Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Dim 23 Jan - 17:18

[1ère partie : La vie d'avant]

Né en 1630 dans une petite bourgade aux confins du Dauphiné, Henry Foucherand eut une enfance paisible et heureuse, vivant aux côtés de parents aimants et soucieux d'inculquer la meilleure éducation possible. Très rapidement, la famille s'agrandit : Jean, son frère, naquit en 1631. Les deux garçons n'étaient pas jumeaux, et pourtant ils se ressemblaient presque comme deux gouttes d'eau.

Les années passèrent, rythmées par les nombreuses leçons de classe et les devoirs à faire chez soi. Sortant de l'enfance pour entrer peu à peu dans l'adolescence, Henry assista à la lente dégradation de la santé de son père, atteint d'un mal étrange qui le forçait à rester alité des heures durant. De fait, il se rendit compte que c'était désormais à lui et à son frère de s'occuper des tâches que son père assurait auparavant.

En 1645, devenu un jeune homme robuste, Henry prit une décision importante : il arrêta l'école, pour se consacrer pleinement aux travaux de la maison. Les mois qui suivirent furent meilleurs, son père recouvrant de jour en jour ses facultés. Le bonheur fut couronné par la naissance, fin 1646, d'une soeur prénommée Denise.

Bonheur de courte durée à nouveau, car la petite Denise mourut mystérieusement quelques semaines après. Le mal, qui semblait avoir quitté le corps de son père, revînt avec une violence inouïe et subite. Georges Foucherand, homme exemplaire par excellence, mourut le 19 mars 1647. Très vite, sa mère, Marie Delfe, le rejoignît.

En l'espace d'à peine six mois, son monde parfait s'était écroulé à tout jamais. Il se retrouvait seul, son frère ayant quitté le domicile familial peu après la mort de leur mère, pour suivre une fille qui lui avait promis monts et merveilles.

Dès lors, ignorant s'il avait quelque famille qui aurait été prête à l'accueillir, il partit lui aussi de la douce maison qui avait été témoin des premières années de sa vie, celles de l'insouciance et du bonheur.

Allant par les rues, devenu un mendiant, chapardant les étals des marchands et n'hésitant pas, au détriment de l'éducation reçue et d'une certaine aversion vis-à-vis de la violence, à tuer pour se faire de l'argent, il arriva finalement en janvier 1651 en Guernesey, dans la ville de Saint-Pierre-Port.

Vêtu misérablement de haillons déchirés par endroits, c'était l'occasion pour lui, sait-on jamais, de recommencer une nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Jeu 27 Jan - 22:56

[2ème partie : Arrivée, premiers jours et installation]

L'entrée même en Saint-Pierre-Port lui parût singulière à plus d'un titre. En premier lieu, le réflexe des habitants, en le voyant déambuler dans les rues, ne fût pas de le chasser. Au contraire, ils étaient, non pas indifférents, mais plutôt ils passaient à côté de lui comme s'ils passaient à côté d'un être normal. Il s'était habitué à l'indifférence et à la haine, et ici, Henry pouvait ressentir que c'était tout à fait différent.

La deuxième raison qui l'étonna de façon positive en entrant dans cette cité résidait dans le fait, tout simple à première vue, qu'à l'auberge, en présence des résidents, les questions qu'on lui posait n'étaient nullement des questions sur son lieu d'origine ni sur les raisons de sa présence, mais, tout naturellement, des questions en quelque sorte banales, à qui s'enquérant de son état de santé, à qui lui offrant même, à son plus grand étonnement, un verre de bière.

Rapidement, Henry comprit qu'ici, la nouvelle vie qu'il espérait avait une chance de débuter. Il fît la connaissance de plusieurs personnes, qui semblaient être des personnes actives au sein de la ville, à en juger par leur présence importante à l'auberge.

Parmi ces personnes, se trouvait Yolane, qui n'était autre que la conseillère à l'accueil. Il lui fît part de son souhait de s'installer, et, suite aux renseignements fournis, passa à son bureau où elle lui remit une autorisation temporaire de séjour. S'inquiétant du caractère provisoire de cette autorisation, il fût immédiatement rassuré en apprenant que telle était la volonté du Prince, et qu'en général, toutes les autorisations étaient transformées en autorisations permanentes.

Henry, voulant concrétiser de manière officielle son installation, chercha par quel moyen il pourrait y parvenir. Soudain, une idée lui vînt : une maison! Voilà ce que possédait chaque habitant de Saint-Pierre-Port. Après avoir terminé sa journée de travaux pour le compte de la municipalité, occupation qu'il exerçait d'ailleurs à la perfection depuis son arrivée, Henry se mît en quête du bureau du cadastre.

Le bureau une fois trouvé, il exposa son envie à la personne compétente. Très naturellement, cette dernière lui montra le cadastre de la ville. Henry ne fût pas long à le consulter, et, une fois l'emplacement voulu choisi, il reçût, après avoir montré l'autorisation de séjour, le trousseau de clés correspondant à la maison qu'il avait demandée.

Sa nouvelle vie commençait de la meilleure des manières. Tout lui souriait, à tel point qu'il se surprenait à sourire aux personnes qu'il avait le bonheur de croiser, chose qui n'était plus arrivée depuis de longs mois.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Mer 2 Fév - 23:04

[3ème partie : Mésaventure à l'auberge et entretien avec le conseiller du Prince]

Les jours s'écoulaient, tranquilles, rythmés par les mêmes actions, les mêmes occupations, précises et ponctuelles. Un train de vie cyclique qui lui plaisait, en quelque sorte. Ce n'était donc pas la routine ennuyante, loin de là.

Cependant, en ce jour dominical du 30 janvier 1651, Henry changea ce qui était déjà devenu habituel, en se rendant, après une journée de travail particulièrement éreintante, à l'auberge. Le serveur s'approcha de lui, et Henry s'apprêta à lui commander un verre de cette bière qu'il avait goûté et apprécié. Mais au lieu de cela, le serveur l'empoigna par le col de ses haillons, et le jeta dehors sans ménagement.

Remis de sa surprise, Henry entra à nouveau dans l'établissement, bien décidé à connaître la raison d'un tel geste. Il ne se rappelait pas avoir commis quelque acte répréhensible, aussi était-il autant étonné que perplexe. Pour toute réponse du serveur, il reçût une nouvelle exclusion.

Cette fois, c'en était trop. Poussant la porte avec fracas et la faisant claquer derrière lui, provoquant le sursaut parmi les clients attablés, Henry fonça, rouge de colère, sur le serveur. Ce fût en pure perte : il se fît expulser d'un violent et douloureux coup de pied, qui l'envoya bouler à plusieurs mètres de distance. Comprenant qu'il ne pourrait rien tirer de positif de cette histoire, il rentra chez lui, cahin-caha.

Il fallût une journée complète avant que la douleur ne disparaîsse totalement. Durant ces deux jours, il se résigna à rester, seul, dans cette grande maison vide. Fort heureusement, le journal lui était livré chaque matin, de sorte qu'il n'eût aucunement le temps de s'ennuyer.

Et c'est ainsi qu'au matin du 1er février 1651, ce fût un Henry retapé qui se présenta devant le conseiller du Prince. En ce jour se profilait une nouvelle étape dans sa vie : il venait humblement demander le droit d'acquérir le titre de bouseux. Respectant en cela les volontés Princières, il avait amassé suffisamment d'argent et s'était lié d'une amitié vraie avec assez de personnes. La réponse ne se fît guère attendre : le Prince acceptait sa requête. De fait, il remit un papier à Henry, papier qui allait lui servir de preuve irréfutable de la véracité de son statut social.

À compter de cet instant, Henry comprit que sa vie était ici, et pas ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Sam 12 Fév - 19:34

[4ème partie : Épidémie de peste]

Ce fût aux environs du 4 février 1651 que la terrible nouvelle se propageât : la peste était à nouveau aux portes de Saint-Pierre-Port. Henry s'était renseigné, et ce qu'il apprît le terrifia. Il y a un peu moins de quatre ans, un violent épisode de peste avait ravagé presque l'entièreté de la France. N'épargnant alors personne, bourgeois comme miséreux, jeune comme vieux, homme comme femme, le terrible fléau avait marqué de son empreinte mortelle toutes les grandes cités françaises.

Mais le plus troublant, le plus déconcertant pour Henry, ce fût lorsqu'il apprît que cette maladie avait, en plus grande proportion que partout ailleurs, décimé la population du Dauphiné. Instantanément, le jeune homme sût : ce qu'il venait d'entendre, ce qu'il venait d'apprendre, ce qu'il venait de comprendre, c'était que son père était probablement mort de la peste. Sonné comme jamais il ne l'avait été jusqu'alors, Henry quitta séance tenante l'auberge municipale, et rentra chez lui, incapable qu'il était de pouvoir encore faire quelque action.

Le lendemain, un peu remis de ses émotions, il sortit de sa maison. Et ce qu'il redoutait s'était produit : on dénombrait, déjà, deux décès. Les jours suivants ne furent guère meilleurs, tant les morts se faisaient plus nombreuses. Malgré son jeune âge, Henry aida de tout son possible les villageois, notamment en dressant des endroits de fortune où s'entassaient les malades, à l'écart de la population saine, ou bien en enterrant dignement les victimes.

Très vite, une fatigue intense s'empara de lui, suivie peu après par des accès de fièvre et des vertiges. Le médecin était formel : il était atteint à son tour. Terrorisé et dépité, Henry l'était. Dépité de devoir cesser l'aide aux malades, devenu l'un d'eux. Et terrorisé à l'idée horrible qu'il se faisait : il allait peut-être connaître la même fin tragique que son père.

Les jours passaient, interminables, épuisants. La fièvre s'amplifiât au bout du 4ème jour de contamination, ce qui fît craindre qu'il n'y avait plus d'espoir. Cependant, les soins qu'il recevait ne diminuaient pas, bien au contraire. Lui-même ne perdait pas l'espoir de guérir, même s'il s'avouait, aux moments les plus critiques, qu'il ne servait à rien de lutter, que tout était perdu d'avance.

Et c'est alors qu'un miracle intervînt : après une dizaine de jours, les symptômes disparurent subitement. Il ne ressentait plus aucune douleur. Mieux : il était impatient de pouvoir sortir de cet hôpital improvisé, pour recommencer à soigner ceux qui n'avaient pas eu sa chance. C'est là qu'on lui apprît que la maladie avait quitté la ville, qu'il n'y avait plus aucun malade. D'abord incrédule, Henry se rendît dans les diverses tentes qui se dressaient encore. Toutes étaient vides. On ne lui avait donc pas menti : la peste s'en était allée aussi vite qu'elle était arrivée.

Bien longtemps après, Henry s'en étonnait encore : était-ce un signe divin ?
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Dim 20 Fév - 15:59

[5ème partie : L'argent de la providence et le début de l'investissement municipal]

Se réveillant un matin de la mi-février, Henry eût l'agréable surprise, lors de la visite quotidienne du messager, de se voir remettre un mandat anonyme, contenant pas moins de 300 louis. Ouvrant ses deux yeux bien grands, il lui fallût quelques secondes avant de retrouver ses esprits. Pendant ce court instant, qui lui parût être une éternité, il passa par plusieurs stades : étonnement, joie, peur et gratitude.

L'étonnement de recevoir autant d'argent, la joie d'enrichir quelque peu sa bourse qui en avait bien besoin, la peur de se retrouver - qui sait - mêlé à une affaire de corruption quelconque, et la gratitude, enfin, même si le don était anonyme, de vouloir rendre ce geste au centuple.

Il remercia le messager, et s'apprêta, après son départ, pour le marché quotidien. Il y fît ses provisions, à savoir un anchois qu'il dégusterait au soir, en rentrant de l'occupation journalière qu'il allait chercher ensuite. En quittant le marché, il remarqua qu'une affiche avait été collée, sur le panneau réservé aux annonces de la mairie. La curiosité l'emporta, et, après lecture, il s'avérait que la maire recherchait une personne motivée pour endosser le rôle de conseiller aux artisans.

En un instant, Henry eût une idée géniale. La voilà, l'occasion pour lui de pouvoir remercier les habitants de leur gentillesse et de leur générosité : il allait s'investir au conseil municipal. L'annonce stipulait qu'il fallait écrire au maire pour plus d'informations. Au diable le travail du jour!

Henry retourna prestement chez lui, s'empara de sa plus belle plume et prit une belle feuille toute blanche, et, s'installant à son bureau, entama la rédaction de cette lettre annonçant qu'il était vivement intéressé par l'annonce. Après de nombreuses rectifications, la missive était enfin correctement écrite. Il ne lui restait plus qu'à aller la porter, ce qu'il fît sur-le-champ.

Deux jours après, il reçut la réponse ardemment attendue : il était attendu au bureau du maire pour un entretien. Son cœur s'arrêta de battre pendant un bref instant. Il n'allait quand même pas s'y rendre ainsi vêtu! Il lui fallait au plus vite, à tout le moins, une chemise et un pantalon. Il se rendît au plus vite chez le meilleur tailleur de la ville, dans l'espoir d'y trouver ce qu'il cherchait. Par chance, il trouva rapidement de quoi avoir l'air correct, et, après s'être acquitté du montant de ses achats, courût plus qu'autre chose chez lui pour enfiler ses habits.

Satisfait du résultat obtenu, il se hâta pour arriver, en début d'après-midi, devant le bureau du maire. L'entretien se déroula de la meilleure des manières, et fût au-dessus de ses attentes : il était engagé directement, et se voyait déjà confier certaines tâches de la plus haute importance. Son premier mandat municipal débutait de manière immédiate.

Tout souriait à Henry, il n'avait qu'à songer à quelque chose pour l'obtenir sans délai. À coup sûr, il oubliait sa vie miséreuse des dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Sam 12 Mar - 17:29

[6ème partie : Le projet des semaines à thème et le deuxième mandat municipal]

Les premiers jours au sein du conseil municipal furent ceux d'un intense apprentissage de toutes les ficelles lui permettant de comprendre parfaitement le rôle qu'il allait être amené à jouer. Heureusement pour la Duchesse, Henry comprenait vite et assimilait de manière remarquable tout ce qui lui était dit. Puis, arriva le moment tant attendu, où sa première grande mission lui fût confiée : mettre sur pied le projet dit des "semaines à thème".

Ce projet, qui se voulait ambitieux, avait pour principale volonté d'accroître, de manière pertinente, le changement de statut social des habitants de Saint-Pierre-Port. En effet, des citoyens éclairés étaient plus à même de participer au renouveau et à l'essor de la cité.

Pour ce faire, et après une courte entrevue avec le maire de la ville, Henry décida de lancer une vaste concertation collective, où chaque membre du conseil municipal, même si l'économie n'était pas leur domaine de prédilection, avait voix au chapitre et pouvait sans problème proposer des initiatives, indiquer ce qui risquerait de ne pas fonctionner, voire même ce qui était totalement infaisable.

Cette concertation dura plusieurs semaines, tant Henry souhaitait présenter un projet qui soit parfait. Aussi dût-il parfois batailler pour obtenir gain de cause sur tel ou tel point du plan, bien que l'inverse se produisît également. Pendant ce temps d'âpres débats, les élections de mars arrivèrent, avec une large et méritée réélection de la Duchesse au poste de maire. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, Henry se vît accorder un deuxième mandat au sein du conseil municipal, durant lequel il s'engagea à finaliser le projet commencé lors du précédent mandat.

Et ce fût bientôt chose faite car, en date du 7 mars de l'an 1651, le maire marqua son accord final et envoya la missive d'information à tous les habitants de Saint-Pierre-Port. Henry, quant à lui, était désormais en charge de tenir le bureau-permanence prévu à l'application du projet. Tout fier d'avoir réussi son premier vrai test, il se hâta d'aller nettoyer un bureau qui ne servait plus depuis belle lurette, afin de lui redonner un aspect plus présentable.

Et ce fût ainsi que, très vite, les premiers curieux vinrent se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Dim 27 Mar - 15:36

[7ème partie : Semaine pêche, semaine chasse]

La première semaine de l'ambitieux projet se déroula sans encombres, si ce n'est qu'une légère rectification dût être effectuée, causée par une étourderie de la part de son principal organisateur. Il s'agissait du prix d'une des denrées qui n'avait pas été recopiée correctement. Une fois la modification faite, Henry pût accueillir les participants et les inscrire sur un registre qui était prévu spécialement à cet effet.

La semaine passa au rythme des poissons pêchés, manqués ou relâchés. L'occasion, également, de faire plus ample connaissance avec les concitoyens de Saint-Pierre-Port. En fin de semaine, chacun se rendît au bureau, tant pour attester de son activité que pour venir y déposer le fruit de ce labeur.

Le Conseiller responsable des rachats s'en occupa avec une célérité qui plût à Henry. En effet, il avait absolument de l'argent de ces poissons pour acquérir un fusil et pouvoir ainsi participer à la semaine chasse qui se profilait. C'est donc ce qu'il fît, se rendant au marché, et se procurant le meilleur fusil.

La semaine pêche s'achevant sur le rachat des denrées de tous les participants, Henry pût lancer la deuxième semaine, à savoir celle de la chasse. Les participants se trouvèrent être pratiquement les mêmes que ceux de la semaine passée, à l'une ou l'autre exception près. Armé de son fusil, Henry se révélait être un chasseur doué, au vu de son inexpérience dans le domaine.

Et c'est ainsi que la semaine se poursuivît, bercée par le bruit fréquent d'une détonation plus ou moins proche selon l'endroit où il se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Foucherand

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2011
Ville : Saint-Pierre-Port

MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   Ven 22 Avr - 2:10

[8ème partie : En avril ne te découvres pas d'un fil, en mai...]

Les semaines se suivaient sans se ressembler dans la vie du jeune Henry, même si au final, le résultat était le même. Et, loin de lui déplaire, la variation de thème des semaines à thèmes était de nature à l'enthousiasmer. Il se l'avouait, il avait eu une idée de génie en proposant ce projet.

Et pourtant, combien d'heures angoissantes n'avait-il pas vécues en attendant les premières réactions. Terribles instants de doute, espérant ne pas se faire jeter en dehors du Conseil, tel le dernier des malpropres. Fort heureusement pour lui, rien de tel ne lui arriva, bien au contraire. Son projet fût accueilli avec enthousiasme, et était toujours d'application, plusieurs semaines après.

Il y participait sans cesse. À vrai dire, il ne faisait que cela : pêche, chasse, coupe, tout y passait, et avec le sourire! Cela lui plaisait, aussi pourquoi s'embêter à aller là où il ne se sentait pas forcément à l'aise? Et pourtant, certains diront que cela ne pouvait qu'arriver à force d'abuser, un matin de la mi-avril, il ressentît pour la toute première fois une lassitude. Mettant cet état sur le compte d'une temporaire baisse de la température, il dût se rendre à l'évidence lorsque le symptôme se reproduisît une seconde fois, quelques jours plus tard.

Dès lors, et comme à chaque fois que quelque chose de ce genre se produisait, il opéra une remise en question intérieure pour découvrir ce qui clochait et y remédier. Il ne lui fallût guère longtemps pour découvrir l'origine de cette lassitude : un ardent souhait de passer à autre chose. Il se trouvait plutôt embêté, dans le sens où c'était lui qui portait le projet des semaines à thèmes des deux bras, et que laisser tomber, même momentanément, reviendrait à prendre le risque de voir une si belle œuvre prendre l'eau et couler.

Néanmoins, il en allait de son moral et de son développement social. Aussi, après plusieurs jours de réflexion, il arrêta son choix. Il se rendît aux bureaux personnels de la Duchesse afin de lui faire part de son désir de se mettre quelque peu en retrait. Il espérait juste que se demande soit entendue, à défaut d'être acceptée.

Lors de l'attente avant de rencontrer la maire, une seule pensée occupait son esprit : si elle acceptait, c'était une page de sa vie qui allait être tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP fermé] Récit de la vie d'un homme ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Vol pour cause de portes non fermées
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Cœur ouvert, cadenas fermé ♫
» Aprilia rpg [Forum fermé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Principauté de Guernesey + :: . SAINT-PIERRE-PORT . :: Archives de l'ile-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit