Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 Demeure de Whoopie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Whoopie

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Amiens

MessageSujet: Demeure de Whoopie   Lun 5 Oct - 11:43

Whoopie60 a écrit:
Romeuf a écrit:
Se détendant au calme du jardin, Romeuf avise alors Pénélope, perdue dans sa reverie.

S'approchant par derriere son siege, viens se placer là, et, souriant, viens poser doucement sa main sur les tempes de la jeune femme.

Commence alors à faire rouler delicatement les doigts, faire des petits cercles, et placer ses deux pouces sur la nuque, commencer de timides, mais de plus en plus appuyés, petites pressions, un doigt après l'autre.

puis, après avoir caressé quelques cheveux et apperçu le sourire de pénélope s'aggrandir, a^ène sa main à la base du cou, es pouces plus dans le dos.

Défait un cordon de la chemise (ou robe) devoilant ainsi les épaules de Pénélope, et commence à aller et venir autour du cou, doucement, calmement, les pouces appuyant ci ou là, de plus en plus en pression, mais pas trop non plus.

s'écarte petitt à petit vers l'extremité de l'épaule gauche, en palpant légèrement, ramenant la maume dans le dos, puis avvançant la main vers le creux entre les seins, ne dépassant guere le debut de cette douce colinne de chair (ben oui, c'est dur de se retenir, quand même....)

Massant toujours le cou avec l'autre main, tachant de délasser ce cou subissant de grandes tensions ces derniers jours, sourie en core plus quand il voit la jeune femme, se laisser aller, se détendre...

L'autre épaule, tout aussi doucement, subit le même traitement, tout en toucher leger puis ferme puis de nouveau doux, surtout vers la poitrine et le cou.

Délasse encore plus la chemise/robe, fait doucement redresser Pénélope, libérant ainsi son dos à sa vue.

Tout en continuant le massage, sort une boite en fer de son atirail, l'ouvre et s'impregne la main d'une pommade sentant la menthe et un peu le camphre.

La même qu'il avait utilisé, jadis, quand il tachait de detendre Molly les jours avant l'accouchement.

Il commença par passer un doigt le long de la colonne vertebrale, du haut vers le bas, au creux des reins, puis remonter, doucement.... puis un deuxieme doigt se joint au premier sur ce parcourt...frisson de Pénélope....trois doigts maintenant...

Une fois ce chemin priset repris, la main part vers les omoplates et les flancs, en quetes des zones de tensions...et il y en a !!

pianote donc sur la peau doucement, circonscit la zone à traiter, puis, effleurant la zone, par mouvement circulaire pas trop rapide, viens, petit à petit, se poser, etaller le baume, le faire passer dans la peau.

Une fois ceci fait, ce qui prend son temps, replce la mai au niveau du cou, reprend le massage de detente, pendant que l'autre main effecttue le mêm manège, colonne vertebrale, omoplates, flancs.

Petit à petit, alternant après chaque zone de stress traitées, s'occupe du dos de Pénélope ainsi que de son bassin, qui reçoit force caresses délicates pour bien impregner le baume...
Pénélope a écrit:
Elle était loin, très loin de ce monde et fut surprise lorsque deux mains fraîches se posèrent sur ses tempes. Elle allait protester mais se retint, c'était si agréable qu'elle se laissa aller à penser que ces mains pouvaient appartenir à l'élu de son cœur et esquissa un sourire.

Sentant le lacet de son corsage se défaire, elle sursaute, s'enfonce un peu plus dans son siège, se raidit et sent une chaleur peut commune l'envahir lorsqu'une main s'aventure dans le vallon de sa poitrine.
Se dit qu'il ne manque pas d'audace a tenter des gestes aussi provocateurs sur sa personne seulement ses mains lui font tellement de bien qu'elle passe outre sa pudeur et se laisse manipuler sans plus mot dire jusqu'à la fin de ce massage d'une sensualité extrême...


Molli devait vous solliciter souvent sourit elle. Elle s'était redressée et retenait son corsage d'une main sur sa poitrine, espérant que Ninon ne ferait pas une apparition surprise juste à ce moment là. Elle réclama donc l'aide du major.

Pouvez vous m'aider et re lacer mon corsage s'il vous plait?
Romeuf a écrit:
Romeuf esquissa un sourire . Lui prenant delicatement la main la leve de son fauteuil et l'amene à un taburet, la fait s'assoir dessus

"Pénelope, il faut laisser son temps pour que la creme fasse de son effet, penetre en votre peau.Il faut donc laisser votre dos à l'air libre quelques temps.

Ne vous inquiétez pas, je passe en votre dos, et vous pouvez lacher le devant de votre robe, s'il vous gène, je m'occupe de proteger vos charmes des yeux indiscrets.

Vous pouvez lever vos mains, s'il vous plait?"


Defait son echarpe, la detend, puis s'approchant de Penelope par derriere, passe l'echarpe par devant elle, et viens la plaquer delicatement sur la poitrine denudée, la recouvrant ainsi.
Puis, passe les passant de l'echarpe sous les aiselles de la jeune femme, les remonte se coiser au niveau de son cou, et apres avoir echanger les passant de main, fait un noeud leger mais suffisant au niveau de la nuque.

Ensuite, fixe bien la robe de la jeune femme au niveau de sa taille, pour pas qu'elle ne descende plus bas


"Et voila...détendez bien vos bras maintenant, bien le long du corps....c'est bien, tranquile...Fermez les yeux, vous n'en serez que mieux...."

Reprenant delicatement une epaule, commence a aller et venir un doigt le long du bras, puis, deux, puis trois doigts, drainant bien vers la main.
Puis la paume , asociées à l'autre main, vient petrir, malaxer les muscles, les tendons, tout le long du bras, calmement d'abord, puis de plus en plus vite...

Passe à frictionner le poignet, puis tire doucement les doigts de Penelope, les etirent...viens saisir sa main, ecartant, detendant les phalanges, caressant la paume, et, reprenant se mouvement de malaxage, doucement, remonte et redescent le long du bras, vers l'epaule

Fait passer doucement son index le long des epaules et du cou de Pénélope, asse à l'autre épaule...et recommence le même manège, detaendant le bras de la jeune femme.

Deux minutes plus tard, Romeuf se lève, et se met aux pieds de Pénélope

Lui replasse les jambes en position bien assise, releve la robe à mi cuisse, et entrepnd de masser le mollet, comme il l'a fait pour les bras...doucement avec les doigts, puis la main...appuie avec la main, malaxe la cuisse et le mollet, faisant plusieurs aller et retour, releve la jambe et, une fois celle ci horizontale, prend soin de bien drainer le pied, la cheville, la faire bouger en mouvement circiulaires, lents puis un peu plus rapide, passer entre les tarses, appuyer sur les zone de contacts, de stress...
Repose delicatement le pied, passe à l'autre jambe, s'appliquant à son soin, surveillant le corps de la jeune femme qui n'a pas reouvert les yeux, s'assurer qu'elle ne tombe pas...

Repose le pied en position assise, oriente la jambe pour que l'asise soit bonne, puis appuie légèrement sur les genoux, equilibre bien la position

Repasse vers le dos de Pénélope, s'accroupie, se colle légèrement à elle, et la saisissat douemen par la taille, la fait basculer en arriere, l'allongeant légèrement sur lui.


"Ne vous inquietez pas, ...je ne vous quitte pas, ...je reste bien derriere vous...détendez -vous bien...voilaaa..."

Allongée sur lui, Pénélope a une legere impression d'etre en levitation.

Romeuf ramène alors ses mains au dessus du visage de la jeune femme, forme un losange et le plaque doucement sur le visage, appuyant de ci, de là, le long de ce périmètre, touchant réeelement la peau qu'à ces petites impulsions...
puis, les pouces viennent appuyer légèrement le front, le menton, les tempes et autres points sensibles du visage

alors qu'il lui masse de nouveau le cou, la redresse doucement sur le tabouret, puis, enfin, se relève, restant en arriere.

La laisse reprendre ses esprits
Pénélope a écrit:
Romeuf, ne vous avais je pas demander de re lacer mon corsage?^^

Je ne nierais pas que vos massages sont bénéfiques mais vous savez c'est comme tout, il ne faut pas en abuser. Laughing

Tout est conservé Whoopie ne sois pas triste ma pépette 😉

Si tu veux nous pouvons aller squatter chez La Bulette? non trop loin..heu!! chez Melleville? non Evry... chez Bastien ou de Nemours^^
Whoopie60 a écrit:
Citation :
Ma belle!

Je te donne de mes nouvelles, je suis encore à Amiens, et je vais doucement mais sûrement.
Tu me manques!!! Je reviendrai à la maison, je pense bientôt. Loin de toi et Ninon pffff dur quand même ^^
Va falloir tout de même qu'un jour, j'arrête de fuir dès que quelque chose ne va pas...pourtant, je me suis connue bien plus courageuse que cela...enfin bref...le temps qui passe, m'aide à réfléchir.

Bon aller! Je ne vais pas m'éterniser là dessus! Je vous embrasse très très fort Toi et Ninon et dis à Ninon que quand elle fait des Cuisses de Dames, qu'elle pense à moi dans le même temps ^^, qu'elle m'en envoie les odeurs par la pensée 😉

Whoopie
Ninon a écrit:
Se demande si elle reviendra un jour chez dame Whoopie ou si elle va passer sur l'échaffeau, il faut dire qu'en chemin, alors qu'elle allait pour chercher son lait, elle avait rencontré le sieur Laon qui lui avait fait une drôle de proposition, bien sur sa Penny était dans le coup sinon jamais elle aurait accepté. Ninon était allée prendre des cours pour apprendre son rôle par coeur. Fallait pas qu'elle se trompe la gueuse c'était pas tous les jours qu'on doit jouer le rôle d'une comtesse, d'une duchesse...enfin bref une bonne femme bien dans la hautes quoi...
Fleur a écrit:
Fleur avait observé, se mordant les lèvres, le sublimissime massage de Romeuf à Pénélope....

Arghhhhhhh...........

C'était tellement...tellement....qu'elle avait disparu pendant quelque temps ^^

Elle revint pour trouver porte close....

Ah...mais où donc aller maintenant ? ....

Elle tournait sur elle-même, désemparée....Personne pour la conduire en lieu sûr ?
Pénélope a écrit:
Pénélope revenait de la mairie et fut surprise de trouver Fleur sur le pas de la porte. Ne savait elle pas où Whoopie cachait la clef de secours. Se met à hurler.

Fleurrrrrrrrrrrrrrrrrrr!!! vous voici enfin de retour... mais où étiez vous donc passée ? Nous vous avons cherché avec le major Romeuf, dans toute la maison.

se rapproche sort la clef de sa poche et lui ouvre la porte.

Mais entrez donc... Vous ne savez pas où se trouve la clef de secours?
Fleur a écrit:
Fleur sursauta en entendant la voix de Pénélope.

Oh Pénélope ! Je suis ravie de vous voir ! J'étais bien en peine et j'allais me diriger vers l'auberge pour y trouver une chambre...

Ah...une cachette....d'accord, je m'en souviendrais à l'avenir.

Comment allez-vous ?
Oui je m'étais absentée...Me voici de retour et en pleine forme !

Mais la maison semble vide...nous ne sommes que toutes les deux ?
Nous allons pouvoir papoter ^^
Mais pas de travaux d'aiguilles par pitié ! Je suis d'une maladresse ^^
Et pour la cuisine....euh....j'espère que vous savez un peu manier les casseroles, parce que moi....enfin...si vous savez vous contenter de peu Laughing
Pénélope a écrit:
Tout en s'effaçant pour la laisser passer.

Coyez bien bien que je suis tout aussi heureuse de votre retour...

Soupir.

Et oui... nous serons seules toutes les deux encore quelques jours, Dame Whoopie a quitté Paris pour Amiens quelques temps...des soucis de cœur...Ninon n'est toujours pas rentrée de chez ses parents, Aurélya devrait venir nous rejoindre et le major Romeuf est en permission jusqu'à la fin du mois je crois...

Éclaire le hall puis prend le chandelier et se dirige vers la cuisine.

Oui nous allons pouvoir papoter...


Et pour la cuisine....euh....j'espère que vous savez un peu manier les casseroles, parce que moi....enfin...si vous savez vous contenter de peu


Je me contenterais du peu sauf si la jeune fille que j'ai engagé se présente aujourd'hui ou demain...Elle se nomme Emillianne, viens juste d'arriver à Paris et cherchait du travail, je lui ai donc proposé de venir aider Ninon. Malgré son jeune âge a beaucoup d'expérience dans les tâches ménagères.

Se dirige vers le puits et rempli un pot d'eau.

Désirez vous boire quelque chose... une tisane...
Fleur a écrit:
Oui, une tisane...avec grand plaisir...

Des soucis de coeur vous dites ? Oh....mais je croyais que Whoopie avait trouvé une perle !
Pfftt....il n'y a que dans les romans niais que les hommes merveilleux existent....Ou alors....ils sont tellement merveilleux qu'ils ne peuvent s'empêcher de dispenser leurs charmes au plus grand nombre....
J'espère que tout va s'arranger pour elle....

Au fait, Pénélope....Ce grand bal des Tuileries...vous y allez bien sûr ?
Je compte m'y rendre aussi, malgré l'absence de cavalier...
Quel dommage que le major Romeuf manque un tel évènement...Il aurait pu nous accompagner !
Une à chaque bras, il aurait fait sensation ainsi !


Elle se mit à rire en imaginant la scène de leur trio pour le moins disparate.

Bien ! Votre nouvelle employée se fait attendre...Et Ninon qui est encore absente....
Nous allons devoir nous contenter de quelques fruits en guise de dîner !
Pénélope a écrit:
Des soucis de coeur vous dites ? Oh....mais je croyais que Whoopie avait trouvé une perle

Les perles ont ne les trouve que dans les huitres ... éclate de rire ou dans une cuisine.

Pénélope déposa deux tasses et servit le thé.

Au fait, Pénélope....Ce grand bal des Tuileries...vous y allez bien sûr ?

Oh!! oui bien sur, je ne manquerais ça pour tien au monde et puis des cavaliers nous en trouverons bien sur place, pleins d'amis(ies) arrivent de Normandie pour fêter cet évènement ... Et vu comment c'est terminé la bal d'Evry j'espère que celui ci sera une réussite.

Quel dommage que le major Romeuf manque un tel évènement...Il aurait pu nous accompagner !

Il ne manquera rien du tout, il devait revenir de permission sous peu...Il arrivera surement en retard c'est tout.

Je craints que Ninon n'ait trouvé chaussure à son pieds, elle m'a écrit pour me demander de lui accorder quelques jours de plus. J'espère bien que Emillianne osera se présenter, où alors elle s'est perdue dans Paris, sinon je retournerais à la taverne et lui montrerais moi même le chemin
Émilianne a écrit:
Émilianne c'était malheureusement perdue dans la ville de Paris et essayait de se répéter le plan qui lui avait montré un homme dans la rue. Elle c'était mise à pester ce souvenant plus

Bon il m'a dit c'est très simple...tourne à gauche...puis à droite...non ce N,est pas ça ..tourne à droite...puis à gauche...grrrr je me souviens plus et là la Dame va m'attendre pour rien. Je déteste faire attendre les gens...bon aller émilianne un petit effort tu es capable de t'en souvenir crain nom de Dieu....

Finalement Émilianne arriva devant l'auberge et poussa un cri de victoire. La jeune fille de 16 ans était bien heureuse d'avoir trouvé la place et se recoiffa un peu et replaça un peu ses haillons pour faire bonne figure. Enfin, mieux qu'une va-nu-pieds. Elle mit son plus beau sourire et arriva à la porte et cogna en disant:

Pardon de déranger, mais c'est Émilianne..la fille de la taverne..enfin celle avec qui vous avez parlé Dame Pénélope..je suis désolée , mais je m'étais perdue...pas l'habitude des grandes villes...enfin me voilà...est-ce que je peux entrer ?
Pénélope a écrit:
Pénélope avait entendu toquer à la porte. Elle se leva et dit à Fleur.

Lorsqu'on parle du loup, il sort du bois.. pouff de rire.. J'en suis certaine, de toute façon qui cela pourrait il bien être? A part Aurélya qui devait arriver sous peu aussi...

Fait le tour de la table, sort de la cuisine et va ouvrir la porte, se retrouvant devant une Emilianne pas perdu mais complétement égarée.

Pardon de déranger, mais c'est Émilianne..la fille de la taverne..enfin celle avec qui vous avez parlé Dame Pénélope..je suis désolée , mais je m'étais perdue...pas l'habitude des grandes villes...enfin me voilà...est-ce que je peux entrer ?

Bonjour Emilianne, vous ne me reconnaissez pas? Je suis Pénélope... Certes la taverne où nous nous sommes rencontrées n'était pas des plus éclairée mais... mais oui... entrez donc.

S'écarte pour lui laisser le passage.

Soyez la bienvenue dans la demeure de dame Whoopie. Je suis avec Fleur, vous vous souvenez d'elle, elle est arrivée peut après dans la taverne.

Referme la porte et repasse devant elle pour lui indiquer le chemin.

Suivez moi, nous sommes dans la cuisine à discuter et boire une tasse de thé...tout en lui montrant une chaise... Désirez vous boire quelques chose?

Fleur qu'est ce que je vous avais dit...
sourit...
Émilianne a écrit:
Émilianne se mit à rougir comme une pivoine quand la dame se moqua gentiment d'elle. Oui c'est vrai elle l'avait pas reconnu etcela lui donnait un sentiment de honte. La jeune fille écouta Dame Pénélope lui parlait et répondit

Je suis désolée de pas vous avoir reconnu...mais j'ai peu de mémoire pour les visages.... J,espère que ça ne posera pas problème pour mon futur travail. Je suis venue prendre ma place que vous m'offrez si..généreusement...

Émilianne suivit la Dame et salua Fleur qui était-là. Elle n'osa pas s'asseoir ne se sentant pas pour le moment à sa place entourée de belles Dames et elle vêtue de hailllon. Cela la mettait mal à l'aise. Émi resta donc debout à sautiller sur un pied sur l'autre et répondit:

Je ne prendrais rien Madame....je n'ai envie de rien....mais je suis heureuse d'être ici sachez-le...
Revenir en haut Aller en bas
Whoopie

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Amiens

MessageSujet: Re: Demeure de Whoopie   Lun 5 Oct - 12:44

Pénélope a écrit:
Pénélope reprit sa place à table et toujours avec le sourire aux lèvres.

Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas grave, j'étais tout comme vous à mon arrivée dans la capitale, totalement perdue... Je rencontrais tellement de personnes en une journée que lorsque j'en revoyais une, je ne savais plus qui elle était vraiment.

Elle voyait bien qu'Emilianne se sentait mal à l'aise mais que faire pour en changer.

Pourquoi gigotez vous ainsi? Auriez vous... comment dire une envie pressante? Pouff de rire

Sachez que je suis heureuse de vous accueillir et que vous ayez acceptez ce poste et puisque vous ne souhaitez rien boire, désirez vous visiter la maison?

Je vous montrerais votre chambre et vous pourrez vous rafraichir et vous changer... Peut être qu'après ça vous aurez soit soif soit une petite faim...


Fait un clin d'oeil à Fleur.

Fleur s'est proposée de nous préparer le repas du soir.
Fleur a écrit:
Fleur avait observé le trouble d'Emilianne et sa fraïcheur lui avait rappellé ses propres débuts.

Elle déglutit avec difficulté lorsqu'elle entendit Pénélope...


Fleur s'est proposée de nous préparer le repas du soir.

Euh....pardon mais...

Elles les vit s'éloigner vers la chambrette d'Emilianne...

Oui ...bien volontiers....pas de soucis....

Elle se dirigea vers la cuisine, elle avait un peu de mal à garder son pas décidé et sa statique droite...Elle avait comme un petit poids sur les épaules Laughing

Bon...voyons voir ce qui se trouve ici....Oh la la....tous ces plats ! Mais à quoi cela peut-il bien servir ?

Faisons simple...
Une salade de tomates au basilic et une omelette , tiens ! au basilic également ! Quelques mirabelles du jardin...Mieux...une tarte aux mirabelles....
Oui voilà !


Elle retroussa ses manches, releva ses longs cheveux en un chignon de danseuse et se mit en quête d'un tablier...Elle était si maladroite....

Et le vin ? Elle savait choisir une bouteille mais avait un peu de mal à l'ouvrir...
A la cave, elle espérait trouver une bouteille de vin rouge de Chinon....bien suffisant pour un repas comme celui-ci...
aurélya a écrit:
Aurélya bien décidée à rester à Paris se rendit de nouveau chez son amie woopie afin de voir et discuter avec pénéloppe sur le poste de l'accueil en ce mois de septembre .

Apres quelques recherche (elle avait la mémoire courte en ce qui concerne les rues ) elle fini par arriver devant la demeure .


Une lumière allumé dans la cuisine lui indiqua avec bonheur du monde dans la maison.

Aurélya souriante se pressa devant la porte et frappa à petits coup discrets


TOC toc toc
Pénélope a écrit:
Entend toquer à la porte, dévale les escaliers à toute vitesse et ouvre la porte sur une Aurélya souriante.

Eh!!! Bonjour Aurélya, contente de vous revoir, Bienvenue à Paris et chez dame Whoopie... Mais entrez donc.

s'efface pour la laisser passer.

Vous vous êtes souvenue de l'adresse c'est bien... lui fait un clin d'oeil. Allons dans la cuisine, Fleur devrait y être en train de préparer une petite collation pour le repas du soir... lui souffle à l'oreille... Attention à l'indigestion... rit.

Fleur... Nous avons une autre invitée, je vous présente demoiselle Aurélya conseillère à l'accueil de la ville de Paris.
Whoopie60 a écrit:
Un pigeon s'engouffra par la fenêtre ouverte de la cuisine...

Citation :
A Penny

Coucou ma belle, je suis en route, je cours, je vole, je rentre enfin à la maison.
Ouf dis donc ^^, pas trop tôt hein^^. Je t'expliquerai tout quand nous nous reverrons

Bisous

Whoopie
Pénélope a écrit:
Pénélope sursauta lorsqu'elle vit un pigeon passer la fenêtre en trompe. Elle attrapa le volatile et décrocha la missive. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant le nom de l'expéditeur au bas de la page. Trop heureuse de ce revirement de situation elle la lu à haute voix.

Mes amies bonne nouvelle... Je cite...

Citation :

A Penny

Coucou ma belle, je suis en route, je cours, je vole, je rentre enfin à la maison.
Ouf dis donc ^^, pas trop tôt hein^^. Je t'expliquerai tout quand nous nous reverrons

Bisous

Whoopie

Dame Whoopie est de retour, évènement à fêter.

Va chercher des verres et une bonne bouteille et fait le service.
Whoopie60 a écrit:
Enfin elle était arrivée! Depuis bien longtemps elle n'avait qu'une hâte, rentrer chez elle, profiter de sa demeure, de ses amis, de...enfin, là elle se sentait chez elle au moins!
A peine entrée, posa ses bagages dans le vestibule, se précipita dans la cuisine, où elle savait que toujours se trouvaient des Cuisses de Dames. Sans attendre fit du thé, prit le plat qui en était rempli et partit s'allonger sur le canapé du salon.
Un apaisement sans commune mesure l'envahit, les yeux fermés, Whoopie profita de cet instant incomparable.
Pénélope a écrit:
[après l'entrevue avec dame Lugar et le sire Godefroy]

Rentre du bureau abattue par la nouvelle qu'elle vient d'apprendre, mais le vie continue lui avait dit Godefroy et elle avait tenté de faire bonne figure. Il n'avait pas tort, ne sommes nous pas que de passage sur cette terre?...se dit elle. Elle se dirigea vers la cuisine s'assoit sur un tabouret et regarde autour d'elle sans rien voir sauf que le plat de cuisses de dames avait disparu. Son regard se porta alors vers la fenêtre. A travers les rideaux, elle pouvait voir les gens passer. Certains avaient l'air heureux de vivre mais en ce moment ce n'était pas le cas de Pénélope. Elle laissa échapper un soupir et les larmes qui menaçaient depuis un moment de couler, envahir son visage.
Whoopie60 a écrit:
Toujours allongée à déguster ses cuisses de dames, elle entendit quelqu'un entrer. Sans plus attendre, se leva et alla voir qui cela pouvait bien être...dans la cuisine se trouvait Penny. Au moment de lui sauter dessus pour la bisouiller, Whoopie dû freiner son élan...Elle qui était si contente de revoir son amie, la voyait pleurer...Shocked

Heu...Ma Penny...ben qu'est-ce qui t'arrive????

Décontenancée, Whoopie s'approcha, et s'accroupit près d'elle, se demandant ce qu'elle avait!
Pénélope a écrit:
Pénélope savait que Whoopie devait revenir mais la voir là aujourd'hui lui réchauffa le coeur comme l'avait réchauffé l'annonce de Godefroy. Entendant son amie, elle essuya ses larmes du revers de sa manche et lui sourit.

Oh!! Whoopie comme je suis contente de te voir.

Elle prit les mains se son amie dans les siennes et l'aida à se relever en même temps qu'elle puis la serra très fort dans ses bras.

Tu savais que j'avais un frère...Je t'en avais parlé...que j'étais à sa recherche depuis que mon père m'en avait fait part juste avant de décéder
...se détache de ses bras et regarde le sol...Et bien il n'est plus non plus et je n'ai même pas eu le temps de lui parler, de le voir d'apprendre à le connaître...
Whoopie60 a écrit:
Dans les bras l'une de l'autre, heureuses toutes deux de se revoir, Penny finit pas lui dire la raison de son chagrin. Ce qui n'était pas réjouissant, et comprenait fort bien, la tristesse de son amie.

Ho ma belle...décidément...le destin s'acharne, j'ai l'impression...Toi qui mettait tout en oeuvre pour le retrouver ...

Elle la serra à nouveau dans ses bras, ne sachant pas vraiment comment se comporter devant une telle situation...Penny partagée entre tristesse d'avoir perdu son frère et joie d'avoir retrouvé son amie...
Décidément Whoopie n'avait pas son pareil pour arriver aux moments les plus...inopportuns, étranges même parfois.
Elle regarda Penny un instant


Ma belle, je sais que je ne vais pas être très originale en te disant cela, mais...je partage ta tristesse...pfff parfois la vie...

Elle s'arrêta net, de peur d'aller trop loin dans ses paroles. Et ce n'était certainement pas le moment d'attirer la colère du très haut...
Son regard fit le tour de la pièce, les yeux grands ouverts et les mains sur sa bouche. Les murs ont des noreilles...alors chuuuttt...


Allez viens dans le salon avec moi! On va boire un verre! Et ça te fera du bien je pense...et à moi aussi d'ailleurs!
Pénélope a écrit:
Whoopie était la première personne à qui elle parla du décès de son frère, elle se devait de prévenir Gwen aussi mais elle le ferait plus tard. Elle déposa un baiser sur la joue de son amie, signe de remerciement pour son réconfort. Même si Whoopie ne trouvait pas les mots adéquates elle avait le don d'apaiser Penny simplement par sa présence. Tout en la suivant dans le salon.

Tu sais... je suis témoin de mariage aujourd'hui, celui de ma petite Oriane et de mon filleul le docteur Wesley... Et comme tu as dis... lui sourit... La vie parfois...est très compliquée, être malheureuse et heureuse à la fois...n'est ce pas un sentiment étrange?

La regarde en faisant la moue


Tu voudras bien venir m'y rejoindre à l'église et m'aider à choisir une tenue un peu plus sophistiquée que celle que je porte d'habitude... Je vais enfin ouvrir mes énormes malles...Sortir jupons et fanfreluches, robes de toutes sortes...J'espère qu'elles m' iront encore vu qu'après la perte de kilos suite au décès de mon père et ma décept... j'en ai récupéré quelqu'uns durant mon séjour en Normandie.
Whoopie60 a écrit:
Ho? Ha bon? Excellente nouvelle! Comme quoi toujours quelque chose pour nous redonner le sourire!
Mais je suis tout à fait d'accord avec toi! Un sentiment étrange...


Ces sentiments Whoopie les connaissait bien, et si Penny lui en parlait, c'est qu'elle le savait. Combien de fois avait-elle été au bord des larmes, pensant parfois à en finir...et combien de fois s'était-elle relevée...elle ne les comptait plus. Il fallait cependant, qu'elle arrête de fuir, chaque fois qu'elle rencontrait un obstacle...

La moue que faisait Penny, la fit sourire, elle servit dans le même temps deux verres de Calva


Mais oui! Bien sûr que je vais venir Very Happy et t'aider aussi! Allez! on trinque? Heu...à heu...la nôtre, d'abord, puis au mariage de ton filleul et d'Oriane, puis heu...bah je te laisse trouver à quoi hein ^^

Si penny n'avait pas fini sa phrase, Whoopie en comprit le sens et c'est par respect et ne pas l'attrister plus qu'elle ne l'était qu'elle ne releva pas, préférant lui faire une belle bise sur sa joue.
Pénélope a écrit:
Penny sourit à son amie, elle était toujours a se plier à ses quatre volontés, toutes les deux se comprenaient parfaitement bien, nul besoin de mots un regard suffisait.

Tu sais que tu es un amour...

Prend son verre et trinque.

A nous tout d'abord tu as raison... à nos futurs jeunes mariés que j'adore... et au Royaume de France et à mes parisiens et normands et à mes amis qui se trouvent dans le Remensis.

finit son verre d'une traite.

Aller, on va se mettre en beauté mais pas trop c'est la mariée qui doit être à l'honneur aujourd'hui.
Whoopie60 a écrit:
Whoopie préférait cela. Elle n'aimait pas voir son amie aussi triste et lorsqu'elle lui sourit, de suite le lui rendit

Moi? Un amour?...Mummm...Ho mais ça je le savais déjà! ^^

En riant, regardait Penny en papillonnant des nyeux. Puis leva son verre, trinqua avec son amie.

Suis-je bête! Mais oui, j'oubliais...alors récapitulons! A la nôtre! Aux mariés...mummm...au Royaume de France et à tes parisiens et normands et à tes amis qui se trouvent dans le Remensis...et aux miens aussi...et quoi encore?...Ha! A la vie aussi!!! Enfin tout ce qui nous rend heureux quoi!

Lorsque son amie, lui parla de se mettre en beauté, elle s'empressa de vider son verre d'une traite.

Ce serait tout de même un comble, si nous étions plus jolies que la mariée ^^, on lui vol'rait la vedette...pas bien ça! Promis, je vais m'appliquer à m'enlaidir...enfin pas trop quand même ^^...voudrais pas faire peur aux invités! T'imagines?...Plus personne à l'église???!!! Shocked

Imaginant la scène, Whoopie restait perplexe et sans voix, quelques secondes :? puis se reprenant, prit le bras de Penny et toutes deux montèrent à l'étage se pouponner.
Revenir en haut Aller en bas
 
Demeure de Whoopie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demeure de Whoopie
» Demeure Hyuuga : Akogare
» La demeure familiale des Nox Démétrius...
» Description de la demeure
» Une demeure lugubre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Archives + :: . Archives des RPs de l'ancien forum .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit