Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mar 5 Oct - 22:29

Aimelin avait laissé parler le saint père sans sourciller, puis laisser sa douce prendre la parole.
Pourquoi avait il pensé que le pape venait se faire pardonner d’avoir abandonné Guernesey aux soldats du roi.
Quasi aurait aimé se rendre à l’église mais le saint père avait pris le bras de sa cousine pour se diriger vers le palais, sous l’œil étonné de bien des badauds.

Le jeune Prince savait que sa douce aurait les mots justes, elle connaissait parfaitement le problème des iles, elle aimait ses paroissiens, et elle connaissait le Prince mieux que personne.
Il sourit en l’écoutant, ce qu’elle disait était le reflet exact de ses pensées, et il allait répondre à son tours lorsque Romeuf fit irruption. Il soupira en levant les yeux au ciel se demandant quand ce palais cesserait d’être un moulin et eut la politesse d’attendre pour lancer en baissant légèrement la voix.


si vous pouviez parler de la mairie de Reims dans vos appartements ou le bureau du maire, je vous en serais reconnaissant.
Ce n’est ni le lieu ni le moment.


Agacé, il se leva et se dirigea vers la porte et fit signe à l’un des gardes.

Allez chercher mademoiselle France et accompagnez là jusqu’ici, sa place est aupres du Prince en tant que régente.

Il était surpris que personne ne se soucie de ce fait et connaissant son amie, elle avait dû penser qu’il n’avait pas besoin d’elle. Il se retourna et s’adressa au saint père d’une voix calme et posée.

Ma fiancée a parfaitement répondu.
Ni le roi, ni le pape n’ont de droits sur Guernesey et bien que vous soyez le représentant du Tres Haut, vous n’avez aucun pouvoir décisionnaire sur nos îles.
Je ne sais si vous dictez vos conditions et vos ordres au roi, mais ici, nous ne sommes pas la France.

Vous êtes le bienvenu à Guernesey, où la foi nous guide depuis toujours, et où nous avons prouvé notre amour du Tres Haut en refusant de courber l’échine devant un roi qui interdisait le culte publiquement. Vos conseils sont les bienvenus également, vos ordres et décisions... nous ne pouvons nous y soumettre.

Votre Sainteté, nous avons attendu votre soutien. Il était si évident pour nous que nous l'aurions officiellement. Vous nous avez envoyé la duchesse, votre cousine. Pour nous c'était un gage rassurant de votre volonté. Puis... sans que l'on comprenne, l'église est devenue neutre puis... elle a accepté les fausses excuses du roi hérétique.
Si Pascal est assez Grand pour pardonner, votre Sainteté, je n'ai pas cette force. Dans tout cela, nous avons appris une leçon. Et pour cette leçon vous avez ma reconnaissance. Elle était si simple et pourtant nous ne l'avions comprise avant... nous ne pouvons compter que sur nous mêmes.

Nous restons indépendants pour tout. Ce problème est réglé depuis mars.


Un rapide regard à Quasi avant de continuer.

J’avais fait le rêve fou que vous veniez expliquer les raisons de cet abandon aux guernesiais mais il n’en est rien.

Il retourna s'asseoir et fixa à nouveau le saint père, poursuivant de sa voix toujours aussi calme.

J'espère que cette divergence d'opinion n'entachera pas votre désir de connaitre nos iles .
Je fais préparer des appartement dignes de votre sainteté et si vous le souhaitez, notre église vous accueillera. Nos messes ne sont pas tristes, tout comme nos gens
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 8:30


    Cela nous désole fortement Votre Altesse d'entendre une telle hérésie de votre bouche. Face à cela nous voyons qu'un moyen, prier le Créateur pour que vous puissiez retrouver la raison. Nous nous rendons sur l'heure à l'Église pour transmettre enfin la Vrai Parole du Très-Haut, celle transmise par Saint-Père Pascale. Votre Éminence, vous êtes suspendu de vos fonctions, pour non respect des préceptes de notre Église, et surtout de celui-ci : le Droit Divin. Que personne semble connaitre en ce lieu. Il se leva, invitant sa cousine et son beau-cousin à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 9:05

Le Prince arrêta le pape dans son élan alors qu'il voulait sortir de la pièce.

Etes vous donc si pressé de partir ?

vous allez d'abord entendre ce que chacun ici a à vous dire, ensuite vous partirez.


Le ton pour répondre au pape fut sec et tranchant. Cet homme était le même lâche que celui qui s'était réfugié dans les jupes du roi, de peur que celui ci mette reims à feu et à sang.
Le tres haut avait d'ailleurs répondu à cette attitude.

Nulle hérésie en mes propos, pas plus que dans l'attitude du pape lorsqu'il nous a tourné le dos.
De celui qui prie humblement à celui qui flatte et agit de manière vile, le tres haut juge.


Il s'avança vers l'homme. Il n'y avait plus de pape, plus de saint père qu'il respectait mais un pauvre homme qui venait chercher quelque gloire dans une île dont il se fichait éperdument. Il prit note de l'attitude du couple reimois et lâcha ses dernières paroles d'une voix calme.

"Pour répondre à vos interrogations Votre Altesse, n'ayez crainte, jamais nos intentions furent de vous enlever votre liberté chérie, au contraire," voila vos propres mots, vos propres flatterie mensongères devrais je dire.

Apres nous avoir flatté mielleusement afin de nous avoir à votre botte, voila que parce que nous osons dire nos désirs, vos paroles ne sont que mépris et insultes.

La vraie parole est dite par notre abbesse, que vous le vouliez ou non et continuera.
L'église n'est pas le lieu du pape mais de tout croyant et tout fidèle, et toute parole rabaissant notre abbesse sera condamnée.
Vous n'êtes nullement chez vous ici et je vous demanderai de savoir vous tenir et de modérer vos propos.
Guernesey est libre, le prince est libre de ses choix, et vos propos montrent votre avidité de pouvoir. Triste fait pour une homme qui est sensé diriger l'église.

Ne donnez pas de l'église ce pauvre visage que vous lui avez donné en mars, montrez vous digne de votre rang et n'usez pas de compliments faux afin d'acheter les autres.


Il appela sa garde.

Veuillez escorter le saint père et veiller à ce qu'il reste dans le droit chemin.
A la moindre parole désobligeante sur notre abbesse, je vous ordonne de le conduire au port et veiller à ce qu'il embarque, lui et son armée de servants.


_________________


Dernière édition par Aimelin le Mer 6 Oct - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
France

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 9:49

Accompagnée par un garde princier venu la chercher sur ordre d'Aimelin, France arriva juste à temps pour entendre les propos du Pape, qu'elle jugea infâmes.

Citation :
Votre Éminence, vous êtes suspendu de vos fonctions, pour non respect des préceptes de notre Église, et surtout de celui-ci : le Droit Divin. Que personne semble connaitre en ce lieu.

Elle s'apprétait à répondre lorsque le Prince prit la parole. Ce qui ne l'empêcha nullement de dire en regardant l'homme d'Eglise, droit dans les yeux : qui ne connaît les préceptes de notre Eglise ici ? C'est une question que je ne me pose plus, tant je connais la réponse depuis longtemps déjà ... Vous auriez déjà dû courber l'échine devant le Très Haut en arrivant, et lui demander pardon pour les infamies que vous avez fait subir à notre Ile. Au lieu de cela, vous préférez les mondanités au Palais ... comme le pensera notre bon peuple ! Dieu le préserve de connaître les paroles que vous venez de prononcer, vous vous exposeriez à sa colère ....
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 10:07

Le jeune Prince regarda France en souriant.

Ce pauvre homme se prétend le représentant du Tres Haut, mais il n'est que celui du vilain, venant répandre son venin et son fiel sur nos îles et nos habitants. Dernier regard méprisant au pape.

comme le dit mon argentière et lieutenant général, vous auriez du courber le dos et demander pardon aux iliens de les avoir abandonné lachement pour vous cacher dans les robes du roi hérétique.

Vous n'êtes pas digne de représenter le tres haut et sans doute êtes vous la cause du malheur qui s'est abattu sur Reims.


Regard vers le couple de cousins qui ne disait mot. Difficile de parler contre le cousin papal qui faisait sa loi, et ça le conforta dans ses choix. Personne ne l'asservirait, surtout pour un vulgaire titre de noblesse du Remensis. Celui du coeur était largement supérieur.

Dernier mot aux gardes.


Allez avertir l'intendant que le pape dormira sur son bateau, il a changé d'avis et ne désire point dormir au palais.

Il n'étais pas prêt d'oublier le nom de ce pape qui insultait sa douce. Seuls ceux dignes du tres haut et arborant l'honneur et la bonté comme conduite, peuvent s'abriter ici.

Regard aux cousins avant de s'approcher de Quasi et de la prendre doucement par les épaules.
Il haïssait cet homme qui venait de la rabaisser, et il savait que tôt ou tard, celui ci paierait le mal qu'il venait de faire.


Pour nous tous tu es et resteras l'abbesse de nos îles, et je n'ai jamais été aussi fier de toi.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 11:15

Elle l'avait vu! Elle l'avait eu enfin et le soulagement fut immédiat. Elle avait vu l'homme derrière l'apparat papal. Un homme comme beaucoup, avec ses qualités et ses défauts. Un homme comme nombre d'autres, incapable de reconnaitre ses erreurs, ses manquements. Un homme choisi par ses pairs et non par le Très Haut. Et les pairs s'étaient trompés. Leur jeter la pierre? Non, inutile. L'erreur est humaine et humains est ce qu'ils sont. Peut être un jour verraient ils qui ils ont placé à la tête de leur église. Mais pour l'heure, Quasi posa la main sur le bras d'Aimelin. Elle l'aurait voulu plus diplomate, certes, mais il était à bout. Un sourire à son prince, un autre à France, fidèle des premières heures et enfin un vers le pape.

Ne partez pas encore Votre Sainteté. Je ne demanderai pas pardon pour les mots de mon fiancé. Si ils ont été dit de manière plus...directe que je ne l'aurais fait, ils n'en demeurent pas moins le fond de ma pensée. Mais, à la différence d'Aimelin, moi, je vais vous remercier. Et pour plusieurs choses. La première, c'est pour votre décision me concernant. J'ai eu imploré l'archevêque Gwen de ne point me nommer évêque. Je n'ai toujours voulu être qu'une simple abbesse, et grâce à vous je le suis de nouveau. Car , quoi que vos papiers puissent dire, les habitants savent qui est leur abbesse. Et je n'ai point besoin d'être approuvé par des hommes pour faire ce que Pascal m'ordonne. Jamais la messe ne sera tu, dussais-je aller dans chaque chaumière pour la faire. Mais cette église, cet édifice, est celui de tous les iliens. Chacun a posé une pierre, une goutte de sa sueur, une goutte de son sang. Et rien ne leur enlèvera cela.

A la différence de mon fiancé, moi, je comprends vos propos votre sainteté. Je sais que comme tous les gens de ce monde , vous êtes pieds et poings liés par l'envie des honneurs, le besoin de reconnaissance, le pouvoir. Et je vous pardonne. Ici, nous sommes de pauvres gens. Pauvres dans ces divers domaines. Mais nous sommes riches de l'amitié, de la solidarité, de l'unité. Prince ou artisan, abbesse ou paysan, nous avons un désir commun, garder notre liberté, celle de prier comme celle de s'aimer.

Quelques secondes d'arrêt pour reprendre son souffle. Elle se retourne vers Aimelin.

Aime, parce que je suis ta fiancée, parce que tu sais que je sais tempérer, tu vas m'écouter s'il te plait.

Je voudrai que tu te calme. Le saint père n'est qu'un homme et comme tout homme , il a certainement mal choisi la façon de dire les choses. Tu sais bien qu'on ne peut m'atteindre en me privant de titres que je n'ai pas ou de poste. Tu sais aussi que je continuerai à prier, comme nous l'avons fait quand Louis-Edouard nous l'a interdit. Et puis, mon Ange, hérétique, c'est pas la première fois n'est ce pas. Le pape l'avait déjà dit et..Pascal ne nous a jamais abandonné et il a guidé ta main vers nos libertés.

Je ne me sens pas insultée par les propos du Saint Père, Aime. Je me sens...libérée. Je n'ai qu'un regret. A la réunion des évêques à laquelle je participe, j'avais proposé mon concours pour aider les villes de France où plus personne n'officie. Mais ils sauront faire, je ne m'inquiète pas.


Elle regarde France avant de tourner la tête (on doit etre tous en rond...^^) vers Romeuf et Ely

France, Jamais plus fidèle amie nous avons eu. Merci.

Duchesse, votre venue ici était un choix personnel et non un ordre dans un passé récent. J'imagine que pour vous cette situation est difficile. Mais pour moi, il n'est point de difficulté. Nous avons accueilli deux personnes qui ont été là quand nous avions besoin d'elles. Nous n'avons pas accueillit la cousine de sa Sainteté et son époux ( à la cousine, hein, pas à la Sainteté) mais Romeuf, fier militaire et son épouse, jeune maman dont les qualités sont surement nombreuses. Mais si votre choix est de suivre votre cousin, nous ne pourrions vous le reprocher. Nous savons que seule la famille est une valeur indestructible.

Et on tourne encore.

Votre Sainteté, Je ferai une messe dans quelques heures. Vous y êtes le bienvenu. Il est inutile de nous envoyer un curé car malheureusement...il ne pourra officier tranquillement. Nos gens sont rudes par ici et très..à cheval sur leurs principes.

Mais si vous avez un curé qui s'ennuie, nombres de villes de France sont sans église. J'imagine qu'occupé à essayer de faire notre bonheur malgré nous, vous n'avez pas eu le temps de vous occuper de vos églises...Depuis des mois.





Dernière édition par Quasi le Mer 6 Oct - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 11:41

Son sourire était revenu en entendant sa douce. C'est elle qui devrait diriger l'église et non cet homme avide de titres et pouvoirs, comme bon nombre d'humains, hélas.

Il l'écouta parler aux deux reimois et fit une grimace. Il ne partageait pas son avis. Qui voulait servir Guernesey ne pouvait s'agenouiller devant un pape la méprisant. Mais il verrait cela plus tard.
Un sourire à France fidèle amie toujours prête à défendre ses îles et leur Prince, et à laquelle il comptait bien montrer son remerciement. Mais lui ne serait pas aussi vil que ce pape, lorsqu'il remerciait quelqu'un, c'était sincère, il n'attendait rien.

Un sourire à sa douce.


j'ai toujours admiré ton calme même si tes mots n'en sont pas moins cinglants.

Il repensait aux dernières phrases de l'abbesse, concernant les curés des villes du royaume de France et regarda le pape d'un air méprisant.

monsieur le pape, il vous faudra penser à nommer curés et abbesses un peu partout afin que les français puisse prier. Pensez y !

Un petit sourire ironique à cet homme qu'il ne respectait dorénavant plus. Homme qui faisait bien plus de mal que de bien à la sainte église et qu'avec un peu de chance le tres haut rappelerait bientot aupres de lui pour lui rappeler son attitude indigne d'un de ses représentants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Colin de Millelieues

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 11:41

Colin n'avait pas bougé. Maman était en colère puis plus en colère. Papa lui, il était en colère. France, elle était en colère. Le monsieur et la dame du bébé, ils ne disaient rien. Et Colin, il était en colère. Non mais c'est vrai ça, l'autre était vraiment un méchant. Il avait ignoré le Prinche. Bon, Colin n'avait bien sur rien compris mais il sentait que c'était le moment de soutenir ses parents.

Et t'as même pas dit chi tu as un chevaux!!!
Revenir en haut Aller en bas
Romeuf

avatar

Messages : 1142
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 11:47

Tout d'abord, le ton de la remarque d'Aimelin le surpris quelque peu N'etant pas au port lors de l'accueil ni au debut de la réunion, il avait raté les premiers echanges . Apparement, il y a avait un souci.

répondant discretement à Aimelin
"Je ne suis pas encore le maire à ce jour, mais si vous voulez, je prend un peu d'avance"

Puis le pape lache des mots....et là, la lumiere fut (du moins sur la situation)!

Puis la réponse d'Aimelin...logique.
Apperçoit alors le parchemin sur la table....s'approche....lit...deviens blanc...de rage
Regarde le pape...se calme


"Prince Aimelin... Permettez ...

Saint Père...

Vous n'etes point en pays conquis, ici, et s'il s'agit bien d'une terre Pascalite, elle n'est pas pour autant Territoire Pontifical.

Or, c'est un veritable acte d'allégeance à votre personne ou aux territoires pontificaux que ce document et ces titres.

C'est...juste inacceptable, par n'importe quel dirigeant de n'importe quel contrée...même la France ne vous est pas autant inféodée...
Même l'ancienne religion ne s'immissait pas ainsi dans les affaires internes des pays la pratiquant...alors la nouvelle que vous représentez, qui se veut plus ouverte, plus tolérante, plus harmonieuse que l'ancienne...cela ne colle pas.

Et le fait que votre prédecesseur leur a déjà refusé cette allégeance alors que les gens d'ici l'avaient demandée lors de leur declaration d'independance...
Le fait que vous même les ayez traité d'hérétiques lors de cette crise, eux qui defendaient la foi dont vous êtes l'actuel premier représentant, alors battue en brèches par les schismatiques, dont vous allez couronner la tête d'une des anciennes dirigeantes ...

Comment pouvez vous leur demander cela aujourd'hui ? et en proférant de pareilles paroles ? Est ce cela , selon vous, les enseignements de Pascal ?

Ce n'est pas ce Pascalisme là qui est vénéré en ces lieux. Ce n'est pas ce Pascalisme là auquel je me suis converti, moi, revenant d'une guerre civile déclenchée pour cause de religion.

Les gens d'ici ont combattu pour leur independance, seuls..Si avec l'aide du Trés Haut, surement pas avec celle du Rémensis.

En nous désavouant alors qu'il nous avait envoyé en mission ici, votre prédecesseur a fait de moi un appatride. J'aurais pu ne rien faire, me desinterresser de leur problème, soldat laché par son commandement que j'etais.

J'ai combattu avec ces gens, pour ces gens...parce que cela m'a apparu juste.

Revenu dans ce qui etait mon pays pour y boucler mes affaires, je l'ai assisté au mieux de mes capacités en son agonie. Vous en avez le bilan, et la subvention qui vous echoix est desormais en vos cassettes personnelles, comme pour tous les habitants que j'ai pu retrouver.

Mon service auprès de vous est terminé, Saint Père, mission accomplie."


Se tourne vers Aimelin, se met doit, au garde à vous

"Philippe Mézières, dit Romeuf, Maire entrant de Saint Pierre Port.
Présent et aux ordres du Prince des Iles de la Manche."

Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 12:37

Et t'as même pas dit chi tu as un chevaux!!

Colin ! non sans une envie de rire, le jeune prince attrapa son fils dans ses bras ... tu sais que c'est malpoli de poser plusieurs fois la même question. Puis à voix basse sur le ton de la confidence... il ne sait peut être pas ce que c'est qu'un cheval tu sais.

Romeuf prit la parole et le pape en prit pour son grade.. enfin le grade qu'il se donnait lui même car Aime était persuadé que le Tres Haut ne pouvait laisser tel homme diriger son église. Il écouta non sans une certaine satisfaction tout en regardant le saint homme tant pressé de sortir du salon. Une envie pressante peut être pensa le jeune souverain.

Il regarda le futur maire se planter au garde à vous devant lui. Un peu étonné, même si le discours envers le pape n'aurait pas du l'étonner.

Lorsque louis edouard avait affiché dans tout le royaume l'interdiction du culte pascal en public, Elisabeth en tant que grande Ambassadrice des états pontificaux était venue avec Romeuf, au péril de leurs vies à Guernesey afin d'aider le jeune Prince à préparer un texte où Guernesey clamait son indépendance, ne reconnaissant plus le roi hérétique, et demandait l'autorité morale du pape.
Celui ci lâche qu'il était avait préféré s'allier au roi et ses soldats et leur avait tourné le dos, et annonce avait été publiée par ce même mathieu 1er qui se trouvait devant eux, annonçant l'hérésie de Quasi, Aimelin, et même Leonore, actuelle Reine de France.
Aujourd'hui ce même homme était arrivé mielleux, sans un mot concernant cette annonce d'avril 1650, sans un regret d'avoir fait du mal aux iles, et s'était contenté de vouloir à nouveau imposer sa loi, au nom de sa propre personne. Et une fois de plus, devant le refus du Prince, il faisait à nouveau volte face, remplaçant ses compliments mielleux par des calomnies.

D'abord étonné, il posa sa main sur l'épaule de l'homme au garde à vous devant lui.


merci Philippe.
je sais ce que vous avez fait pour nos îles, et je sais votre dévouement.


Se tournant vers le pape

Sans doute allons nous assister à votre réponse aussi méprisante qu'elle le fut pour nous.

Il attendit réponses à leurs questions. Tant de gens désapprouvant les actes et les paroles papales devrait le faire réfléchir, s'il en était capable.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 13:31

Monsieur Romeuf, vos paroles sont celles du cœur. Un cœur qui a sa place parmi nous. Nous l'avons toujours su.

Votre Sainteté, Pascal vous rappellera vos engagements à le servir. Il est bonté et n'appelle pas à autre chose qu'à nous guider. Il l'a fait pour nous, je prierai pour qu'il le fasse pour vous. Peut être dans vos jeunes années avez vous été un simple curé. Si tel est le cas, cherchez dans votre cœur ce respect qui doit être notre chemin, cet amour de l'autre, dans l'égalité des cœurs.

Je vais me rendre à l'église maintenant. Si vous le souhaitez, c'est avec le sourire sincère que j'accueillerai l'homme que vous êtes.

Elle prit Colin, l'embrassa.

Viens mon garçon, Altair va nous conduire. et on dit un cheval, pas chevaux.

Il gigotait, elle lui souriait, sereine enfin. Elle avait enfin compris ce que ce jour avait offert.

Votre Sainteté, je vous remercie une dernière fois. Ce jour sera célébré chaque année comme étant celui de notre liberté. Oui, parce que je sais maintenant que c'est bien en cette minute que nous venons d'acquerir cette liberté si chère à notre peuple.

Mon Ange, le Prinche et moi vous attendons à l'église. Et..nous allons nous marier.

Un sourire à France et un murmure discret.

Je vous les confie chère amie. Veillez à ce qu'Aime reste calme..vous le connaissez. et je veux vous voir à l'église ensuite, n'est ce pas?

Duchesse, je vous imagine au milieu de tels conflits et j'en suis navrée. Je ne sais encore ce que vous souhaitez mais je le comprendrai selon votre absence ou présence d'ici une heure dans notre église.



Revenir en haut Aller en bas
Matthieu d'Artois

avatar

Messages : 444
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 16:46

    Voilà qu'une simple petite phrase faisait resurgir les rancœurs passées. Pour sûr, ces iliens ont été longtemps abandonnés pour pouvoir penser aujourd'hui qu'ils ne devaient plus rien à personne. Mathieu Ier n'avait ainsi aucune colère contre ces gens qui l'insultaient, il avait plutôt de la pitié. Ils étaient rongés par leur haine du passé et quand l'Homme l'écoutait il perdait sa foi envers le Créateur. Il était normal également qu'ils se comportent comme des animaux, à craindre le pire, à aboyer et à n'avoir plus aucun respect, quand ils étaient contrariés. Il espérait toutefois que les personnes qui ressentent encore l'amour divin se presserons de retrouver la raison de revenir au peuple du Créateur, la communauté Pascalienne, et d'apporter la Vérité Divine à ceux qui l'ignorent ou l'ont oublié.

    Nous nous en allons prier car nous ne pouvons discuter avec des gens qui nous reprochent des choses dont nous n’en sommes nullement la cause, notre avis d'excommunication ne fut qu'une conséquence des actes de ceux qui se sont opposés ouvertement à l’Eglise Pascalienne, par là même au Créateur. Feue Sa Sainteté avait accordé son pardon à Feue Sa Majesté Louis-Edouard qui avait mis fin à son schisme. Sa Sainteté fut bonne, je fus bon envers vous car le Créateur l'est également. Mais elle est sévère contre ceux qui continuent de croire qu’ils sont capables d’interpréter et d’argumenter les lois divines. Nous nous en allons prier car nous ne pouvons discuter avec des gens qui voient le mâle en tout, qui sont guidés par leur colère, et qui perd tout honneur à la moindre contrariété. Nous sommes le messager du Créateur, et nous apportons Sa Parole à chacun de Ses Enfants. Nous sommes venus ici, Votre Altesse, afin de faire de vous Son Lieutenant, car maintenant que vos terres sont indépendantes, c'est ce qui vous revient de Droit. Vous avez été choisi par le Créateur, à travers la volonté de ses enfants, pour régner sur ces terres. Si nous pouvons défaire les monarques hérétiques, car ils sont des danger pour l'Eglise, il nous appartient point de les choisir. Nous sommes donc venus pour installer, sur le trône de Son royaume terrestre, un nouveau Souverain qui se doit, obligatoirement être Pascalien ! Nous ne sommes nullement venu pour notre propre gloire, mais celle du Très-Haut, que nous nous efforçons de l’élever sans relâche. Nous voulions faire de vous ce monarque pascalien, d’essence divine, qui aurait pour seul juge Dieu ! Hélas, vous ne croyez nullement en lui, ni en Saint-Père Pascal, car si vous étiez l’enfant du Créateur, vous seriez également celui de la Mère Eglise et vous l’écouteriez, tel un enfant se doit d’écouter un parent. Oui, car c’est bien de ça qu’il s’agit, il n'y a aucun assouvissement mais juste une obéissance concernant les affaires spirituelles du monde, dont nous sommes le guide. L’Eglise ne s’est et ne s’insinuera jamais dans les affaires temporelles de vos îles, tout comme elle ne s’est jamais insinuée dans celle de la France. Aujourd’hui, vous faites actuellement l’enfant désobéissant, à l’instar du Schismatique Louis-Edouard, et vous pensez pouvoir être le maître du temporel et du spirituel, ne devoir rien à personne. Sans nul doute que bientôt vous formerez un schisme et vous vous déclarerez le souverain de votre nouvelle Eglise. Par Dieu, nous devons prier pour qu'une telle chose ne se produise pas. Votre Eminence, vous êtes suspendue, c'est à dire que vous n'avez nullement autorité à faire une messe pascalienne. Si vous allez à l'Eglise dans l'heure, ce sera en tant que prophète d'une religion hérétique...


Dernière édition par Matthieu Ier le Mer 6 Oct - 18:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
France

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 16:49

Citation :
Je vous les confie chère amie. Veillez à ce qu'Aime reste calme..vous le connaissez. et je veux vous voir à l'église ensuite, n'est ce pas?


Ne vous inquiétez pas, Dame Quasi, je reste près de lui et j'essaierai de le tempérer. Je crois, cependant, que je n'en aurai pas le loisir, car nous vous rejoindrons très vite à l'église .... Regardez notre Pape, il a l'air très pressé d'y aller lui aussi ... France eut un sourire ironique : il vient de se souvenir que l'église devrait être sa "maison" ...
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 18:24

[quelques jours apres le sacre du roi.. donc fin septembre]


Regard méprisant pour le petit homme qui lui fait pitié.
Il lui avait écrit clairement que c'était lui qui choisirait le prince si Aimelin ne faisait plus l'affaire, que Guernesey devait obéissance et maintenant il faisait à nouveau volte face se perdant dans des explications tant embrouillées que le jeune souverain en attrapa mal au crâne.


Cessez de vous contredire, vous vouliez asservir Guernesey et son Prince à vos ordres et désirs, vous avez perdu.
Honte à vous qui vous placez au dessus du très haut alors que vous n'arrivez pas à la cheville de notre abbesse.

L'acte d'excommunion a été signé par vous même monsieur Matthieu 1er du nom et non par le pape qui se mourrait sans doute. Croyez que je me souviens de chaque mot de votre torchon du 5 avril.
L'acte levant cette excommunion a également été signé par vous.
Tout est de votre main, ayez un peu de courage une fois dans votre vie.

Jamais nous ne nous sommes opposés à l'église, nous nous sommes opposés à un roi hérétique qui interdisait le culte publiquement. Nous n'avions plus le droit de prier.
Pendant que vous vous terriez en votre palais, ici à Guernesey, notre Abbesse a continué ses offices, bravant les menaces de mort de votre bon roi.

Alors je dis stop ! stop à vos calomnies et mensonges qui font honte à l'église.

Votre besoin de reconnaissance est tel que vous n'hésitez pas à souiller ceux qui ne courbent pas l'échine devant vos ordres.

Et concernant notre abbesse, elle l'est et le restera.


Tout était dit tres calmement. Aimelin n'était pas homme à s'emporter comme un vulgaire malfrat.
Il avait appris à être pondéré mais ses paroles prononcées calmement s'écrasaient sur la face de celui qui provoquait son courroux. Et aujourd'hui, c'était le sieur pape et sa suffisance.


le reflet de votre miroir doit être bien terne lorsque vous vous y admirez.

Nous allons de ce pas à l'église, écouter notre abbesse.
Si vous savez ce qu'est une église et si vous la respectez, vous la laisserez faire son office.

Et ce n'est pas un conseil .... saint père, c'est un ordre.


Un regard vers France, Romeuf et son épouse avant d'entrainer son amie hors de la pièce. L'air était irrespirable, et c'est avec soulagement qu'il respira une grande bouffée lorsqu'ils furent sortis.




_________________


Dernière édition par Aimelin le Mer 6 Oct - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
France

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 19:24

Face à l'ultime provocation du Pape, le Prince resta très calme, bien que sa réponse fut cinglante. France n'eut donc pas à intervenir, comme elle l'avait promis à Quasi.
Elle haussa les épaules, signifiant par là, qu'elle ne répondrait, ni même n'écouterait plus l'individu qu'elle ne considérait plus comme le représentant du Très Haut sur terre.
Elle suivit le Prince qui l'entraînait hors de la pièce, et tout comme lui prit une longue bouffée d'air frais.


Votre Altesse, cet homme là est le Malin personnifié ! Comment peut-il être aussi méprisant et avide de pouvoir ? Une fois encore, les religieux se sont trompés en élisant ce triste Sire .... Allons retrouver notre Abbesse très vite ... on ne sait jamais ce qui pourrait arriver avec cette engeance !
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 20:03

[Fin septembre]



Petit sourire à son ami.

Les hommes sont souvent aveugles tu sais .. avant de hausser les sourcils... m'aurais tu vouvoyé ?
Nous nous arrêtons à la mairie j'ai quelques papiers à récupérer avant de rejoindre Quasi.


Il eut un petit rire taquin et l'entraina vers l'allée qui menait vers la place de l'église. Il n'y avait que quelques minutes de marche et peut être que ces minutes le calmeraient.

_________________


Dernière édition par Aimelin le Jeu 7 Oct - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chric



Messages : 997
Date d'inscription : 04/11/2009
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 20:53

Alors qu’il allait prévenir le Prince qu’un visiteur demandait audience auprès de son Altesse,
et qu’il l’attendait non loin dans le Petit Salon, le Chancelier passait devant l’autre Salon, le Grand, lorsqu’il entendit que le ton des voix s’élevaient derrière la grande porte de la pièce.

Il pu distinguer au travers du duramen du bois les derniers dires du soi disant représentant du tout puissant.

Qui était-il pour nous juger ici sur nos Iles.
Qui était-il, pour venir ici donner ses ordres, alors qu’il était traité comme invité du Palais.
Qui était-il pour venir ici , suspendre notre Abbesse dans notre Eglise.
Qu’il aille plutôt prier pour son salut à lui, cet homme sans vergogne.
Que le tout puissant lui pardonne, il ne sait plus ce qu’il dit.

Pensait le jeune homme s’interdisant d’entrer dans le Grand salon, de peur de lui mettre un grand coup de pied en son céans divin…


__________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Mer 6 Oct - 21:04

Henri s'adressant à Chric...

Monsieur, voulez vous m'annoncer au Prince, il se trouve que j'ai quelques mots à dire à l'homme qui se prends pour Pascal sur terre. Rassurez vous pas d'insulte et pas de cris.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mezière-Vergy

avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : St Pierre de Port

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Jeu 7 Oct - 0:07

Elisabeth resta pétrifiée, les ilotes prenaient la mouche, et Matthieu asseyait son autorité avec un peu trop de force. Elle ne su quoi dire, et se sentit complètement perdue.
Alors que le Prince allait partir, Ely se leva d'un bond et voulu lui lancer:
N'oubliez pas que vous n'avez pas que des amis, et qu'une bravade à la religion peut valoir bien des guerres, l'Histoire nous l'a démontré. Elle lui sourit cela aurait été un conseil d'ami, elle etait désolée, emprisonnée, de son lien de sang,d e son rang, tiraillée, son mari venant juste de se désavoué à son suzerain et cousin.
Elle attendit que Matthieu fasse un signe, Reims fermée, la reine sa pire ennemie, il devrait la laisser à Guernesey, mais tant qu'il foulait ce sol, elle se devait d’être avec lui, et les autres le comprenait. Preuve en etait ce que Quasi lui avait soufflé.


[j'ai rien compris au saut du temps et autres précisions là...]
Revenir en haut Aller en bas
Romeuf

avatar

Messages : 1142
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Jeu 7 Oct - 0:27

Nouvelles paroles du pape, nouvelles condamnations. Il parlait de schisme organisé par des gens qui avaient été les seuls au monde à croire dans le même dogme que lui pendant que le royaume entre les deux partait en vrille.

"Votre Sainteté, vous êtes le premier des Pascaliens, et de par cela, nul ici ne remet en doute votre autorité morale sur nous autres, simples croyants que nous sommes. Ceci dit, l'autorité temporelle de votre fonction, celle qui fait de vous un chef d'etat, n'a pas de mise en ces iles. Vous êtes effectivement un souverain, mais un d'un pays étranger en visite non protocolaire en ces lieux.

En donnant au chef de l'etat qui vous reçoit des titres pontificaux, et avec votre argumentation, vous vous adjugez clairement une autorité temporelle sur lui.
Et cela, nul Individu regnant, à commencer par vous même, ne peut l'accepter
Imaginez donc ce que vous diriez si le roi de France ou la reine d'Angleterre, en visite surprise en Avignon ou Reims, venait vous donner un marquisat de chez eux, et alors vous comprendrez la raison de la position du prince Aimelin
On est clairement en dehors de la religion, là, et vous commettez une offense diplomatique fort grave doublé d'une grande injustice envers votre hote en otant à Dame Quasi son ministère auprès de ses administrés.

Vous parlez de schisme, d'hérésie, en accusant ces gens de ces maux, alors qu'actuellement, et je m'en porte témoins, c'est vous même qui creusez le gouffre.
Surtout que vous avez dejà commis une injustice de la sorte sur eux. Continuer sur cette voie là peut effectivement mener au schisme que vous semblez redouter...elle peut aussi mener à la convocation d'un concile en vue de vous faire remplacer par un autre pasteur qui ne destituera pas systematiquement ses pretres qui ne suivent la même vision que lui et arretera cette tendance à ramener notre religion sur les même rails que l'ancienne devenue hérétique.
Et cette requete ne viendra pas forcément de notre demande à nous, les fidèles pascalites de guernesey, mais peut également provenir de celles de soeurs et nos frères du continent, qui, ne verraient pas d'un mauvais oeil votre remplacement par un de leurs religieux, en particulier un ancien candidat ou une certaine fille méritante de notre eglise à qui vous devez votre nomination et que vous avez trainé plus bas que terre pour lui faire payer à elle les fautes d'un parent à vous."

Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Jeu 7 Oct - 0:42

Le Prince s'arrêta et dans son élan fit stopper France également.

attends j'ai entendu quelqu'un parler de Prince. Attends moi là deux minutes.

Le Prince c'était lui, donc quelqu'un devait le chercher.
Il fit demi tour et s'engageait dans l'escalier quand il tomba nez à nez avec Chric et un homme qu'il avait déja rencontré pendant les évènements.


Bonjour monsieur, je suis Aimelin, Prince de Guernesey j'ai cru entendre que vous désiriez me voir.
Je suis fort occupé mais si vous désirez nous accompagner nous nous rendions à l'église.


Petit sourire

vous joignez vous à nous ? vous pourrez me parler du motif de votre visite en chemin.

Regard vers Chric.

Venez avec nous également, France attend à quelques pas, nous avons un rendez vous important.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Jeu 7 Oct - 20:51

Votre Altesse, dit Henri en souriant, croyez que je suis fort aise de vous tirer de cette rencontre avec cette personne à qui j'aurai bien dit son fait.

Permettez que je me présente, je suis Henri de Coucy Marquis de Bourbonne et toujours Lieutenant-Général des états pontificaux puisque je n'ai jamais démissionné ni été démis. Cependant je considère ma charge morte avec la fin du Rémennsis où je possède des terres et fait du champagne. Cet homme qui fait honte à Pascal ne m'a jamais répondu quant sorti du deuil de mon épouse je l'ai sollicité. Il m'a traité comme un chien, et je saurait lui montrer que mes dents sont dures.

Aussi je suis la pour mettre à votre service ma frégate qui est déjà intervenue contre un vaisseaux de sa majesté française il y quelque temps. Je met à votre service son équipage, ses 250 soldats tous aguerrit aux guerres et mon épée pour vous servir. Mais croyez que je ne veux la place d'aucun des gens d'ici, je suis simplement, si vous le voulez l'un de vos sujet.

Je suis également un ami de Romeuf et de son épouse la charmante Elisabeth
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin

avatar

Messages : 1860
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Guernesey la Belle

MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   Ven 8 Oct - 0:14

Sourire sur le visage fatigué du jeune Prince tandis qu'ils cheminent et retrouvent France à qui il fait un sourire entendu.

Marquis je suis enchanté de vous rencontrer. Bienvenu à Guernesey.
Effectivement je me souviens de vous lors de nos évènements de mars et ne vous ai jamais remercié de votre aide.
Je le fais aujourd'hui.

Je ne vous cache pas avoir besoin d'un Amiral pour la Flotte et un Maréchal pour l'Armée.
Puisque vous connaissez Romeuf je pense que vous pourriez vous entendre pour ces deux postes, ou pourquoi pas
travailler ensemble pour les deux.
Je vous laisserai vous organiser selon ce que vous décidez l'un et l'autre.

Et ensuite je ferai les nominations officielles.
Nos îles doivent renaitre doucement et j'ai besoin de femmes et d'hommes qui en prendront soin.


Tout en discutant ils se rapprochaient de la place de la Liberté qui faisait face à la mairie et jouxtait l'église où ils se dirigeaient.
Mais il devait récupérer quelques documents avant de rejoindre Quasi à l'église
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Palais - le grand salon   Ven 8 Oct - 19:29

Je vous regracie votre Altesse, Romeuf vous servant depuis un bon moment, je lui laisserai le choix et prendrai ainsi l'autre poste. Je sais déjà que Pascal m'a mit sur la bonne route en portant mes pas jusqu'à vous..... j'ai entendu ce que vous avez dit à celui qui bien qu'en portant le titre s'est éloigné de la sainteté. Vous êtes juste et droit, je comprends que le peuple vous aime.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon
» [RP GUERNESEY] 1650-03 ~ III = SEG/ soldats / Captivité et pourparlés
» [RP GUERNESEY] 1650-03-13 ~ II = Voyage de la Grande Ambassadrice des Etats pontificaux
» [RP GUERNESEY] 1650-03 ~ Campement infirmier, 70 quartier Charles Edouard
» [RP GUERNESEY] 1650-03-09 ~ I = De Paris à Guernesey / Escorte du SEG.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Principauté de Guernesey + :: . SAINT-PIERRE-PORT . :: Archives de l'ile-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Chevaliers