Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mer 4 Mai - 17:02

Wunderbach ! La noble trouva la chambre à son goût, bien heureusement d’ailleurs car la rousse n’aurait eu autre choix à lui proposer si ce n’est celui d’aller trouver son bonheur dans une autre auberge.

La porte fut doucement fermée et la jeune femme redescendit trouver la clientèle plus populaire ainsi que ses acolytes de comptoir. Un détour par la cuisine et elle revint un bol dans les mains, prit place sur un tabouret. Engloutissant avec appétit les quelques morceaux de viande et de poisson, elle articula difficilement quelques mots au barbu.


T’as eu le temps de chonger à che qu’on va faire de cha ?

Un regard vers le curieux objet descendu plus tôt du grenier puis Lys cessa de mastiquer.

Toute manière, si on suit les consignes, une boule pour faire le pain, une autre pour la vinasse, reste à savoir pourquoi les deux sont reliés ? Faire du pain au vin ? Au raisin ? Une sorte de pain perdu à la vinasse.

Haussement de sourcil, elle en bava presque rien que d’y penser.

Pain perdu, la Pierre est un levain, du pain dur, dur comme de la pierre, et ensuite le vin, l’eau de vie, la Pierre à l’éclat de rubis, le pain imbibé de vin, logique ! Et tout aussi logique la découverte alors de...

Elle se saisit du manuscrit, releva un index qui marqua chacune des syllabes prononcées ensuite...

Et la Pierre à l'éclat de rubis t'enseignera les mondes invisibles et tous les secrets de la Nature et... Les mondes invisibles, c’est clair qu’après avoir ingurgité tout cela on ne doit plus voir les choses aussi clairement que maintenant. Bien repu, bien bu, whouaou, à lire cela les effets seront étonnants.

Lys quitta son tabouret puis saisit la main de son barbu qu’elle effleura d’un baiser avant de s’incliner légèrement, tenant dans son autre main un pan de sa jupe.

Votre Altesse, je me retire. Morphee s’impatiente et... vous savez comment sont les hommes.

Esquisse d’un sourire mutin, la rousse s’approcha pour mieux biser la joue barbue et glisser quelques mots à l’oreille attentive.

J’vais te chauffer la place...

Et de s'esquiver.

Edit : fautes, c'te honte ^^


Dernière édition par Lyson le Mer 4 Mai - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mer 4 Mai - 21:25

Maudit sois-tu, Morphée,
Qui ma belle me ravit,
Et sans même un baiser,
L'attire au fond du lit...


Soupirant son désespoir, un peu exagéré certes, Phaco entreprit donc de ranger la salle qui peu à peu se vidait de ses convives.
Quand le dernier pochtron fut raccompagné sans ménagement à la rue, il se trouva donc seul dans la grande salle.

Sortant de la réserve un grand baquet de raisin qu'il venait d'acheter au marché de Saint Pierre, il en vida le contenu dans la machine, qu'il poussa ensuite non sans peine au beau milieu du grand âtre où des braises rougeoyaient encore.


Arfffff, bouton de vérole ! Je ne veux point de cette saloperie de raisin bon marché que fabriquent ces bourriques de vignerons anglo-normands ! Des barbares, des abrutis, des ignares complets qui ne sont pas musclés pour rien, auxquels mon art restera éternellement hors de portée. Il ne suffit pas de gratouiller une vigne comme un dératé en riant comme un foutrac toute la sainte journée pour insuffler l'Esprit de la Terre aux raisins. Le bon raisin aime qu'on le fasse pousser avec son cœur, et qu'on le presse avec amour. Rien à tirer de celui-ci.

Alors que le soit-disant mauvais raisin bouillait, et qu'un clair liquide passait dans la seconde bonbonne, un éclair de génie le frappa soudain. Semblant obéir à quelque commandement supérieur que les fols baptisent avec naïveté intuition, il ouvrit la marmite contenant le raisin et cracha dedans. À peine la chose fut-elle accomplie, qu'une étrange odeur envahit la pièce.

Cela dura un quart d'heure. Puis que vit-il dans le second récipient ? De la gnôle ! De la gnôle si fine qu'il n'avait jamais osé en rêver. Il cherchait depuis des années le tour de main, le petit déclic qui déclencherait tout, travaillant le raisin et le retravaillant jusqu'à ce qu'il cédât à la fatigue.

Qu'il en avait fallu, des méditations et des veilles laborieuses, de vaines recherches dans des traités abscons qui prenaient un malin plaisir à ne jamais appeler les choses par leur nom ; que de prières, que de préparations gâchées, que d'espoirs frustrés, pour finalement découvrir que la solution résidait dans un simple crachat ! Oui mais, ce n'était pas là le crachat du vulgum pecus, c'était LE crachat, l'archétype de tous les crachats du monde investi par la plus formidable des tensions mystiques.

L'unique crachat, celui qu'il fallait au moment où il le fallait, dans la configuration astrologique appropriée qui ne se reproduirait plus avant longtemps. S'il recommençait dans cinq minutes, il échouerait certainement, il le savait. C'était comme un état de grâce, un miracle incompréhensible, une théophanie. Et a raison celui qui dit que les Voies de Pascal sont impénétrables !

Ainsi s'acheva en manière d'apothéose la soirée agitée de l'aubergiste bougon. Il avait grand mal à contenir sa joie. Il aurait voulu aller réveiller sa belle amie pour lui faire gouter, crier sa découverte à la face de l'univers entier. Mais il devait la taire, il en avait parfaitement conscience : puisqu'entre la raison d'État des uns et les tas de raisons des autres, cela pouvait tomber dans de trop mauvaises mains. Car si l'homme est merveilleux, pitoyables sont les hommes.

Il monta rejoindre Lyson, s'endormit sur leur paillasse et ne se réveilla que tard dans la matinée...
Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Ven 6 Mai - 21:30

[A l'aube, ou presque...]

La salle assombrie par la nuit encore présente accueillit la rousse qu'une méchante soif avait réveillée. Se dirigeant vers la cuisine elle ne put ne pas remarquer que l'étrange machine surplombait quelques braises dans l'âtre. Répondant à son habituelle curiosité la jeune femme s'en approcha pour remarquer qu'un liquide le remplissait. Le humer une fois suffit à la faire reculer, le nez froncé par l'intensité de la concentration d'alcool qui lui remonta jusqu'au cerveau.

Un verre fut chercher derrière le comptoir, et un instant plus tard plongé dans la bonbonne pour en ressortir à moitié plein, ou à moitié vide, selon l'humeur. Les lèvres se tendirent, plongèrent dans le liquide et ne s'entrouvrirent que pour laisser passer une infime quantité de gnôle.


Pouaaaaah !

La réaction ne se fit attendre, le palais et la langue vivement agressés, Lys vida aussitôt sa bouche en crachant les quelques gouttes du puissant alcool sur les quelques braises qui se réanimèrent en une magistrale flambée.

Punaise, c'est quoi ce truc ! Qu'est ce que tu as été trouver là l'barbu... murmura-t-elle.

Ne se laissant démonter et après avoir retrouvé toutes sensations de ses muqueuses un instant anésthésiées, la rouquine renouvela l'expérience en ne trempant que ses lèvres et dégustant cette fois-ci du bout de la langue le breuvage.


Hm pas si mal en fait mais, ça fouette !

Elle expira la bouche grande ouverte pour tenter de calmer le feu qui semblait lui ronger les lèvres, puis prit place sur une chaise. Doucement mais surement, toujours assoiffée et progressivement grisée, Lyson demeura ainsi attablée avec son verre qu'au fil du temps elle vida, jusqu'à finir avachie le front contre le bois de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mar 10 Mai - 11:58

Code:
 [10/05 - 8:41:38] : Pascal  vient de vous accorder un point d'estime ! 

Phaco se leva avec l'étrange sentiment d'avoir été béni pendant son sommeil...
En descendant dans la salle, il trouva Lyson avachie sur une table, un gobelet vide à la main, preuve évidente de son larcin matinal.


Foutremouise, ma mescaline... ainsi tu en as bu.
Tu n'aurais pas du, car je soupçonne que tu sois déjà tombée dedans quand tu étais petite.
Enfin... tu dois faire de bien drôles de rêves prémonitoires à l'heure qu'il est.


Il lui souffla doucement sur la nuque pour voir si l'endormissement était profond.
Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mer 11 Mai - 23:07

Une main pataude se posa sur la nuque titillée par le souffle, puis du bout des ongles la gratta. La respiration de la rousse se fit plus forte dans un semi réveil et dans un léger mouvement de recul elle tenta de se redresser. Le visage encore vers le sol, elle ouvrit un oeil, puis deux pour apercevoir la paire de pieds qui se tenait non loin d'elle.

Hmmmbbbbpfffff, Ph'co ?

Difficilement le menton se releva, la reconnaissance visuelle la rassurant sur l'identité de l'homme immobile à côté d'elle. Les paupières se baissèrent légèrement, la luminosité présente dans la pièce se faisant ... agressive.

C'quoi ? P'naise c'est quoi t'as fait ? Comment... ? Bon, ha oui bon... c'est. Mais pffff fort, fort c'est aussi. Fou... fou c'est.

Elle rit niaisement, d'une main elle s'agrippa à lui et d'un effort qui lui sembla surhumain se leva pour venir s'échouer contre son torse. La seconde main s'ancra sur une des robustes épaules. Plus bouger, surtout ne plus bouger et attendre un instant que le bâtiment cesse de tanguer.
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mer 11 Mai - 23:37

Le tour de l'île est autant un tour des paysages qu'un tour des personnes à voir. Et des fois on peut faire les deux. Aller au Crabe à trois Pinces, beaucoup de gens disent que l'endroit vaut le détour. Et ceci avec un grand sourire. Il parait aussi que le couple qui tient l'établissement est un couple assez... particulier. Et on lui dit toujours avec le sourire. Alors du coup, Narcisse ne peut résister à l'envie de voir à quoi ressemble cet endroit. En vadrouille, Narcisse part en quête de l'endroit.

Déambulant dans les rues, il demande, à droite, à gauche, où trouver le "Crabe à 3 Pinces". Et puis enfin, l'Eldorado se découvre. Plein de curiosité, Narcisse s'approche tout excité. Comme un gamin au pied de sapin, à Noël, sans le sapin, et sans Noël. La porte est là, il frape, pousse la porte, et découvre l'endroit. Il entre, ba oui, on est dans une auberge non ? Bien que sont entrée ressemble plus à de la douce timidité qu'à une entrée royale ! Et la scène qu'il découvre le laisse perplexe.

" Hum... Heu... Bonjour ? Je m'appelle Narcisse le Chardonneret ! Hum... euh... je vous dérange peut-être ?"

Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Jeu 12 Mai - 0:51

La rouquine se figea, tête droite qu'elle orienta doucement vers la porte. Les paupières plissées elle tenta de distinguer le nouvel arrivant dont la voix lui était inconnu. Furtif moment de lucidité, un nouveau client, il fallait arriver à bien présenter et l'accueillir comme il se doit. Chose plus simple à penser à cet instant, qu'à faire. Concentration extrême de la jeune femme, plus d'alcool que de l'esprit et d'un quart de tour presque maîtrisé elle fit face à Narcisse, osant même lâcher l'épaule du barbu. L'autre main restant néanmoins solidement accrochée à lui.

Narxxxxisse le Chardronnet, bien le 'onjour et choyez le bienv'nu ! J'vous présente mon Phaco cher, et moi bah...

Elle sourit largement et aussi niaisement que son précédent rire, persuadée d'être presque présentable.

Ch'uis Ly'on, Zon, Ly... son.

La tête se secoua légèrement de gauche à droite, un index levé imitant le mouvement.

Du tout du tout tout tout, vous ne d'rangez pô du tout !

Un regard de bulot cuit au barbu, l'invitant en tirant sur son vêtement à confirmer ses dires.

Dis-lui à m'sieur Narxxxxisse, d'range pas du tout du tout tout tout. Hein ?!
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Jeu 12 Mai - 10:21

Spectacle de toutes les fascinations. La premières, il la doit à cette rousse. C'est la première fois qu'il croise une femme aux cheveux de feu. On dit que se sont ces femmes la qui ont le tempérament le plus "chaud". Bien que pour le garçon qui va sur ses 17ans, ce mot n'a pas tout son sens. Un caractère bien trempé pense-t-il. Mais en tout cas, le femme qui tente de communiquer, non contente d'être rousse, est d'une beauté fascinante. A tel point que le petit oiseau sent le rouge lui monter aux joues.

Ensuite, Narcisse éprouve un intérêt énorme au patois local. C'est la première fois qu'il entend quelqu'un sur l'île parler de cette manière. Il est suspendu aux lèvres de l'oratrice. Sa manière de rouler les c pour en faire des x est assez énigmatique. Suspendu aussi pour essayer de comprendre. Car comme chacun le sait, se sont les autres qui ont un accent horrible à comprendre, jamais soit. Et dans le fond, il comprend ce qu'elle veut dire. Et enfin, tellement suspendu à ses lèvres que son visage imite ses négations.

Une nouvelle fascination aussi pour le parfum qui vient lui chatouiller les narines. Aussi repoussant qu'attrayant. Tentant, mais qui fait mettre au garde à vous les poils de nez. Les narines de Narcisse s'ouvrent, et il cherche d'où vient l'odeur ? De la rousse qui se serait violemment parfumée ? D'une bouteille ? Ou bien du barbu ? Car, même si la femme prend le devant de la scène, Narcisse remarque l'homme d'un âge certain. Enfin, c'est l'air que lui donne ses poils faciales !

De lui s'échappe une aura de puissance tranquille. Narcisse un instant voit son grand-père. Vous savez, ces hommes forgés par le temps, comme on n'en fait plus. Sans dire un mot, Narcisse, fait comme Lyon Zonlison, il attend une réponse de Phaco. Lyon Zon Lyson... Quel nom étrange... Narcisse se demande très sérieusement s'il le guernesois n'a pas des consonances allemandes. Von, Zon, ça se touche non ?

Narcisse ne quitte pas le duo des yeux, et se contente de sourire de temps à autres, tout en restant attentif à ce qui va suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Jeu 12 Mai - 19:19

La porte s'ouvre une fois de plus, livrant passage à un jeune homme.

Citation :
Hum... euh... je vous dérange peut-être ?

Pas qu'il dérange, cela dit, car ce lieu est effectivement une auberge, et une auberge pas suffisamment cossue pour se permettre de refuser un client. Au contraire, un peu de jeunesse dans le coin ne déparera pas. Non, le problème du barbu, c'est sa Lyson. On ne peut pas dire qu'elle se présente là sous son meilleur jour... mauvais pour le commerce, ça.

Phaco lève un sourcil interrogateur. Le jeune homme a les traits fins et les cheveux coiffés à la mode de France, et sous ses airs d'enfant trop vite encouragé à grandir, le barbu lui trouve quelque chose d'étrangement familier… ce regard clair et rieur et ces joues rosies par la bise fraiche du large.


Mais non, voyons… Quelle heureuse venue! Je t'en prie, entre-donc!

Il voit bien que le jeune homme dévisage Lyson avec insistance et... serait-ce de l'admiration ? Hmmm... de toute façon il faut bien trouver explication, ou bien s'en est au mieux fini de la réputation de l'Auberge, au pire du secret de la gnôle divine.

Oui, et bien... tu vois bien que Lyson est au plus mal. Elle a glouti un anchois périmé et du coup... ben du coup la fièvre gastrique la fait délirer. Aide-moi à la monter en sa chambre, mon garçon, et tu auras repas à l'œil ce midi.

Puis il huche en direction du comptoir derrière lequel la fidèle Renée pouffe de rire, amusée de voir son patron s'embarquer à nouveau dans une histoire sans queue ni tête. Pourquoi faire simple quand c'est si drôle de se compliquer la vie ?

Et toi, Renée, cesse donc de te dandiner comme une agace-pissette, et va plutôt fenestres ouvrir, ça sent l'anchois pourri en ces lieux !

Et l'aubergiste d'éponger frénétiquement le front de la rousse du revers de sa manche pour paraître plus crédible.

Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Jeu 12 Mai - 20:28

La gnôle à jeûn ne réussit décidément pas à la rousse qui rentra la tête dans les épaules lorsque Phaco de sa voix grave et naturellement puissante résonna dans sa tête.

Pouaaaaah, 'chois pas bon, c'est la sssttrique oui, la ssstrique !!

Seul un mot sur deux était compris, ce qui était déjà beaucoup vu l'état de Lys. Elle se plia en deux, son bras posé sur son ventre, l'autre tirant le vêtement de Phaco au fil de ce qui lui sembla être une descente aux enfer. Coup de grâce de l'alcool dans son estomac, lente diffusion dans son corps qui absorba jusqu'à la dernière goutte. Le sourire niais vira à une grimace.

Breeee chammmb'... lit !

Elle vacilla doucement mais surement, n'arrivant plus à gérer, supporter son propre poids, même celui de ses paupières qui se fermèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Jeu 12 Mai - 21:53

Fin du spectacle. L'homme parle avec un sacré coffre. Si Zeus devait avoir une icône terrestre, ce serait probablement lui. Narcisse imagine le couple jouer les dieux. Lui avec un drap blanc, et elle dans le rôle de la foudre. La curiosité passe donc d'elle à lui. On ne lui a pas menti, le couple est vraiment fascinant. Et il se rend compte que Phaco annonce que Lyson est malade. Ce qui est vraiment moins drôle. Alors quand il lui demande de venir l'aider, Narcisse n'hésite pas. Il s'approche, alors que la femme émet. Car oui, il s'agit bien d'émissions... émet donc des bruits que le jeune homme interprète avec difficulté. Proche du couple, il demande:

" Ow... je vois... Je prend le haut et passe devant dans les marches ? "
Comme il est plus petit, se sera plus pratique pour tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Lun 16 Mai - 15:03

La rouquine ne se rendit plus compte de rien alors que son corps ne toucha plus le sol et fut accompagné jusqu'à la chambre pour retrouver le lit. A défaut d'éliminer le fameux mais surtout inexistant mauvais anchois, il lui fallut attendre patiemment dans un demi-coma que les effets de la curieuse et tout autant magnifique gnôle, cessent. Quelques rêves aussi farfelus qu'amusants pimentèrent ces heures qu'elle passa sous le duvet, immobile. Etrange et agréable sensation de s'enfoncer dans la couche qui semblait se refermer sur elle, formant un douillet cocon dans lequel elle ronfla bruyamment...
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Lun 16 Mai - 18:02

Laissant Lyson à ses rêves anhydriques, Phaco redescendit sur la pointe des pieds en poussant gentiment devant lui le jeune homme dans la ferme intention de lui offrir le repas promis auparavant.

Le barbu marmotta entre ses dents :


– Voici un jeune homme de bonne mine...

Puis, tout haut :

– Je vous connais sans vous connaître, jeune homme. Narcisse Chardonneret, dîtes-vous... j’ai servi jadis à côté d’un homme de votre nom qui devint, en même temps que moi-même, capitaine au régiment de Savoie. C’était un militaire de mérite et un brave compagnon de harnois... Votre parent, sans doute ?
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Lun 16 Mai - 18:41

Quelle expérience ! Tenir une cheveux de feu par les épaules, en essayant de ne pas la laisser tomber bêtement. Narcisse avait fait coudés larges, pour se cogner plutôt que la rousse à l'anchois. Et au prix d'un effort certains, ils l'avaient finalement abandonnée au lit. petit moment nostalgie en voyant le vieux la border. Lui rappel sa mère, les poils en moins.... Maispas le temps de regarder à quoi ressemble l'intérieur qu'il se retrouve poussé de l'avant vers la sortie. Retour à la case départ. Ne restait que le barbu et le jeunot. Narcisse après avoir précédé, suit. Et une fois assez loin, le dialogue reprend.

Et alors là, il cherche... Parce qu'un capitaine dans la famille, de mémoire de Narcisse, ça ne coure pas les rues. Tout en s'efforçant de trouver, il commente.


" Il me semble que la Savoie ne soit pas à coté du patelin duquel je viens... voir pas du tout... Et un capitaine dans la famille... non vraiment, ça ne me dit rien... attendez que je cherche... Ah oui, c'est le Chardonneret ! " saute-du-coq-à-l'âne-t-il. Se frottant le bout du nez d'un indexe aussi perplexe que ses sourcils froncés, il cherche.

" ... Dans la famille, on joue souvent de la fourche, pour les plus chanceux, d'un instrument, et pour les plus chanceux encore de la plume. Mais d'une arme... non, ça ne me dit rien... "
remonte-t-il dans l'arbre. Et puis en regardant le barbu, se rend compte qu'il faut peut-être remonter plus haut...

" Attendez... il me semble avoir entendu parler du fils du cousin de mon grand-père qui aurait disparu du jour au lendemain. Lui, il jouait tout court. On dit qu'il a perdu souvent. Comme il n'avait pas un sous en poche, on lui aurait fait traverser la rivière avec des cailloux plein les poches... Puis on ne l'aurait jamais revu plus nul part... Jean-Quille le Chardonneret de son petit nom. C'est peut-être bien lui... ? Il avait quelle tête ? "
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Lun 16 Mai - 23:18

Jean-quille... mmmm... ça ne me dit rien.

Un geste à Renée au passage pour qu'elle sorte deux couverts.
Car il a décidé de se mettre à table avec Narcisse, le barbu.
Les histoires de famille, ça lui donne faim.


Non, le mien, de Chardonneret, il était assez grand, un peu raide et lourd, l'appareillement des dents bien dérangé, le poil long, la barbe courte, l'haleine empuantie et le postillon facile.

Il avait une bien étrange parladure, vois-tu petit, mais il se faisait comprendre... Je me souviens comme ses yeux brillaient entre ses mèches de cheveux sales quand il racontait comment il fut jeté hors de sa contrée pour fort vilains usages, ce qui lui avait beaucoup dérangé l'esprit.

Il avait grande tendresse pour le sabre qu'il portait à la ceinture. Sabre au fil si fin qu'il pouvait t'ôter le chef avant que tu t'en aperçoives, et que tu serais bel et bien occis des mains prestes de cet homme là.

Il me disait qu'il avait mangé mille et trois petits enfants, qu'ils étaient petits et fort maigres et que ce n'était que des filles et que les filles ça ne comptait pas. Il tenait en grande haine les gens d'église, qu'il honnissait de grande force, surtout pour les cardinaux bien nantis.

Et même au milieu de la bataille il parlait, huchait, postillonnait, s'étranglait, rotait, pétait, puis tout à coup sautait debout sur son cheval, exhibant à l'ennemi deux énormes couillons velus et tremblotants, quand il baissait ses braies pour montrer "au bon peuple le vrai visage de la nob..." euh... tu as quel âge, petit ?

Bref, avec tout ça, à la fin de la guerre avec l'Espâgne, mon ami Chardonneret finit bel et bien enchaîné et encarcané dans les geôles du duc de Savoie, à Miolans, où il subit moult tourments et tourmentements, et souffrit le fer ardent, le lit de braise, la chaise à clous pour finalement mourir d'étripaillement des mains d'un bourreau maladroit.

Bref... un drôle d'oiseau que c'était, ce Chardonneret là.
Mais à bien t'y voir, je ne pense pas qu'il soit de ta parenté.

Tu as faim ?
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mar 17 Mai - 0:01

Histoire horrible et fascinante. Horrible car bon, vous l'avez lu non ? Fascinante, car on dirait une espèce de monstre dans tous les sens du terme. C'est comme si dans un conte, le dragon était le héros. Point de vu nouveau mais amusant. Maintenant que Phaco lui laisse la parole, il peut répondre aux questions.

" Seize étés monsieur, et comme dirait ma mère, à cet âge, on a toujours faim. Cependant, elle dit aussi que tout du mérite travail. Donc je me ferais un plaisir de travailler pour vous pour payer le couvert... enfin, ce qu'il y a dedans. Et puis je travaillerais d'autant plus si vous avez une paillasse pour passer la nuit. "
introduit le jeune, puis continue. "Non, je ne vois pas qui ç'aurait pu être. Peut-être plus loin dans la famille.Mais dites-moi... si j'ai bien compris... vous avez vécu en Savoie. Comment êtes vous arrivez sur ces îles ? Votre histoire à vous c'est ? "

Et Narcisse d'aider à mettre le dîner en branle. L'habitude, comme à la maison dirons-nous. Et de lever le nez.

" Je suis d'accord avec lui... Les gens d'église ne servent à rien... "


Dernière édition par Narcisse le Mar 17 Mai - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mar 17 Mai - 13:27

Mon histoire à moi ? Rien que ça ? Ha ! Ha ! Ha !

Et Phaco se met à rire sans retenue alors qu'il tranche d'un coup sec la grosse miche de pain noir, en posant une moitié à côté de son écuelle et l'autre près de celle de Narcisse.

Voilà plus de quarante années que je traine mes guêtres de par le monde, mon jeune ami... ça en fait des choses à raconter. Ô Narcisse ! Comme tu me rappelles le jeune étourneau que j'étais il y a trente ans en Savoie, au haut de cette côte que j’avais montée sur un vieux roussin, où je m’arrêtai avant de m’exiler, et je regardai, comme je te regarde, la fumée monter du toit paternel.

Mes larmes coulèrent alors : j’étais un jouvenceau ardent à l’aventure, et cependant effrayé devant le vaste monde... Monsieur mon père m’avait raconté qu’il était parti jadis à mon âge, cadet de cavalerie de piètre mine, et qu’avant lui mon grand-père s’en était allé de notre pays de Savoie en même lamentable équipage, et y reparut maréchal d'Autriche. Or, je ne devins que simple capitaine, et c’est bien assez !...

J'ai fait longtemps la guerre, jeune homme, contre l'espagnol, dont les visées sur le Milanais avait alarmé notre bon duc d'alors. J'aurais pu avoir une brillante carrière militaire si je n'avais été blessé au siège de Turin, en 1640. Je quittai alors le service, et la suite fut bien moins glorieuse...


Renée interrompt un instant le récit pour verser dans les écuelles un épais brouet dans lequel flottent de bon morceaux de lards.

La contrebande, entre France et Savoie, pour passer le précieux sel au nez et à la barbe des gabelous. Un peu de braconnage, aussi, histoire d'agrémenter l'ordinaire. Et puis ce fut le départ pour Paris, avec une troupe de petits ramoneurs savoyards que j'exploitais sans vergogne pour quelques louis. J'ouvris même une auberge sordide dans les bas-fonds de la capitale: le Larron Pochtron.

Enfin, il y eut Lyson... le faux-procès de Maria et le nouvel exil vers les îles de la Manche; Lyson... ma seconde vie. Mon jeune ami, avec elle je suis plus heureux qu’un roi. Je m’éveille chaque matin dans la pensée que je la retrouverai tout à l’heure, et, que le jour soit gris ou serein, cette certitude fait qu’il est beau. Je déjeune d’un morceau de pain, de fruits ou de lait, je prends un livre, mon bâton de houx et je vais aux champs. Lorsque la fenêtre de la chambre est encore close, je guette le moment où elle va l’ouvrir ; et quand son bras pousse les volets, quand elle se penche au soleil pour respirer l’air matinal, qu'elle m'ait vu ou non, je m’éloigne, le cœur caressé de sa présence et plein de joie pour la journée... C’est une tendre amitié que la nôtre : je sais qu’elle lui est douce comme à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mar 17 Mai - 14:56

"On appelle ça l'amitié en Savoie ? Heu... je voulais dire... le lard est bon par chez vous ! "

Et Narcisse d'enfoncer un tranche dégoulinante dans sa bouche. Oups, la cuiller. Tant, pis, elle ne fut pas du voyage. Narcisse, pendant l'exposé, avait à nouveau sentit des choses étranges. L'histoire est tantôt lugubre, tantôt heureuse. Enfin, surtout à la fin. Mais il avait une histoire, propre à lui. C'est cette même chose que Narcisse souhaite avoir un jour. Pendant que l'histoire passait de la bouche de l'homme à ses oreilles, il perdait des miettes de pains dans son écuelles. On ne pouvait donc pas dire qu'il ne perdait pas une miette. En attendant, il s'essuie d'un revers de manche, car le lard a dégouliné son jus avant de se laisser happer.

"Vous avez une vie bien remplie jusque là. Madame Lyson a l'air gentille, quoi qu'un peu fragile de l'estomac on dirait. Mais quel parfum ! Heu... je veux dire... le gruau ! " plante-t-il le regard dans la soupe.

La conversation tombe comme une crêpe lancée en l'air. Il va se faire un devoir de la rattraper. Mieux, de la relancer tient ! Au diable les varices !

" Je vous remercie de m'avoir raconter votre histoire. Si je pouvais, j'en ferais bien autant, mais... enfin... vous savez, je n'ai pas grand chose à raconter sur moi. Je souhaite un jour pouvoir en vous rendre la pareil. J'ai l'impression que ma vie n'a commencé qu'il y a quelques semaines, quand je suis parti. Je suis plutôt excité par ce que le hasard me réserve ! Dites-moi, vous croyez au destin ? Moi oui ! Le destin, c'est la manière dont on accueille la mort. Et je crois aussi que le hasard est la somme des chemins que l'on peut emprunter. D'ailleurs, je suis content que le hasard m'ait conduit à vous. "
Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Mar 17 Mai - 23:02

Quelques minutes, heures, ... jours ? Elle n'en avait pas la moindre idée la rousse, depuis quand elle était au fond de son lit et pour cause, elle n'avait pas repris conscience. Le sommeil se faisait moins profond mais demeurait très agréable, le feu qui avait semblé lui consumer plus tôt gorge et boyaux avait l'air de s'être enfin éteint. Lys finissait tranquillement sa nuit, interrompue par la dégustation de l'étrange gnôle qui n'était sensée qu'étancher sa soif. Les mâchoires de l'étau avait finalement eu pitié de sa tête et l'avaient libérée pour la laisser profiter d'un sommeil plus réparateur. Quelques timides mouvements se firent, le corps doucement s'éveillait, prenant un peu d'avance sur un esprit bien à son aise encore dans ses songes. Seul la langue qui claquait doucement dans la bouche anormalement pâteuse lui rappellerait à son réveil des bribes de son expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Ven 20 Mai - 13:24

Phaco fronce les sourcils au discours de Narcisse.

- Te voilà bien sombre à mêler destinée et mort, jeune homme...
Bien que j'agrée que ce soit là nôtre destin à tous, petits ou grands, souffre donc que pour bien mourir il faut d'abord avoir bien vécu.
Point de raccourci osé, je te prie.


Voyant avec quel appétit le petit engloutit sa soupe, il pousse devant lui ce qu'il reste de sa demi-miche.

- Meurs tôt, meurs tard, mais fais-le comme il faut.
Car en vérité, par les plus grandes morts s'obtiennent les plus grands destins.
Aussi, je te le dis : aime la vie, et la mort t'aimera.
N'aies nul souci, et achève serein le reste de ta route.


Ils finissent la soupe et Phaco fait verser deux petits gobelets de gnôle.
De la gnôle ordinaire, bien sûr... vu l'état où la gnôle "spéciale" a plongé Lyson pourtant pas frileuse du gousier, il n'ose pas la faire goûter au jeune Narcisse.


- Reste autant qu'il te plaira, Lyson et moi aimons la compagnie de l'esprit sain.
Et si tu n'as pas de quoi payer ton séjour, ne te mets point martel en tête: il y a du bois à rentrer, des tuiles à remplacer... et la traditionnelle vaisselle à faire, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Angélina

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 05/10/2009
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Sam 21 Mai - 13:50

Angélina s'étira de tout son long tandis qu'un bâillement étirait sa bouche. Ouvrant un oeil, le refermant, ouvrant l'autre oeil, puis le refermant, et ouvrant de nouveau les deux en même temps. Elle fixa les poutres au plafond. Où était-elle? Se redressant doucement, elle balaya la chambre du regard brumeux du matin. Était-ce le matin? Combien de temps avait-elle dormi?

Elle se leva péniblement, tandis que les images du bateau l'amenant sur l'île refaisaient surface. Elle enfila sa robe de soie dorée, se brossa les cheveux avant de les laisser tomber sur ses épaules. Elle ouvrit la fenêtre et vit que le soleil dominait grandement le ciel. Elle avait dormi comme un bébé même si le lit était moins moelleux qu'à son habitude.

Une fois parée, elle s'empara de la poignée de la porte et tourna, ouvrit délicatement et sortit la tête. Personne à l'horizon! Elle finit par sortir complètement, referma derrière elle et descendit les escaliers.


- Bonjour! lança-t-elle à la volé.
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Sam 21 Mai - 16:52

Les paroles de Phaco sont pleines de sens, aussi viennent-elles s'inscrire dans l'esprit du jeune homme. Vivre sa vie, il n'y a que ça de vrai. Alors qu'il s'imprègne, Phaco sert deux verres de gnôle. Narcisse n'est pas habitué aux alcools violents. Un peu de vin à table, à la maison, c'était normal. Mais ça, jamais. Trop jeune. Mais il ne se démonte pas, et prend le verre tout en répondant à Phaco en voulant faire un peu d'esprit :

" J'espère que l'ordre n'est pas à respecter ! " trinque-t-il, avale-t-il, et s'étouffe-t-il. L'alcool est tellement plein de degrés, que le jeune homme tousse, la gorge en feu. Il se tape sur la poitrine, à la recherche d'air, ce qui empire la chose. Puis une fois le feu passé, il regarde Phaco, l'oeil humide : " C'est du bon... " Avant de pousser un petit rire face à son expérience.

" Je serai content de pouvoir vous aider. Et puis, vos paroles sont pleines de bon sens, vous êtes un homme sage. Je vous admire ! "
Revenir en haut Aller en bas
Phaco



Messages : 209
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Lun 23 Mai - 18:22

Je suis un vieil homme Narcisse… Oh bien sûr, je ne suis pas un vieillard… Moi aussi je fus jeune comme toi, insouciant et tumultueux, indifférent aux affaires du monde.

Mais chez moi l'honneur et les plaisirs avaient plus d'importance que les affaires du monde si sombre qui nous environnait. J'ignorais tout et, lorsque l'on me venait parler de ces évènements lointains qui ne touchaient point ma vie, je refusais tout net de les entendre ou feignais de les écouter pour retourner d'autant plus vite à mon existence facile...

J'affectais dans ma grande présomption d'ignorer la peur, de mépriser la mort, d'être bien au-dessus des souffrances… L'égoïsme, Narcisse… L'égoïsme, le narcissisme et l'ambition sont les pires des vices. Un feu démoniaque consume ton âme, te poussant toujours vers l'avant, toujours plus haut, toujours plus loin. Je l'avoue Narcisse, je n'étais qu'un jeune homme ardent à décrocher honneur, gloire et récompenses; je désirais briller, devenir de ces astres qui illuminent le firmament, témoins immobiles des malheurs de ce monde. Oui Narcisse, j'avoue avoir été de ces hommes méprisables accordant plus d'importance à l'argent, aux honneurs et à la reconnaissance publique.

L'honneur dans lequel je me drapais, ou dont je croyais me draper, était aussi fangeux que le marais poitevin. En voulant éblouir, je m'aveuglais moi-même, méprisant les conseils de mes aînés et imposant mes propres opinions comme les meilleures. Je tournais le dos à mes amis, lorsque je ne les utilisais point pour mes propres fins. Je reniais l'amour suprême de Dieu et des hommes pour n'adorer que moi, futile idole ballottée au gré des vents de passions incertaines. J'avais oublié ma condition d'homme et la présence de Dieu.

Oui Narcisse… Je n'avais de dieu que moi seul, je désirais atteindre le soleil et tout irradier. Hélas, j'avais oublié les mythes anciens; si Icare brûla ses ailes à frôler l'astre lumineux, les miennes le furent également, car Dieu, courroucé de me voir suivre une autre voie que la sienne, se révéla à moi par des évènements si grands et si terribles qu'ils ébranlèrent mon âme et, bien qu'à jamais profondément meurtri, je rejoignis son troupeau. Tu peux te gausser des hommes d'Eglise, petit, mais pas de Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
Lyson



Messages : 654
Date d'inscription : 15/07/2010
Ville : Par ici, mais surtout par là... ou pas

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Jeu 26 Mai - 22:24

Des voix, des bruits, une luminosité baignant la chambre, c'est tout ce qui fit que la rousse mit un premier puis un second pied à terre. Furtif moment de réflexion, tentant de deviner approximativement quelle heure il pouvait être. Rejetant la question d'un revers de main, elle se leva, fit une toilette de p'tit chat, se pinça doucement les joues pour légèrement les rosir puis de quelques rapides gestes défroissa les quelques plis de sa robe.

Hop hop hop, les marches furent dévalées pour arriver dans une salle où d'un coup d'oeil la rouquine repéra son barbu attablé avec un jeune homme. Sur son chemin elle croisa la noble qui leur avait fait honneur de sa présence pour une nuit complète.


B'jour dame, comment allez-vous ? La nuit a-t-elle été bonne ? Avez-vous besoin de quelque chose ? Faim, soif, un bain ?

A la rue, Lys était à la rue. Aussi attarda-t-elle son regard sur Phaco et le jeune homme, fit une habile déduction en voyant les assiettes vides qu'il n'était pas si tard dans la journée. D'un signe à Angélique, lui désignant la table.

Vous permettez ? Joignez-vous à nous si vous le souhaitez.

Et de s'approcher, de biser le front du barbu et de tendre une main franche au jeune homme, qui ne devait avoir que quelques années de moins qu'elle, agrémentée d'un large sourire.

B'jour, je suis Lyson.
Revenir en haut Aller en bas
Angélina

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 05/10/2009
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   Ven 27 Mai - 20:46

Angélina vit la jolie rousse sortir de nulle part et avec un entrain à toute épreuve. Pour sa part, le matin, elle n'était jamais en très bonne forme! Elle sourit et suivit Lyson.

- Oh oui, merci, j'ai très bien dormi... Le voyage d'hier a eu raison de moi! Je me suis endormie comme une souche!

Elle arriva à hauteur du tavernier et d'un jeune homme.
- Bonjour messieurs.

Et à l'attention du jeune inconnu:
- Je me nomme Angélina, fit-elle sans révéler son nom ni même son titre.

Lyson lui proposa de prendre place avec eux, ce qu'elle accepta:
- Avec plaisir, je prendrais volontiers à manger. Ce que vous aurez de bon à me proposer. Au réveil, j'ai toujours une faim de loup!

Elle défroissa sa robe tandis qu'elle arrangeait maladroitement sa chevelure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Auberge "Au crabe à trois pinces"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les Trois Mousquetaires
» La Geste des Trois Amants
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Trip à trois!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Principauté de Guernesey + :: . SAINT-PIERRE-PORT . :: Archives de l'ile-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit