Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650

Aller en bas 
AuteurMessage
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Sam 8 Mai - 17:49

[hrp : journée du 23 mars afin que chacun puisse se mettre en place, se situer et résumer ce qu'ont été ces jours depuis le 16 mars ..

Merci de baliser vos post avec la date et le lieu afin que l'on vous situe...et de bien lire ce qui a été fait avant vous, en respectant
    - les actions des perso
    - leur situation
    - l'endroit où ils se trouvent
    - leurs propos
    - etc
Bref merci d'être cohérents quoi ^^

bon rp à vous tous amusez vous bien dans la joie et la bonne humeur ^^ .... hrp ]

_______________________________________________________________________________



[St Pierre Port, le 23 mars]


Sept jours s’étaient écoulés depuis l’arrivée mouvementée du Secrétaire Général. Juste sept jours, mais c’était des minutes et des heures que tous sur l’île avaient vécu différemment.

Pour le jeune Prince, son fils malade avait accentué ce temps qui s’écoulait lentement, au rythme de la fièvre qui lui faisait passer ses nuits et ses jours au chevet de Colin, concoctant ses tisanes qui petit à petit avaient fait baisser la fièvre et pousser un soupir de soulagement au jeune couple. Sept jours à le veiller, à souffrir en silence, à prier le seigneur de l’épargner, mais sept jours à ne pas oublier l’île, ses habitants et ses intérêts.
France venait régulièrement lui apporter les informations nécessaires, les papiers à voir et à lire et ils travaillaient avant qu’elle ne reparte pour le palais ou l'Hôtel de ville souvent accompagnée de Bouillette qui servait de messager.

Lui, avait rencontré Charles de Nemours encore et encore. Les deux hommes avaient usés les mots, comme d’autres usent leurs lames forgées, chacun restant sur sa position bien que les discussions ne soient point haineuses. Le respect s'était installé entre eux, Nemours pouvait circuler dans le palais et les jardins, et s'il n'y avait eu en permanence deux gardes à ses côtés, on aurait pu le croire en visite. Le prince espérait que la France ne lancerait pas d'attaque contre Guernesey en sachant le Secrétaire d'Etat sur place.

Ce serait chose folle et garder l'homme au palais était pour lui une sécurité. Les deux soldats qui l'avaient accompagné s'étaient échappés malgré une sécurité qui ne permettait à personne de s'approcher du palais, et il n'était pas question que l'affaire se reproduise avec Nemours. Il serait sa monnaie d'échange si la France devenait menaçante.

Les discussions entre les deux hommes avaient conclu qu'une lettre à la Régente serait signe d'apaisement et des discussions entre elle et le prince permettraient surement d'éviter ces combats, et de mettre en place un accord. Pourtant une seule chose bloquait les discussions : le roi. Le prince ne voulait plus de son autorité, et s’il avait demandé l’autorité morale du pape Urbain, c’était pour que le tres haut protège ses iles et ses habitants.

Ce matin là, la fièvre de Colin était tombée, et Aimelin avait décidé de partir pour le palais. Tous les jours il guettait l'arrivée d'une missive de Paris émanant de la Régente. Quasi avait décidé de dire une messe en fin de journée et il s'était promis d'y assister comme à chaque fois.

C'est d'un pas décidé qu'il entra dans le grand hall du palais ce matin du 23 apres avoir laissé Altaïr aux bons soins de Bouillette aux écuries, et c'est d'un pas tout aussi décidé qu'il se dirigea vers son bureau.





[édition pour précisions hrp]

_________________


Dernière édition par Aimelin le Mer 1 Sep - 17:06, édité 6 fois (Raison : Edition du titre pour classement avec les autres RP GUERNESEY)
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Dim 9 Mai - 22:40

Une semaine ! Habituellement les sept jours ne lui suffisaient pas à accomplir tout ce qu’elle avait prévu de faire. Une semaine interminable. Elle en venait à se demander si Pascal, lassé de voir les hommes s’égarer dans les chemins sans vertus, n’avait pas tout simplement rallongé le temps. Sept jours avec chacun ses souffrances, ses douleurs et pour certains ses espoirs.

Cette semaine, la jeune abbesse avait découvert quelque chose sur elle-même, une chose étrange, une inquiétude quant à ses qualités de fidèle. Aimelin, épuisé, ne cessait d’aller et venir de l’un à l’autre pour revenir toujours vers les siens, son fils et sa fiancée. Les discussions, les pourparlers, les négociations, autant de mots que d’hommes et de femmes cherchant à convaincre du bien fondé de leurs convictions.
Quasi était partie prenante bien sur. « Était »…le passé ? Oui, un présent qui avait changé de temps le soir où embrassant son fils elle s’était brulée les lèvres. Plusieurs jours d’une fièvre telle qu’elle finit par y voir un mauvais présage.

Et sa découverte, ce sentiment qui l’horrifia, apparut. A genoux devant le lit bien trop grand pour le corps si frêle de Colin, elle priait. Demander au Très Haut ses faveurs, son soutien, la force nécessaire ? Oui bien sur mais…quelles étaient ses priorités ? Son enfant, petit être de chair né de la mort, petit homme qui méritait de vivre ou bien l’avenir de centaines d’hommes et de femmes, celui de leurs enfants ? Oui, qui Quasi mettrait elle en tête de ses prières ? Pascal, Lui, ne s’encombrait ni d’ordre ni de préférence, mais dans la tourmente, Quasi se perdait.

Les jours passèrent. Que les heures semblent secondes ou mois, sept jours ne durent jamais que sept jours. Colin allait mieux. La fièvre avait laissé sous ses yeux les sillons de son passage. Quasi savait que ces marques disparaitraient, le sourire de l’enfance reprenant ses droit bien vite. Mais en regardant cette miniature d’homme, ce visage aux traits fins et doux, fatigué par la lutte contre la maladie, elle voyait celui d’Aimelin, le père de Colin.
Père de cœur, père d’amour, père d’angoisse, tout cela faisait de lui bien plus qu’un père de sang. A force de jouer ensemble, à force d’étreintes tendres, à force de parcourir la plage sur Altaïr, couvrant le sable et l’horizon de leurs rires francs, l’enfant et l’adulte se ressemblaient. Elle les aimait comme un tout, un bloc que rien ne peut atteindre.

Ce matin là, Aimelin les avait quittés avec autant de recommandations que si il s’était adressé à deux enfants. Elle lui avait sourit, promit la prudence. Une caresse sur la joue rugueuse, un baiser au coin de la bouche, un regard de confiance pour celui qui allait marcher vers leur destin à tous.

Rosie était là, toujours aimante, toujours rêveuse. Quasi lui confia Colin et égrena le chapelet des recommandations à son tour. Elle quitta la pièce, son univers des derniers jours, pour rejoindre le monde du dehors, ce monde en colère, ce peuple qui grondait, ces gens qui lui étaient chers.

Elle se rendait sur le port. Son envie se façonnait au fil des pas. Elle regardait les ruelles marchandes avec ce sentiment qu’on l’observait. Vision de son esprit probablement mais elle savait que sur une petit ile, dans ce village, on prêtait souvent aux membres de l’église un pouvoir qu’ils n’avaient, heureusement ou malheureusement, pas.

Le port se dressait devant elle, bien moins grand que le jour où elle y avait fait son premier pas pour y retrouver Aimelin. Bien moins bruyant aussi, bien mois…non, tout cela était faux mais l’impression persistait. Elle se planta au centre. Pas de tonneaux, pas d’estrade, juste une femme simplement vêtue, les deux pieds bien à plat sur ce sol qu’elle avait fait sien.
Revenir en haut Aller en bas
Dudule
P.N.J.
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Dim 9 Mai - 23:31

[le 23 mars… sur le chemin qui mène au port]


Comme les cailloux qui roulaient sous ses chaussures et finissaient leur course dans le caniveau se demandant quel prochain coup les enverrait valser de l’autre côté de la ruelle, Dudule déambulait, courant d’un côté de la rue à l’autre, claudiquant sur les pavés et se moquant des trous et des quelques passants qui le regardaient d’un air de reproche.
L’était pas d’humeur notre petit Dudule, mais alors l’était pas d’humeur et c’était rien de le dire. Il avait sa mine des mauvais jours, cette mine qu’il affichait quand il ne savait pas ce qui se passait mais que quelque chose lui disait que ça n’allait pas.

Quasi lui avait dit qu’elle l’attendait sur le port et il comprenait pas ce qu’elle faisait sur le port… y’avait du monde, des cris, de l’agitation souvent, et Aime il disait qu’il fallait faire attention sur le port et toujours regarder au loin pour voir si un navire n’allait pas arriver.
Et voila que sa dragonnesse préférée lui disait d’aller sur le port.


- Pi l’est mêm’ pas la Bouillette lui il y va pas sur le port suis sûr qu’il est avec Altaïr et qu’il viendra mêm’ pas..
et puis si y’a des bateaux qui arrivent ben c’est encor’ moi qui vais être là au milieu et Aime il va crier si Quasi l’est en danger.

- eh bien petit tu peux pas regarder où tu marches !
- si je regarde m’dame mais j’vous ai pas vu...


Même pas un regard pour la ménagère et son panier, il avait pas que ça à faire. Puis le temps de râler le Dudule était déjà au bout de la rue qui donnait sur le port…
petit regard et froncement de sourcils à la Aime quand il aperçut Quasi vers qui il se dirigea prestement.
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Dim 9 Mai - 23:35

Gens de Saint Pierre et d’ailleurs, mes amis, venez tous me rejoindre. Venez m’aider à faire entendre nos prières.

Badauds, marchands, désœuvrés…voila sa paroisse du jour. Pas de visiteurs depûis la fermeture du port. Pas de rire d’enfants depuis que les mères tremblaient. Pas de mère depuis que les pères se préparaient. …à quoi ? Le savait il eux même ? Probablement pas.

Vous savez tous qui je suis, l’abbesse du village. Mais aujourd’hui c’est la mère d’un petit garçon qui vous parle.
Le ciel gronde, comme nos cœurs grondent, d’une sourde colère.

Savez vous pourquoi nous nous battons depuis des jours? je vais vous le dire mes amis.


Elle sourit en voyant Dudule, son ami, un autre de sa famille.

Nous nous battons pour changer quelques lettres.

Elle regarde les quelques personnes devant elle . Certains sont partis, probablement las des discours incessants qui n'ont menés à rien, d'autres viennent, cherchant peut être des réponses ou simplement à passer le temps.

Oui simplement quelques lettres. Notre combat, celui de la foi contre la déraison, celui d'un prince contre un royaume, est un combat de mots. En lice...deux simples mots qui si ils n'ont pas le même sens ont les mêmes finalités sur chacun d'entre nous...enfin pas tout à fait.

Cette lutte est là pour transformer le mot INDIFFÉRENCE en celui d'INDEPENDANCE. Je ne suis qu'une simple abbesse, ici. La vôtre. J'essaye de vivre en accord avec ma foi, avec mes idéaux. Et ses idéaux, cette foi nous les partageons chaque dimanche. Aujourd'hui, nous vivons sous le régime de l'indifférence.

L'indifférence, c'est la France qui nous a laissé mourir de faim, c'est un roy qui trop occupé par ses courtisans en oublie ses sujets, c'est nos enfants qui pleurent la nuit parce que les médecins nous ont oublié.

Et l'indépendance, c'est quoi ? me direz vous. Et bien c'est pareil mais totalement diffèrent. L'indépendance, c'est de pouvoir trouver des solutions quand nous avons faim. l' Indépendance, c'est prier comme nous le souhaitons, c'est former nos propres médecins pour que la nuit ne connaisse que le son de nos vagues protectrices.

Indifférence, indépendance, deux mots presque frères mais ils n'ont pas le même père. L'un a un Roy qui a renié sa foi, l'autre a un homme simple que l'on dit prince mais qui n'est noble que de coeur et de courage.

L'indifférence a couté la vie à nos enfants. L'indépendance, elle, aura le gout de leurs sourires qui nous manquent. Soyons libre d'exister, mes amis. Soyons fier d'être de fidèles croyants, soyons heureux de pouvoir nous aider les uns les autres à chasser l'indifférence de nos iles.
Revenir en haut Aller en bas
Dudule
P.N.J.
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Dim 9 Mai - 23:50

[le 23 mars… sur le port]

Ha ben voila, encore elle nous fit sa messe dehors la dragonnesse.

Tous en ronchonnant il s'était approché jouant un peu de ses petites épaules pour passer entre les gens et se placer sur le côté.

Qu'est ce qu'elle parli bien la dragonnesse quand même, faudra qu'elle m'apprenne à parli comme ça

Les mots lui échappaient parfois mais il retenait l'essentiel c'est qu'elle disait qu'ils allaient être libres et qu'ils allaient pouvoir prier encore dans l'église.
Dudule afficha un large sourire en pensant que les cloches allaient encore sonni, sourire qui s'effaça au moment où un homme, avec ses gestes lui fit glisser son chapeau devant ses yeux.


ouaiiii ! le roitelet viendra pas chez nous nous interdire quoi que ce soit !

Le gamin leva la tête pour le regarder et remis son chapeau en ronchonnant avant de regarder Quasi qui continuait à parler.
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Lun 10 Mai - 14:48

[23 mars au matin - Dans les jardins du Palais Princier]

Charles revenait d'une promenade, suivit des ces deux gardes habituels qui n'étaient pas très bavards, quand il entendit les cloches de l'Eglise appeler ses ouailles. Une messe allait être célébrer. Il baissa la tête cherchant quelque chose au fond de son coeur qui pourrait lui faire retrouver la foi. Il se souvenait des mots du prête du village qui lui disait que la croyance était avant tout quelque chose que l'on ressentait en soi et non qui venait de l'extérieur.

Il fouilla en lui et trouva son coeur vide. Cette foi qui brûlait en lui avait disparu et il n'arrivait pas à la ramener. Il ne savait pas comment faire pour la retrouver. Et avec ce vide allait un sentiment étrange. Comme si son âme errait, sans but précis dans la vie. Il ne croyait plus et il se demandait pourquoi cela le rendait si malheureux. La seule chose qui le faisait sourire c'était l'idée qu'il allait bientôt revoir le visage heureux de Keridwenn et de passer ne serait ce que quelques heures en sa compagnie.

Il posa un pied sur les marches pour retourner à sa chambre et s'arrêta un instant, écoutant au loin, s'attendant à tout moment à entendre le bruit des canons gronder. Il n'avait toujours pas eu la réponse de la régente et se demandait si le pigeon n'avait pas été attaqué par une buse ou un aigle.


Dernière édition par charles de nemours le Mar 11 Mai - 13:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Lun 10 Mai - 15:50

Ariane revenait d'un tour de l'Ile avec une vingtaine de dragons. Elle avait organisé le groupe en quatre pelotons qui assuraient tour à tour les patrouilles de jour comme de nuit. Pour être plus efficace, une vieille maison au milieu de l'ile avait été retapée, rendu confortable et équipée contre le froid tout autant que contre la chaleur.

Un mur de six pied l'entourait percée de meurtrière et un clocheton positionné dans la toiture d'où l'on voyait aux quatre vent. Ainsi deux patrouilles de cinq hommes étaient toujours à cheval ou à pied à patrouiller, deux se reposaient et la dernière assurait l'intendance. Les cinquante autres cavaliers faisaient des exercices de cheval comme d'infanterie, de tirs et d'escrime.

Cette troupe commençait à avoir de l'allure et de la tenue et aurait tenue tête avec succès à toutes les milices et aux recrues des régiments du roi. Maintenant il fallait l'aguerrir, la rendre parfaitement solidaire et la faire souffrir un peu car elle était déjà bien rustique et apte à la privation.

Ariane obtenait de bon résultat parce qu'elle n'imposait rien qu'elle ne soit capable d'endurer et si il y avait eu, au début des sourires polis, il y avait maintenant de l'admiration car aucun à ce jour n'avait pu aller aussi loin qu'elle. elle était à son affaire, âpre, tenace, déployant une énergie incroyable et toujours de bonne humeur.

En contrepartie des sacrifices elle avait obtenu du Prince un bon salaire pour sa troupe et elle leur faisait enseigner à lire, écrire et compter.

alors qu'elle rentrait en ville elle aperçut un drole de cortège un homme en uniforme suivit de deux gardes... cette démarche cette façon de se tenir.... Elle talonna sa monture....et lança à tout hasard

- Monsieur de Nemours ??
Revenir en haut Aller en bas
Léonore

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Mar 11 Mai - 0:08

[le 23 mars à Paris]

Leonore venait de terminer son travail à la herauderie, enregistrer la genealogie du Premier Gentilhomme, faire quelques blasons, et accessoirement passer une bonne dizaine d'heure à etudier les dossiers des affaires d'Etat. Ce n'était pas sur l'adolescent roi qu'il fallait compter pour cela. Et en l'absence du baron Charles de Nemours, tout reposait sur ses epaules ou presque. D'ailleurs, elle n'avait plus de nouvelle de lui depuis qu'elle etait partie du Mont St Michel pour revenir à Paris. Et elle commençait à s'inquieter.

Un valet vint lui apporter une lettre du felon. Elle ouvrit de grands yeux en lisant la lettre. Nemours etait retenu au palais. Mais ce qui la rassura ce fut de voir son sceau.

Un endroit neutre... hummm.


Gaultier! Rouvroy! Mes bagages! Legers! Nous partons pour la Normandie. Où est le roi?

Pas de reponse concernant le roi. Les valets s'activaient deja, alors qu'elle prenait une feuille et trempait sa plume dans l'encre pour repondre à Millelieues.


Citation :
    De Nous, Leonore de Rohan
    Regente du Royaume
    Duchesse de Rohan
    Dame de La Queue en Brie
    Pair de France
    Juge d'armes de France

    à vous,
    Monsieur Aimelin de Millelieues


      Monsieur,


    Je viens de recevoir votre missive. Je suis rassurée que monsieur de Nemours soit traité comme il se doit. Il va de soit que cette affaire n'ayant que trop duré, et pour eviter un bain de sang, et des souffrances de part et d'autre, nous acceptons votre proposition de rencontre. Nous y mettons toute fois une condition: que Monsieur de Nemours vous accompagne afin que nous soyons de visue assuré qu'il va bien.

    Sachez que la couronne de France ne traite pas avec des kidnappeurs. Aussi, si vous desirez comme nous que l paix revienne, il va vous falloir aussi montrer que vous etes digne de vous asseoir à la table des negociations, en personne civilisée et non pas en barbare qui emprisonne ainsi noble de France.

    Je vous propose que nous nous rencontrions sur l'ile de Chausey. Un petit village y est etabli. C'est l'endroit le plus neutre que je connaisse dans les parages. Je vous y attendrais donc dans deux jours.


    Régente du Royaume de France
    Juge d'Armes du royaume de France
    Pair de France
    Duchesse de Rohan
    Dame de La Queue en Brie



Elle scella la lettre et la tendit à Gaultier.

Donnez ça à un coursier qui doit l'emmener à St Pierre immediatement.

Une fois ses bagages prets, elle sortit de Paris, pour se rendre sur les Iles Chausey.
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Mar 11 Mai - 13:46

[Matin du 23 mars - Jardins du palais Princier]

Quelle ne fut pas sa surprise d'entendre la voix d'Ariane l'appeler au loin. Charles se retourna et l'aperçut à dos de cheval.

- Ariane ? Mais que faites vous là ? Avez-vous vous aussi été faites prisonnière par le Prince ?

Il réalisa que sa question était stupide, une seconde après l'avoir posée. Madame du Faix ne serait pas à cheval et les quelques hommes qu'elle venait de quitter ressemblaient plus à des militaires qu'à des geôliers.

Charles fronça les sourcils cherchant à comprendre ou plutôt essayant de ne pas envisager ce qui semblait évident.


- Que se passe t'il Ariane ? Et que faites vous avec ces soldats ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Mar 11 Mai - 20:01

Elle descend de cheval un grand sourire aux lèvres....

- Ce qu'il se passe est simple Charles vous savez que la bretonne a passé ses nerfs sur moi en m'évincent de la direction de l'état...elle n'avait ainsi plus de contradiction. Alors j'ai décidé de revenir à mon premier métier..chirurgien et de venir porter aide et assistance à des gens dans la souffrance. Ne pas prendre les armes simplement aider.

Or il se trouve qu'avant de m'installer à Paris j'ai vécu ici et n'aurai pas du en partir, le Prince et son épouse sont des amis de cette époque.

Je n'avais pas encore défais mes bagages que je reçut commandement du roi de rentrer à Paris m'entretenir avec lui. Je suis rentré à Paris et me suis présenté à son cabinet.... plusieurs jours de suite on m'a fait attendre et je n'ai jamais été reçu... pourquoi ? de fait ce devait être la tante qui souhaitait m'humilier ou le roi avec son inconstance légendaire.

Je suis fidèle mais ne soutiens que le roi pas ceux qui humilient et abaissent les autres ou affames une iles par simple indélicatesse pire... par oublie...

Alors je suis revenu ici et j'aide à soigner et à former au moins chacun fait son devoir et ne cherche pas comme un forcené un honneur quelconque pour ajouter les blasons aux blasons. Ici les gens et les choses sont libres comme les nuées et le vent.

Voyez vous ... je ne savez même pas que vous étiez ici. Décidément nous ne fumes pas longtemps dans le même parti....

Mais je connais votre cœur et votre âme Charles et votre visage laisse paraitre une lassitude qui n'est pas celle d'un prisonnier dans l'atmosphère bon enfant qui règne ici, votre lassitude est plus profonde et plus ancienne. Votre honneur est de servir certes mais des gens qui vous méritent....

J'ai fais mon choix j'ai défendu au prix de ma vie un roi qui aurait pu être bon s'il n'avait été si léger et si mal entouré. Les honneurs et les titres qu'importe si le prix a payer est celui de son âme.


Voila elle avait parlée avec le cœur et dit toute la rancœur qu'elle éprouvait de voir ce jeune roi se gacher lui et son royaume mis dans les mains de jeanfoutres
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Mer 12 Mai - 17:33

[St Pierre Port, le 23 mars.. pendant ce temps au palais]


Votre Altesse un courrier arrivé à l'instant pour vous

Aimelin leva les yeux et regarda étonné le valet qui se trouvait devant lui, tout essoufflé par sa course apparemment.

donnez moi ça le temps que les mots s'échappent, il était debout devant l'homme et s'était saisi avec empressement de la missive. Un sourire ironique s'afficha sur ses lèvres.

diable ! pas commode la tantine du roitelet ! moi un barbare ! je vais lui montrer si je suis civilisé il avait parlé à haute voix et regarda son valet

hé bien pourquoi me regardes tu ainsi ? un éclat de rire en voyant la gêne de l'homme peu habitué à ces manières de la part du jeune prince toujours poli. Il s'approcha de l'homme et tourna autour de lui tout en continuant à penser à haute voix.

Hum alors elle me prend pour un barbare sans aucune éducation et sans doute assoiffé de sang je vais devoir ne pas la décevoir.
Serais je digne de m'asseoir à cette table ?
il se gratouilla le menton ...sinon je resterai debout tant pis.

Je vous propose que nous nous rencontrions sur l'ile de Chausey. Un petit village y est etabli. C'est l'endroit le plus neutre que je connaisse dans les parages. Je vous y attendrais donc dans deux jours.

Il haussa les sourcils et se dirigea vers la carte qui s'étalait sur l'un des murs.


Chausey.. hum ici au sud de Jersey… il va bien falloir une demi journée pour y aller. Nous filerons au sud ouest de jersey et filerons vers Chausey ensuite.

Il tourna les talons et se dirigea vers la fenêtre, le regard fixé sur le Cent Vents ancré dans le port. Les autres navires patrouillaient mais le capitaine Flib aimait bien à garder celui là à disposition tant qu’il le pouvait.

Voyons... emmener Nemours. La régente sera-t-elle seule ? quoi qu'il en soit, il ne pouvait pas prendre le risque d’y aller seul. Quasi ou France devrait aller avec lui et un poignée de soldats l'attendrait sur le navire prête à intervenir. Il regarda le valet toujours planté, ne sachant s'il devait partir.

Inutile de répondre à ce courrier, la régente est sans doute déjà en route. Je vais aller voir Nemours qui doit profiter des jardins;
Si vous croisez notre Maire ou notre Evêque dites leur que j'ai besoin d'elles.
.. devant l'air hésitant du valet il ne put s'empêcher de lâcher d'un ton amusé... allez rompez soldat !

Il plia soigneusement le courrier qu'il glissa dans la poche de sa veste. Il devait avertir Nemours et retrouver Quasi avant la fin de la journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Jeu 13 Mai - 15:33

Ariane lui expliqua ses déboires avec la couronne et la Régente. Charles la regardait, déçu de son attitude. Partir de Paris, venir aider des malades, cela était compréhensible mais venir lui dénigrer les personnes du Conseil d'Etat et la façon dont le Roi avait de gouverner, il ne pouvait le tolérer.

- Le Roi vous a fait attendre et cela vous a importuner. Et depuis quand les affaires du Roi sont moins importantes que votre personne. Il aurait même pu vous faire attendre une semaine que vous n'auriez eu aucune réflexion à faire. Le Roi est le Roi, dois je vous le rappeler ? J'ai aussi attendu son bon vouloir, je ne dis pas que cela est plaisant mais il ne me viendrait jamais à l'idée d'en incriminer Sa Majesté. Je crois que vous faisiez fausse route Ariane. C'est vous qui êtes au service du Roi et pas l'inverse. Et ne vous en déplaise, mais La Régente est la personne qui gouverne ce royaume avec le Roi en attendant sa majorité. Alors, que vous ne vous entendiez pas avec elle, c'est une chose. Mais que vous veniez me dénigrer sa personne est totalement indigne d'une personne noble de ce Royaume. Pensez vous que vous soyez la seule à vivre des incompatibilités d'humeur au sein du Conseil ? J'ai aussi eu des mots avec la Régente mais nous avons su nous réconcilier et pour une seule raison. Parce que c'est nous qui sommes responsables de la tenue du Royaume de France et nous nous devons de montrer l'exemple. Après quelques explications mouvementées, nous avons su mettre notre égo au fond de notre poche et ce pour le bien du Royaume.


Charles était en colère et n'acceptait pas l'attitude d'Ariane d'être venue et d'avoir offert ses services au Prince qui pour le moment était considéré comme félon. Même si Charles appréciait l'homme, il ne pouvait pas simplement abonder dans son sens. Seul le Roi pouvait décider de l'indépendance des iles. Personne n'avait le droit de les prendre de force.

- Ne me faites pas croire que vous êtes là que pour le bien de ces gens Ariane. On ne retourne pas sa veste aussi facilement. Votre loyauté au Roi n'est plus. C'est aussi simple que cela. Mais un jour il vous faudra répondre de cela Ariane. Un jour il le faudra.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Jeu 13 Mai - 17:09

[23 mars - Dans les jardins du Palais Princier]


- Monsieur de Nemours est dans les jardins votre Altesse

Un merci rapide et voila notre petit prince parti d'un pas rapide vers les jardins. Salut de rigueur aux gardes qu'il croisait et aux gens de maison avant d'apercevoir deux silhouettes.
Regard au cheval non loin avant de reconnaître Ariane.
Il s'approcha d'eux et salua Ariane d'un sourire et d'une inclinaison du buste.


Bonjour Ariane ... bonjour monsieur le Secrétaire ... veuillez excuser ma venue mais j'ai nouvelle de France.

Il regarda l'un et l'autre avant d'ajouter.

La Régente m'a donné rendez vous dans deux jours, soit le 25, dans un endroit neutre et souhaite votre présence Charles afin de vérifier elle même que vous êtes en bonne santé.

Il laissa un sourire fatigué éclairer son visage .. à priori, les rumeurs sont telles que la France me prend pour un sauvage... il soupira. Vouloir l'indépendance des iles avait son prix à payer et peu lui importait ce que pensaient les âmes pensantes du royaume qui n'avaient sans doute pas le temps de se regarder elles mêmes.

J'ai fait avertir le Capitaine Flib que nous partirions le 25 au matin, jour où la Régente nous attend.
Une demi journée de mer nous permettra de la rejoindre.


Il regarda Ariane.

J'espère que rien n'arrivera entre temps, sinon tu devras t'occuper seule des cavaliers.
France qui assure la régence quand je ne suis pas là sera au fait de ce qu'il faut faire en cas de problème.
Et puis entre Erwan pour la flotte, Romeuf et toi à terre, ceux qui essaieront de s'attaquer à Guernesey recevront bon accueil.
Je ne suis pas homme de guerre, mais je répondrai aux coups de canons par une salve impitoyable.


Sa voix s'était faite plus dure, il savait que la flotte du roy, si minime soit elle, essaierait de prendre les iles par la force. Ils s'y attendaient tous et ça n'était pas pour rien que les navires patrouillaient autour de l'île, surveillant la moindre embarcation qui oserait franchir les récifs.

Hormis monsieur de Nemours, je n'emmène que Bouillette qui pourra m'aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Ven 14 Mai - 11:37

Le Prince arriva au moment où Charles avait terminé avec Ariane. Il était encore énervé par sa conversation et le Prince ne fit que confirmer ce qu'il pensait. Il n'en dit rien et n'en pensa pas moins. Elle était bien venue pour le soutenir militairement et commandait la cavalerie.

- Nous nous retrouverons Ariane. Je vais de ce pas me préparer pour ce voyage Prince Aimelin. Merci de m'avoir prévenu si vite.
Je vous salue Ariane et j'espère que vous aurez bonne conscience si vous devez tirer votre épée contre un soldat de l'armée royale.


Il n'attendit pas la réponse. Il lui avait fait confiance pendant si longtemps, avait même été parlé au Roi pour qu'il revienne sur sa décision, la défendant au prix de se faire presque mettre dehors du bureau du Roi. Ce dernier l'avait sommé de sortir avant qu'il n'appelle les gardes. Il regrettait de s'être trompé ainsi sur le compte de la jeune femme.

Il regarda ses deux gardes muets et leur fit comprendre qu'il était prêt à monter dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Ven 14 Mai - 12:10

Ariane soupira et sourit, laissa Aimelin parler puis alors que le Prince se retirait et que Charles allait monter :

- Charles ne me donnez pas de leçon mais puisque vous le prenez ainsi, je dois vous rappeler le nom que vous portez et tout ce qui y est attaché et qui défendait le roi il y a encore si peu de temps ? Où étiez vous alors vous et d'autres de votre famille.... Vous avez bien des qualités, mais vous ne pouvez donner de leçon de fidélité....cela Charles vous n'en avez aucun droit.

Le pouvoir vous aura changé et bien gorgez vous en et croyez puisqu'il en est ainsi que si vous levez le petit doigt conte le moindre des habitants de ces iles je m'opposerai à vous avec tristesse mais sans états d'âme. Je vous garde mon estime quoi que vous en pensiez mais ne levez jamais la main sur les iles, car je la trancherai.


Elle regarde droit dans les yeux, se pouvait-il qu'il pense ce qu'il dise...qu'elle tristesse alors que les hommes de pouvoir il y mordent dedans et s'en gorgent à plus soif qu'elle misère de voir un homme tel que harles prononcer de telles paroles.... Pascal toit qui nous voit .... aide moi....Elle lui tourne le dos monte à cheval et sans plus un regard elle donne l'ordre de sa porter en avant.
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   Mar 18 Mai - 20:29

Le 23 mars 1650, jardin du palais princier et appartements vers.

- Est ce que vous êtes entrain de parler de ce cauchemar collectif ? Vous savez que cette histoire n'a jamais existèes. Et si je me souviens de ce cauchemar des plus étrange, le but de l'intervention était de demander que le Roi soit mis sous régence. Ce qui, semble t'il, est bien le cas. Par contre, votre intervention ici est bien réelle. Et je crois que vous me connaissez bien mal. Je ferais tout pour que cette affaire ne tourne pas en bain de sang.

Il allait la laisser partir et ajouta :

- Au fait, oui, je suis un Savoie-Nemours et je suis fiers du nom que je porte. La dessus je vous salue. Le Prince m'attends et je n'aimerais pas que cela ne dure trop longtemps.

Il monta dans sa chambre et prépara ses affaires. Il était temps d'en finir. La Régente allait peut être pouvoir mettre un terme à toute cette affaire. Et le plus tôt serait le mieux. Il signala au garde qu'il était prêt et soudain, il entendit le premier coup de canon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP GUERNESEY] 1650-03-23/24 ~ V = Quand Guernesey se bat pour son indépendance ~ 23 et 24 mars 1650
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP semi fermé] Torteval, ou quand Guernesey devient imprenable
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» On n’est quand même pas venu pour beurrer des sandwichs ! (Rendili)
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» Quand le papillon entend pour la première fois le son de la véritable musique │ Thalia Diamelius & Yäwé F. Libri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Principauté de Guernesey + :: . SAINT-PIERRE-PORT . :: Archives de l'ile-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit