y a toujours un petit tableau noir dans le contexte, mais les faits étaient bien là, elle apprenait de ses soldats, leur caractère, leur motivation, et faisait de sorte de les guider. Elle imposait des règles, sorties tout droit des lois, à tous ceux du RDR, passait par des conversations, échangeant des opinions et elle tranchait quand il en était nécessaire. Voilà peut être un bien particulier mais sa façon avait fait ses preuves, et le fruit de son travail se faisait ressentir par tout ceux passés dans la caserne.

Petit sourire à la dernière réflexion du Roy sur la chienne du baron.


Que sa majesté veuille bien me pardonner mais.. .. fit-elle aussi impunément en sortant légèrement des rangs le respect se gagne, et pour le gagner il faut lui donner des bases.

En tant que Colonel d'un de vos régiment, je ne fais pas l'éducation de mes soldats, je ne suis pas leur mère, mais je m’efforce de faire respecter l’ordre qui est donné par des lois,ainsi qu'une discipline qui passe par l’attention des problèmes qui peuvent générer bien des tensions et enfin.. Parce que je suis leur supérieur, je tranche, je tranche dans le plus juste vis-à-vis des lois.

Enfin quand certains d’entre eux ne s’entendent pas à cause d’atome crochu ou autres..Ils apprennent à vivre ensemble dans la limite du possible afin de ne pas incommoder les autres.

Sans base, sans règle et sans structure c’est l’anarchie complète. Que chacun connaisse ce qu’il doit faire, de discerner leur propre objectif et je dirais même, que chacun sache quelle est la place de tous pour ne pas empiéter sur les plantes-bande des autres. La discussion et l’écoute sont primordiales pour faire avancer les problèmes, mais s’il n’y a pas de limite c’est l'avancement dans des débordements de discordes démontrant que vos sujets sont mécontents par l’image même de vos conseillers qui reflètent dans le royaumes.

Donnez l’exemple de la discorde et le peuple est discorde, montrer une alliance et là par contre

Votre majesté! ordonner le respect c'est bien, mais ..
elle leva un sourcil mais peut être qu'en l'apprivoisant... et se mit à sourire en inclinant légèrement de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Sam 4 Sep - 9:47

Ariane écoute tout ce qui se dit.....

Sire, vous nous demandez de tirer un trait sur les.... anicroches passées.... soit, travaillons en bonne intelligence et faute de s'aimer ou d'éprouver une quelconque amitié pour certaines personnes, faisons en sorte, au moins que nos ressentiments respectifs ne troublent pas le travail du gouvernement. Par contre pour ce qui est du peuple, je crois que si nous voulons apprendre de lui et nous en faire respecter il convient de savoir descendre lui parler pour l'écouter la où il se trouve.

Pour ce qui est des rues de Paris, ce n'était qu'un exemple, car c'est pour tout le pays que je préconise ces mesures de salubrité.....croyez vous que la peste qui ne ménage ni les riches ni les pauvres ait une autre cause que la saleté des rues ? Nous avons oublié et pensons les auteurs grecs et romains dépassés pourtant si nous les relisions nous saurions d'où viens ce mal.... de la saleté et des déchets qui pourrissent dans les rues et attirent les rats qui eux mêmes portent des parasites qui sont les porteurs de la peste.

Il en est de même d'autre maladies...

Vous voulez vous faire respecter du peuple et vous en faire écouter et delà apprendre de lui....alors il semble qu'une des solutions soit de s'occuper de ce qui lui est le plus détestable et surtout le plus visible. Nettoyer les rues assainira l'air et fera diminuer toutes sortes d'affections...cela sera visible pour le peuple et comme vous aurez ordonné ces mesures vous en tirerez immédiatement les dividendes.... Vous serez celui qui, par ses décisions, aura aidé le peuple et contribué significativement à l'abaissement de ses misères quotidiennes.

Aussi je ne pense pas que cela soit affaire de Maire, mais celle d'une Ordonnance Royale et donc affaire de Roi
Revenir en haut Aller en bas
Fée-Tus

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Sam 4 Sep - 19:24

Déjà plusieurs semaines de gestation. Je vais vous raconter.

Après avoir mis en place tous les chromosomes, il y eut un grand flash. Pire que Cannes, c'est dire ! Et là, j'ai cru disparaître. Mais en fait non, j'étais tout simplement fusionné avec la Duchesse. Nous ne formions plus qu'un. Une grosse heu... Cellule-oeuf. Restait plus qu'à faire la nidation, et attendre. Ce que ça allait être chiant... Ça, je l'ai tout de suite senti venir ! Et j'me suis pas planté. Probablement une des choses les plus ennuyeuses de ma vie de cellule. Attendre. Pfff...
Je commençais à m'endormir (parce que mine de rien, féconder ça fatigue) lorsque j'ai ressenti une vive douleur. Et là, SCRATCH (comme les chaussures). Découpé en deux que je suis devenu ! Découpé en deux, mais je suis resté collé. Bizarre... Là, j'ai reçu un fax qui m'expliquait ce qu'il venait de se passer.


"A : Monsieur le Dauphine de France en Gestation
De : Monsieur le Très-Haut


Yo.

Je texplik le trc. En fét t en tr1 2 te fR Dkoupé pr etr + gro et ressemblai a 1 dofin de fransse. Tora du taf mec jte rakont pa lol
JespR tou va bi1 se paçait. Dékone pa normaleman ta pa 2 maladi mdrrr

Bisou
xxx"


Là, j'avais enfin compris que j'étais destiné à de grandes choses. Déjà, rendre des comptes à l'ignare qui avait écrit ça. En suite, ce que j'avais déjà compris. Quand j'ai regardé la date du fax, j'ai vu que c'était censé arriver il y a déjà quelques jours... Soit ça a mal capté, soit c'est parce qu'on est en 1650, j'en sais rien. J'allais donc continuer à grossir, au fur et à mesure, comme ça, pour arriver à ma taille finale. Taille finale approximativement normale pour un dauphin.
Maintenant, fallait attaquer la nidation. Pour ça, la fille de l'accueil m'avait remis un plan de la zone, avec les zones les plus confortables, et celles à éviter. Je m'empressais alors de rejoindre le premier coin que j'avais repéré sur la carte. Mais arrivé là-bas, je vis que l'endroit n'étais pas si terrible que ça au final... Donc j'ai changé. J'ai rejoint ce qui était marqué "Vallée du Repos". Mais il parait que c'était "proche de manière directe avec le Canal +" qui était crypté jusqu'au 9e mois. Je risquais donc d'avoir certains interférences. Qu'à cela ne tienne, je m'y suis mis !

Et j'ai bien fait. Un endroit confortable, avec une belle vue sur le reste de la Vallée. Magnifique aux couchers de soleil.

Je suis resté comme ça quelques semaines. Je me découpais, au fur et à mesure, pour former le foetus (que ceux qui n'ont toujours pas compris le nom de ce PNJ se dénoncent...).
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Sam 4 Sep - 21:18

La reine ecoutait. La reine ne parlait pas. Forcement pour bien ecouter il faut eviter de parler en meme temps. Donc elle ecoutait. Le roi lui confia alors la petite Nicotine. Et tout en ecoutant les uns et les autres, elle recevait les joies de la petite chienne, evitant soigneusement de se faire lechouiller le nez par la canidée baronnale, sachant où cette mignone petite langue avait pu passer avant. Elle preferait nettement les baisers du roi. Et il risquait d'etre un peu ecoeuré, voir meme degouter d'embrasser sa femme apres qu'elle se fut faire un toilettage en regle par une langue canine qui farfouille souvent dans des endroits que la descence defend de citer ici.

Bref, elle ecoutait. Certains et certaines ne disaient rien, et leur silence en disait long. Il faut savoir aussi ecouter les silences. Acte de presence, ou reel acquiescement à ce que disait le roi? Il y en avait pour qui c'etait l'un et pour d'autre c'etait l'autre.
Mais d'autres parlaient. Et forcement la baronne du Faix fut la premiere a parler. Elle etait medecin? C'etait nouveau ça. Encore une des inombrables competences de l'omnisciente baronne. Et la voilà qui parlait de santé publique. Avait-elle oublié qu'elle n'etait pas en charge de cela et qu'il y avait un medecin de la cour dont c'etait le travail? Et puis ce n'etait pas la question posée par le roi, ni le sujet de la reunion de la noblesse. En terme universitaire, on appellait ça comment, deja? A oui, un hors sujet. En bref, etre à coté de la plaque. L'omnisciente ne compris manifestement pas quand le roi la remit en place gentiment, car elle continua, sentencieuse.
Avait-elle oublié qu'il y avait un lieu pour parler des reformes? Manifestement, oui. D'autant que le roi n'avait pas fait venir la noblesse pour un debat de la sorte de celui qu'elle lançait. Mais il fallait bien qu'elle parle la baronne, il fallait bien qu'elle montre de nouvelles qualités.

Leonore carressant toujours Nicotine faillit eclater de rire quand elle entendit la baronne parler de descendre pour parler au peuple et pour l'ecouter là où il se trouve. Reposant Nicotine à terre, elle se leva du fauteuil royal où Alexandre l'avait faite asseoir avant que la reunion ne commence. Et elle alla rejoindre son epoux.


Vous parlez juste, baronne. Vous avez tout à fait raison. Il faut descendre et s'approcher du peuple pour l'ecouter. Et c'est bien ce que Sa Majesté fait depuis quelques semaines en visitant ses villes, en n'hesitant pas à aller simplement en taverne où il rencontre les gens de son peuple. Vous n'etiez pas au courant? On dirait que je vous apprends quelque chose. Ah mais c'est vrai, vous n'etiez pas du voyage, ni nulle part où le roi s'est rendu durant ce voyage. Voyez, le roi n'a pas attendu votre conseil, cela fait un moment qu'il est present et bien present pour ses peuples.

Mais voyez vous, baronne, il ne s'agit pas de cela, ainsi que le roi vous l'a deja repondu. Il s'agit aujourd'hui d'une convocation de la noblesse. Que signifie encore etre noble? Que representons nous dans la societé? Quelle doit etre notre attitude envers le peuple pour que celui-ci respecte l'ordre social et les missions qui nous sont confiée au sein du gouvernement? Ce dont vous parlez est fort interessant, baronne. Mais ce n'est pas le sujet de la reunion.


Elle se tourna vers Keridwenn et lui sourit.

Ainsi que vous le disiez, Marechale, le respect se gagne, par les bases etablies. Et comme vous le disiez si bien, sans base, sans hierarchie, sans ordre, c'est l'anarchie, et donc point de respect à esperer.
Pour que le peuple comprenne que la noblesse n'est pas une espece d'intelligencia meprisante, il faudrait aussi deja que la noblesse s'identifie comme un groupe. On peut avoir des idées divergentes, des appreciations differente, cela va de soit. Et c'est meme profitable au groupe tout entier, et meme à l'ensemble de la societé. Mais il faut une base commune, qui permet au groupe aussi de s'identifier.


Elle fit quelques pas.

Que signifie etre noble? Pourquoi avoir encore une noblesse aujourd'hui quand on voit certains nobles mepriser leur propre rang, leur propre statu? Etre noble c'est etre choisi pour ses valeurs, ses competences, etre reconnu par un roi comme une elite de la societé. Mais ne confondons pas. Etre de l'elite ne veut pas dire regarder de haut les autres. C'est etre dans ceux qui doivent etre un exemple. Or, j'ai pu constater que bien des gens par manque de culture, par manque de connaissance mettent tous les nobles dans le meme panier, par des apriori, des prejugés.
Qui ici sait encore pourquoi le fonctionnement de notre societé se base sur la division en trois tiers? Qui comprend encore la justification de la place de la noblesse dans la societé? Qui sait encore etre noble, veritablement noble, et pourquoi il l'est?

Nous devons etre les phares de la societé, donner envie aux autres de s'elever. Nous devons etre fier de l'honneur qui nous est fait d'avoir été choisi pour regir les terres qui nous sont confiées. C'est une grosse responsabilité. C'est un honneur qui s'accompagne de devoir, bien plus que de privilege. Or, beaucoup voient la noblesse comme des priviligiés. Peu en voient les devoirs. Pourquoi mepriser le fait d'etre noble? C'est un amalgame qui est trop souvent fait. Et forcement, cela ne force pas l'admiration du peuple, et cela ne lui donne pas envie de s'impliquer pour devenir noble. Une societé ne peut fonctionner par l'egalitarisme. Il faut des fers de lance, des gens qui conduisent les autres, qui les stimulent, qui les entrainent. Comme un officier conduit ses soldats, les stimule, les entraine.
Votre parallele avec l'armée, Marechale, etait particulierement pertinent.

Etre noble n'est pas une honte ou quelque chose de meprisable. C'est un honneur dont il faut etre fier. Et on peut etre fier de ce qu'on est sans etre meprisant. On peut etre noble, fier de son titre, et etre à l'ecoute. C'est meme là notre role. Nous devons etre le lien entre cette partie du peuple que sont les non nobles et notre roi et son gouvernement. Nous sommes du peuple, nous en somme une partie, comme le clergé ou le tiers etat.
Mais comment le peuple pourrait nous respecter quand entre nous le respect du rang, des prerogatives, des charges est parfois si absent? Est-ce si difficile que ça de respecter le fait qu'un ai un rang plus elevé? Avons nous oublié pourquoi les rangs de noblesse sont ce qu'ils sont? Est-ce si difficile de respecter le travail d'un autre, designé par une hierarchie dont nous sommes partie prenante?

Sa Majesté nous parle de travailler ensemble, de nous respecter. Pour cela, il faudrait voir aussi à accepter la place qui est la notre, chacun d'entre nous dans cette hierarchie sociale. Ainsi nous pourrons respecter la place de l'autre. De meme qu'un simple soldat doit respecter son caporal, son sergent ou son lieutenant. Nous devons aussi respecter le rang de chacun et le role de chacun au sein de l'etat.

Revenir en haut Aller en bas
ANJHELY

avatar

Messages : 3100
Date d'inscription : 10/10/2009
Ville : ROUEN

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 0:35

Anjhely avait écoutée attentivement le discours du roy et devait admettre que cela l'avait laissée perplexe. Et devait s'avouer, qu'elle s'était imaginer beaucoup de chose pour cette convocation mais pas à cela. Chacun parlant librement s'en même en demander la permission. Tout cela ne faisait que la dérouter d'avantage. Elle en était même arriver à se demander si elle avait bien compris le discours du Roy.

Tout semblait s'entremêler chacun parlant de chose et d'autres. Elle avait grandie dans une famille de pauvre pêcheur et connaissait parfaitement ce que les gens pensaient de cette noblesse, elle même devait l'avouer avait pensée longtemps la même chose jusqu'à sa rencontre avec la Reine qui était devenue une amie.

Tous les sujets se mélangeaient pêle mêle, chacun y allant de ces conseils. Elle finit par se demander si certaines de ces personnes savaient ce que souhaitait exactement le peuple et surtout ce qu'il attendait d'eux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 2:38

Les plus hauts dignitaires du Royaume semblaient perplexes. Chacun avait-il bien compris ce que voulait Sa Majesté ?
Chriskhan lui-même, au fur et à mesure des interventions, se dit que cela était bien complexe...

Comment faire comprendre à un nouvel arrivant qu'on ne lui veut que du bien...
Comment lui dire que se joindre à l'armée lui fera voir du Pays...
Comment lui faire comprendre que de le nommer Ecuyer, cela en fait est un cadeau alors qu'il se voit sans doute déjà Amiral...


Chriskhan avait ce bonheur que dans l'Armée existait une hiérarchie. Que François et Charles de Nemours, avant lui, avaient su faire respecter.
Il serait, il l'espérait, leur digne descendant...

Il se risqua à une dernière intervention auprès de Sa Majesté, la sachant à l'écoute des remarques constructives... Rolling Eyes

Faisant un nouveau pas en avant, tronc penché, il dit :

Arrow Votre Majesté, Vous êtes le Roy, celui dont la parole est d'Or...
Si pour ce qui concerne vos Armées, je suis convaincu de leur loyauté, je voudrais savoir comment, en temps de paix, elles pourraient subvenir aux besoins de notre peuple. J'ai ce grand privilège d'avoir été anobli de Votre volonté et d'aujourd'hui, après Vous, de diriger l'Armée. Des gens du peuple qui ne demande qu'à servir le Royaume, être utiles à la population. Je pense qu'il existe plus de bonnes volontés que de détracteurs.
Certes nous pourrions effectuer quelques travaux d'intérêt général, tels la surveillance des frontières ou bien des noeuds. Certes l'Armée pourrait aussi prêter main forte aux services de sécurité des mairies souvent bien mal achalandées.
Que nous conseille Votre Majesté ?


Chriskhan savait qu'il s'éloignait un peu du sujet mais tout cela était lié en fait. Se rapprocher du peuple en lui demandant le respect pour la Couronne. Faire aussi qu'entre nobles, le but ultime soit le même : servir !

Chriskhan, sans attendre de réponse immédiate, fit deux pas en arrière et rejoignit le rang. On est militaire ou on ne l'est pas !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 11:42

Votre étonnement sur le fait que je sois médecin Madame est justifié car je ne porte point ce titre en bandoulière, cependant Monsieur de Nemours ici présent pourra en témoigner comme le Maréchal de Huy puisque j'ai servi sous les ordres de Monsieur de Nemours comme Capitaine médecin du régiment de Normandie et puis m'enorgueillir d'avoir sauvé la vie de plusieurs soldats dont certains colonels. J'ai par ailleurs tenu un cabinet de médecine à Paris comme à Guernesey

Pour ce qui est de la noblesse seul ceux qui le sont devenus et sont les premiers de leur famille à l'être ont prouvés par leurs actions ce qu'ils valaient, ou d'autre comme sa Majesté ont également pu démontrer ce qu'était la noblesse. Les autres sont né noble et ont donc démarré en ce monde sur les gloire de leurs prédécesseurs.

être noble c'est en premier lieu s'en montrer digne par des actions qui nous sont propres et non vivre dans l'aura des ses ancêtres, la noblesse n'est à mes yeux un héritage que si cela nous porte par nos propres actions à nous montrer digne de celles de nos pères. Sans cela la noblesse n'a pas de sens. Quant à être proche du peuple et a œuvrer pour lui il y a longtemps que je le fais sans que personne n'ai eu à me le rappeler. Monsieur de Nemours saura certainement vous dire ce que pense le gardien Madox des soins que je lui ai prodigué comme d'autres dans les rues de Paris ou de Guernesey.
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 12:59

La reine ecouta la baronne.

Et bien, cela va sans doute vous etonner, Baronne, mais pour une de ces rares fois, je vais etre d'accord avec vous. Porter un nom aureolé de gloire, comme Albret, Faix, Chabot, Rohan ou autre ne suffit pas. Il faut en etre digne et continuer d'etre un exemple comme nos ancetres l'ont été autant pour leurs descendants que nous sommes que pour les peuples qui leur furent confié par leurs souverains et suzerains, et que nous continuons d'aider et de proteger. Et je dirais que pour nous, issus de noblesse remontant aux premiers siecles de la royauté capetienne, voir à leurs premieres années ou meme mois, c'est meme encore plus difficile. Car sans cesse nous sommes comparé à nos ancetres.

Alors, oui, je suis d'accord avec vous, la noblesse n'est pas quelque chose d'aquise quand on nait noble. Il nous faut le meriter sans cesse pour continuer de lui donner un sens. Et etre aussi un exemple pour ceux qui y ont aspiré et qui y accedent enfin.


Elle lui fit un petit sourire.

Mais point la peine de vous justifier devant nous, baronne. Nous ne sommes pas au tribunal nobilitaire. Je m'etonnais en pensée, baronne. En pensée simplement. Vous etes decidement bien competente pour savoir ce que je pense. Oserais-je dire que votre faculté manifeste à lire dans mes pensées releve de la sorcelerie? Vous devriez vous mefier tout de meme baronne. La sorcelerie reste passible de condamnation par la Sainte Inquisition, et la place de Greve reste toujours lieu de supplice pour les praticiens diaboliques. Reconnaissez que ça ne serait pas digne de vos ancetres que de vous faire condamner de la sorte. Cela ferait desordre dans votre arbre genealogique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 13:45

Je vous regracie de vos bon mots à mon endroit Madame. Quant à lire vos pensées, il n'y a point la de sorcellerie la ou le regard suffit, un léger froncement de sourcil, un autre qui se lève et ce à l'instant où je faisait part de ma qualité de médecin.

J'ai étudié à Montpellier et en Italie avec des maitres qui ne se contentait pas de disserter mais aussi expérimentaient. Souvent le patient exprime plus par ses mimiques que par ses dires ne sachant souvent comment qualifier ce qu'il ressent. Il existe un langage du corps, j'ai eu la chance que l'on me l'enseigne, puis il convient de l'adapter et de le compléter avec l'expérience.

Pour ce qui de me justifier, ce n'est point le cas je cite simplement des témoins dont on ne puis mettre la parole en doute afin que personne ne puisse imaginer que je me crée des actions que je n'aurai pas réalisées, cela établit il nous permet de passer à la suite. Quant à mon arbre généalogique il n'est déjà point sans tâche comme d'autres d'ailleurs la guerre de cent ans ayant eu sont lot de bandit de grand chemin qu'il se nomme Perducat d'Albret ou du Gesclin et autres Bretons qui portaient beaux et avait des titre ronflants tout en se mêlant à d'autres vils personnages comme le Petit Mechin, Espiote et autre gens de peu.

A cette époque on employait souvent pour synonyme de tuer, violer, bruler les termes de Gasconner comme celui de Bretonner.

Pour ceux la comme pour cela certaine des plus vieilles lignées ont beaucoup à se faire pardonner, certes c'était les habitudes d'un temps..... Mais c'est pour cela que je suis devenue médecin. Cela est ma manière d'être proche du peuple comme je suis toujours opposée à ce qui peux lui maintenir la tête sous un joug qui n'est pas nécessaire.

Mais nous ne sommes pas seules d'autres ont aussi le droit de dire le fonds de leur pensée avec certainement plus d'intérêts pour tous que nous vieilles lignées.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 15:05

Pénélope allait répondre à Whoopie lorsque sa majesté prit la parole. Elle fit un signe à celle ci lui faisant comprendre qu'elles reprendraient cette conversation plus tard, ne voulant pas être impolie alors que le roi s'adressait à l'assemblée. Il lui tardait d'entendre ce discours.L'oreille attentive, le regard vagabondant car elle ne pouvait se permettre de fixer le roi les yeux dans les yeux, afin de se rendre compte par ceux ci si ce qu'il disait, il le pensait vraiment, elle écouta.

Vous voila tous réunit, car je l’ai voulu.


Et ce que Roi veut pensa t-elle...

Ces dernières semaines, il m’a fallut apprendre ce que pouvais être mon devoir.
Ce pourquoi je fus désigné par Dieu.


Le très haut pouvait-il aussi commettre des erreurs?

Il parla des miséreux comme de la peste, leur manque d'éducation et de respect envers ces nobles perroquets à qui la faute? Tous a penser qu'à leur propre personne et leur ascension. Une fois arrivée en haut de l'échelon, il n'y avait plus personne pour répondre aux besoins de la population.

Notre royaume ne peut demeurer ainsi.

Pour sur songea Pénélope, il allait être difficile de faire changer ces mœurs. Plus d'un roi s'y était frotté et pour quel résultat...

Je n’ai découvert ce que nous pouvions leur apporter, mais j’ai vu ce qu’ils pouvaient nous donner.
Notre peuple n’est pas misérable, mais il est riche.
Riche de savoir, de sagesse, d’amour et d’idée.
J’ai appris parmi eux qu’il n’y avait pas qu’une seule vérité.


Ecoutant ses solutions, elle ne pu retenir un petit rire. Il n'avait donc rien à leur apporter?
Pourtant le peuple ne demandait pas grand chose venant de son souverain.


Ce à quoi j’aspire c’est le respect, le respect de ces gens et votre respect.


Le respect se mérite et se gagne comme toute bonne chose...

Et pour cela je vous respecte tous, et je tiens à vous donner ma protection.
Ce que j’exige en échange c’est le respect.
Non pas pour moi, je serais bien le gagner.
Mais entre vous, je ne tiens plus à voir une noblesse qui se déchire.
Si une personne est noble ou le reste, c’est que je le veux.
Si d’une manière ou d’une autre vous l’insultez, cette insulte c’est à moi que vous la faite.
Et je n’ai de bonté pour des personnes insultantes.
Donc cela dit, je demande à ceux qui ne se sentent pas la force de ravaler ces rancœurs et de montrer une noblesse uni, de partir immédiatement.


Ses paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde.


Qu’allez-vous faire, ou continuer à faire pour retrouver le respect et la confiance du peuple ?
Et je vous autorise à me contredire.


Pénélope n'avait jamais eu ce soucis bien au contraire à chaque fois qu'elle avait eut besoin de ce peuple , il avait répondu présent.


Madame du faix prit alors la parole.


Vous n'êtes pas sans savoir que je suis médecin...ce métier, cette passion m'a permis de constater que du manque d'hygiène viens presque à coup sur un grand nombre de maladie et de décès.

Avant le manque d'hygiène, il y avait le manque de nourriture, un bouseux ou paysans bien nourrit risquait moins d'être malade mais il était tout aussi vrai que la crasse de Paris et tous ces rats pouvaient être un facteur de maladie et de décès. Tout ceci était à l'ordre du jour du conseil mais ce n'est pas ce que demandait sa majesté.

Enfin si j'ai droit à une deuxième idée, il me semble qu'élever le peuple par l'éducation serait un bien...un risque aussi car plus apte à juger nos actions ils seront certainement plus critiques envers nos actions mais n'est-ce pas la le risque à prendre pour avoir des ouvriers instruits et donc un commerce et une industrie florissante ?

Penny pensait que la critique était un bien en soit lorsqu'elle était constructive et ne venait pas de personne qui ne faisait rien sauf critiquer le travail des autres.

Le maréchal Chriskhan de Huy prit la parole mais celle ci ne concernait pas le peuple que ses soldats mais il oubliait qu'avant d'être soldat ils faisaient partis de ce même peuple que sa majesté voulait éduquer.

Lorsqu'elle vit Whoopie s'avancer, elle redouta le pire, celle ci n'ayant pas sa langue dans sa poche parfois.


Majesté! A mon sens, il faut être doué d'une certaine patience, pour arriver à se maîtriser...parfois les choses vont si loin, qu'il est impossible de s'entendre. Prendre sur soi, et y réfléchir peut être bénéfique quand à la suite des évènements, mais lorsque certains s'acharnent...Ceci dit, je suis du même avis que vous. Nous devons savoir pardonner, un moment donné. Il faudrait somme toute, pouvoir, dans la mesure du possible, prendre les difficultés là où elles ont commencé. Tenter de ne rien aggraver...pour ceci, sont appropriées les médiations, la prise de recul, l'écoute l'est également...il existe sûrement d'autres moyens, mais...pardonnez-moi, tout de suite là, ils ne me viennent pas.
Justement dans chaque ville, il devrait y avoir une personne spécifique pour ce genre de conflit, avant que cela n'aille trop loin, cela pourrait éviter une mise en accusation.


Penny comprit de suite qu'elle parlait pour elle et de ce qu'elle avait du endurer. Elle salua d'un sourire les mots patience et maîtrise.


John... fidèle à lui lui même et concernant la noblesse il n'avait tort. Pénélope était comme lui, elle préférait la franchise et lorsqu'elle n'aimait pas quelqu'un le lui faisait savoir mais passer ce détail, elle n'était du genre à casser du grain sur son dos.
Les paroles qui suivirent sortant de la bouche de son colonel, était en parfait accord avec ce qu'elle pensait.


Des Nobles incapables...je ne crois pas qu'il y ait des gens incapables en ce bas monde. avait rajouté Whoop

Des gens non songea Penny mais des nobles bien sur que oui...

Le roi prit à nouveau la parole répondant en premier lieu à madame du Faix et il n'avait pas tort que lui importait les rue de Paris? Lorsqu'il fit allusion à l'autre baronne Pénélope grinça des dents...Puis vint le tour de Huy, Whoopie, John,

Et pour ce qui est de mon erreur, je crois que l’on apprend de ces erreurs, mais par votre recommandation de ne plus en faire, c’est à mon tour de vous apprendre une chose.


Elle approuva du chef, on apprend de ses erreurs, si on arrive à les reconnaitre. John en prit pour son grade.

keri était du même avis en ce qui concernait le respect et paroles sages de sa part comme toujours.


La baronne du Faix revint à la charge contrée par la reine. Pénélope écoutait, attendait de voir... Si ce que préconisait le roi à propos de la noblesse allait s'accomplir ou alors partir en vrille. Pour une fois qu'elle était en accord avec madame, elle eut peur qu'en sortant il n'y eut une pluie de grenouilles qui leur tomberait sur la tête. Son esprit s'égara quelques instant et n'entendait plus aucune conversation. Un courant d'air venait de la frôler et tourna légèrement la tête vers les fenêtres. Ce qui se disait n'était plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Dim 5 Sep - 20:54

Les discussions reprirent et avec elles les accords et désaccords de chacun. Personne ne pourra obliger qui que ce soit d'avoir les mêmes idées qu'une autre personne sans son accord.

- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs. Nous avons tous plus ou moins donné notre avis sur ce qu'il serait bon de faire et surtout comment arriver à nous entendre afin de faire du mieux possible pour le royaume. Il est évident que ce ne sera pas chose facile, la preuve en est que pour le moment nous cherchons encore à faire passer nos idées personnelles plutôt que d'en débattre ensemble afin de trouver ce qui conviendra. Mais il faut bien en passer par là je suppose. Beaucoup de sujets sont à aborder pour arriver à faire prospérer le Royaume de France dans de bonnes conditions.

J'ai bien peur toutefois qu'il sera difficile de faire que tous ne manquent de rien, que chacun mange à sa faim et que plus aucune maladie n'existe. Il y aura toujours des riches et des pauvres...je ne vais pas m'étendre...sinon nous allons en avoir pour la journée. Chacun d'entre vous ici présent à une fonction bien définie que ce soit à la Mairie, au gouvernement, en tant que gouverneur de province, à l'armée, dans le domaine de la santé ou encore par le simple fait d'avoir la responsabilité d'être noble.

Il est donc attendu de vous tous que vous assumiez vos fonctions, comme votre personnalité. Il nous faut travailler ensemble, je sais je me répète.

Aujourd'hui le Conseil d'Etat est quasiment au complet. Il ne manque que deux postes. Chaque Gouverneur et chaque maire a donc un interlocuteur pour chaque domaine.

La justice, la sécurité, la défense, nos relations avec l'étranger, et la médecine.

Permettez moi donc de revenir sur deux points.

Tout d'abord, la santé. Le médecin du Roi, le Docteur Wesley, a la charge de faire que chaque habitant du royaume puisse avoir des soins. Docteur, Madame Du Faix nous a fait part de son souci concernant la santé de tout à chacun, pourriez vous nous dire ce qu'il en ait aujourd'hui dans nos villes et quelles mesures selon vous sont à prendre ?

Ensuite, permettez moi, Miss Pénélope, de vous demander votre point de vue sur les questions de Sa Majesté ou sur ce qui s'est dit en ce jour. Vous ne vous êtes pas encore exprimé. Et même si vous avez des désaccords ou des accords, nous aimerions les entendre.....
Revenir en haut Aller en bas
Wesley

avatar

Messages : 1991
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 6 Sep - 0:04

j'écoutais attentivement le discours non dénué d'idéologie et de raisonnement du monarque ainsi que les réflexions fort mal placées ou déroutées du sujet par certains membres de la noblesse surtout dans le cadre de la médecine. Et surtout quand j'entendis que Mademoiselle Ariane du Faix avait fait ses études de médecine à la faculté de Montpellier où moi-même j'avais fait mes études de médecine tout en sachant qu'aucune femme n'avait le droit de pénétrer dans une faculté de médecine pour y apprendre le métier de médecin car seulement les hommes y étaient admis. Je restais très perflexe sur la véracité de ses propos... La seule femme médecin que je connaissais de nom jusqu'à maintenant, s'appelait Dorothea Bucca, au XVè siècle, dans les Etats Pontificaux, qui avait obtenu la première chaire de médecine à l’université de Bologne. Le Premier Ministre, Charles de Nemours prit la parole et repris le sujet de la santé en me demandant mon avis... J'étais ravi de m'exprimer et attrapant la perche qui me tendit, je sortis du rang tout en m'avançant de quelques pas...

- Vos majestés, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs ! J'ai ouvert, depuis l'année dernière, deux grandes structures hospitalières à Paris, à Rouen et bientôt, une autre va voir le jour dans la ville d'Amiens. J'ai été mandaté en Haut-Lieu afin que ces institutions hospitalières soient des opérateurs de santé qui occupent une place majeure dans chaque Comté. La qualité des services rendus par ces établissements dépendent du haut niveau de compétences de ses équipes médicales qui vont contribuer à faire des institutions dynamiques, avant-gardistes et à améliorer ainsi la prise en charge des personnes de toute condition, civiles et militaires. Le soin est notre première mission. Notre devoir est de garantir à chacun, le meilleur accueil et la meilleure qualité des soins.

Pour répondre au souci de propreté de ces établissements de santé, j'ai préconisé un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur deux actions : le nettoyage et la détersion, la désinfection et la stérilisation. Dans le domaine des soins, notamment en milieu médical, l'hygiène des mains doit être adaptée aux différentes situations de soins, en lien avec les données validées. Le lavage les mains est recommandé avant de nettoyer une plaie, d'effectuer des soins et surtout avant toutes interventions chirurgicales et médicales.

Voilà, Monsieur Le Premier Ministre, ce que je puis dire sur la santé de tout à chacun !
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre le-Fier

avatar

Messages : 570
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 6 Sep - 17:54

Alexandre écoutait, sans doute qu’un Roy ne devait se mettre en retrait, mais lui s’en moquait.
Il était facile de voir qui le comprenait dans son discours et qui volontairement ou pas dévié la conversation.
Amusé aussi d’entendre la Reine et Ariane, jouant à l’escrime des mots.
Mais il était temps que le Roy reprenne la parole.


Bien je suis heureux de voir que vous avez presque tous un avis sur la question.

Alexandre sourit regardant Pénélope.

Je suppose que vous êtes d’accord avec tout cela, car qui ne dit mot consent.
Je vous demanderez toutefois, d’être prudente dans vos silences.
Car cela pourrait vous faire acceptez ce que vous ne voulez pas.


Remontant vers le trône, il reprit place.

Il est temps que ce libre échange cesse, vous avez pu vous exprimez et je vous ai écouté.
Si de mes mots, vous n’avez pas compris mon désir, vous avez pu constater que le Prince de Condé et la Reine, ont tout à fait réussit à m’entendre.
Je ne suis pas venu ici, pour régler des soucis d’insalubrité Baronne.
Ni celui de l’armée, et de ce souci de Paix, Baron.
Ce jour est votre présence était pour vous rappelez, l’importance d’une Noblesse unie.
Même si c’elle si n’est qu’apparente.
Je veux que cette apparence, soit donnée dans nos villes.
Battez vous dans vos résidences ou au Louvre si cela peut vous enchantez.
Mais pas une dispute ou insulte, ne devra dorénavant être commise dans des lieux publics.
Nous avons ici réunit, toute la vitrine de la noblesse, je suis certain que nous pourrions la rendre encore plus étincelante, et par la même motiver le peuple à briller avec nous.
Cela peut paraitre futile, ou tout au plus décoratif, mais il me semble à moi que cela ne peut que donner l’envie de faire les choses bien.
Aujourd’hui je ne parlais pas de soucis d’état, d’armée ou de nettoyage de rue.
Mais il me vient une réflexion, pourquoi doit-on se réunir, pour que l’on me parle de ces problèmes.
Il me semble que nous avons un conseil d’état, qui n’est pas si fermé que cela, et une question ou un souci peu amener à une réflexion, plus poussé, mais ceci dans l’endroit qu’il convient.
De la même, comme dit la reine, il m’a plu de visiter les villes et auberge.


Un regard vers Pénélope

Je sais que je ne suis pas toujours le bienvenu en ces lieux, les rendant du coup moins amusant.
Il est vrai que me taper sur l’épaule en riant serait inacceptable, même dans cet environnement.
Pourtant j’ai su écouter ceux que je croisais, ceux qui voulaient parler.
Je ne dis pas que j’étais toujours d’accord avec eux, mais je leur ai toujours répondu, et j’ai essayé d’en aider plus d’un.
Pour les autres, c’est le silence, un peu comme vous Pénélope, soient ils sont en tout point d’accord avec tout et sont heureux ainsi.
Soient ils pensent que rien ne peu changer, et que rien de bon ne peu venir de ma présence.
Et bien ce genre de personne ne sont pas la pour faire avancer les choses, elles doivent sans doute se complaire dans l’effort de ne pas en avoir, sans oublier il va de soit, de critiquer ceux qui tenteront.


Alexandre sourit sans quitter des yeux Pénélope

Il va de soit que vous n’êtes pas de ces personnes, j’ai toujours apprécié votre présence, et je sais que vous méritez votre place, et que vous devez en connaitre plus que moi sur le désir du peuple de paris.
Mais comme, il vous plait de rester muette, il va s’en dire que tout ceci ne restera que désir grâce à vous.
Vous voyez comme un silence à mes oreilles peut être assourdissant.


Quittant des yeux la silencieuse dame.

Que chacun de vous comprenne, que l’importance de la Noblesse n’est égale qu’a l’image qu’on lui en donne.
Pour le conseil d’état, et chacun des problèmes cité précédemment, que ces questions reviennent dans des lieux appropriés.
Que nous reste-t-il à voir ?
Le peuple.
Et bien que chaque gouverneur, questionne ces maires, que chaque maire questionne les habitants de sa ville, et que tout ceci puisse revenir à mes oreilles.
Car il est tout de même triste, qui me faille me forcer à boire de la bière, pour apprendre tel soucis d’église, tel soucis de jugement.


Arrêtant son regard vers Charles

Monsieur le Premier ministre, à vous de rappelez à chacun du conseil ces devoirs.
Car il me semble que la Noblesse elle, se tiendra Noblement.
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 6 Sep - 19:27

- Bien Votre Majesté, répondit Charles à son souverain. Qu'il en soit ainsi.

Il se tourna vers l'assemblée.


- Nous venons de recevoir nos ordres par sa majesté. Nous avons tous du pain sur la planche. Je recevrais les Intendants au Conseil des Dépeches. Et je retiens votre proposition madame Le Tellier.

Il refit face à ses majestés.

- Si plus personne n'a rien à dire, nous disposerons Vos majestés...

Ariane intervint à ce même moment.

- Peut être n'avez vous pas étudié durant les mêmes années que le docteur Wesley ? Vous avez déjà démontré votre savoir faire en médecine Ariane. Et cela aidera tous ceux qui auront besoin de soins. Personnellement, pour le moment, je ne cherche en vous que le Ministre des affaires étrangères.

Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Lun 6 Sep - 20:30

Pénélope regardait les jardins et songeait aux paroles que lui avait dit son père. En chaque être humain, il y a du bon et du mauvais, quel qu'il soit mais chaque être humain ayant la foi en le très haut et notre sainte mère l'église et qui appliquent ses commandements et ses préceptes sont plus à même de reconnaitre leurs erreurs, de rester humble, d'être plus compréhensifs, généreux...

Ensuite, permettez moi, Miss Pénélope, de vous demander votre point de vue sur les questions de Sa Majesté ou sur ce qui s'est dit en ce jour. Vous ne vous êtes pas encore exprimé. Et même si vous avez des désaccords ou des accords, nous aimerions les entendre.....

La voix de son colonel devenu premier ministre et altesse sérénissime la fit sortir de ses songes. Il était évident pour elle qu'il lui serait plus facile de répondre à celui ci qu'au Roi bien que l'ayant croisé lors de son étape à Rouen en taverne, elle n'avait pu se faire une opinion. Elle n'affectionnait pas particulièrement sa royale personne, ayant répondu franchement à cette question lorsqu'il lui l'avait posé mais avait tout à apprendre. Peut être changerait elle d'avis...Ne dit on pas qu'il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis et elle était loin d'être idiote. Elle prit son temps pour lui répondre, peut habituée à parler devant elle assemblée...trop peut être puisque le roi reprit la parole...

Je suppose que vous êtes d’accord avec tout cela, car qui ne dit mot consent.
Je vous demanderez toutefois, d’être prudente dans vos silences.
Car cela pourrait vous faire acceptez ce que vous ne voulez pas.


Répond à son sourire par une rapide révérence.

Oui et non avait elle eut envie de lui dire ainsi que...


S'excuser de son silence, dire qu'elle ne se sentait pas concerner par les conflits entre nobles, qu'elle n'avait pas de temps à perdre en chamailleries qui ne mènent nul part et qu'elle n'avait que très peu de contact avec elle.

Qu'elle ne reniait pas son titre de baronne de Balincourt et dont elle était très fière puisque acquis sous le règne de feu son souverain L.E, qu'elle préférait rester proche du peuple et comme l'avait si bien sa majesté, on apprend plus de lui et de ses besoins en le côtoyant. C'est ce qu'elle s'était évertuée à faire et faisait encore en tant que maire.


Il retourna s'assoir et commenta les échanges

Je sais que je ne suis pas toujours le bienvenu en ces lieux, les rendant du coup moins amusant.

Pourtant j’ai su écouter ceux que je croisais, ceux qui voulaient parler.
Je ne dis pas que j’étais toujours d’accord avec eux, mais je leur ai toujours répondu, et j’ai essayé d’en aider plus d’un.


Pourquoi la regardait il? Pourquoi pensait il qu'il n'était pas le bienvenue dans les tavernes? Elle lui aurait confirmer le contraire si elle avait pu prendre la parole mais on ne coupe pas la parole au roi. Elle avait pu discuter avec des personnes qui avaient pu le croiser en taverne et d'autres étaient bien déçus de ne pouvoir rester aussi tard seulement le voir.

Pour les autres, c’est le silence, un peu comme vous Pénélope, soient ils sont en tout point d’accord avec tout et sont heureux ainsi.

Le silence est dort, la parole seulement d'argent... Ne vaut il pas mieux se taire, que parler pour ne rien dire...se dit elle...

Il va de soit que vous n’êtes pas de ces personnes, j’ai toujours apprécié votre présence, et je sais que vous méritez votre place, et que vous devez en connaitre plus que moi sur le désir du peuple de paris.
Mais comme, il vous plait de rester muette, il va s’en dire que tout ceci ne restera que désir grâce à vous.
Vous voyez comme un silence à mes oreilles peut être assourdissant.


Pénélope se sentait vraiment mal à l'aise, elle avait horreur d'être le point de mire et baissa les yeux. Pour sur qu'elle en connaissait un long chapitre sur le besoin des parisiens mais pas seulement eux. Elle regretta de ne pas avoir prit la parole. Lorsqu'elle releva les yeux le regard du roi se portait sur l'assemblée.

Que nous reste-t-il à voir ?
Le peuple.
Et bien que chaque gouverneur, questionne ces maires, que chaque maire questionne les habitants de sa ville, et que tout ceci puisse revenir à mes oreilles.


Elle sourit, se dit à elle même, Pénélope, il faut que tu parles à Pénélope qui n'a pas besoin de poser des questions au peuple puisque celui ci lui écrit ou vient la voir dans la taverne pour tout même pour rien, juste pour avoir des nouvelles.

Le roi conclu en s'adressant au premier ministre.

Monsieur le Premier ministre, à vous de rappelez à chacun du conseil ces devoirs.
Car il me semble que la Noblesse elle, se tiendra Noblement.


Ainsi soit il... pensa t-elle. Elle chercha Whoopie du regard. Elle espérait bien pouvoir passer quelques heures en sa compagnie avant son départ pour Amiens. Peut être pourrait elle récupérer aussi les choux qu'elle lui avait commandé.

Son colonel, premier ministre, altesse sérénissime, prit la parole.

- Nous venons de recevoir nos ordres par sa majesté. Nous avons tous du pain sur la planche. Je recevrais les Intendants au Conseil des Dépeches. Et je retiens votre proposition madame Le Tellier.

Rooo!! elle avait oublié cette convocation....





Revenir en haut Aller en bas
Lauranna

avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mar 7 Sep - 20:33

Lauranna pourtant habituée a être entourée de nobles de toutes horizons, se sentait particulièrement mal à l'aise en ce moment précis.
Pour elle son rôle était pourtant bien simple, rien à voir avec tout ce blabla qui sortait des bouches, comme un flot de phrases dont elle n'écoutait pas la moitié.

Elle voulait que tout cesse, trop de monde, trop de gens, elle, habituée a protéger le roi gardait donc un oeil sur tout, déformation professionnelle surement, dont elle ne pouvait s'empêcher de faire.

Cela semblait vouloir prendre fin à son grand bonheur. Elle attendit donc la conclusion d'Alexandre.[i]
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Sam 18 Sep - 19:53

- Sire, je viens vous porter un rapport sur la situation de Reims.

Le Premier Ministre se courba, puis avança pour remettre le document au Roi.

Citation :

Votre Majesté,

Comme vous l'avez demandé, le nécessaire a été fait afin de venir en aide aux rémois et rémoises réfugiés dans les villes de votre royaume.

Deux campements ont été installés. Un à Rouen et un à Paris. Les médecins Wesley et De la Rosa travaillent à éviter toute propagation du mal dans la capitale. Des civils et des soldats sont à pied d'oeuvre afin de barrer que les réfugiès soient bien accueillis et ne manquent de rien. Certains, non porteur de la peste, ont déjà pu rejoindre la ville. Sur Rouen, madame la maire travaille de concert avec l'armée et le campement à déjà pris un charge un premier convoi de réfugiés. Madame de Bourbon m'a contacté et est infirmière de métier. Selon sa lettre elle se rendait sur Rouen et je suppose qu'elle est bien arrivée. Cette dame m'a été confié par le Capitaine Romeuf dont j'ai peu de nouvelles. Selon un rapport, lui et sa famille aurait réussit à rejoindre Guernesey mais je n'ai eu aucune confirmation.

Un dernier rapport m'est parvenu expliquant que les rats avaient été en grande parti brûlés ou noyés. La ville de Reims n'a malheureusement dû être brûlée ainsi qu'une grande partie des réserves, des champs et greniers. Je n'ai pu avoir aucune nouvelle de sa Sainteté le Pape. Monseigneur Rémédius aura j'espère plus d'information sur la santé de Sa Sainteté.

Charles de Savoie Nemours
Premier Ministre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre le-Fier

avatar

Messages : 570
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 13 Oct - 10:02

Alexandre était assis, sa compagne debout à coté de lui.
Ariane l'avait prévenu de cette visite, on ne peu plus souhaité.
Un cousin du Royaume, devait être reçu avec honneur.
Et quand il apprit, que cet homme attendait a l'entrée du Louvre, depuis prés d'une heure, il fustigea les gardes pour le faire venir à lui.
Il fut heureux que Léonore, sache le calmer.
Car recevoir un visiteur de marque, dans un état de nerf, n’eut été pas bon.
Revenir en haut Aller en bas
Fée-Tus

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 13 Oct - 12:14

Coucou! Vous me reconnaissez? C'est moi! Non pas François le Français, Fée-Tus! Le tetard qui fait des bulles. A ce qu'on est bien dans son bain! J'aime jouer au sous-marin. Bon, Papa n'aime pas la mer. Il aime ma mere. Nuance. Mais le sous-marin c'est assez marrant en fait. On entend tout ce qu'il se passe. On fait des cabrioles. Oui, oui, je fais des cabrioles maintenant. J'ai appris, parce que j'ai grandi, depuis la derniere fois.

Alors je vous raconte ce qu'il s'est passé. Comme vous savez, si je suis là, c'est parce que Papa a planté sa petite graine dans le ventre de Maman. Bon y'en avait pas qu'une de petite graine hein. Vous imaginez papa radin à ce niveau là? Vous rigolez ou quoi? Le Fier il donne dans le gigantesque, dans le genereux, ma bonne dame. Il y avait donc quelques millions de petites graines, mais une seule a reussi à faire bisou bisou avec celle de Maman. Et pouff, me voilà. Frais comme un gardon. Et puis, je me suis trouvé un petit coin tranquille. Un chouette appart bien douillet avec vue sur la mer. Et pendant que Maman me nourrit, enfin me fait boire, vu que j'ai pas encore de dent, et que d'ailleur j'utilise pas ma bouche pour ça, c'est plutot liquide. Avec regulierement un petit arriere gout de chouchen cuvée 1630, je ne vous dis que ça. Des huitres et des crepes flambées de chez Mercedes. Que du bon qu'elle me donne. Qu'est ce qu'elle est attentionnée quand meme, ma maman. Je l'aime.

Alors des fois, bien sur ça remue. Parce que c'est pas parce que je suis là que Papa continue pas à jardiner. Mais c'est plutot marrant, ça fait des vagues. Je vais m'initier au surf bientot. ça va etre d'enfer.
Donc pour le moment c'est le sous-marin, et meme que je nage comme un dauphin. D'ailleurs je vais l'etre bientot, il parait.
Et comme je vais l'etre bientot, je commence deja mon apprentissage. Et oui, on est precoce dans la famille Fier. Enfin ça depend pour quoi. Papa il met un point d'honneur à ne pas l'etre quand il honore Leonore. Parce que c'est mon papa. Il fait tout bien à la perfection. Normal c'est mon pere.

Donc je disais? Ah oui, l'apprentissage du dauphin.
Cela a commencé par le sacre. J'entendais plein de chant, de la musique, et des gens qui parlaient. Il y en avait un qui avait une drole de voix. Je l'aime deja pas lui. D'abord je n'aime que Papa et Maman. Et maintenant, Maman m'a emmenée avec elle dans la salle du trone qu'elle a dit. De toute maniere elle a pas le choix, elle est obligée de m'emmener partout avec elle. Un Lord anglais qui vient rendre visite à Papa et Maman, que j'ai compris. Et pour changer, Papa bougonne. Et maman fait comme toutes les mamans, elle calme Papa, en lui parlant doucement. Héééé! Nan pas maintenant hein! Y'a machin qui arrive là, le Rosbeef! Hummmm un bon rosbeef. Dis maman? Quand est ce qu'on mange?
Revenir en haut Aller en bas
Robrecht

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 13 Oct - 19:16

Robrecht accompagne Araine à la salle du Trône. Il trouve que la salle est très impressionnante. Il est nerveux pour rencontrer le Roi du France. Quand il vue le roi, il immédiatement fait une révérence. Il attend jusque le roi le dit quelque chose.

Robrecht follows Ariane to the throne room. He finds the room very impressive. He's nervous to meet the King. When he sees the king, he immediately bows. He waits till the King addresses him.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 13 Oct - 20:46

Ariane accompagne Robercth à la salle du trône, les gardes en tenues d'apparat font une haie d'honneur tandis que les huissiers annoncent

Majesté Robercth Samuel Spencer Lord Protecteur d'Angleterre

Your Majesty, Robercth Samuel Spencer Lord Protector of the English Réalm !!!


Après le salue de Robertch Ariane fait une gracieuse révérence puis comme il en était décidé viens se placer à la droite du Roi
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   Mer 13 Oct - 23:02

Alexandre n'aimait pas les receptions officielles. Et forcement, quand cela devait arriver, il n'etait generalement pas à prendre avec des pincettes. Et bien sur, Leonore devait alors user de sa patience legendaire pour le calmer. S'il avait des methodes bien à lui pour lui passer la nausée, elle avait aussi des methodes bien à elle pour qu'il redevienne serein.
Les huissiers annoncent alors l'entrée du Lord Protector et de la vicomtesse. Blabla habituels de presentation, et voilà que la vicomtesse monte sur l'estrade du trone et se dirige là où se trouve Leonore, vers la droite du roi.

La reine plante son regard dans celui de Ariane. Elle ne bougera pas d'un pouce.


Et bien madame, auriez vous oublié le protocole? Qui vous autorise à vous elever ainsi sur l'estrade du trone? Deux seules personnes ont le droit de s'y tenir. Et vous n'en etes pas.

Elle sourit alors au Lord Protector.

Sir, I wish you a very welcome in France. Would you appologize the viscomtess. She's more used with stables than with royal court. She has quite some pain to learn protocol and custom.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP-Lieu] Salle du Trône   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP-Lieu] Salle du Trône
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP-Lieu] Salle du Trône
» La Salle du Feu
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Les Palais Royaux + :: . Le Louvre .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit