Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 ABBAYE SAINT REMY

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:46

Adéodat III a écrit:
L'Abbaye jouxte la basilique et abrite les appartements de Sa Sainteté :

>>>>>>>>>>>>>>>>>
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:46

Adéodat III a écrit:
Ayant trouvé un peu de répit entre deux affaires, sa Sainteté demanda qu'on lui donne enfin des nouvelles de la Princesse de France, c'est ainsi qu'on lui fit savoir qu'elle était installée dans l'hotel particulier des Comtes de Champagne à Reims et que sa dame de Compagnie l'y avait rejointe.
Rassuré sur son sort, il rédigea néanmoins un petit mot à son attention, l'assurant qu'il pensait bien à elle et lui rendrait visite dés que possible, en tout les cas dés avant son baptême en la basilique Saint Rémy de Reims.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:46

Elisabeth De Vergy a écrit:
Un page de l’hôtel des Comtes de Champagne vint en l’abbaye Saint Rémy et mena une missive à Sa Sainteté . Il la donna à un autre serviteur de sa Sainteté.

De la part de Princesse de France.


Puis il retourna à l’hôtel.


Citation :
A sa sainteté le Pape Adéodat III,

Ma personne fut ravie de lire vos quelques mots, je me porte bien, même si je dois l’avouer la solitude en ce bel hôtel me semble pesante. De fait je pars des demain chercher ma Dame de Compagnie en la cité de Paris pour revenir en Reims.

Je souhaite toujours être baptisé de votre main et j’ose espérer qu’il en est de même pour vous.
Je serais de retour sous peu, et je serais ravie de vous recevoir.

Prenez soin de vous,

Elisabeth de Vergy,
Princesse de France,
Comtesse de Clermont.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:47

Adéodat III a écrit:
Les nouvelles apportées par le page de l'hôtel des Comtes de Champagne firent douter le Saint Père de l'efficacité de son réseau de renseignements, ainsi donc la Dame de compagnie n'était point encore arrivée, il était consterné et se sentait fort coupable d'avoir laissé Elisabeth seule dans cette grande demeure.
Il fit aussitôt donner des ordres pour qu'à son retour elle trouve les lieux impeccables et fleuris.
Puis il lui rédigea cette lettre :

Citation :
Ma chère Elisabeth,

j'apprends donc que vous voici à nouveau sur les routes, puisse le Seigneur vous avoir en sa sainte garde.
Bien évidemment, je vous baptiserai n'en doutez point !
J'attends donc votre retour prochain pour venir vous visiter officiellement à moins que vous ne préfériez venir à l'Abbaye me rencontrer.

Votre dévoué,
Lambert des Traits
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:47

Valet de La Princesse a écrit:
Valet de La Princesse de France

Le pas était pressé et direct, il ne fallait pas lambiner, un échange de courrier entre son altesse et sa sainteté valait bien au jeune homme une poussée de sueur. Une fois devant la bonne personne il s’inclina.

Veuillez remettre cela à sa Sainteté cela provint de la Princesse Elisabeth.

Citation :
Votre Sainteté,
Mon cher Lambert,

Je suis sur le retour, mon carrosse file sur les routes de France et je serais sous peu en la demeure des Comtes de Champagne. J’espère vous y voir à mon retour,

Sincèrement,

Elisabeth De Vergy,
Princesse de France,
Comtesse de Clermont.

Ci fait il repartit à l’hôtel attendre sa maitresse.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:48

Grieg a écrit:
Grieg se présenta devant la porte pour demander un entretien:

Bonjour, Je souhaiterais obtenir un entretien avec sa Sainteté Adéodat III, je suis chancelier de l'ile de Guernesey envoyer par son Altesse le Prince Ramsay

Grieg attendit qu'on l'autorise a entrer
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:48

Henri_de_Coucy a écrit:
Henri arriva, son manteau bleu marine et son tricorne noir étaient tenté de la grisaille de la pousière des routes. Il s'avança et après avoir somairement épouseté sa tenue et fait de nouveau apparaitre les couleurs d'origine s'avança vers la garde pontificale.

Il avait laissé sa monture aux écuries et trouvé un palefrenier originaitre de sa région, celle des Coucy, à qui il avait laissé un jolie pourboire afin qu'il prenne soins de son Lusitanien.

"Soldat, veuillez me faire annoncer à Monseigneur Lothar Connétables de vos états et lui annoncer l'arrivée d'Henri de Coucy, je suis attendu"

Le ton était ferme mais la voie bienveillante.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:48

Lothar a écrit:
Lothar faisant sa tournée d’inspection, arriva aux appartements du Pape. Là, deux hommes attendaient. Il reconnut de suite de Coucy.

Héhé ! de Coucy. Que faites-vous donc ici ? C’est avec notre Pontife que vous voulez vous entretenir ?

Avant qu’Henry de Coucy lui réponde, le hallebardier de service lui fit quelques signes….codés.

Avec moi ? Alors vous n’êtes pas au bon endroit. Veuillez me suivre dans mon bureau. Nous pourrons y déguster un petit alcool que l’on vient de m’envoyer en provenance d’Ecosse. Les moines appellent cela de l’Aqua Vitae.

Le hallebardier se pencha vers le Connétable pour lui glisser à l’oreille la raison de l’attente de l’autre homme.

Merci Helmut.

Lothar se dirigea vers Grieg.

Monsieur. Je pense que notre Souverain Pontife va vous recevoir d’ici peu. Ce brave Helmut a du faire le nécessaire pour annoncer votre venue. N’est-ce pas Helmut ?
En attendant, prenez donc ce bilboquet pour vous occuper.

Lothar fit signe à Helmut d’apporter le Saint-Bilboquet au Chancelier.

Attention aux doigts.
Quand à vous de Coucy, suivez-moi. Nous allons dans mon bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:49

Adéodat III a écrit:
Alors qu'il venait de terminer ses dévotions, Adéodat entendit son secrétaire ouvrir la porte du bureau pontifical.
Un huissier annonça qu'un homme arrivé de Guernesey souhaitait être reçu par sa Sainteté.
Aucun rendez vous n'était prévu avant plus d'une heure et le pape fit signe au secrétaire qu'il pouvait introduire le visiteur.
Celui ci à la grande surprise du Saint père et de son secrétaire se présenta comme Chancelier de la Principauté de Guernesey.

Aussitôt, le Souverain Pontife manifesta un intérêt certain pour l'individu, un homme d'une trentaine d'année qui semblait plus avoir manié les armes que la diplomatie.

"Entrez donc, mon jeune ami, prenez ce siège que vous tends mon secrétaire et dites moi des nouvelles de nos îles de la manche ?"
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:49

Grieg a écrit:
Grieg Prit place dans le siege un peu géner.
Il prit ensuite la parole une fois autoriser a le faire:


Vostre Sainteté, je vous remercie de m'avoir accordé un entretien aussi rapidement.
Je suis ici pour vous parler de l'avenir de l'ile et celui de ces habitants innocents.
La reconstruction se fait doucement, les blessures commencent tous doucement a cicatriser, autant physiquement que moralement.
Mais l'idée d'une nouvel guerre apeuré la population traumatiser par tant de violence.
Sont Altesse le Prince Ramsay travail sans ménagement pour déjà construire un avenir stable a l'ile mais aussi a essayer de trouver une solution diplomatique a ce conflit.
Personne ne souhaite voire a nouveau le sang couler, il a déjà beaucoup trop couler.


Grieg repris sa respiration et enchaina:

Comme vous le savez , sa Majesté le Roi de France a déclaré la guerre à Guernesey. De ce fait, le Royaume de France déclare par la même occasion la guerre à vostre Église, et à votre personne.

Rappelons que son Altesse le Prince Ramsay, nommé par vos soins pour délivrer les iles de la Manche du joux des pirates et de la barbarie qui y règnait n'a point déclaré de guerre, au contraire le Prince privilégie la diplomatie plutôt que les armes.
De plus son Altesse est votre vassal et vous demande protection en ces jours sombres, comme le stipule le traité signé entre vos deux personnes.

Dans ce cas, pour éviter une guerre inutile, votre Sainteté pourrait très bien rompre tous liens diplomatiques avec ceux nous ayant déclarés la guerre, pour ainsi retrouver le chemin de la paix, ce qui pourrait avoir pour conséquence:

-Plus aucun baptêmes ni mariages ni aucune célébrations religieuses pour l'État ou les États traitres envers l'Église.
Ceci jusqu'à ce que la France et l'Angleterre reconnaissent officiellement le statut de l'ile de Guernesey, territoire appartenant officiellement à l'État pontifical.

De plus, toute personne attaquant notre île sera condamné par le Très Haut par l'intermédiaire de sa sainteté le Pape, la terre de Guernesey étant un territoire saint et béni par conséquent aucun acte de sang ou de violence ne devrait être commis au risque pour les âmes des attaquants de devenir des âmes damnées le moment venu.

J'ajouterais enfin que comme le dit la Bible (Exode20/3-17), les commandements de Dieu sont très clairs:

-Tu ne prendras point le nom de l'Eternel, ton Dieu, en vain ; car l'Eternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.
- Tu ne tueras point
- Honore ton père et ta mère afin que se prolongent tes jours sur la terre que te donne Yahvé ton Dieu.
-Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain.

Certes les populations en souffrirais, mais si cela pouvait éviter que le sang ne coule a nouveau, que des famille soit briser, je pense que nous devons travailler en se sens.

Merci de m'avoir écouté votre sainteté.


Grieg se tût pour écouter la réponse du Pape.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:50

Roland d'Artois a écrit:
L’on avait permit à d’Artois de se glisser discrètement dans le bureau du pape dont il était depuis peu le chancelier. Il le vit, assit devant lui et dos à celui qui devait être le chancelier des Îles de la Manche. Le discours était calculé et d’Artois reconnut là une habileté à la diplomatie : des termes choisis et éloquents enrobés dans des phrases fracassantes.

Or l’ancien marquis de Mortain ne répugnait pas dans l’art du dialogue et s’approchant du Chancelier lorsqu’il eut finit, eut un sourire au bord de l’ironie. D’un signe de tête gracieux il salua le Pape et l’ambassadeur ensuite.


- Souffrez excellence que je vous réponde à la place du Très Saint père qui m’a nommé chancelier de l’État pontifical.

Il resta debout. Le ton avait été franc et calme, tout l’inverse de l’habitude de d’Artois.

- L’épineux sujet des Îles de la Manches doivent avoir une solution réfléchie et non violente. Sa Sainteté doit être le ruban qui tient entre elles les fleurs de la paix, ainsi donc nous ne pouvons purement et simplement pas utiliser les armes contre la France.

France qui n’attends qu’une chose : l’occasion de faire ouvertement à l’Église la guerre. Nous ne pouvons leurs donner ce motif. Aussi, d’un point de vue morale, nous ne pouvons priver la France de la foi de Pascal. Nous devons donc user d’un outil bien plus subtil qui ne puis être que la négociation.

Autant que si la France pourrait souffrir un petit temps de tels actes, elle aura si tôt fait de nommer son roi représentant du culte sur terre comme le fit l’Angleterre.

Ne voyez enfin là qu’un désire de stabilité et de paix. Paix qui ne passera pas par une action terroriste mais bien par là sagesse.


Il sourit amusé de s’entendre dire une telle phrase.

- Toutefois sachez que nous avons quelques solutions que la France ne saura refusé. Je vous enverrai dans peu de temps une missive qui répondra à vos interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:51

Adéodat III a écrit:
Amusé le Saint Père avait aperçu son Secrétaire introduire discrétement Monsieur Roland d'artois dont la visite était attendue et qui sans bruit approchait tandis que le Chancelier Grieg exposait sa requête. C'est sans surprise, tant est célèbre l'audace verbale de cet homme, qu'il entendit le récemment nommé Chancelier répondre à son homologue en lieu et place de son Maître.

- Et bien d'Artois, vous êtes fidèle à votre réputation, je vois ! Ou plutôt j'entends ! Permettez moi de vous présenter Monsieur Grieg, Chancelier de la Principauté de Guernesey comme vous l'aviez compris. Monsieur Grieg, voici Monsieur Roland d'artois, auquel nous avons décidé de confier la résolution de ce douloureux épisode de notre histoire qu'est l'incompréhension du Roy de France envers nos légitimes désirs de maintien de la Trêve de Dieu mise en place, depuis bientôt deux siècles, par le vénéré Sixte, au profit de la population des îles de la Manche.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:51

Korhiel a écrit:
Pierre Korhiel arriva enfin en vue de l'abbaye Saint Remy. Se présentant devant la garde. Il se fit annoncer en tant archevêque de Normandie, la croix pectorale et l'anneau faisant foi. Résumant quelque peu le motif de sa demande d'audience, il attendit d'être invité à pénétrer dans l'enceinte du lieu saint.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:51

Adéodat III a écrit:
Le Secrétaire Pontifical vint annoncer à sa Sainteté qu'un Archevêque sollicitait audience.
Adéodat s'enquit de l'identité exacte de l'Archevêque, non pas qu'il refuserait d'en recevoir un plutôt qu'un autre, mais il aimait savoir qui exactement lui rendait visite.
C'est ainsi qu'il appris qu'il s'agissait de Monseigneur Pierre Korhiel, Archevêque de Normandie. Il avait déjà eut connaissance de sa présence à Reims, venu en pélerinage depuis Rouen, il avait été aperçu dans la cathédrale par plusieurs.
Il décida d'aller au devant du visiteur, cela lui ferait un peu d'exercice, ils marcheraient ensemble dans le cloître de l'Abbaye tout en discutant.
C'est ainsi qu'il rejoignit l'Archevêque dans le salon des patiences et l'entraina avec lui dans sa promenade de santé.

- Mon cher Frère, soyez le bienvenu, vous ne refuserez pas une petite marche avec moi, je vais prendre un peu la lumière du dehors, nous bavarderons chemin faisant.

Sans attendre la réponse, il poursuivit sa route vers le cloître accompagné de Pierre korhiel.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:52

Korhiel a écrit:
Votre Sainteté..., dit l'archevêque sur le point de s'agenouiller à l'entrée d'Adéodat III.
Ce dernier ne fut pourtant pas prompt à respecter l'étiquette qui seyait d'habitude aux rencontres officielles. Cette brève introduction, courtoise, simple et humble, réconforta Pierre qui, un sourire aux lèvres accepta fort volontiers, la proposition.

Avant toute chose, je dois vous avouer mon bonheur de vous voir à nouveau et je souhaite vous remercier pour m'avoir accordé si rapidement cette entrevue. Je ne souhaitais pas vous rencontrer de façon officielle ou du moins... publique. Aussi ai-je décidé de me rendre seul en votre compagnie pour vous entretenir de difficultés qui me sont apparues au cours de ma charge, dans mon diocèse et je suppose dans d'autres également.

Par où commencer... se dit l'archevêque en baissant les yeux au sol.

Vous avez appris, je suppose la bien triste nouvelle du décès du Père Kevin Kedeand... C'était pour moi quelqu'un de très pieux et de très impliqué dans sa tâche. Son funeste destin m'a beaucoup attristé. Alors qu'il officiait encore, lui et l'abbesse en charge de la paroisse roueannaise effectuaient un travail conséquent. Bien que sur la fin de sa vie, nous eûmes le temps de travailler de consort, ils me mirent en lumière certaines difficultés pesantes, inhérentes à leurs charges que j'ai souhaité vous soumettre. La question du respect du travail et des efforts des officiants m'a semblé la plus importante. En effet tout les deux furent, alors qu'ils étaient en fonction pris à partie sur leurs méthodes ou sur l'organisation même de l'Eglise par des concitoyens. Je peux comprendre qu'à la longue les clercs soient fatigués de se justifier. Ces situations mettent en valeur un problème de communication vis à vis de l'Eglise et du Peuple.
L'autre problème réside dans les lacunes qui persistent dans la communication entre Haut-clergé et Bas-clergé. J'entends par là qu'à l'heure actuelle, le fossé est tel que le bas-clergé se sent complètement dépassé et oublié par le Haut-clergé. Peut-être pourrions tenter de résorber cette situation par la mise en place de "réunions", conciles ou autres. je comprends que certains de nos membres soient dépassés par le temps, les obligations, les charges nombreuses. Mais ne pourrait-on pas trouver un moyen pour que le Haut-clergé soit représenté activement auprès du bas-clergé et ce de façon régulière? Le problème de la formation des diacres et de la sensibilisation quant aux baptêmes et offices me semblent actuellement bien pris en main par la mise en place des cours de catéchisme.
Voilà donc exposé le sujet de mon inquiétude, à savoir que mec clercs étaient épuisés de se sentir livrés à eux-mêmes parmi les rangs du Haut-clergé. Une si bonne "équipe" mise à mal parce que ne sentant l'appui, la présence, les conseils et les encouragements du Haut-clergé, cela m'a véritablement attristé.
À l'heure actuelle, il nous manque toujours un diacre à Eu, et à Rouen, un diacre avec qui je vais devoir discuter rapidement. Pourtant régulièrement des annonces sont placardées. Le manque de personnel se fait également ressentir à paris, où il semblerait qu'il n'y ait toujours pas d'évêque et nos cardinaux qui sont, à l'heure actuelle, occupés et qui ont donc toutes les peines du monde à épauler le bas-clergé. La rédaction du droit canon n'avance donc pas, par la même occasion. Je me sens dépassé et fatigué.
Aussi ai-je pris la décision de vous consulter sur toutes ces interrogations qui ne cessent d'occuper mon esprit et que je ne puis résoudre par mes propres moyens.

Enfin une dernière question me taraude, le blocus de Guernesey depuis Eu, que pouvons nous faire? Y A-t-il quelque chose à faire, je souffre de voir ce pays, dans mon diocèse se déchirer ainsi.

Pierre Korhiel releva son visage aux traits creusés par la fatigue vers le Pape.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:52

Adéodat III a écrit:
Adéodat ralenti le pas voyant la fatigue de l'Archevêque :

- Et bien, mon Frère orhiel, quelle tirade ! Et comme vous y allez ! Tout n'est pas ni si noir, ni si simple, mais justement le concile général ouvre ces prochains jours et puisque vous êtes à reims, je compte sur votre présence, vous pourrez y exposer tous ces soucis là et même proposer vos solutions éventuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:53

Ramsay a écrit:
Un pigeon apporta missive au Saint Père en provenance de la Principauté de Guernesey...

Citation :

Saint-Pierre Port, le 20 février 1649

Votre Sainteté,

Voici désormais deux mois que vous m'avez confié la lourde charge de libérer les îles de la Manche de l'emprise des pirates.
Vous m'aviez nommé pour cela à la fonction de Lord Protecteur des Îles de la Manche puis une fois la libération effectuée vous m'avez élevé au rang de Prince de Guernesey afin que je puisse remettre un peu d'ordre dans la Principauté.

Je puis vous affirmer que c'est aujourd'hui chose faite.

Depuis un mois, date à laquelle nous avons repris les Îles de la Manche, nous avons durement travaillé. Je me dois donc de vous dresser un état des avancements effectuées.

Les finances de la ville et de la Principauté sont saines et en bénéfice constant.

De nombreuses lois ont été débattues et votées par le Conseil de la Principauté, toujours à la majorité absolue de votants ou à l'unanimité. Chaque texte a été l'objet de débats et souvent de modifications avant de le voter. Ce fonctionnement collégial et démocratique a parfaitement bien fonctionné.

La Principauté a donc désormais :

- Une Constitution
- Un corpus de lois complet
- Une armée équipée et un règlement pour en régler les modalités de fonctionnement
- Une garde Princière qui fait son travail de façon remarquable
- Une marine de guerre en étude et préparation avancée
- Un recensement des Îles et fiefs complet a été effectué
- L'hérauderie a été crée et fonctionne
- Un corpus de loi a été voté pour régir cette hérauderie ainsi que les statuts juridiques de la noblesse de la Principauté
- Un Ordre de Chevalerie a été créé
- Un cadastre complet de Saint Pierre Port a été mis en place
- Les ecclésiastiques sont désormais à même de célébrer les sacrements
- Des cartes détaillées des îles ont été dessinées
- etc.

Je peux donc vous affirmer, Très Saint Père, que la Principauté fonctionne désormais de façon parfaite.

Ainsi, c'est fort de ce bilan au service de la Très Sainte Eglise Pascale que j'ai l'honneur de vous remettre désormais le mandat que vous m'aviez confié il y a quelques semaines.

Je dois toutefois rappeler à votre Sainteté qu'à peine avions nous posé le pied à Saint Pierre Port que le Roi de France nous menaçait de l'envahir. A cela il ajouta une chasse à l'homme contre moi, sans doute car j'avais servi les intérêts de la Sainte Eglise.

Depuis ce jour, les troupes levées par le Roi de France tentent d'attaquer votre territoire de Guernesey.

Nous avons pour notre part tenté de dialoguer avec les représentants du Roi de France mais il semble qu'ils ne souhaitent pas discuter mais uniquement faire la guerre. Cette situation est très étrange dans la mesure ou nous n'avons pour notre part jamais lancé aucune hostilité à l'égard du Royaume de France ni même de son Souverain.

Sans doute est-il possible de trouver une solution de paix tant il n'y a aucune matière à querelle avec la France dans cette affaire.

Voici donc la situation actuelle.

Je vais donc si vous le voulez-bien abdiquer de mes charges et titres et vous les remettre. Il vous appartiendra donc de les confier à qui vous semblera le plus apte à les assumer.

Bien respectueusement.


Chevalier Ramsay de Montgomery
Prince de Guernesey et des Îles de la Manche
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:53

Lugar a écrit:
Une fois chez elle, Lugar refit son chignon et se passa un peu d'eau au visage. Devant la glace elle se pinça les joues pour les faire paraître plus roses et vérifia que son apparence était impeccable. Elle replaça deux mèches qui retombaient sans cesse devant ses yeux. Étant satisafaite elle s'apprêtait à se diriger vers l'auberge mais une idée lui traversa l'esprit.

Elle prit conscience de son nouveau titre et constatat qu'elle venait d'acquiérir un immense territoire. Prestement, elle déroula la carte pour constater l'étendue. Un sentiment d'honneur profond l'envahi. N'ayant aucune compétences en géographie, elle ne déchiffrait pas complètement la carte, mais juste assez pour dénoter que sur ce grand territoire, il y avait des zones délimitées. Index porté aux lèvres, elle réfléchissait.

Elle prit une plume et un velin puis commença à gribouiller.

Citation :
Citer:
Très Saint Père,

Dans la tumulte des derniers évènements, je n'ai point trouvé le temps de vous offrir mes plus sincères remerciements pour m'avoir anoblie. Par la présente je le fait, m'excusant de ne pas pouvoir le faire de vive voix. Je dois partir pour affaire qui apporteront à la communauté. Ce n'est que partie remise. Je suis fort honorée d'agir en tant que Baronne de Courtisols et sachez que je ferai tout l'impossible pour représenter ce titre.

Suite à cette nomination, qui, je comprends bien est décernée selon le mérite, j'aimerais vous demander de considérer ma demande, à savoir, de procéder à l'anoblissement de quelqu'un que je juge méritant à son tour. Il s'agit de ma Conseillère à la sécurité en la personne de Madame Cibeline. De ce fait, j'aimerais lui offrir une partie de mes terres.

Madame Cibeline s'acquitte de sa tâche de façon impeccable, avec un professionalisme exemplaire. En aucun cas, elle n'a manqué à sa tâche. Elle est disponible et efficace. Je suis disposée pour en discuter davantage si vous en jugé la pertinence.

Espérant que vous considériez ma requête favorablement, je m'incline et vous suis dévouée.

Lugar Mira Lasestrellas
Baronne de Courtisols, Dame de Courtois, Grande argentière du Remensis et mairesse de Reims

Les sceaux officiels étant à son bureau elle n'en mit pas. Elle plia la missive, y versa de la cire à chandelle et y fit impreigner sa médaille de baptème. Elle dépêcha un coursier et se rendit ensuite à l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:54

Adéodat III a écrit:
Adéodat lu attentivement et avec grand plaisir la lettre de Madame Lugar du Courtois.

Effectivement, il connaissait Madame Cibeline et la proposition de l'annoblir également lui semblait tout à fait justifiée.

Restait à savoir quelle Seigneurie lui attribuer ?

Il y avait bien Poix, mais le Saint Père trouvait que ce serait contreproductif de nommer une noble personne "Dame de Poix", non il fallait chercher ailleurs !

Aprs mures réflexions, il se décida pour la Seigneurie de Saint-Memmie et s'empressa d'en informer Madame Lugar de Courtisols.

Citation :
De Sa Sainteté le Pape Adéodat III, Souverain Pontife et Patriarche de la Sainte Eglise Pascale à notre fille Madame Lugar Mira Las Estrellas, Baronne de Courtisols, Dame de Courtois, salutations au nom du Seigneur.

Votre missive a reçu le meilleur accueil car tout comme vous nous considérons les mérites de Madame Cibeline.

Aussi, je vous autorise par la présente à lui accorder votre seigneurie de Saint Memmie.

Vous voudrez bien l'inviter à se présenter à la héreauderie pontificale munie de votre lettre d'attribution afin que lui soient remises patentes et armoieries, n'oubliez pas de lui rappeler que les droits s'élèvent à 30 rèmes.

Reims, le 8 mars 1649 ANNO DOMINI, 8 AMORIS 1 ANNO PASCALI
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:55

Dame Tifa a écrit:
Dame Tifa avait reçu un message... à son arrivée à Reims, elle devait se présenter à l'Abbaye.

Elle avait juste eu le temps de faire quelques livraisons, remettre son inventaire en état et achalander le marché de Reims... même pas le temps de se rendre à l'auberge pour se délasser quelques instants... elle se rendit donc à l'abbaye après s'être rafraichie quelque peu le visage mais son allure laissait quand même à désirer... elle s'en rendait parfaitement compte mais... comment pouvait-il en être autrement lorsqu'on transportait faisans, lièvres, sangliers et poisson !
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:56

Adéodat III a écrit:
Le secrétaire pontifical vint informer sa sainteté qu'une Dame à l'allure étrange désirait être reçue car disait elle on l'aurait convoquée.

A la description, Lambert reconnut tout de suite sa chère amie Tifa de Eu, des souvenirs chéris revinrent à sa mémoire, et il ordonna au secrétaire de vite faire entrer la visiteuse.

Ne lui laissant pas le temps d'ouvrir la bouche il s'avança vers elle pour la serrer sur son coeur chaleureusement.

" Tifa mon amie, quelle joie de vous revoir, et appelez moi Lambert surtout, gardez les saintetés pour le public, dit il en riant"
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:56

Dame Tifa a écrit:
Lambert... enfin si je puis me permettre et puisque vous l'autorisez.. je suis ravie de vous revoir mais je vous prie d'excuser mon apparence négligée en ces lieux mais... vous comprendrez, j'espère, qu'à côtoyer, lièvres, faisans, sangliers et poissons... on ne peut, à l'arrivée, être de tenue décente mais j'ai tenu à me présenter, au plus tôt, en ces lieux.

Il n'est point à votre habitude de me convoquer et vous savez pertinemment que je ne manque point une occasion de vous rendre visite lorsque je suis à Reims mais... vous m'inquiétez et le message dont j'ai été destinataire était des plus sibyllins ?
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:56

Adéodat III a écrit:
- Chère tifa figurez vous qu'à l'instant je ne me souvenais plus vous avoir écrit et je n'ai pas gardé de double de ma lettre, est ce bête, et oui je vieillis, il faut dire que le Roy de france me provoque bien des tourments avec ses tergiversations pour son Sacre et son baptême, sans parler de ses exigences territoriales, comme si il n'avait pas assez à reconquérir tous les anciens territoires francs pour vouloir aussi annexer ceux de l'Eglise, enfin il est censé nous protéger pas nous envahir ... mais je m'égare là, que disais je, a oui, votre invitation, ma foi je ne sais plus du tout ce que je vous ai écrit, mais puisque vous êtes là :

Ouvrant un tiroir de son bureau il en sort un document qu'il lui tend,

Comment vous sentez vous dans votre nouvelle vie de Vicomtesse, demande t'il en lui remettant le dessin des armoieries de la Vicomté de Monthois ?

Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:57

Dame Tifa a écrit:
Tifa sentit le rouge lui monter aux joues... et prit le pli que lui tendait son ami Lambert.

Votre sainteté... ce titre de vicomtesse m'honore et me réjouit ; en être digne et le porter avec fierté sera ma volonté.

Je suis votre bien dévouée Lambert et vous renouvelle, encore, tous mes remerciements mais...je dois maintenant vous laisser...une nuit à l'auberge ne sera point du luxe pour ma petite personne, vicomtesse ou pas... la poussière des routes est la même pour tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   Mer 7 Oct - 19:57

Adéodat III a écrit:
A l'auberge, vous n'y songez pas, chère Tifa, je vous fais préparer une chambre ici même, vous verrez elles sont confortables et trés bien chauffées.

Il s'empresse de donner les ordres nécessaires avant qu'elle ait le temps de refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ABBAYE SAINT REMY   

Revenir en haut Aller en bas
 
ABBAYE SAINT REMY
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ABBAYE SAINT REMY
» La troisième identité du président Martelly
» Nous avons été éduqués pour détruire le projet de 1804
» Kiko Saint Remy ki se bofrè Martelly ,wonfle minis Agrikilti an ...
» Calendrier provisoire AMPL 2017 ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Archives + :: . Archives des RPs de l'ancien forum .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Chevaliers