Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chric



Messages : 997
Date d'inscription : 04/11/2009
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Dim 14 Mar - 21:54



Le Chancelier fit appel au major d’homme afin qu’il prépare les Appartements Vert du Palais, celui-ci devais être près pour accueillir le Secrétaire d’ Etat à la Guerre, Charles de Savoie-Nemour, au cas où il accepterait de prendre Gite au Palais plutôt que qu’à la Caserne de L’Armée Royale.
Une fois les préparatifs terminés, Chric fit le tour des lieus au cas où il décèlerait le moindre problème.
Il sentait tout comme dans l’Appartement Bleu, qu’il manquait quelque chose pour que tout soit parfait.
Le Colonel devait surement être quelqu’un qui apprécie les bonnes choses, il fit donc venir plusieurs verres de cristal ainsi qu’une bouteille de vin sortie des meilleurs cépages du palais qu’il déposa sur une des désertes du grand salon.



Revenir en haut Aller en bas
Chric



Messages : 997
Date d'inscription : 04/11/2009
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Mar 30 Mar - 17:29

En l’état actuel des choses, les appartements ne faisaient plus office d’appartement d’accueil pour le Secrétaire d’Etat à la Guerre, mais bien de prison. Il en était ainsi depuis son arrestation au port.
Le Chancelier laissait les deux Gardes attitrés à la porte, le Colonel devait arriver d’un moment à l’autre pour le transfert.


Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Mar 30 Mar - 17:39

Des pas dans le couloir. Un trousseau de clefs que l'on remue. Un garde entra dans la cellule muni d'une torche pour bien éclairer la cellule. Charles s'était levé et avait reculé au fond de la pièce. Il craignait les représailles suite à la volée que Romeuf avait mise au garde précédent. Ces gens là étaient solidaires et s'ils prenaient un prisonnier en grippe ce dernier avait tout à craindre.

Celui-ci le regarda fixement :


- Monsieur de Nemours. Je vais vous accompagner dans un autre endroit.

Méfiant devant un tel retournement d'attitude, le jeune homme s'approcha d'un pas lent:

- Et où m'emmener vous ?
- A vos appartements. Pardonnez moi cette précaution mais je ne fais qu'obeir aux ordres.


Il lui montra une corde avec laquelle il lui lia les mains dans le dos.

- Je n'ai pas l'intention de m'échapper. "Tout du moins pas tout de suite",
pensa t'il.

Sans répondre le garde lui fit comprendre d'avancer. Ils montèrent les escaliers qui le ramenait à la lumière. Ils prirent le passage de service et continuèrent à monter un étage de plus. Une porte immense devant eux que le garde fit ouvrir en grand par deux autres en faction.


- Vos appartements messire. Si vous avez besoin de quoi que ce soit ? Je vais vous faire servir un repas, ajouta t'il en le détachant.
- Mes hommes peuvent ils avoir aussi à manger ? Et si je pouvais avoir quelque chose pour me rafraichir. Je n'ai pas envie de rencontrer le Prince dans cet état.

Le garde lui apporta le repas et de quoi faire un brin de toilette. ll n'eut pas le droit de se raser mais au moins il put se laver les mains et le visage en attendant de pouvoir faire mieux. Il aurait aimé faire le tour de la pièce, regarder par la fenêtre mais le garde resta, impassible, avec lui, devant la porte, surveillant le moindre de ses gestes.

Selon lui, Aimelin devait venir le voir. Le SEG enfonça sa chemise, la laissant légèrement bouffante. Reboutonna sa veste et tira dessus pour lui donner un semblant de netteté. Il frotta sur ses souliers et ses vêtements espérant en retirer le maximum de saleté.

Ce n'était pas parfait et loin d'être à l'image des Nemours, mais les circonstances étaient telles que le Prince comprendrait.

Il se sentait fatigué et redoutait presque de ne pas être à la hauteur de ce qu'il voulait lui dire. Les nuits sur cette paillasse, l'inquiétude pour ses hommes l'empêchaient de dormir. Et surtout, l'avenir incertain pour cette province et ses habitants. Tant de vies étaient en jeu et en ce moment même les grands de ce monde jouaient avec si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Mer 31 Mar - 11:03

[Palais, premier étage Les appartements verts]


Le Prince et l'Ambassadrice arrivèrent vers les appartements après avoir croisé le majordome qui donnait ses ordres.

votre altesse, diner est prêt à être servi, j'ai mis Jean et Marie au service et me tiens non loin.
merci. Nous risquons d'avoir d'autres personnes qui se joindront à nous, veiller à ce que tout se passe bien.


Apres un salut de la tête il laissa l'homme vaquer à ses tâches et s'approcha du garde en faction devant la porte.

ma fiancée et mes conseillers, risquent de venir nous rejoindre, vous les laisserez entrer.
Annoncez nous au Secrétaire et ensuite restez vigilent.


Un petit regard vers Elisabeth, qui ne cachait pas son anxiété, anxiété mêlé d'impatience.
Cette arrivée musclée et imprévue l'avait empêché de pouvoir rencontrer l'homme normalement, comme il l'avait prévu. Mais il en était ainsi, les évènements ne lui permettaient pas de toujours faire ce qu'il désirait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mezière-Vergy

avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : St Pierre de Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Mer 31 Mar - 11:06

Elisabeth était dans l’ombre du Prince, elle suivait en silence, laissant Aimelin maitre en son château. Elle avait presque hâte de voir le Nemours, lui qu’elle avait connu qui ouvrait et fermait les grilles du Palais, lors de ses escapades au théâtre de paris… Une autre vie, entre temps chacun avait fait son chemin et les Nemours advient pourri la vie d’Ely, enfin surtout François. Mais on pourrait presque dire : ainsi va la vie.
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Mer 31 Mar - 12:25

Charles était installé dans une bergère recouverte d'un beau tissus vert flamboyant. Il tournait le dos à la porte et faisait face à la fenêtre, regardant le bois sans vraiment le voir. Son esprit était ailleurs quand on frappa un petit coup avant d'entrer. Un garde fit son apparition, droit et fier suivi d'un majordome selon son habit.

Toutes ces personnes étaient bien élevées et il ne pourrait pas dire qu'il avait été mal reçu malgré son petit séjour dans cette cellule du sous-sol.


- Monsieur De Nemours. Vous êtes invité à partager le diner avec son Altesse le Prince Aimelin.

Charles se félicita de ne pas avoir avaler le repas apporté par le garde. Enfin, cette entrevue tant attendue qui avait commencé dans de drôle de conditions allait avoir lieu. Le jeune Nemours se leva lentement et frotta une dernière fois son uniforme souillé. Il était à la fois impatient et une légère angoisse se formait dans le creux de son estomac. Il était capable de donner des ordres à des régiments entiers, de prendre des décisions en siégeant au tribunal militaire mais là, une discussion politique, dans un rôle de diplomate, ce n'était pas vraiment son domaine. Il était très loin de la mission que le Roi lui avait confiée. Les discours et les belles phrases c'était plutôt le registre de son frère François. Lui était plus pragmatique et avait tendance à aller droit au but. Même si cela créait bien des remous. Il fit un petit sourire en coin au majordome, sourire qui lui valait souvent des réflexions comme quoi il ressemblait à son frère ainsi, et lui dit en jetant un regard au garde au visage toujours aussi impassible :

- Je vous suis monsieur.

Il détestait la sensation qu'il ressentait. A la fois assez libre tout en étant captif, surveillé en permanence par des gardes qui n'auraient probablement pas hésité à devenir nettement moins polis s'il tentait quoi que ce soit. A moins cette fois personne ne lui lia les mains dans le dos. Il fit un signe de tête pour montrer qu'il était prêt à les suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Mer 31 Mar - 23:56

Le Prince, précédé d'Elisabeth étaient entré dans la salle à manger de l'appartement, table avait été dressée, prévoyant d'autres convives.
Debout non loin de la porte, son regard partit vers la fenêtre et leur maison entre mer et bois s'afficha dans son esprit. Depuis combien de jours n'y étaient ils pas allés tout les trois. Trop de jours.
Les pas qui annoncèrent l'arrivée du Secrétaire lui firent tourner la tête vers lui et un sourire aimable s'afficha sur son visage tandis qu'il faisait signe au garde d'un signe de tête, qu'il pouvait disposer.


Monsieur le Secrétaire, j'ai pris la liberté de faire préparer à diner afin de pouvoir discuter de façon plus agréable.

Il regarda Elisabeth.

Je crois que vous connaissez son Excellence Elisabeth Mezière-Vergy. Nous serons sans doute rejoint par mes conseillers.

Il laissa le Secrétaire saluer l'Ambassadrice avant d'ajouter.

Je tiens à excuser l'accueil quelque peu brutal que vous avez subit, mais ayant appris l'arrestation du vicomte,
mes hommes ont préféré jouer la prudence, et je ne peux leur en vouloir.
Sachez toutefois que je vous attendais pour parler et non pour mesurer la compétence de nos soldats.


Petit sourire fatigué en lui faisant signe de prendre place ainsi qu'à Elisabeth.

Ici nous serons plus tranquilles... du moins je l'espère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 14:47

Le secrétaire d'Etat entra dans une salle de réception où la table était dressée. Le Prince était là, accompagnée d'Elisabeth de Merziere-Vergy. Que faisait elle à Guernesey ? se demanda t'il. Ambassadrice de Reims, elle était interdite de territoire français et risquait à tout moment de se faire arrêter. Sur elle et son époux le crime de lèse majesté avait été annoncé par le Roi. Pourquoi le Prince, qui devait bien être au courant de cet état de fait, avait il accepté de la recevoir ? Il avait déjà trouvé louche de voir Romeuf à la tête de gardes ou de miliciens, mais la présence d'Elisabeth ne faisait que confirmer ses doutes.

- Votre Excellence, vous me voyiez surpris de vous rencontrer ici, fit il en se penchant un peu pour la saluer. Et je ne peux malgré tout que vous exprimer mes félicitations pour le heureux évènement que vous aller vivre.

Il se tourna vers le Prince qui l'invitait à s'assoir. Charles attendit que la jeune femme ait pris place avant de s'assoir à son tour. Il posa délicatement la serviette sur ses genoux.

- Je m'attendais, Prince, à une entrevue plus...intime... dirais-je. Tout ne pourra pas être dit en présence de certaines personnes. Mais nous verrons cela au fur et à mesure. Par contre vous comprendrez que je ne sois pas enchanté de la tournure des choses. Encore en mer, le Vicomte a décidé de lancer une attaque à notre encontre, alors que nous faisions route avec un simple navire de pêche. Et malgré un drapeau blanc, se dernier nous a arraisonné et à couler le dit navire. La dessus, l'accueil musclé de vos gardes commandés par Monsieur Romeuf Meziere, me laisse perplexe quant à vos intentions. Quelle est cette frayeur que j'ai pu vous faire pour avoir une telle réception ? Nous n'étions que deux soldats et moi-même. Qui a pu vous faire croire que je venais vous voir dans un but d'user de violence ? Je crois que si cela avait été le cas, je serais venu avec au moins un régiment en entier.... ne pensez-vous pas, votre Altesse Aimelin ?

J'ajouterais que j''aurai tout de même, ce midi sur le quai, pu avoir l'occasion de m'expliquer sur l'arrestation du Vicomte avant que vos hommes ne me menacent de leurs armes. En partant du principe que je doive explication sur mes actes. Mon intégrité et ma position auraient dû suffire pour que vous compreniez que cette arrestation était justifiée. Je ne sais si le Vicomte agissait de son propre chef ou sous l'ordre de quelqu'un. J'espère que vous n'en êtes pas le commanditaire, Votre Altesse. Mais il serait peut être judicieux de lui demander la raison pour son acte et si vous ne lui en avez pas donné l'ordre, de qui les recevait il pour s'être permis une telle attaque sur un membre du Conseil d'Etat du Royaume de France.


Le ton était donné. Charles exprimait tous les désaccords qu'il avait à l'encontre de cette intervention musclée alors qu'aucun de ses hommes n'avaient seulement sorti une arme ou s'étaient montrés menaçant. Il exprimait aussi toute son incompréhension sur le fait que le Prince ait pu accéder à tout cela. Il ne comprenait pas tout. Il lui manquait beaucoup trop d'éléments pour accuser qui que ce soit mais le peu qu'il avait observé du Prince le laissait à se poser des questions. Quelque chose n'allait pas dans tout cela et il n'arrivait pas à définir quoi.

La suite du repas l'éclairerait peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 16:17

Il s’assit à son tour et écouta le Secrétaire d’Etat. Même si celui-ci avait raison sur quelques points, musclés, il ne pouvait se laisser accuser d'être un irresponsable par quelqu'un envoyé par un dictateur.

Nous pourrons nous isoler à côté si vous le désirez pour certaines choses que vous jugez d’ordre privé.
Mais j’estime que mes conseillers sont en droit de savoir ce qui se passe, vu la situation. De plus France est mon régent
il prit un air amusé faisant une grimace.. où mon lieutenant général comme vous le dites en France .. et elle doit être au fait de tout concernant mes décisions et mes paroles.

Je ne parlerai pas de frayeur à votre encontre Secrétaire. En ce qui me concerne j’attendais votre venue avec anxiété, certes, vu le courrier royal que vous devez me remettre, et connaissant le duc de rohan comme étant un enfant capricieux qui ordonne et réclame, mais point de frayeur.

Pour avoir peur il faut avoir commis une faute et je n’en ai commis aucune, que le Tres Haut m’en soit témoin.


Il était temps que le Tres Haut soit de son côté, car il se rendait compte que les français avaient la parole facile.

Concernant le Vicomte, j’avoue qu’il n’a guère usé de diplomatie en coulant votre bateau portant drapeau blanc, mais je le crois suffisamment grand pour prendre ses décisions seul, et son honneur le regarde s’il veut … balancer avoir reçu un ordre.
Etant un homme de paix, je n'attaque jamais le premier, mais ma riposte est sans appel.

Mes hommes n’ont fait que me protéger face à l’attitude nerveuse de vos soldats, mains sur leur rapière et venant même entre nous pendant notre discussion.
Et je ne parlerai pas de votre soldat que l'un de mes gardes a vu tirer dans la foule composée de femmes et d'enfants, et blessant mon chancelier.


Il soupira se demandant pourquoi il était venu sur les iles avec des soldats.

Je pourrais à mon tour vous retourner la question : Aviez vous si peur de me rencontrer que vous vous soyiez entouré de soldats et avez fait venir le capitaine Oscar-François et son soldat sur le port ?
Je crois que côté méfiance, nous sommes à égalité.. non ... monsieur le Secrétaire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 16:49

Citation :
Je pourrais à mon tour vous retourner la question : Aviez vous si peur de me rencontrer que vous vous soyiez entouré de soldats et avez fait venir le capitaine Oscar-François et son soldat sur le port ?
Je crois que côté méfiance, nous sommes à égalité.. non ... monsieur le Secrétaire ?

- En tant que Secrétaire d'Etat je me dois d'avoir une escorte, non contre vous ou qui que ce soit d'autre, mais en simple protection sur nos routes malheureusement encore peu sures. Le Capitaine Oscar François est venue à ma rencontre par le simple fait de venir me saluer étant son supérieur après le Roi. Il n'y avait aucun autre but à sa venue. Le fait que le Vicomte soit mon prisonnier à ce moment là est pure coïncidence. Vous parlez de la nervosité de mes hommes, j'avoue avoir donner un peu le ton suite à vos dire sur votre annonce du 15 et de voir des gardes les entourés peu à peu les ont rendu nerveux. Ils ont des réflexes immuables dû à un entrainement poussé comme tout bon soldat. Mais nous n'allons pas là chercher raison à nos actes passés. Je crois que l'avenir est assez flou pour avoir à en discuter de longues heures.

Je voudrais rajouter que nullement je n'ai voulu manquer de respect aux membres dirigeants de la principauté. Je n'ai pour le moment rien à cacher à Madame France et à vos conseillers. Si conversation privée il doit y avoir, je vous le ferais savoir et vous pourrez choisir de mettre chacun au courant de notre conversation si cela vous gré.


Le Prince était sur la défensive. Bien normal. Il recevait en son palais quelqu'un qui pour lui n'était qu'un traitre, à la solde d'un Roi en qui il ne croyait plus ou pas.

- Le Roi peut avoir certains défauts, comme nous tous je suppose, mais le traiter de dictateur...parce que pour le moment les seules personnes qui sont sous les verrous et tenues en détention sont bien des soldats et grand officier de la couronne.
Le jeune Nemours se trouvait plus calme que ce qu'il avait pu penser. Il n'aimait pas trop toutes ses mondanités. Discuter, tourner en rond. Mais il fallait en passer par là. La politique était ainsi. Rien ne se disait et ne s'écrivait une bonne fois pour toute. Il fallait faire preuve de tact tout en persistant à protéger ses convictions.

Et la situation était grave. Charles ne pouvait pas simplement jouer au soldat qu'il était. Il allait bientôt y avoir autour de cette tables des personnes qui auraient des questions, qui lui demanderaient même des explications sur les agissements du Roi et qui les lui demanderaient simplement parce qu'à ce moment précis, prisonnier ou non, il en était son représentant.

Les sujets seraient certainement variés et malheureusement Charles ne connaissait qu'une infime partie des objectifs et buts de son Roi. De plus il avait lui même eut des difficultés selon certaines situations alors il devrait mettre ses doutes de côtés et rester convainquant.

De toute manière il avait appris une chose depuis qu'il était devenu si haut placé ; même s'il disait des choses très justes, des vérités et qu'il présentait des faits précis, ceux à qui il les présenterait n'avoueraient jamais qu'il avait complétement raison. Mais tant pis. Reconnaitre ses erreurs étaient chose difficile, très difficile et principalement dans le domaine de la gouvernance d'un royaume, d'une ville ou d'un comté.

Que les choses n'étaient pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 18:24

Pourquoi était il las comme ça. Il écoutait le Secrétaire parler de ses soldats et sourit. La grande armée royale surentrainée et invincible alors que sur les iles les hommes n’étaient peut être que des moitiés de combattants. Sans doute pour cela que certains les avaient quittées pour revenir mousquet à la main.

Je ne remets pas en cause la valeur de vos soldats.. du moins certains pensait il. Quant à l’avenir …

Il s’appuya sur le dossier de son fauteuil, et commença à s’amuser avec la fourchette qu’il avait devant lui puis regarda l’homme. Depuis son arrivée il avait eu le temps de l’observer et il ne semblait pas un mauvais bougre. Il l’avait ressenti dans son courrier dont les mots n’étaient pas cassants ni secs.

D’origine modeste, Aimelin avait toujours agit avec son cœur et n’avait jamais rien calculé. Son accession à ce poste qui lui demandait une énergie folle et des responsabilités énormes, ne l’avaient pas changé.
Il agissait normalement, parlait aux gens avec simplicité et respect, et s’adressait aux nobles avec politesse.
Il se rappela courrier envoyé à la régente actuelle, Léonore, lui demandant si elle pensait à ses sceaux. Jamais il n’avait été impoli avec elle, et elle s’était excusée du retard et il lui avait répondu que ça n’était rien.
Il avait travaillé sans relâche pour être à la hauteur et nul n’avait le droit de lui enlever ce fait.


Je n’ai jamais dit que vous m’aviez manqué de respect et je n’ai jamais eu l’intention d’en manquer à votre égard. Sans doute me jugez vous par rapport à ce qu’il s’est passé sur le quai et je ne peux vous en vouloir.

Il essaya de rester calme en entendant faire allusion aux soldats aux arrêts.

Je ne sais ce que vous vouliez faire en vous jetant sur moi lorsque mes gardes vous ont arrêté. Sans doute me parler de paris et des femmes si belles qui peuplent la ville. petit sourire
Peut être m’auriez vous tué ou arrêté et ils ont fait leur travail et je leur en sied gré.

Il pensait avec bonheur qu'il avait été heureux que Quasi n’ai pas été là sinon elle aurait poussé des hurlements, ne supportant pas la violence.

Vous avez raison, je ne pense pas que le roi soit un dictateur, je pense juste qu’il n’a pas de cœur.

Il regarda Elisabeth qui paraissait bien pâle et s’inquiéta de sa santé tout en continuant.

Quel est ce courrier que vous deviez me remettre de sa part ? car je vous avoue être certain que ça n’est pas une bonne nouvelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
France

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 18:26

Alors que le Chancelier était parti se rendre plus présentable, France s'était rendue aux appartements verts, où elle savait trouver le Prince. En sa qualité de Conseiller de la Principauté, elle se devait d'assister Aimelin, et entendait bien ne pas faillir.
Les gardes postés devant les appartements la reconnurent de suite, et s'écartèrent afin de la laisser entrer. Un valet lui ouvrit la porte, elle pénétra dans la pièce, droite et fière. D'un coup d'oeil, elle remarqua les deux hommes en grande conversation, et l'Ambassadrice assise, se faisant discrète. Elle s'approcha d'un pas décidé, esquissa une révérence devant le Prince, sourit à l'Ambassadrice.


Votre Altesse ... Excellence ...

Se tournant vers leur hôte, elle inclina la tête : Monsieur De Nemours ... je me présente : France, Maire de Saint Pierre, et Conseiller de son Altesse, le Prince Aimelin de Millelieues ...

Elle regarda à nouveau le Prince : Le Chancelier ne devrait pas tarder à arriver ...
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 18:35

La porte qui s'ouvrit arrêta le jeune Prince et un sourire accueillit France pendant qu'il se levait.

Entre France

Monsieur de Nemours je vous présente ma plus fidèle conseillère qui est mon Argentière, mon régent, Maire de St Pierre ... mais surtout ... mon amie... il avait dit ces derniers mots avec un regard complice à France.

Ils avaient discuté un jour, de la façon dont elle l'appelait en public, malgré leur longue amitié, et il ne manquait pas une occasion pour la taquiner à ce sujet. Elle le taquinait à sa façon en lui donnant un surnom qu'elle n'oserait certainement pas sortir icelieu.


J'espère que Quasi va arriver j'ai envoyé des gardes la chercher à l'église je n'aime pas la savoir seule en ce moment.

Il regarda Nemours. Le roi avait interdit le culte public, et elle prenait de gros risques à célébrer les messes.
Mais elle était ainsi, droite et entière et il ne la changerait jamais.

Il regarda le secrétaire d'état espérant une réponse concernant ce courrier qui l'interpelait depuis des jours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chric



Messages : 997
Date d'inscription : 04/11/2009
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 21:39

Le Chancelier saluait les deux Gardes de l’entrée des Appartements Verts du Palais, il entrait dans le Hall, vêtu de son habit rouge de cérémonie.
Le jeune homme avait dût passer par les cuisines ainsi qu’à son Bureau pour changer d’uniforme, ce qui le mit quelque peu en retard pour le diner qui,
à l’origine, se devait d’être le diner d’accueil du Secrétaire d’Etat.
Alors qu’il se présentait devant la salle, le valet lui ouvrit la porte, Chric entrait dans la pièce s’inclinais devant Son Altesse, détournait son regard sur Charles en portant sa main au front, inclinant la tête en apercevant les deux jeunes femmes qu’il venait de quitter une heure plus tôt.


Votre Altesse… Baron… Mesdames…

Monsieur de Nemours, veuillez pardonner le geste de ce matin, mais il fallait faire vite avant que les choses ne dégénère sur le port et vous ne m’avez pas laissé le choix étant chargé de la sécurité du Prince Aimelin.




Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Jeu 1 Avr - 23:44

Charles fit un petit sourire à l'allusion du Prince.

- Je n'ai pas pour habitude de juger les gens sur une seule action dans leur vie. Sinon je crois que j'aurai peu d'estime pour le genre humain. Je préfère regarder l'ensemble de la vie d'un homme pour le juger tout en sachant que notre seul juge est Le Trés Haut.

Il marqua une courte pause :

- Et oui, j'espérais bien pouvoir vous arrêter, il fit un sourire sachant qu'il n'aurait pas pu vu le nombre de gardes... non, je voulais donner du temps à mes hommes pour avoir l'occasion de se sortir des griffes du Capitaine Romeuf...bien que je ne doute pas qu'il y ait de très belles femmes en Guernesey....

Son mal de tête s'estompait un peu. Il allait répondre à la dernière question du Prince lorsqu'une jeune femme entra. Il se leva aussitôt pour la saluer en même temps que le Prince faisait les présentations :

- Madame le Maire..., fit il courtoisement. Charles de Savoie-Nemours, enchanté de vous rencontrer.

Il allait demander qu'on lui remette le document qu'il portait sur lui à son arrivée lorsque celui avec qui il s'était battu sur le port entra à son tour. Il s'excusa presque de ce qui était arrivé.


- Monsieur...il réalisa qu'il ne savait pas à qui il avait réellement à faire....tout ceci est du passé. Bien naturel que vous ayez défendu le Prince. Le contraire de votre part aurait été des plus étonnant.

Il se frotta la tête...

- Mais la crosse de votre arme est sacrément dure.

Sous cette ambiance qui pouvait avoir l'air bon enfant, Charles n'oubliait pas qu'il était toujours leur prisonnier. Mais le Prince semblait vouloir réellement discuter ainsi que ceux présents. Il vit le visage d'Elisabeth blanc comme le lait et dans d'autres circonstances lui aurait proposé d'aller se reposer dans son état. Mais il n'était pas en position pour demander quoi que ce soit.

- Votre Altesse, puis je récupérer le document qui j'avais sur moi en arrivant ?

Aussitôt un valet le porta. Il portait son sceau. Charles le décacheta et le tendit au Prince :

Citation :
Monsieur le Comte Gouverneur, Son Altesse le Prince de Guernesey,

Depuis quelques temps, il a été observé par Sa Majesté le Roi et le Conseil d'Etat, que des comtes gouverneurs mobilisaient une garde armée au sein de leur ville et pour la principauté de Guernesey, une armée navale. Il devient donc nécessaire de rappeler les lois de notre Royaume.

La seule armée ou groupe armé ayant autorité pour agir sur le Royaume de France est l'Armée Royale de Sa Majesté se situant en garnison dans chacune des villes principales de France. Dans le cas, où votre conseil ou vous même ayez monté une armée personnelle, vous avez un délai de 5 jours pour que les habitants ayant fait le choix de protéger leur ville viennent s'inscrire dans le corps de l'Armée Royale de France, à Vincennes, et vous avez le même délai pour dissoudre ce groupe.

Nous rappelons que la protection de nos villes et de notre Royaume est à la charge exclusive de l'Armée Royale et que chaque habitant désirant faire de même peut devenir soldat mais qu'en aucun cas un groupe peut être monté parallèlement à L'Armée Royale de sa Majesté le Roi de France.

Charles de Savoie-Nemours,
Secrétaire d'Etat à la Guerre,
Baron de Beauvais.


- Voici donc la raison que me menait à vous. Je désirais profiter de ce voyage pour mieux vous connaitre et voir ensemble une meilleure protection de la ville. Tout ceci me semble bien compromis....
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mezière-Vergy

avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : St Pierre de Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 12:35

Elisabeth resta interdite, pâle de fait c’était certain, elle avait faim. Elle ne pipa mot, juste accueillit d’un sourire France et Chric. On ne l’avait pas invité à parler, et de ce fait elle se tut, elle représenté simplement l’Eglise en son statut d’ambassadrice et non plus.
Elle fit attention aux mots utilisaient par le Nemours, il semblait entendre le Prince sans pour autant lui donner raison évidemment. Elle caressa son ventre en entendant parler des griffes de son époux et des jolies femmes. Nemours ne savait pas leurs épousailles ? Ou était-ce juste déplacé.


- Voici donc la raison que me menait à vous. Je désirais profiter de ce voyage pour mieux vous connaitre et voir ensemble une meilleure protection de la ville. Tout ceci me semble bien compromis....

Elisabeth étouffa une rire, seul un sourire apparu, le Roi d’un coup se réveillait et envoyer après un an de déni quatre bonhomme à St Pierre pour faire connaissance. L’Ambassadrice aurait bien voulu rajouter quelque chose, mais resta à sa place, elle se fit servir un peu d’eau et pris du pain pour tromper sa faim.

[désolée du délai soucis irl]
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 13:07

Ainsi donc le Baron l’aurait arrêté et il disait venir en paix. Comment faire confiance à la France et à son intérêt subit pour ses iles alors que depuis plus d'une année, elles se mouraient lentement sans un seul regard de sa part.

L’arrivée du Chancelier interrompit à nouveau la discussion et il profita de leurs présentations pour laisser entrer les gens de maison qui s’affairaient à apporter viandes et légumes ainsi que divers mets et vins, qu’ils déposaient, avant d’attendre les ordres du Prince. Celui-ci leur fit signe de procéder au service pendant qu’ils parlaient et resta attentif aux propos de Nemours.

Il se saisit du pli qu’il lui tendait et apres une hésitation commença la lecture, un sourire s’affichant sur son visage tandis qu’il laissait s’échapper une réflexion à mi voix.
Il leva ses yeux gris acier vers France, en face de lui et regarda le Secrétaire. La garde et la flotte existaient depuis bien avant qu’il ne soit là et les détruire signifiait le non respect du peuple de Guernesey et de son Prince.

Il se mit à lire à haute voix puis s’arrêta, avant de reprendre la parole.


Je suis assez fier de voir que notre flotte est donc connue du royaume, ainsi nul ne pourra douter de son existence.. surtout que je me suis employée à en augmenter les effectifs et armements afin de protéger mes habitants… vous ne pouvez me reprocher cela.

Il se demandait quelles provincees pouvaient bien avoir elles aussi leurs gardes.. et continua

Je sais bien que le roi décide et qu’il dit : je parle taisez vous et obéissez … mais pensez vous que ça doit l’empêcher de respecter la liberté de chacun ?

Il fit une moueen somme, il ne veut pas que j’ai ni garde ni flotte, et il exige que ceux la composant s’enrolent dans votre armée.

Il jeta un regard à Chric avant de continuer il faudrait peut être que du haut de son piedestal, il se demande pourquoi avec une garnison de l’armée royale à St Pierre, et une garde princière dont les soldats sont aussi entraînés et efficaces, pourquoi y a-t-il des gardes.

La réponse est simple. Par choix personnel des jeunes gens la composant.
J’ai moi-même voulu y entrer à mon arrivée, mais l’engourdissement de l’île et son absence de dirigeants et le peu d’intérêt qu’elles suscitait hors de nos terres, m’a fait me consacrer à des tâches plus importantes, et en particulier la mairie.


Il passa ses doigts sous son mentons, fronçant les sourcils, apres un regard vers Elisabeth.

Mais quelque chose me chagrine depuis toujours.

Ni moi, ni aucun de mes prédécesseurs à savoir Ramsay et le Vicomte, n’avons prêté allégeance au roy. Et pour la bonne raison, que les îles n’ont jamais été sous son autorité.
Le roi Jehan de Vergy a voulu le faire, il est venu ici présenter son projet de codex faisant des iles ses vassales, auquel personne n’a donné suite par négligence ou tout simplement par foutaise.

Le Pape n’a jamais signé un traité comme quoi il cédait les iles à la France et c'est cela le plus important, et nos iles ont été laissées à l’abandon. Le Pape a d’ailleurs tenu à récupérer ses iles, mais je ne lui ai laissé que l’autorité morale, afin de lui assurer mon soutien armé ou autre en cas de besoin.


Il sourit

Je sais que votre roy est prêt à tout, même à donner fortune à qui contrefaçonnera un sceau ou une signature au bas d’un document, ou même un document en entier. Lorsqu'on possède le pouvoir et des fidèles serviteurs, nul besoin de vous préciser que tout est possible, même les choses les plus vils.

Mais peu m’importe les documents douteux ou pas qu’il présentera à la France pour demander le soutien d’un peuple qu’il asservit… nous habitants de Guernesey avons suivi la voix de nos ainés et avons décrété nos iles libres.

Le roy a-t-il si peu de terres qu’il souhaite en obtenir de si éloignées et misérables comme le disent certains de son entourage ?


Il regarda ses conseillers et l'Ambassadrice.

Elisabeth a également son avis sur la question et vous pouvez l'entendre si vous le désirez. Je ne suis pas quelqu'un qui empêche de parler, et ne suis pas manipulable, si c'est ce que vous craignez.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dudule
P.N.J.
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 13:09

[Pendant ce temps au palais, le 15 mars]


Il n'avait pas laché la main de sa dragonesse. Même s'il devait les protéger il ne se sentait en sécurité qu'aupres d'elle et Aimelin. Peut être il n'aurait pas du venir au palais si les gens qui courent apres le Capitaine vont y venir, mais il ne voyait que lui pour sauver la jeune femme. Personne avait le droit de désobéir au prince et il ferait pas de mal à la femme il le savait.

Il leva son regard vers Quasi.


Vas trouver Aime, débrouille toi et sois prudent. Si lui que nous sommes à la plage. Tu ne parle qu'a Aime , tu comprends mon garçon?

Aller voir Aime.... ça il avait compris, comme il avait comprit où Quasi voulait aller. Il hocha doucement la tête n'osant plus prononcer un mot devant le garde. Un petit regard à Oscar et Quasi mêlé d'un petit sourire et il passa devant le soldat qui lui indiquaitl'entrée du palais.

Pris de panique à l'idée qu'on pourrait l'arrêter il courrut vers la porte où les deux gardes qui plantaient le regardaient arriver. Le gamin était connu de toute la ville, surtout depuis qu'il était sous la protection du jeune couple. Il avait ses entrées au palais, et rendait service à tout le monde, apportant cette insousciance et cette fraicheur que seuls savent apporter les enfants.


- hé bien mon garçon c'est pas prudent de te promener seul il commence à se faire tard
- b'jour soldat faut qu'je vois le Prince c'est tres important ...
il fallait trouver une excuse tres importante ... Colin il fit que pleurer et Bouillette s'en sort pas avec lui et il a tres mal à la tête ! faut le Prince m'aide
- Colin le fils du Prince ?
regard amusé du Garde qui se rappelle les propos du Prince concernant ses proches... tu le trouveras aux appartements verts mais il est en réunion.
- merci, promis j'vais demander au garde


Pas le temps d'attendre une réponse, il fila à toute vitesse vers l'escalier qu'il grimpa quatre à quatre pour arriver essoufflé devant la porte des appartements.

- où tu vas Dudule, le Prince est avec le Secrétaire
Encore un garde, vi passer la nuit à parler à des gardes moi .. b'jour faut je parle au Prince c'est tres important ... c'est à cause de son fils ... il n'était plus à un mensonge prêt et il espérait qu'Aimelin allait pas se mettre en colère.

Le jeune garde fixa l'enfant.. le Prince ne voulait pas être dérangé mais le gamin ne viendrait pas pour des broutilles et il valait mieux jouer la prudence.

- je vais lui demander s'il peut venir te voir

Deux coups discret frappés à la porte avant que l'homme n'entre et salut le jeune prince qui s'était arrêté de parler à son entrée.

- votre Altesse, le petit Dudule veut vous voir il dit que c'est important.

Pendant que le garde parlait, le gamin s'était glissé derrière lui et avait jeté un oeil sur les personnes présentes, faisant un sourire timide à France, avant de poser son regard sur Aime. Il avait ce visage soucieux du jour où il était arrivé affolé à la mairie en voyant Quasi monter sur un navire.
Revenir en haut Aller en bas
France

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 13:31

Citation :
Nous rappelons que la protection de nos villes et de notre Royaume est à la charge exclusive de l'Armée Royale et que chaque habitant désirant faire de même peut devenir soldat mais qu'en aucun cas un groupe peut être monté parallèlement à L'Armée Royale de sa Majesté le Roi de France.

N'y tenant plus, France prit la parole, sans y être invitée.

La protection de Guernesey est donc à la charge exclusive du Roi ? Mais alors, comment se fait-il que, lorsque nous avons subi des pillages à répétition, lorsque nos étals furent vides, lorsque nous ne pouvions plus nous nourrir décemment, comment se fait-il que n'avons-nous reçu aucune aide, ni assistance du Royaume ?
Le regard du Roi était-il porté ailleurs ?
Si par hasard, notre rocher intéressait quelques pirates, voire les Royaumes voisins, que ferons-nous ? Devrons-nous attendre une aide hypothétique du Roi ? Nous aurons alors le temps de tous disparaître, comme si nous n'avions jamais existé .... Vous le savez aussi bien que nous, le temps que la flotte royale parvienne jusqu'à Guernesey, il serait déjà trop tard !
Ce ne sont pas les quelques soldats royaux demeurant ici qui nous sont d'une grande utilité ... vous vous en doutez !


La valse des serviteurs apportants mets et vins continuait, la porte s'entr'ouvrit, France vit la frimousse de Dudule, et inquiète, cessa de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 13:55

France prenait la parole et à son ton, Aimelin savait qu'elle n'avait pu retenir ses mots. Comme lui elle s'investissait depuis aout dans des iles ou personne ne daignait poser ne serait ce qu'un effleurement du regard.
Que d'aides n'avaient ils eu besoin sans en trouver aupres de personne, juste quelques conseils de l'ancien prince tres peu présent. Quant à son conseil, hormis le nom du juge sur la porte, il n'existait plus et personne ne s'était pourtant inquiété de cela. Et voila qu'aujourd'hui, le roy était prêt à toutes les violences possibles pour prendre les iles.


- votre Altesse, le petit Dudule veut vous voir il dit que c'est important.

Haussement de sourcils en regardant vers la porte et apercevant le gamin qui s'était glissé dans l'entrebaillement et le regardait. Un regard vers France qui avait sans doute les mêmes craintes que lui.

- veuillez me pardonner Baron, j'en ai pour quelques instants

Si les iles étaient importantes à ses yeux, une chose l'était encore plus, ses proches. Et le garçon n'était pas là par hasard car il savait qu'il ne devait pas déranger Aime.

Le jeune prince se leva et apres avoir remercier son garde s'approcha de Dudule. Ce regard où se mêlait le soulagement et l'inquiétude, il l'avait vu de rares fois chez lui, la dernière fois était le jour de l'arrivée d'Erwan.

Il essaya de rassurer l'enfant d'un sourire et se pencha vers lui en chuchottant.


Tu sais que je suis occupé et j'espère que c'est important. As tu vu Quasi ? je la pensais avec toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dudule
P.N.J.
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 14:06

Tu sais que je suis occupé et j'espère que c'est important. As tu vu Quasi ? je la pensais avec toi.

Le gamin tira le Prince de Guernesey par la manche et il faut bien avouer qu'en tant que Prince de ses ïles, il avait certainement raison.
La porte lui cachant les gens présents dans la pièce il jeta un oeil sur le garde qui s'était éloigné de quelques pas par discrétion et murmura à l'oreille de son ami.


quasi est à la maison et faut que tu ailles les aider... les gens veulent attraper ... il marqua un arrêt.. Quasi lui avait pas dit de parler du capitaine.
Son cerveau de gosse était en ébulition devant le dilemne et il finit par murmurer dans un souffle à peine perceptible...
la jeune dame il faut l'aider.

Ses yeux noisettes croisèrent le regard gris du jeune Prince qui sourcillait, essayant sans doute de dénouer les propos de l'enfant.


Dernière édition par Dudule le Ven 2 Avr - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mezière-Vergy

avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : St Pierre de Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 14:06

- Elisabeth a également son avis sur la question et vous pouvez l'entendre si vous le désirez. Je ne suis pas quelqu'un qui empêche de parler, et ne suis pas manipulable, si c'est ce que vous craignez.

Une boucle blonde rebondit dans sa nuque lorsque surprise elle leva les yeux vers le Prince. Elle lui sourit avec gentillesse persuadée que son avis les royalistes n’en avaient cure. Puis elle reprit du rôti, de la viande, elle avait besoin de viande. Le bébé devait être un garçon vu les envies qu’elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 17:17

quasi est à la maison et faut que tu ailles les aider... les gens veulent attraper........ la jeune dame il faut l'aider.

Aime regarda l'enfant les yeux grands ouverts.

quasi a des ennuis ? et quelle jeune dame ?

Les soldats avaient ils été trouver sa douce à l'église pour qu'elle se soit réfugiée chez eux et non au palais.
Il savait les personnes que connaissait Dudule et tenta de garder une voix calme, l'angoisse de l'enfant était palpable.

Il regarda la porte. Ca faisait longtemps qu'il désirait parler de Guernesey à quelqu'un qui venait de France, mais si Quasi lui avait demandé de venir le trouver c'était pour n'avertir personne d'autre. La peur s'était emparée de lui, comme à chaque fois que ça concernait celle qu'il aimait.

Il regarda Dudule


ne bouge pas j'arrive.

Il rentra à nouveau dans la pièce et se dirigea vers France à qui il murmura ... Quasi a des souscis je file a la maison, tu sais où c'est .. je reviens des que je peux avec elle. puis se redressa et regarda tout le monde à tour de rôle.

J'ai un soucis personnel. Continuez sans moi le temps que j'aille m'occuper de cela

Puis regardant le Secrétaire.

veuillez me pardonner.. France et Elisabeth ainsi que mon chancelier Chric restent en votre compagnie le temps de mon retour.
Continuez à discuter, les avis de tous me sont précieux.


Il se précipita vers la porte et se retourna... je fais au plus vite.. puis sortit, Dudule sur ses talons et se dirigea d'un pas rapide vers les écuries, où Altaïr fût prêt en quelques minutes. L'enfant grimpé derrière lui, il s'arrêta aux grilles du palais pour s'adresser aux deux gardes.

Si le gamin Bouillette arrive, envoyez le au premier étage retrouver Dame France.

Une pression des talons et un claquement de langue mit sa monture au galop sur le chemin qui partait vers les bois et la mer, vers leur maison isolée vers laquelle il arriverait dans quelques minutes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
France

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 18:26

France hocha la tête en signe d'assentiment. Elle ne quitterait pas l'endroit tant que le Prince ne serait pas revenu. Elle s'inquiétait cependant, sachant que le gamin ne quittait que rarement Quasi. Il était sûrement arrivé quelque chose de grave ... sinon, Aimelin ne serait pas parti aussi précipitamment. Elle tenta de faire bonne figure, regarda le Chancelier, en lui souriant. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui, en cas de besoin. Il était diplomate, et saurait la tirer d'affaire, si par hasard, elle prononçait une parole malheureuse.
Elle fit signe à une servante de remplir les verres et de servir à nouveau.


Monsieur de Rohan, Excellence, le repas est-il à votre goût ? Chric, prenez place près de moi, voulez-vous ?

Elle regarda le SEG droit dans les yeux : vous pouvez me parler comme vous l'auriez fait avec Son Altesse ...
Revenir en haut Aller en bas
charles de nemours

avatar

Messages : 3405
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   Ven 2 Avr - 20:10

La petite missive qu'il avait écrit avait fait de l'effet. Il avait bien pensé que cela ferait réagir mais il y avait un mal entendu. Charles se permit de reprendre le document posé posé sur la table et le relut se rendant compte de l'erreur qu'il avait glissée dan son texte.

- Madame LE Maire. Comme vous le voyez c'est moi qui ait écris cette missive et...j'ai glissé une grossière erreur. Ou plutôt je me suis mal expliqué. Et je suis désolé d'avoir créé un tel remou sans le vouloir. Je m'explique. Il n'y a absolument rien à redire au fait que le Prince ait une garde personnelle, appelée d'ailleurs Garde Princière, et loin de moi ou du Roi l'idée de la dissoudre. Ce passage était uniquement destiné aux autres provinces. Je ne voulais parler que de la constitution d'une armée navale.

Le secrétaire était mal à l'aise. Il avait la sensation que personne ne le croyait sincère et pire qu'il n'était pas compris.

- Je crois que cette discussion va être difficile. J'essaye pourtant d'être clair dans mes propos mais je ne suis ni diplomate, ni ambassadeur. Je dis les choses sans arrière pensée et de façon franche. Je pense continuer dans cette voie. Je vais revenir un peu en arrière. Comprenez mesdames et messieurs que je ne maitrise pas tous les sujets de la Couronne. Je ferais du mieux pour répondre à vos interrogations et vos désaccords.


Charles prit le verre d'eau qu'il avait devant lui et en but quelques gorgées.

Le Prince lui parlait de choses qu'il n'avait pas connu. Il était arrivé en mars 1649 et tout l'affaire des traités des iles mises sous autorité du Royaume de France datait de bien avant. S'il avait su qu'ils allaient devoir entamer ce sujet, il aurait fouillé dans les archives.


- Je ne peux parler de ce que je ne connais pas. Je suis au poste de Secrétaire d'Etat depuis le 6 février 1650 et ma priorité a été de reconstruire l'armée qui après un cauchemar collectif s'est trouvée très amoindrie. Les soucis de l'armée royale n'excuse probablement pas de vous avoir laissé à votre sort pendant ces attaques de pirates. Mais je me souviens très bien que le Colonel Eristern à la tête du RAIM a combattu les pirates en utilisant d'ailleurs sa propre frégate. Je me souviens encore de ses récits. J'étais à l'époque colonel du RDR et...

Il s'arrêta un instant.

- Et...il préféra éviter le sujet qui lui venait à l'esprit. Il n'était pas là pour s'excuser ou obtenir le pardon....et le colonel semblait maîtriser la situation à ce moment là. Je ne sais si vous parlez de cette attaque en particulier. Mais je peux peut être m'avancer en vous disant que le problème est surtout dans le fait que vous auriez voulu de l'aide que vous n'avez pas eu. Si je suis venu rencontrer le Prince, c'était bien dans le but de voir tout cela. Je n'oblige personne à me croire. Je n'ai pas pour habitude de mentir. Mais par mon entrée en fonction j'ai pris les problèmes au fur et à mesure en faisant au plus vite.

Maintenant vous avez décidé de réclamer votre indépendance... soit... mais je ne peux croire que la seule raison qui vous ai poussez à cette décision est que vous manquiez de soutien de l'armée royale. Son Excellence Elisabeth qui est parmi nous sait que j'ai toujours été à l'écoute et qu'une simple missive de la part de l'un d'entre vous me signalant un problème majeur m'aurait fait me déplacer dans l'instant.

Je pense que le souci est plus profond que cela. Vous me décrivez le Roi comme quelqu'un en qui vous n'avez pas confiance, comme quelqu'un qui ne cherche que le pouvoir et semble prendre sa fonction comme un enfant jouant avec un jouet géant. Je ne peux accéder à autant de critiques. Que vous vouliez vous dissocier de la France, et bien faite le, mais pas pour ce genres de raisons. Pour le moment le Roi reconstruit le royaume après le départ de Morbras, le départs des Pairs de France et celui du SEG de l'époque. Il a pris le pouvoir et a dû reconstruire le conseil et remettre de l'ordre. Mais je ne suis pas là pour défendre les agissements du Roi. Je ne connais pas toutes ses intentions.

Alors dites moi, en plus du fort désir de défendre vos iles, quel est ce qui vous pousse à vous scinder du Royaume de France ?


Dernière édition par charles de nemours le Sam 3 Avr - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP GUERNESEY] Aile invités - Appartements verts (côté bois)
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Règlement militaire de l'Armée de Guernesey
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Principauté de Guernesey + :: . SAINT-PIERRE-PORT . :: Archives de l'ile-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit