Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:21

Lugar a écrit:
Après être passé à l'Hôpital de Paris et avoir remplie les formalités d'usage Lugar passa le reste de l'après-midi sur un banc de Parc, à ressasser les émotions qui l'habitaient. Pas un seul mot ne fut échanger de tout l'après-midi avec son aimé. Il était là près d'elle à l'écouter jongler avec le passé. Elle appréciait.

Le panier aux souvenirs vidé, elle se décida à aller voir Madame Pénélope, laquelle était maintenant mairesse. Il l'accompagna jusqu'à l'Hôtel de Ville. Elle poussa la porte et demanda à rencontrer Pénélope.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:22

On vint l'avertir qu'un couple était là et qu'une dame désirait la voir. Pénélope se demandait bien de quel couple il pouvait s'agir et que lui voulait cette dame. Elle demanda à ce qu'on les fasse entrer dans son bureau et lorsque la porte s'ouvrit sur dame Lugar, elle se redressa d'un bond de son fauteuil, comme si un inscete l'avait piqué à vif, un sourire éblouissant éclaira son visage. Elle fit le tour de son bureau pour l'accueillir.

Madame, Lugar mon amie vous ici...Je suis heureuse de vous revoir...

D'un geste de la main montre deux fauteuils vides.

Je vous en prie installez vous.
Que me vaut l'honneur de votre visite?
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:22

Lugar a écrit:
La porte ne fut pas longue à ouvrir, sur un visage resplendissant et visiblement heureux. Lugar lui rendit son sourire se sentant coupable de le lui enlever après ce qu'elle aurait à lui dire. Rien ne pressait. Les choses n'allaient pas changer de toute façon.

Penny, ma bonne amie ! Je suis toute aussi heureuse de te voir tu sais ? Je te présente mon fiancé le Capitaine Godefroy.

Elle regarda son aimé avec un large sourire et passa sa main dans son dos. Ils prirent place là où on leur indiqua.

Eh bien je passais à Paris pour régler quelques affaires et je ne pouvais pas passer sans venir te voir. J'ai appris que tu avais été élue maire. Je viens donc t'offrir mes plus sincères félicitations. Je ne doute pas du tout que tu as tout ce qu'il faut pour bien diriger cette ville.

Malgré la joie de retrouver son amie, on pouvait percevoir au fond du regard l'ombrage de la mauvaise nouvelle à annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:23

Lorsque Lugar lui présenta son aimé le Capitaine Godefroy instinctivement elle le salua militairement puis sentit le rouge lui monter aux joues. Elle ne faisait plus parti de l'armée mais n'arrivait pas à oublier certains gestes.

Enchantée de faire la connaissance de celui qui a redonné la joie de vivre à mon amie...Capitaine Godefroy...elle se corrigea en s'inclinant en une gracieuse révérence.

Après qu'ils eurent pris place Pénélope retourna vers son bureau.

Puis je vous offrir quelque chose à boire..une petite collation..; des cuisses de dames sorte de petits beignets.

Eh bien je passais à Paris pour régler quelques affaires et je ne pouvais pas passer sans venir te voir. J'ai appris que tu avais été élue maire. Je viens donc t'offrir mes plus sincères félicitations. Je ne doute pas du tout que tu as tout ce qu'il faut pour bien diriger cette ville.

Je vous remercie pour vos félicitations, et je suis heureuse que vous ayez pris sur votre temps qui de part vos fonctions vous est compté pour passer me dire bonjour.

Toujours est il que je ferais de mon mieux pour les habitants de Paris.


Penny vit passer une ombre dans le regard de son amie.

Le voyage a du vous épuiser.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:23

godefroy a écrit:
Le voyage pour Paris n'avait que deux principales raisons.
La première le commerce et aider la ville de Reims qui manquait de certaines marchandises.
La deuxième ne regardait que Lugar, mais il avait voulut la suivre, cherchant par sa présence à lui donner un peut de courage.
Bien qu'elle en avait et n'en manquait pas, une présence était toujours un point d’appui.
Son désir de voir une amie, lui paru aussi tout fait légitime.
C'est donc sans aucune crainte qu'il la suivit vers l'hôtel de Ville de Paris.

L'attente fut courte.
Ce qui suivit, la façon d'on il fut présenté par Lugar lui coupa d'un coup la parole.
Jamais avant ils n'avaient fait allusion au moment ou ils devraient présenter leur relation au monde.
Cela avait été fait et plus il y pensait et plus il trouvait quel était le meilleur.
Sans contre partie, n’y de sous entendu, pas la moindre zone d’ombre, aucune ambiguïté.

Il trouva le salut protocolaire, la formation militaire Française était toujours parfaite, rigoureuse, toute militairement respectueuse en somme.
Il inclina la tête, sans avoir avant redut le salut.
Il prit place aidée par la main de lugar qu'il sentait dans son dos.
Puis l'atmosphère aidant et le poids qui venait de tomber, il put enfin parler et répondre.

Je suis ravi de vous rencontrer aussi.
J'essaie ma dame, mais vous devez savoir que nous nous sommes mutuellement aidé pour retrouver le goût de vivre.
Nous aimions travailler ensemble, maintenant nous aimons être ensemble tout simplement.


A la proposition de déguster et boire, il répondit de suite, car il savait cela allait enfin passer.

Je serais enchanté de goûter un peut...........
..............Oui l'idée est plaisante et je vous en remercie d'avance..........
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:24

Pénélope les regarda tour à tour l'un et l'autre et leur sourit, ils étaient charmants et formaient un très beau couple, elle se souvint alors du dernier amour de son amie qui n'était autre que son frère Alkior dont elle avait eu connaissance le jour de la mort de son père. Elle s'était mis en quête de le retrouver... Et c'était dame Lugar qu'elle avait rencontré un jour dans une taverne de Normandie qui lui avait confié qu'elle savait où le trouver à Paris...Mais hélas, il avait encore disparu...Ah!! le bougre comment avait il pu faire souffrir si charmante dame. Pénélope ne comprenait pas, ils avaient tout de même été élevé dans la foi de la sainte église pascalienne. Se tourne vers Gogefroy.

Je vous souhaite d'être heureux ensemble jusqu'à la fin de vos jours.

Je serais enchanté de goûter un peut...........
..............Oui l'idée est plaisante et je vous en remercie d'avance..........


Pourquoi n'osait il prononcer le nom de ces succulents beignets se demanda Penny c'était un nom comme un autre certes un peu plus... enfin...mais c'était le nom qu'on leur avait sonné. Elle se dirigea vers une petite armoire et en sortit un plateau sur lequel elle déposa une bouteille, trois verres et un plat contenant les cuisses de dames

qu'elle déposa ensuite sur le bureau. Elle fit le service et tendit un verres à chacun.


Santé à vous, à notre mère l'église et malgré tout à notre Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:24

godefroy a écrit:
Le regard qu'elle lui portait démontrait qu'elle essayait de comprendre le pourquoi d'une non prononciation de nom.
Fort agréable et au de moins appétissant.
Il sourit elles arrivèrent les petites cuisses.
Demoiselle Pénélope entonna les souhaits, il lui répondit, levant sa carrasse et son verre dans le même geste


A notre sainte mère église, au roi de France et à vous mademoiselle.
Paix, bonheur et réussite dans votre vie et mission.
Je vous remercie de vôtre accueil et vous convie d'office à la célébration de notre future union.
Vous êtes donc la première invitée et je dois bien le dire la seule à savoir que nous nous sommes donné aux fiançailles ......


Le visage souriait.
Tel était cet homme que l'on disait un peut fou, du rire au sérieux en passant par la fermeté, en un instant en un éclair.
Il regarda l'assiette


Aise ce que l'on nomme des cuisses de dames ?
Et moi qui a juré sur mon cœur que je ne goûterais plus que celle qui sont situées pas loin de moi ......
Elles sont juste à coté ,aussi gracieuse que divine
Enfin elles sont plus qu'a mon goût ,j'en suis devenue fou ..... .


Il sourit de plus belle inclinant un peut la tête

Vous me faite donc mentir ma demoiselle
Seront elles aussi agréable en bouche et aussi ferme ?
Je n'en doute pas elles sont si charmante.

Il en prit une et la croqua .......
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:24

Pénélope était restée debout pour trinquer, monsieur Godefroy avait sourit avant de reluqué les cuisses qui étaient dans le plat puis se leva de concert avec son verre et trinqua à son tour. Pénélope l'écouta.

A notre sainte mère église, au roi de France et à vous mademoiselle.
Paix, bonheur et réussite dans votre vie et mission.


Je vous remercie, tâche plutôt difficile les chemins de la vie sont tortueux...

Je vous remercie de vôtre accueil et vous convie d'office à la célébration de notre future union.
Vous êtes donc la première invitée et je dois bien le dire la seule à savoir que nous nous sommes donné aux fiançailles ......


Elle allait le remercier encore mais resta bouche bée à l'annonce de leur futur union puis ses deux émeraudes s'écarquillèrent sous la surprise. Elle bu un gorgée ce qui lui permis ensuite de refermer la bouche qu'elle ré ouvrit aussitôt.

Vous... Vous allez convoler... Oh!! mais c'est merveilleux, toutes mes félicitations... Elle n'arrivait plus à parler correctement...C'est vraiment, je suis suis...vraiment honorée, très touchée d'être la prem...mière à..à...ça s'arrose...

Pénélope était touchée de cette attention, que d'émotion, elle sourit tendrement à Lugar, elle avait beaucoup d'affection pour cette grande dame. Monsieur Godefroy avait beaucoup de chance et Lugar aussi car cet homme était tout à la fois drôle, gentil, sérieux et surement bien d'autres choses encore et il le lui prouva.

Aise ce que l'on nomme des cuisses de dames ?
Et moi qui a juré sur mon cœur que je ne goûterais plus que celle qui sont situées pas loin de moi ......
Elles sont juste à coté ,aussi gracieuse que divine
Enfin elles sont plus qu'a mon goût ,j'en suis devenue fou ..... .

Vous me faite donc mentir ma demoiselle
Seront elles aussi agréable en bouche et aussi ferme ?
Je n'en doute pas elles sont si charmante.


Penny éclata de rire. Il avait un air coquin lorsqu'il prononça ces paroles.


Oh!! Il ne vous reste plus qu'à tester monsieur...Mais vous reviendrez certainement à vos premières cuisses... Rit de plus belle.

Et vous Lugar, voulez vous y goûter?
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:25

Lugar a écrit:
L'accueil fut des plus chaleureux. Un verre offert et des petites douceurs ... bien que Lugar aime lever le coude, elle m'avait pas le coeur à boire ... encore moins pour manger. Penny l'avait sans doute remarquer.

Citation :
Le voyage a du vous épuiser.

Était-ce vraiment le voyage ? Surement pas. La compagnie plus qu'agréable du Capitaine allégeait plutôt le poids. D'ailleurs il allégeait aussi l'ambiance qui semblait dur à supporter pour la Baronne. Elle les écoutait d'un air amusé, tergiverser sur les cuisses de Dame.

L'annonce des épousailles était faite. Cela devenait de plus en plus officielle. L'honneur de la première annonce revint à Pénélope. Drôle de coïcidence. Elle qui savait pour son frère ... Lugar ne trouvait pas les mots pour lui annoncer le reste.

Pendant qu'elle songeait à comment apporter la nouvelle, les deux cmparses avaient déjà levé leur verre. Lugar en prit un pour les accompagner et leva le sien sans rien dire, juste un sourire teinté de gris.

Citation :
Et vous Lugar, voulez vous y goûter?

Non ... non merci c'est gentil. Pénélope ? J'ai parlé au St-Père concernant votre affiliation au D'Estrée. Cela n'a pas été facile de lui faire entendre. J'ai eu beau fouillé partout mais je n'ai pas trouvé vos actes de naissance. Je n'ai pas eu de retour sur la décision du Pape. En avez-vous eu par un heureux hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:25

godefroy a écrit:
Il ne calculait pas, sûrement pas en ce moment et surtout pas avec ses sentiments, n’y avec l'annonce qu'il venait de faire.
Il connaissait l’histoire, le passé de Lugar ainsi que celui de dame Pénélope.
Son frère avait accompagné un temps la dame de ses folles pensées, il savait ,connaissait aussi les préoccupations et tourment que cela engendrait .
Pouvait il prétendre à fermer la boucle ici ?
Non, il ne prétendait certainement pas un clôturer le passé, qui de toute façon pouvait le faire ?
On n'oublie pas, on y repense, il nous hante, il traverse notre esprit comme nos vies.
Il inclina la tête aux remarques faites, tout en souriant puis Il laissa son esprit vagabondait, tout en écoutant ce que Lugar disait.

......Affiliation ....reconnaissance .....droit .......titre........mariage........




Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:26

Pénélope fronça le sourcil, ses deux émeraudes se fixèrent dans les yeux étrangement triste de son amie. Pourquoi avait elle ce regard vide? N'était elle pas heureuse? Peut être était elle souffrante? Penny se souvint alors de sa période de déprime et se demanda si celle ci était belle et bien terminée...Mais oui songea t-elle avec un comme tel que Godefroy à ses côtés...Pourtant elle avait levé son verre sans grande conviction et refusa ses cuisses... enfin ses beignets...

J'ai eu beau fouillé partout mais je n'ai pas trouvé vos actes de naissance.

Vous ne risquez pas Lugar, seul mon père, mon frère et son cousin Judoka devaient en avoir un exemplaire quoi que mon frère j'en doute...

Je n'ai pas eu de retour sur la décision du Pape. En avez-vous eu par un heureux hasard ?

Un large sourire s'afficha sur le visage de penny et elle espérait que celui ci soit communicatif et égaye le visage de son amie.


Oh!! oui alors, sa sainteté a pris en considération les témoignages des personnes qui connaissaient mon passé et Lambert enfin mon saint père et Oui j'ai eu des nouvelles du très saint père... Ma filiation a été reconnue et je pourrais porter enfin mon nom complet... Pénélope, Cyrielle D'Estrées...

Elle leva les yeux au ciel, un pincement au coeur...

Mon Pap'ounet doit être heureux en ce moment tout comme moi... Je ne sais comment remercier sa Sainteté d'avoir bien voulu lui rendre ce dernier hommage qui n'est que justice.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:26

godefroy a écrit:
Il fronça légèrement le front, levant un sourcil abaissant l’autre.
Une moue au coin de la bouche pour éviter la chute d'un morceau de cuisse, l’autre était encore calé entre ses doigts tentait de prendre la fuite.
Il toussa, non pas parce qu'un poil ne passait pas, mais bien parce qu'il avait enfin compris pourquoi sa divine était d'un tient grisâtre et aussi gaie qu’une pince sans rire.
Toutes ses interrogations maintenant ce reportaient sur comment allait elle lui dire.
Que pouvait il bien faire ?
Que pouvait il bien prononcer ?

Il reposa sur le coin de la table, la moitié qui fuyait, finissant sans mastiquer le morceau qu'il avait dans la bouche, puits il tourna la tête.
Une pale sourire parsemé de poudre blanche fut la seule action qu'il puisse faire.
Sa main libre maintenant alla délicatement emprisonner la sienne.
Il ne pouvait que la soutenir en attendant l'acte finale de cette tragédie.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:27

Pénélope se demandait ce qu'elle avait bien pu dire ou faire qui coupe ainsi l'appétit de monsieur Godefroy dont la mine s'était renfrognée...Peut être avait elle loupé la préparation de ses beignets et ils avaient un mauvais goût...Un silence pesant s'installa. La jeune femme jouait avec son verre ne sachant ce qui se passait. Lorsqu'elle vit Godefroy aller serrer la main de Lugar, elle comprit que c'était elle qui allait rompre ce silence et patienta.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:27

Lugar a écrit:
Enfin une bonne nouvelle ! Le Souverain avait entendu raison. Spontanément, les lèvres de la Baronne prirent une forme plutôt concave. Elle était ravie que sa chère Penny puisse, comme elle l'a toujours voulu depuis qu'elle avait su, porter fièrement son nom.

Oh Penny ! Vraiment ! C'est une excellente nouvelle ! Encore chanceuse que tu aies reçu une réponse ... J'aurai aimé te l'apporter moi-même ... mais ...

La grisaille rejoint enocre une fois les traits de son visage. Le Capitaine avait surement compris ce qui la tourmentait. Elle sentit sa main se réchauffer de tendresse et de sympathie. Elle regarda son aimé d'un air à la fois ému et bouleversé, lui exprimant toute la gratitude qu'elle avait pour lui de l'épauler dans une affaire qui ne le regardait pas. Cette dose de courage transmise par leur paume décida Lugar de poursuivre. Penélope avait deviné aussi que la suite n'allait pas être aussi joyeuse. Aussi bien vider le sujet puisqu'il en était ainsi.

... mais c'est une toute autre nouvelle que je t'apporte.

Sa main trembla ce qui lui fit resserrer ses doigts sur celle de Godefroy. Elle déposa son verre et riva un regard sincèrement amical envers son amie qui avait participé activement à remettre la Baronne sur le chemin de la vie à un moment très noir, pas si lointain.

Je ... je reviens de l'Hôpital. J'ai bien voulu venir plus tôt, espérant recueillir ses dernières paroles .... mais en vain. Je suis arrivée trop tard. La maladie l'avait déjà emporté. J'avais communiqué avec lui avant ce moment. Il m'a fait promettre de ne rien te dire ... d'où le fait que tu n'aies pu le rencontrer, ne serait-ce qu'une fois, de son vivant. Je suis désolée chère amie. À contrario de toi, il n'a jamais voulu porter votre nom ... jamais voulu reconnaitre ...

Elle sentait qu'elle s'égarait. Elle reprit le verre et s'en prit une bonne razade.

Je ... je suis des plus navrée d'avoir à te dire ça .... ton .... frère ... Alkior ... a été rappelé par Pascal, notre prophète.

Elle se signa.

Paix en son âme !

Elle maintenu son regard sur la Mairesse. Prête à toutes réactions. Sans lâcher la main de son tendre aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:27

Oh Penny ! Vraiment ! C'est une excellente nouvelle ! Encore chanceuse que tu aies reçu une réponse ... J'aurai aimé te l'apporter moi-même ... mais

Mais... cherche la suite...Mais voilà sa Sainteté vous a devancé ce qui est somme toute logique puisque le premier averti...Un éclatant sourire...Oui excellente nouvelle qui me libère d'un poids.

Lugar ne répondit pas à son sourire, la grisaille avait de nouveau envahi son visage et lorsqu'elle bu une gorgée sa main tremblait. Pénélope pencha la tête sur le côté tout en plissant les yeux, l'observait, interrogatrice...

... mais c'est une toute autre nouvelle que je t'apporte.

Le mais de Penny n'avait donc rien à voir avec sa filiation et le fait qu'elle l'ai apprit pas sa sainteté elle même.


Une autre nouvelle ? Ah!!!

Dans la tête de la jeune femme une multitude de questions se bousculaient, nouvelles de qui ou de quoi? Puis.. elle se demanda si le voyage d'affaire de Lugar était bien qu'un voyage d'affaire...

Je ... je reviens de l'Hôpital. J'ai bien voulu venir plus tôt, espérant recueillir ses dernières paroles .... mais en vain. Je suis arrivée trop tard. La maladie l'avait déjà emporté.

Quel hôpital où ça ici à Paris ? à Reims? en Normandie? Arrivée trop tard...un noeud se forma dans la gorge de Penny, Lugar venait de perdre quelqu'un mais en quoi cela regardait la jeune femme. Etait ce un ami commun? Son altesse Elsabeth?.

J'avais communiqué avec lui avant ce moment. Il m'a fait promettre de ne rien te dire ... d'où le fait que tu n'aies pu le rencontrer, ne serait-ce qu'une fois, de son vivant.

LUI...pensa t-elle, donc pas Eli, pas rencontré, ne rien dire...Elle avait peur de comprendre...mais elle savait au fond d'elle même de qui il s'agissait même si elle n'arrivait pas à le croire.

Je suis désolée chère amie. À contrario de toi, il n'a jamais voulu porter votre nom ... jamais voulu reconnaitre ...

C'était donc bien de son frère qu'il s'agissait, celui qu'elle s'évertuait à rechercher depuis la mort de Pap'ounet, qu'elle avait croisé en Normandie sans savoir qui il était puis perdu de vue. Etait il gravement malade?

Je ... je suis des plus navrée d'avoir à te dire ça .... ton .... frère ... Alkior ... a été rappelé par Pascal, notre prophète.

ton .... frère ... Alkior ... a été rappelé par Pascal, notre prophète. ton .... frère ... Alkior ... a été rappelé par Pascal, notre prophète. Ces paroles résonnèrent comme un écho dans sa tête, elle lâcha son verre, devint aussi blême qu'une morte, elle senti ses forces l'abandonner, pourquoi le sort s'acharnait il sur elle? Était ce encore une épreuve que lui faisait subir le très haut? Elle resta là sans rien dire les yeux perdus dans le vague et dans ses souvenirs.


Quelques jours avant sa mort Pap'ounet avait rédigé une lettre à son intention qu'elle reçu à son domicile à Paris lorsqu'elle y était retournée après ses obsèques, il lui racontait les évènements importants de sa vie, qui était leur mère, les belles années qu'il avait passé auprès d'elle alors qu'il était Lambert des Traits et avant qu'elle ne rejoigne le très haut le jour du quatrième anniversaire de Penny. Puis sa disparition complète de la vie de la jeune enfant qu'il confia au couvent du Bois L'Abbé à EU, puis sa réapparition quelques années plus tard alors qu'il était devenu ecclésiastique. Il lui expliquait aussi qu' elle avait un frère mais qu'il s'était quitté en froid tout les deux et que si Penny le retrouvait devait lui dire combien il regrettait de l'avoir laissé partir...Mais jamais elle ne pourra lui dire, jamais il ne saura combien son père l'aimait lui aussi...

Jamais il ne saura combien il était aimé pas sa famille, jamais je ne pourrais le revoir sourire, comme le jour de notre rencontre en Normandie, si j'avais su en ce temps là...Peut être ne se serait il jamais brouillé avec notre père...

Penny laissa échapper un soupir à fendre l'âme, lorsqu'elle revint à la réalité elle se rendit compte que ses joues étaient mouillée par les larmes qu'elle n'avait pas sentit jaillir. Elle posa ses émeraudes rougies sur Lugar.

Où? Quand? Comment? s'il vous plait...

Elle se retrouvait désormais vraiment seule au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:28

godefroy a écrit:
Acte dernier, scène de fin

L'homme s’affaissait, le compagnon quant à lui restait.
Sa main était le contact, il ne devait et ne pouvait faire plus .
Il ne pouvait que la soutenir, l'aidant par sa présence, n’être qu'un réconfort.
Ici ce jouait la fin d'une période.
Les destins croisés entremêlaient leurs fibres ; certaines cassaient d'autre s'effilochaient devenant de plus en plus fine et presque transparente à l’oeil.

Sa main ce fut un peut plus présente, ses yeux l'incitaient et l'invitaient à continuer, à tout lui dire.

Ouvre, regarde et referme tel devait être pour lui le choix à faire.
Mais ........
Ce n'était pas à lui de décider, il ne pouvait qu’accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:28

Lugar a écrit:
L'ambiance avait prit un mauvais coup. Annoncer une telle chose était loin d'être facile .... encore moins l'apprendre. Lugar se sentait impuissante face à Pénélope. Elle savait combien elle devait se sentir seule.

La main de Godefroy toujours dans la sienne, comme un phare dans la nuit, le fardeau n'était plus chez la Baronne mais maintenant chez son amie. Elle avait eu le temps de faire son deuil alors que celui de son amie commençait. Elle déposa son autre main sur les leur réunies, regard reconnaissant vers le Capitaine puis des yeux désolée vers la Mairesse.

Citation :
Jamais il ne saura combien il était aimé pas sa famille, jamais je ne pourrais le revoir sourire, comme le jour de notre rencontre en Normandie, si j'avais su en ce temps là...Peut être ne se serait il jamais brouillé avec notre père...

Cette réflexion rendit perplexe la Baronne. Elle était d'avis que rien n'aurait pu changer le cours du destin. En frais de tête dure ... C'était un trait de D'Estrée ... Pénélope devait bien le savoir^^ Mais vallait mieux garder ce commentaire pour soit.

Bien si ça peut te consoler un peu, tu auras de lui le souvenir tangible d'un homme souriant. Maintenant s'il s'est brouillé avec votre père, ça ne les regarde qu'eux deux. Tu n'y es pour rien tu sais.

Citation :
Où? Quand? Comment? s'il vous plait...

Elle ne saisissait pas trop sa question et était gênée de lui faire préciser. Mais comme elle voulait consacrer tout son temps pour elle, il le fallait donc.

Que ... où quand quoi? ... Il est décédé ici à Paris il y a quelques jours. Il se disait malade, mais .... pas de détails. Comme bien des questions sont restées en suspends ... j'ai moi-même une tonne de questions qui resteront sans réponse ...

Elle laissa la main de son aimé pour déposer ses mains sur les épaules de son amie la regardant tendrement.

Pénélope ? La meilleure preuve d'amour qu'on puisse lui porter c'est d'accepter qu'il a préféré mourrir seul. C'est le respecter. On a pas à être d'accord ou pas. C'est ainsi et c'est bien comme ça. C'est ce qu'il m'a écrit dans sa dernière missive. J'en ai conclu qu'il était en paix avec lui-même. Et je sais que tu dois te sentir bien seule. Mais sache que tu ne l'es pas. L'écoute que tu m'as accordé, la sympathie que tu m'as offert alors que j'avais envie de tout balancer est aussi fort que des liens de sang. Je t'estime beaucoup tu sais ...

Elle sentait lentement ses épaules reprendre une légèreté. Un sourire pour détendre l'atmosphère et un regard sur le morceau de cuisse laissé par Godefroy. Elle le prit et le croqua.

Hum ! Pas mal ces cuisses ! J'aurais eu tord de ne pas y goûter !
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:29

Le souvenir d'un homme souriant...répéta t-elle machinalement...Oui juste un souvenir et un portrait que père m'avait donné.

Elle parlait d'une voix monocorde, elle était lasse de cette vie qui l'accablait encore un peu plus. Etait elle née pour souffrir toute sa vie et rester malheureuse?

Maintenant s'il s'est brouillé avec votre père, ça ne les regarde qu'eux deux. Tu n'y es pour rien tu sais.

Je n'ai jamais compris comment on pouvait se brouiller avec un homme tel que père, il était la gentillesse et la douceur incarnée...J'ai cru comprendre qu'une vérité n'avait pas été dite de sa part en temps voulu... soupir...Mais comme tu le dis... je n'y suis pour rien et maintenant ils auront tout le temps pour s'expliquer auprès du très haut...Pénélope se signa...

Il est décédé ici à Paris il y a quelques jours. Il se disait malade, mais .... pas de détails. Comme bien des questions sont restées en suspends.

Tel père, tel fils à la différence que père lui n'avait rien dit de sa maladie. Tu ne sais donc pas quel jour exactement il est décédé, je n'aurais donc pas de point de repère pour savoir quel jour il aura rejoint notre seigneur... et lui rendre hommage chaque année...

Pénélope sentit les mains de son amie se poser sur ses lourdes épaules, elle tourna vers elle un regard plein d'amertume puis esquissa un léger sourire en signe de remerciement.

La meilleure preuve d'amour qu'on puisse lui porter c'est d'accepter qu'il a préféré mourir seul. C'est le respecter.

Lugar avait raison, de toute façon que pouvais faire Penny maintenant, il était trop tard...

C'est ce qu'il m'a écrit dans sa dernière missive. J'en ai conclu qu'il était en paix avec lui-même.

Elle était une femme de coeur et si elle avait ressentit ce sentiment c'est qu'il en était ainsi, Penny hocha la tête en signe d'affirmation.

Et je sais que tu dois te sentir bien seule. Mais sache que tu ne l'es pas. L'écoute que tu m'as accordé, la sympathie que tu m'as offert alors que j'avais envie de tout balancer est aussi fort que des liens de sang. Je t'estime beaucoup tu sais ...

Seule, triste, déboussolée, perdue, profondément meurtrie dans son coeur et dans âme par cette vie cruelle. Elle serra très fort son amie dans ses bras et déposa un baiser sur sa joue avant de se séparer d'elle. Elle retint ses larmes ses larmes, elle aurait tout loisir de les laisser couler une fois seule. Elle ne souhaitait pas plus accabler son amie et lui rend son sourire.

Heureusement pour moi j'ai de merveilleux amis(ies).

Hum ! Pas mal ces cuisses ! J'aurais eu tord de ne pas y goûter !

La regarde avec tendresse alors qu'elle tente de détendre l'atmosphère en croquant la cuisse laissée par Godefroy. Penny a vraiment beaucoup d'affection pour elle. Attrape le plat et le lui tend.

Prend en une entière, je sais que tu n'aimes pas la demi mesure... sourit... C'est tout ou rien.. Tout comme moi...

Se tourne vers monsieur Godefroy.

Je suis désolée que vous soyez mêlé à tout ça... Désirez vous boire un autre verre...manger une autre cuisse?


Il fallait qu'elle parle d'autre chose et l'acharnement au travail lui ferait peut être oublier tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:30

godefroy a écrit:
Et le rideau tomba .

La certitude entraîne le désir de continuer, l’incertitude celui de s’éloigner.
N'avait il vraiment rien à voir avec la scène qui venait d'être jouée ?
Sa certitude lui disait qu'un grand oui était la seule réponse à cette question.
Son incertitude quant à elle , même si cela aurait réjouie sa dame de cœur, aurait été de savoir et de voir que l'homme qu'il avait entraperçu, allongé prêt à être mis en terre ,était tout au contraire bien vivant.
Devait il être pour autant être considéré comme un monstre avec le cœur aussi froid que la pierre ?

Il détourna légèrement la tête, voulant avoir dans son champs de vision sa complète certitude.
Elle lui apparut encore plus belle.
Ce n'est pas sa fierté, n’y sa noblesse, n’y la grandeur de ses titres qu'il aimait en elle.
Plus subtile et encore plus intime c'est sa nudité, quant elle quittait la convenance en même temps que ses vêtements.
La nudité de ses sentiments aussi pur que le diamant quant ils allaient enlacé au cieux sans même avoir à prier.
Il aimait parler avec elle de sujet que certain qualifierait de futile et de perte de temps bien inutile.
Il l'aimait en entier !

Son intention fut attirée, demoiselle Pénélope lui parlait.
Il détourna la tête.

Ne soyez pas désolé, vous ne me mêlé à rien je suis venue en toute liberté.
Je vous remercie un verre de sera pas de refus .......
Si nous avons trinqué aux convenances, j’aimerais que pour cette fois il n'y ait que le plaisir d'être ensemble qui vienne entrechoquer nos verres.


Je ne suis n'y froid, n’y dépourvus de sentiments .mais le passé est.
Personne ne pourra le faire changer .......
Que les bons souvenirs reste en nous, que le visage de nos aimés reste encré en nous ........
Mais n'oublions pas que le soleil brillera encore demain et que ce sera aussi l'aube d'un nouveau jour.
Aux souvenirs de votre père et de votre frère ................Mais qu'ils ne vous empêche en aucune façon de vivre ma dame .....
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:30

Lugar a écrit:
C'est avec aplomb que la Mairesse maitrisait sa tristesse. Un petit commentaire retint quelque peu l'attention de la Baronne.

Citation :
Je n'ai jamais compris comment on pouvait se brouiller avec un homme tel que père, il était la gentillesse et la douceur incarnée...

À toute gentillesse et douceur quelles qu'elles soient, il y a un revers. Lugar quant à elle savait exactement ce pourquoi ils s'étaient brouillés. Elle avait d'ailleurs marmonné, pour ne pas dire tempêté à ce sujet. Mais la rancune ne faisant aucunement partie de sa nature, l'affaire était digérée et entreposée aux oubliettes. Aussi, valait-il mieux qu'elle le reste.

Citation :
Tel père, tel fils à la différence que père lui n'avait rien dit de sa maladie. Tu ne sais donc pas quel jour exactement il est décédé, je n'aurais donc pas de point de repère pour savoir quel jour il aura rejoint notre seigneur... et lui rendre hommage chaque année...

Tu pourras considérer le 13 septembre comme étant ton repère. C'est à cette date que j'ai reçu les derniers mots de ton frère. Je suis arrivée le lendemain et on le préparait déjà pour son dernier voyage.

Après avoir croquer la demi-cuisse dont la première demi avait finie dans l'estomac du Capitaine, Penélope, présenta spontanément l'assiette et lui en offrit une entière. La remarque fit sourire la Baronne. C'est vrai que les demis-mesures étaient évitées, à quelques exceptions près. Elle se servit une seconde fois.

Merci Penny. Ce n'est pas de refus.

Lugar convenait en parfait accord les dires de Godefroy. Il fallait effectivemement poursuivre à vivre ... et heureux. Il restait un détail à régler concernant son frère. Lugar hésita un moment avant d'entamer le sujet.

Pénélope ? J'ai voulu mettre en terre ton frère là où il aurait voulu. ... Mais il a rien voulu me dire ... comme tu es sa soeur légitime je te laisse le choix de l'endroit de son enterrement.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:30

Monsieur Godefroy l'a mis de suite plus à l'aise de part sa réponse et elle lui servit un autre verre. Il avait tout à fait raison et ce sont les même paroles qu'avait prononcé son père, le passé est le passé ma douceur ne regarde jamais en arrière mais toujours de l'avant...l'avenir...ton avenir...

Mais n'oublions pas que le soleil brillera encore demain et que ce sera aussi l'aube d'un nouveau jour.

Oui monsieur...Un nouveau jour...

Le 13 septembre...presque la fin de l'été... dit elle en réponse à Lugar tout en reposant le plat sur le bureau.

Pénélope ? J'ai voulu mettre en terre ton frère là où il aurait voulu. ... Mais il a rien voulu me dire ... comme tu es sa soeur légitime je te laisse le choix de l'endroit de son enterrement.

Pénélope ne savait pas non plus où son frère aurait aimé être inhumé, elle réfléchit un instant.

Je n'en sais pas plus que toi Lugar mais j'aimerais le garder près de moi puisque la sépulture de père elle se trouve très loin trop loin de moi...mais il est si proche du très haut et de moi par la pensée... Ici à Paris... qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:31

godefroy a écrit:
Il n'avait de ,en un pas le droit de répondre à cette question n’y même de donner son avis .
Il ne pouvait que constater en lui que plus cela serait fait vite et plus serait sereine les semaines et années à venir .
De deux un mot écorchait un brin les douces et délicats oreilles que dame sa mère aidait par son père lui avait faite .
Car voyez vous nul terre soit elle même la plus fertile possible ne donnera de bon livrai sans un travailleur acharné.
C'est donc un mot et bien qu'un seul qui tournait et repassait entre les pôles de ses deux entrées .
Un coup à droit un coup à gauche.

Monsieur, monsieur, monsieur .........
La jeune maîtresse venait de donner la réponse il serait donc mis en terre au plus près de chez elle ; Paris donc sera la demeure pour l'éternité de son frère.
Il racla sa gorge et fit claquer sa langue.

Agréable en bouche, un t'en trainard dans le fond du gosier, pas de retour de l'estomac .....Couleurs pleines et sans fadasse .......
Vraiment cette boisson me convient.


Une fois qu'il eu fini de complimenter le breuvage, il regarda la jeune demoiselle.
Il en sera fait selon son bon vouloir, c’était bien la moindre des choses que l'on pouvait faire.


Ma demoiselle j'aurais avec votre permission une faveur à vous demander.
Si il fut naturel que vous m'épingliez du titre de monsieur à mon arrivé ....
Pourriez vous s'il vous plais et en certaines occasions et bien non! en toutes circonstance ne plus m'aguicher ce titre ?

Il inclina la tête en souriant

Appelé moi tout simplement Godefroy et plus de brasse n'y de bouillon à nos prochaines visites ......
Et si par un hasard for mal venu ou au cours d'une visite, d’une occasion vous vous sentiriez un peut gêné de ne pas me mettre le monsieur .et bien faite le ....
Et par tous les saints ...


Sa tête tourna légèrement de coté, trouvant de suite l'astre céleste qui éclairait sa vie.


Par tous les saints donc et ceux du ciel !
En privé laisser le dans l'entrée ce titre qui me fait un peut plus vieux .......
Vous le voulez ?

Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:32

Chacun sirotait son verre lorsque monsieur Godefroy prit la parole faisant éloge sur le vin qu'elle avait servit.

C'est un petit vin du beaujolais...Je suis contente qu'il vous satisfasse...

Ma demoiselle j'aurais avec votre permission une faveur à vous demander.

Pénélope lui sourit, peut être souhaitait il qu'elle lui dis où trouvé ce breuvage dans Paris...

Une faveur... demandez toujours monsieur mais elle sera acceptée d'office...

Si il fut naturel que vous m'épingliez du titre de monsieur à mon arrivé ....
Pourriez vous s'il vous plais et en certaines occasions et bien non! en toutes circonstance ne plus m'aguicher ce titre ?


Oh!!! surprise par demande, somme toute légitime puisque devenu ami de la jeune femme et bientôt époux de son amie, elle répondit.

J'accède à votre requête avec plaisir, par contre je vous demande de me pardonner d'avance car il se peut que quelques fois ce monsieur m'échappe sans que je m'en rende compte...Godefroy...


Et si par un hasard for mal venu ou au cours d'une visite, d’une occasion vous vous sentiriez un peut gêné de ne pas me mettre le monsieur .et bien faite le ....

lui sourit

Il est vrai qu'en publique je respecte certaines règles de politesses mais c'est par respect pour les personnes que j'apprécie mais en privé je ferais l'effort.

Se tourne vers dame Lugar se souvenant qu'il lui avait été très difficile de la tutoyer et que parfois même le vous reprenait le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:32

godefroy a écrit:
La réponse de la jeune maitresse était comme il les aimait .
Ce qu'il demandait il le savait ,il aurait lui aussi bien du mal à le mettre totalement en application ,mais il ferait en sorte que cela devienne un état de fait .

Je ne peux que vous remercier pour votre réponse .

Il éclata de rire .

Et bien je vois que je dois aussi enlever la dur couverture de la convenance.
Tu me fais donc un grand plaisir dans la réponse que tu ma donné .


Il le savait cela serait quelque fois drôle et déconcertant mais avec le temps cela passera comme passe les saisons .
Revenir en haut Aller en bas
Pénélope D'Estrées

avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   Mer 7 Oct - 20:33

Lugar a écrit:
Citation :
Je n'en sais pas plus que toi Lugar mais j'aimerais le garder près de moi puisque la sépulture de père elle se trouve très loin trop loin de moi...mais il est si proche du très haut et de moi par la pensée... Ici à Paris... qu'en pensez vous?

Bien Pénélope, en sortant d'ici je ferai en sorte qu'il en soit ainsi. Demain seront les obsèques de votre frère.

Lugar leva son verre et respira un bon coup, rabaissant les épaules. Les choses allaient vers où elle devaient aller. Résilience, telle était l'attitude la moins violente. Un sourire adresser à ses comparses qui venait de conclure au tutoiement.

Bonne chance - pensa-t-elle en riant doucement.

Penny ? Nous te ferons parvenir par coursier les dates de notre union. Prévois quelques jours à Reims. Les festivités seront longues. Et je m'engage personnellement à ce que tu sois logées convenablement, toi et ta suite.

Un regard souriant à son aimé en lui adressant un clin d'oeil enjôleur et porta le verre à ses lèvres.

Merci pour ton hospitalité chère amie. J'aimerais prendre un peu de temps pour voir Paris avant le retour en terre Papale. Et quand tu y passes, tu viens me voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Bureaux de l'Hôtel de ville On oublie jamais un père ni un frère
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Silent Hill -Film
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Archives + :: . Archives des RPs de l'ancien forum .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit