Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anne

avatar

Messages : 3937
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Dim 7 Aoû - 23:27

Anne attendait que Esmée entre....
Puis celle qui devait prononcer le mariage ,demanda d'aller chercher Esmée, Anne se retourna vers l'endroit ou Esmée était cacher...
Marchant tranquillement, elle y retourna....

Anne regarda Esmée....


Esmée tout le monde t attend !T u ne va pas le faire attendre plus longtemps quand même !

_________________

Grand Chambellan
«Derrière le masque que je te montre se cache une femme au sourire brisé qui espère qu’un jour, peut-être elle sera heureuse»




Revenir en haut Aller en bas
Liet

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 02/02/2010
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Lun 8 Aoû - 15:13

L'abbesse s'était tournée vers lui, consciente qu'un élément de dernière minute le troublait... Il faut dire qu'on pouvait lire en Liet comme dans un livre ouvert aujourd'hui... Toutes les émotions passaient sur ses traits, dans sa posture, sans que rien ne puisse s'y opposer...
Encore contrarié, et se demandant comme sa promise vivait cela, si elle était à l'origine de cette décision ou si au contraire elle la subissait, il répondit néanmoins :


- Un souci ? Non, pas vraiment... Disons plutôt un changement imprévu... Mais tout est pour le mieux, rien de bien grave...

Et comme Quasi s'assurait de la bonne marche de la suite des évènements, il essaya de se détendre et de lui sourire :

- Merci...

Anne se rendit auprès d'Esmée, prompte et heureuse de faire son devoir de témoin, la cérémonie pouvait débuter, la mariée était en chemin...
Deux anneaux dans une poche réchauffaient une paume... Des pensées virevoltantes sous le crâne d'un futur marié...


Dernière édition par Liet le Mar 9 Aoû - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Esmée

avatar

Messages : 2103
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Lun 8 Aoû - 15:53

Accroupie devant Ambre, et l'aidant à tenir debout, Esmée déposa la couronne de fleur bleu sur les cheveux bouclés de sa fille, et lui donna le petit panier de fleur, qui lui était rose. Ça aller avec le décor soit disant. Elle regarda Ambre dans les yeux :

- Ecoute-moi mon bel ange... Aujourd'hui, c'est un grand jour pour maman. Et comme tu sais marcher si on te tient la main, tu va marcher aux côtés de maman d'accord ? Tu devras te tenir bien droit, être sage, ne pas jeter tes fleurs, et ne pas toucher à ta robe pendant le chemin...

Et Ambre la regarda avec ses grands yeux verts, ne comprenant pas tout, à un an, c'est normal :

- Ensuite maman te laissera avec Alice, et tu seras bien sage...

C'était une drôle de journée aujourd'hui, elle avait une jolie robe, et sa maman était superbe. Ambre sourit, et Esmée se releva, à temps pour voir arriver Anne :

Anne a écrit:
Esmée tout le monde t attend !T u ne va pas le faire attendre plus longtemps quand même !

Panique soudaine, ventre noué, mains moite et tremblante... Elle balbutia :

- Heu... Oh... Déjà... Je... J'arrive... Va t'installer...

Une fois Anne repartie, elle demanda à Annabelle de faire quelques retouches coiffure, robe, et d'aller avec Alice prendre place. Elle porta Ambre jusqu'à l'endroit de la cérémonie. Restant cachée encore pour le moment, elle posa sa fille, et lui prit la main.
D'un côté Ambre, de sa robe en soie bleu légère, et de l'autre main, tenant le bouquet.
Elle souffla un bon coup, angoissée comme jamais. Les mariages, c'était ça hantise, depuis toujours. Enfin, depuis qu'elle en avait raté deux.

Elle respira encore profondément, avant d'apparaître enfin en fond du chemin à la vue de tous. Son regard parcouru le décor somptueux. C'était comme si elle était tombé dans un rêve. Un rêve pur et simple. Les fleurs dans le chêne, les chaises, le chemin qu'elle foulerait dans quelques secondes, c'était magique. Un regard sur les invités présent, et ses servants discrets. Un regard pour la cardinale, qui attendait avec à ses côtés, l'homme de sa vie... Il était là, plus beau que jamais.

Souriante, elle s'avança à pas lent, pour qu'Ambre puisse la suivre. Sa robe trainant légèrement derrière elle, et affichant, nettement à la vue de tous ce ventre de quatre mois à présent bien visible et bien arrondie. Plus qu'il ne le fut pour Ambre.
Ses cheveux long, apprêtés pour l'occasion, descendaient en cascade dans son dos, les quelques mèches lâchées encadrant son visage.

Chaque pas la rapprochait un peu plus de son destin, de son amour, de celui qui lui avait redonné la force d'y croire encore.
Quelques instant plus tard, elle était là, près de lui et devant la Cardinale. Alice discrète, vint chercher Ambre, pour l'asseoir avec elle près du couple.

Emplit d'émotion, les larmes au bord des yeux, Esmée ne su quoi dire, plongeant son regard dans celui de Liet, elle lui fit comprendre tout ce qu'elle ressentait à ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Liet

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 02/02/2010
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Mar 9 Aoû - 15:42

Tourné vers la Cardinale, perdu dans ses pensées, il sut que sa promise arrivait au murmure qui s'éleva derrière lui parmi les invités...
Comme au ralenti, il se retourna pour voir sa fiancée remonter l'allée jonchée de pétales...

Il en eut le souffle coupé, se demanda une fraction de seconde si son coeur s'était arrêté, muet d'émotion il ne la quitta pas des yeux...

Elle était tout simplement sublime... Il réalisa qu'elle avait voulu l'honorer en choisissant sa robe dans les tons qu'il affectionnait, le bleu mettait la douceur de ses traits et la fraîcheur de son teint en valeur... Les plis de l'étoffe mettait ses formes à l'honneur, ce qui n'était pas pour déplaire Liet, et la légèreté du tissu la faisait ressembler à une fée échappée d'un conte...

Fier, il l'était, d'être en passe de s'unir à cette jeune femme... Nerveux aussi bien sûr, et il n'était pas le seul : elle était inquiète, comme il s'y attendait... Il connaissait son histoire, il savait ce qu'elle redoutait par dessus tout... Qu'il s'enfuie, qu'il l'abandonne, qu'il change d'avis au dernier moment... Mais...

Liet n'en avait aucune envie, il était là pour devenir sien, il ne reculerait pas, il serait là pour elle, dans le bonheur à venir et les épreuves...

Elle arriva à sa hauteur, Liet lui sourit... Il voit les larmes naissantes au bord des cils, et tend la main pour effleurer sa joue, pour chasser cette peur...
Il voulait la rassurer de ce geste, tout en sachant que la seule chose qui pourrait y parvenir serait quand elle porterait son alliance, quand les mots "mari et femme" auraient été prononcés...

Il caressa doucement les cheveux d'Ambre quand Alice vint la chercher, et se concentra de nouveau sur Esmée, sur l'instant solennel sous le chêne...

Côte à côte en face de Quasi, ils étaient enfin prêts...
Liet prit la main d'Esmée dans la sienne, sa paume chaude sur les doigts frais de sa promise, leur lien, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Cara

avatar

Messages : 2285
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Mer 10 Aoû - 18:48

Cara étant installée, voyait la scène se déroulée sous ses yeux. Esmée qui arrivait devant l'hôtel, rejoignant son futur époux.

Le jour-J était enfin arrivé !

La robe d'Esmée lui allait comme un gant, un bleu si magnifique qu'on aurait dit que quelqu'un avait aspirer la couleur de l'océan pour la mettre ensuite sur le tissu de sa robe. C'était la robe parfaite pour un jour parfait comme celui d'aujourd'hui. Son bouquet composé de roses blanches était aussi beau dont celui ci était porté par sa fille, Ambre.
Une petite merveille ! avec sa robe bleue et ses jolis cheveux blonds, une vraie princesse qu'on aurait dit qu'elle voulait ressemblée à sa maman.

Les cheveux d'Esmée, un peu ondulés, descendaient le long de son dos, comme il étaient beaux.

Plus elle marchait, plus elle s'approchait de Liet, celui qu'elle aime tant et qu'elle rêvait d'épouser.

Sa y est, ils sont enfin côte à côte....les yeux remplies de larmes, mais des larmes de bonheur pour ce jour exceptionnel. Il n'y avait pas d'autre mots pour décrire ce qui se passait.

Cara admirait tout et n'en loupé pas un morceau. Elle regardait son frère de temps en temps, puis Anne, puis tout l'assistance.

Elle avait hâte de crier "vive les mariés !" quand cela sera enfin le moment bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Anne

avatar

Messages : 3937
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 11 Aoû - 0:11

Anne était revenue a sa place....malgré qu'elle ne savait pas ou était sa place a ce moment là...
Elle se retourna et vis enfin arrivée Esmée...Il est vrai qu'elle rayonnait de bonheur....

Dans les yeux de Leit on pouvait voir tout l'amour qu'il lui portait....Oui ils s'aimaient vraiment....
Anne tourna la tête un instant et regarda Adamantes..
Puis ,un souvenir, satané souvenir qui venait la hanté encore et toujours...

Anne se resaisie et laissa ses pensées derrière elle , pour ne savourer que l'instant present....

_________________

Grand Chambellan
«Derrière le masque que je te montre se cache une femme au sourire brisé qui espère qu’un jour, peut-être elle sera heureuse»




Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Sam 27 Aoû - 7:33

Elle regardait la mariée avancer et sentit...un éclat de rire lui venir des tripes. La jeune femme était magnifique et n’était pas la cause de l’éclat de rire en devenir. C’est en voyant le ventre arrondi que le fou rire était né, au fond de sa gorge. Elle qui avait prêché si longtemps certains préceptes, la voila qui était enceinte et non encore marié et qui allait unir une jeune et jolie femme, tout autant enceinte, voire plus.

Elle s’éclaircit la gorge avant de commencer, s'assurant ainsi de garder le sérieux imposé par la cérémonie. Sérieux? et pourquoi donc le bonheur devait il toujours être célébré sobrement? Pascal n'aimait Il pas que la joie lui parvienne portée par les rires et les sourires? A voir les deux jeunes gens tendus, cela n'était pas si sur. Mais la tension est chose normale, et son rôle était aussi de l'apaiser.


Bonjour à vous tous, et bonjour à vous deux, futurs époux et actuels amours. C'est une magnifique journée qui s'est installée au dessus de nos têtes, n'est ce pas? Je vois vos mains qui ne m'ont pas attendues, et je les en félicite. L'amour n'attend pas quand Pascal nous l'a offert. Et cette délicieuse enfant que je vois là a dans les yeux l'amour qu'elle reçoit. Et bien, nous allons commencer.

Vous savez certainement qu'à la fin de cette cérémonie, je vous demanderai de passer au doigt de l'autre, cet anneau qui symbolise votre union. Je trouve ça triste de toujours attendre la fin du mariage alors que ces anneaux ...vous avez bien les anneaux, n'est ce pas?.....symboles de ce cercle que vous allez former et faire grandir chaque jour, doivent mourir d'impatience de se montrer.

Petite respiration, petite caresse à son ventre qui se dit que la station debout est vraiment amusante et que danser est le bon moment.

Alors, aujourd'hui, montrons nous généreux. Ces anneaux, ce métal qui enserre votre doigt pour que chacun sache que vous avez su entendre le message de Pascal qui vous indiquait le chemin de la vie, vont avec nous sortir au grand jour dès maintenant.

Monsieur Leolan, Mademoiselle Valrose....quel beau nom vous portez là...voulez vous sortir faire venir nos invités? Que chacun tienne l'anneau qu'il recevra. Qu'il le place au creux de sa main et la tende vers moi.

Revenir en haut Aller en bas
Liet

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 02/02/2010
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 1 Sep - 1:09

L'abbesse est égale à ce qu'il avait entendu conter... Toute en sourire et en bonne humeur, c'est avec un plaisir évident qu'elle leur fait face pour ce grand moment... Petit à petit, comme les mots coulent de la bouche rieuse, Liet se détend...
Quasi les accueillait avec simplicité et bonté... "Actuels amours"... Liet sourit...
Leurs mains liées, la présence de la petite Ambre, elle avait tout englobait dans un regard bienveillant. Et Liet soupçonnait que la bonne humeur de la jeune femme était en partie due au fait qu'elle réalisait qu'elles étaient deux à attendre une vie à venir sous ce chêne...

Les anneaux, les anneaux, oui, la symbolique, leur importance et... Il les avait ? Oui, oui, c'était forcé, quelque part, dans une poche ! Mais quelle poche ? Ah oui, celle-là ! Il avait tapoté sa veste, sur tous les plis, même les plus improbables, avant de retrouver le relief des deux alliances dans sa poche de pantalon... Il n'était pourtant pas étourdi d'habitude, cette journée avait des effets inattendus sur lui...
Et, comme un enfant exhibant un de ses plus chers trésors, il extirpe les deux cercles d'or blanc, tout en murmurant :

- Oui, je les ai... Les voilà !

Ouf ! Un soulagement évident face à cet instant qui aurait pu être délicat...
Comme elle lui demande, Liet tend à Esmée l'anneau qui lui revient, et place le sien au creux de sa paume, face à Quasi...

Il n'en pouvait plus le pauvre d'enfin réciter ses voeux, ceux qui exprimaient, plus encore que la cérémonie, l'amour pur et sincère qu'il ressentait pour celle qui se tenait à ses côtés...



Revenir en haut Aller en bas
Esmée

avatar

Messages : 2103
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Sam 3 Sep - 20:37

Le regard de Liet était resté fixe sur Esmée qui avait traversé cette allée de rose. Elle savait que les invités l'avaient aussi fixé, mais elle ne voyait rien d'autre que lui, face à elle. Puis elle avait fini par trouvé sa main.. Et avait sentit une partie de ses angoisse s'évaporer à ce contact réconfortant. Elle n'avait jamais vu auparavant un pareil paysage, et elle était comblée... Comblée parce que c'était un rêve enfin réalisé.

Plusieurs choses contribuées aujourd'hui à son bonheur. Elle était mère. Elle avait souhaité ça depuis sa prime jeunesse. Elle n'aspirait à rien d'autre que de fondé une famille et finir ses jours dans un fauteuil près d'une cheminée, avec enfant et petit enfant qui aurait passé l'après midi là, après un repas dominical copieux. Cylouan, même si elle était affreusement en colère contre lui, Ambre, ce merveilleux petit ange, et cet enfant qui grandissait dans son ventre, un peu plus chaque jour. Elle l'aimait déjà ce bébé...

Ensuite, l'homme qui était à ses côtés. Celui qui avait su prendre son cœur. Elle l'aimait profondément. Plus que tout. Jamais déçu par lui, il était à ses yeux l'homme le plus merveilleux de la terre. Attentionné, toujours là pour elle, il avait su lui faire oublier ses précédents échecs, il avait su lui donner la force d'aimer, alors qu'elle n'y croyait plus. Quand elle avait apprit pour Brendan, elle avait été brisé. Mais elle se rendait compte qu'elle n'avait pas aimé Brendan aussi intensément qu'aujourd'hui elle aimait Liet. Cet amour entre eux, était fort et pur. Elle savait, qu'elle serait aujourd'hui prête à mourir pour lui, et si, il venait à disparaitre, elle en mourrait de chagrin. Sa vie, à présent, c'était lui... Elle ne se voyait plus vivre sans cet homme à ses côtés, sans entendre ses je t'aime et paroles douce qui lui faisait si chaud au cœur. Cet homme, dont elle tenait la main... Qu'elle n'avait plus jamais envie de lâcher...

Esmée était redevenue Esmée. La femme brisée, la femme trahis, la femme montrée du doigt, aujourd'hui, avait retrouvé toute sa force. Tout lui souriait, absolument tout.

Quasi prit alors la parole, sous ce fabuleux chêne aux cascade fleuris. Esmée avait déjà beaucoup entendu parler de la Cardinale. Et elle l'avait sans doute déjà croisé, au palais papal. Elle avait l'impression que cela faisait une éternité. Esmée fit un sourire, pour accompagné les paroles de la future mère. La cérémonie, elle l'a connaissait oui. Elle avait déjà célébré des unions.

Elle fut un peu surprise de voir que la Cardinale préférait commencer par les alliances. Curieuse façon de voir les choses, mais cela ne déranger pas Esmée. Elle ce qui lui importait le plus, c'était d'entendre ce fameux "Je vous déclare mari et femme" ou n'importe quel dérivé voulant dire la même chose.

Elle regarda Liet tapoter chaque plis de son costume, pour trouvé les deux anneaux. Esmée eut une légère angoisse. Et si jamais ils les avaient oubliés ? Elle ignorait même à quoi ils ressemblaient. Puis comme par enchantement, ils apparurent dans la paume de son futur époux. Il lui tend un anneau, elle s'en empare, et le regarde.

Deux petits bouts de métal, pour sceller à jamais leurs amours. Esmée le garde dans sa paume, appréciant le choix de son aimé. Elle le seul bijou qu'elle portait, c'était sa bague de fiançailles, cette rose ciselé qui l'avait émerveillé. Se tournant vers la Cardinale :


- Nous sommes près...

La voix légèrement tremblante. C'était, les premières paroles qu'elle arrivait à prononcer, depuis qu'elle avait traversé l'allée.
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 8 Sep - 0:08

Elle regarde le jeune homme et partage son angoisse. Si il ne trouve pas les anneaux, cela va limiter le charme de la cérémonie. Mais heureusement, tout se passe comme il se doit. La future épousée, future maman, déjà heureuse, est tremblante. Pourquoi tant d’émotions finalement, se demande Quasi. Elle même a la réponse. Parce que se savoir unis sous l ‘égide du Très Haut, c’est avoir la promesse que rien ne peut venir nuire à l’avenir. C’est savoir que si l’on a son destin entre les mains, on a aussi, à chaque pas, le regard bienveillant et sécurisation de Pascal.

Je sais que ce n’est pas la façon de procéder mais contrairement à ce que l’on pense, ces deux anneaux sont plus que le signe visible d’une union consacrée. Ils sont même plus qu’un simple symbole. Ces anneaux sont le cercle que vous allez former tout au long de votre vie. Je devrais dire vos vies mais depuis le jour où vos coeurs ont battu au son de la voix de l’autre, de son pas, de son souffle, vous ne vivez plus qu’une vie. Une vie où tout est Un sans que l’autre ne soit pas. Une vie où deux est indivisible sans que la liberté de chacun soit altérée. Une seule et unique vie dans le respect des deux premières vies vécues.

L’amour et le mariage sont liés, quoi que l’on en dise. On peut s’aimer, ainsi que vous le fîtes jusqu’à ce jour sans les liens du mariage. On peut se marier, comme le font beaucoup, sans s’aimer. Mais on ne peut vivre son amour pleinement sans ce lien que Pascal nous offre , dans sa grande générosité. Je vais maintenant unir ces deux anneaux. Puis en les passant au doigt de l’être aimé, vous engagerez , chacun, votre vie avec celle de l’autre pour qu’il ne reste plus qu’une vie à vivre, celle de ce Nous que vous créez.

Elle prend la main du militaire et la déplace jusqu’à être collée à celle de la jeune femme. Ensuite, elle pose une main sur les deux anneaux cote à cote.

Aujourd’hui, par la grâce du Très Haut et la volonté de son prophète, notre guide, j’unis ces anneaux pour n’en faire qu’un. Chacun sera la moitié de l’autre et ils ne feront qu’un à chaque battement de coeur de ceux qui les portent. Aujourd’hui, par la volonté de deux êtres, vient au monde un troisième qui se nommera Nous. Nous est indivisible , Nous est unique, Nous est bonheur partagé.

Elle retire sa main puis se penche comme elle le peut, effleure de ses lèvres chaque anneau maintenant à découvert.

Par ma présence ici, j’affirme devant tous que Liet et Esmée s’aiment . Par mes mots, j’affirme que c’est ainsi que Pascal a voulu qu’il soit. Sous ce chêne éternel, les liens qui vont vous unir ne sont que libertés et non contraintes.

Liet, regardes celle qui est toi et dis lui pourquoi tu sais qu’elle est celle que Pascal te destine. Esmée, regardes celui qui est toi et dis lui pourquoi le doute n’existe pas dans ton coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Liet

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 02/02/2010
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 8 Sep - 21:50

Une grande inspiration...

Quasi poursuit et déroule la cérémonie... "Se marier et s'aimer", oui, ça lui va comme credo, où faut-il signer, déjà ? Ah non, pas de signature, mais des serments... Les mots sont essentiels pour lui, parfois trop... Mais ce jour est différent, les mots prennent tout leur sens, on se lie avec ces alliances et les mots qui s'échapperont de leurs lèvres... Et ses mots, il les a préparé, depuis des semaines, il a sondé le fond de son coeur pour transcrire correctement ce qui grandit en lui...

Se lier, n'être plus qu'un...

La Cardinale pose une main sur les deux mains réunies, bénissant les anneaux... Puis, elle effleure ceux-ci des lèvres, Liet tressaille malgré lui, l'instant est comme suspendu... Quasi invite Liet à prononcer ses voeux, la voix tremblante sur les premières syllabes, il énonce malgré tout devant tous, ici et maintenant :


- Esmée, tu es Celle que je reconnais comme étant mienne, tu es Celle qui m'a ramené la Lumière, l'Envie et l'Espoir, tu es Celle avec qui je veux fonder une famille, que nous avons déjà bien commencé, c'est vrai... Tu résonnes avec mon âme, tes battements de coeur rythment les miens, et tes paumes ont su me dire que je ne me trompais pas... D'un regard, j'ai su... Que tu étais Celle avec qui je voulais partager ma vie, mes nuits aussi pour mettre dans ton regard les étoiles en offrande...

Il la couve du regard avant d'achever :

- Esmée, je t'aime, je veux être auprès de toi, je sais que tu es Celle que j'attendais, que le Très-Haut soit témoin de ma sincérité et de l'engagement que je prends face à toi... Je te veux comme femme... La seule, à jamais...

Revenir en haut Aller en bas
Esmée

avatar

Messages : 2103
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Ven 9 Sep - 21:39

Elle écoute les paroles de Quasi, et sent l'émotion la gagner de plus en plus. Elle n'est pas certaine qu'elle arrivera au terme de la cérémonie sans pleurer à chaudes larmes.
Les mains viennent se coller l'une à l'autre. Celle d'Esmée est un peu tremblante c'est vrai. Elle regarde la Cardinale faire, bénir ces précieux bout de métal, symbole de la puissance de leur union.
Les paroles que prononce Quasi lui vont droit au cœur, elles sont tellement belles et vraie. Elle avait l'impression qu'elle avait parfaitement analysé leur couple, et compris d’un simple regard que cet amour était puissant, et qu’ils s’aimaient, plus que tout.


Quasi a écrit:
Liet, regardes celle qui est toi et dis lui pourquoi tu sais qu’elle est celle que Pascal te destine. Esmée, regardes celui qui est toi et dis lui pourquoi le doute n’existe pas dans ton coeur.

Quittant des yeux les anneaux, pour plonger son regard dans celui de Liet, elle voit qu'il tient à commencer en premier. Alors, sans bouger, elle écoute ses paroles. Et plus il avance dans ses vœux, plus elle sent ses yeux s'emplir de larmes, avant que celle-ci aillent glisser sur ses joues. Liet à toujours su faire parler les mots plus qu'elle. Chaque paroles avec lui a du charme, et sont merveilleuses. Lui a-t-on déjà dit de pareilles choses avant ? Non.

Ses yeux verts ne le quittent pas. Il termine, c'est à son tour. En fait, elle n'a rien préparé. Elle c'était dit que si elle le faisait en avance, ça lui porterait malheur, et le mariage n'aurait pas lieu. Mais à présent, elle regrette. Elle ne savait pas si elle était encore capable de parler, après le lot d'émotion, de bonheur qui venait de la submerger.

Elle baisse le regard, un instant. Souffle discrètement, tente de se redonner contenance, et de retrouver sa voix que les paroles de Liet ont bloquée. Elle relève enfin les yeux, et commence :


- Liet...

Elle toussote doucement, et poursuis :

- Chaque personnes ici, nos amis, vont entendre les paroles que je vais te dire. Qu'ils soient tous témoins, de l'intensité de mes sentiments, de la force de mon amour pour toi. Bien trop de fois j'ai cru aimer une personne. Bien trop de fois j'ai été déçue. Si bien que je pensais finir mes jours seule. Et puis tu a débarqué dans ma triste vie, l'illuminant. Cette vie, terne et sans but que je menais jusqu'alors a prit tout son sens...

Elle cherche ses mots. Elle sait moins les assembler que lui. Elle ne doit pas se tromper :

- A présent, mon cœur a une raison de battre si fort. Je n'avais pas connu ça avant. La magie de l'amour... La première fois que je me suis retrouvée dans tes bras j'ai compris, j'ai sentis... Cette sensation qui m'a envahie, comme si des milliers de papillons se répandaient en moi. Ce sourire qui est né sur mon visage, et qui n'est plus reparti... L'envie de ne plus jamais quitter ton étreinte... Ce jour là, je suis aussi devenue aveugle... Aveugle au monde qui m'entourait... Aveugle face aux autres. Je ne vois plus que mon soleil, et ce soleil, c'est toi...

Les larmes se remettent à couler. Ont-elles cessées ? Elle n'en sait plus rien :

- Je ne suis pas la plus parfaite des femmes. Je commets des erreurs, comme tous. Je ne suis pas aussi poète que toi... Les mots sortent de ma bouche tout de travers parfois... Mais est ce cela qui est vraiment important ? Moi je sais.
Je sais que tu es Celui avec qui je veux vivre le reste de ma vie. Je sais que tu es Celui avec qui je veux fonder un foyer doux et chaleureux. Je sais que tu seras le père de nos futurs enfants. Je sais que je veux que notre amour dure l'éternité. Je sais que je veux voir à jamais un sourire sur ton visage... Mon cœur t'appartient. Mon corps t'appartient. Mon être t'appartient. Je veux être ta femme. Je te veux comme mari, pour toujours...


Elle repense aux paroles de Quasi :

- Quasi a parlé de doute. Elle m'a demandé de te dire pourquoi le doute n'existe pas dans mon cœur. Car effectivement, si il y a quelques mois j'ai pu douter, depuis que j'ai goûté à la chaleur de tes bras et de ton corps, je ne doute plus. Je sais que tu es la personne que j'attendais. La personne dont je rêvais. Tu es ma raison de vivre et de me battre chaque jour... Je n'ai besoin de personne d'autre. Je n'ai pas besoin de chercher mieux. Je n'ai pas envie de chercher. Le mieux n'existe pas. Jamais je ne trouverais. Jamais je ne veux chercher. Je t'ai toi, pour toujours. Je t'aime, et je t'aimerais jusqu'à mon dernier soupir... Devenir ta femme est le plus beau cadeau que le Très Haut a pu me faire... Je te veux comme époux, toi Liet Leolan... Et cela à jamais...

Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 15 Sep - 15:17

Il aurait pu pleuvoir, il aurait pu grêler, la foudre aurait pu frapper cet arbre qui abritait la cérémonie, Quasi n'aurait rien entendu, pas plus que les autres certainement. Les serments n'étaient que de l'amour en mots, du bonheur à dire. Elle ne se lassait pas de les regarder et se rendit compte qu'un blanc s'était installé, celui que les mots avant remplit sans aucun mal. Elle sourit, mais le sourire l'avait il vraiment quitté depuis le début? Probablement pas.

Il est dit que rien ne sera dans les formes, ni le lieu, ni les mots, ni l'abbesse, mes amis. Comme Mademoiselle l'a dit, le Très Haut est l'être le plus généreux qui soit. Il vous a donné la vie un jour et en vous mettant sur la même route, Il vous permet de la vivre pleinement.

Moi, Quasi, Cardinale de la Sainte église Pascale, Abbesse de l'ile de Saint Pierre Port, parle au nom du Très Haut et de son prophète en disant ici et devant tous qu'aucun homme ne pourra défaire ce que je vais lier à jamais. Par ces deux anneaux, je lie chacune de vos vies à celle de l'autre dans le bonheur du mariage. Par mes mots, le Très Haut est témoin de vos volontés de vivre dans son respect et celui de ces messages. Par mes fonctions, je prononce ici les mots qui feront de vous des époux pour la vie.

Monsieur Liet de Leolan, Mademoiselle Esmée de Valrose, acceptez vous qu'aujourd'hui soit le premier jour de votre vie de mariage sur la route éclairée par le Seigneur? Regardez vous et que chacun réponde à cela sans faillir.
Revenir en haut Aller en bas
Liet

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 02/02/2010
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 15 Sep - 17:16

Chamboulé par ces mots qui étaient sortis de la bouche d'Esmée, Liet répondit au sourire de la Cardinale, les yeux embués de larmes... L'instant, après avoir été émouvant, devenait solennel... L'heure des mots qui sont les liens envers le Très-Haut, le Serment tant attendu...

Et pourtant, un an plus tôt, il n'aurait jamais imaginé être là ce jour, sous ce chêne étincelant de magie, auprès de cette femme merveilleuse... Il pensait même ne pas être un homme à se marier ! Que de chemin parcouru...

Il se tourne à nouveau vers Esmée et, effleurant du bout des doigts la joue opaline de la jeune femme, il prononce la phrase qui scellera leur union :


- Je l'accepte, après l'avoir tant attendu... Je l'accepte, oui...
Revenir en haut Aller en bas
Esmée

avatar

Messages : 2103
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Jeu 15 Sep - 18:39

Il eut un léger silence après ses paroles. Elle constata que celle ci avait atteint Liet, elle le voyait dans son regard, elle le voyait au plus profond de lui.
Elle avait été sincère, chaque paroles qui était sortit de sa bouche n'était que transformation des cris de son cœur en mots.
La cérémonie, repris, avec la fameuse phrase bien commune à tous les mariages, et si agréable à entendre et à prononcer. Liet parla le premier, elle lui sourit, et répondit à sa suite, ne le quittant pas des yeux :


- Oui je l'accepte. J'accepte de suivre ce chemin tracé par le très haut...
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Sam 17 Sep - 22:49

Si la phrase n’avait pas été une obligation, elle ne l’aurait même pas posée, tant l’acceptation des deux jeunes gens était une évidence.

Parce qu’il n’y a rien de plus beau que deux êtres qui se trouvent et se reconnaissent, je prononce l’union de Monsieur Loelan Liet et Mademoiselle Valrose Esmée. Vous êtes à compté de cet instant mari et femme devant Dieu et les hommes. Ce que Dieu a uni, aucun homme ne peut le désunir.

Elle s’approche du jeune homme en souriant

Si vous souhaitez embrasser votre épouse, ce chêne sera votre abri. Il est votre témoin, celui qui dans un siècle pourra dire: J’ai vu l’amour , je l’ai entendu, je l’ai bénit.
Revenir en haut Aller en bas
Liet

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 02/02/2010
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Lun 10 Oct - 18:31

Quasi, en officiante prévenante et empathique, invita Liet à faire ce qu'il attendait depuis ce matin aux aurores : embrasser la femme qui était désormais la sienne devant le Très-Haut et les hommes... Il remercia d'un sourire la Cardinale et, en tenant les doigts d'Esmée entre les siens, l'autre main sur la hanche de son épouse, il se pencha pour effleurer de sa bouche les lèvres douces d'Esmée...

Un baiser de tendresse, un baiser d'accomplissement, sous le chêne ancien, devant leurs amis et famille... L'avènement d'une nouvelle vie, à deux, le début de leur foyer commun... Toutes ces pensées fugaces défilaient dans son esprit comme il prolongeait ce baiser... On n'a pas tous les jours l'occasion d'embrasser la mariée ! Autant en profiter et graver cet instant dans leurs esprits...

Il détache doucement sa bouche, et dans un murmure, il souffle :


- Merci de faire de moi le plus heureux des hommes, madame Leolan...
Revenir en haut Aller en bas
Esmée

avatar

Messages : 2103
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Paris

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Dim 16 Oct - 15:52

Le temps sembla suspendu... Elle avait l'impression de flotter dans les airs. Elle ne réalisait pas encore, qu'elle était mariée... Elle avait eu une cérémonie de mariage... entière... Elle avait trouvé un homme qui l'aimait plus que tout, un homme pour qui elle était prête à tout. Comme si tout ce qu'elle avait en elle depuis des années, comme si tout ce qu'elle avait accumulé, toutes ses déceptions, n'avait aujourd'hui plus d'importance. Tout avait été balayé... En quelques minutes, la voilà devenue une épouse comblée...

Des larmes joie roulèrent sur ses joues.. Un immense soulagement s'emparait d'elle. Lorsque Liet posa sa main sur ses hanches et l'embrassa, elle eut l'impression que ce baiser fut le plus merveilleux qu'elle eut reçu dans sa vie. Elle sentait que Liet était enfin libéré des ses convictions, même si, elle l'avait déjà bien aidé à s'en défaire, lors d'une certaine nuit..

Aujourd'hui, il était un autre homme... C'était son homme... Et elle était sa femme pour l'éternité... Elle lui était dévouée, corps et âme... Leurs bouches s'éloignèrent, le temps reprit ses droits :


Citation :
- Merci de faire de moi le plus heureux des hommes, madame Leolan...


Elle sourit, ce merveilleux sourire qui lui était propre :

- Et merci de faire de moi la femme et l'épouse la plus comblée de la terre, monsieur Leolan...

Et se rappelant qu'ils étaient quand même devant quelques amis, elle se tourna vers Quasi :

- Merci de nous avoir accueillit sur votre ile, et merci d'avoir accepté de faire cette cérémonie... Vous avez fait le bonheur de deux personnes... Peut-être...

Se tournant vers l'assemblée :

- Que quelqu'un voudrait dire quelques choses ?

C'est alors qu'elle sentit qu'on tirait sur sa robe. Elle baissa le regard sur Ambre. Elle sourit, et l'attrapa dans ses bras :

- La famille Leolan au...

Une pensée pour Cylouan, qu'elle refoula. Ne pas songer à lui aujourd'hui, même si elle aurait aimé que son fils soit là pour voir son bonheur :

- ... complet...
Revenir en haut Aller en bas
Quasi

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   Sam 29 Oct - 7:47

Comme chaque fois, elle regardait la scène avec des larmes perlant au coin de ses paupières. Etrange est Pascal qui nous offre de pleurer pour les chagrins tout autant que le bonheur. Et c'était bien des larmes de partage que Quasi contenait. Ce couple là s'aimait sincèrement et elle y voyait un signe d'avenir, de longévité. Aux mots d'Esmée elle répondit:

Madame, le bonheur, c'est à vous deux de le faire ou de la consolider dirai-je plutôt. Moi je n'ai fait que le reconnaitre et le montrer aux yeux de tous. Pascal a fait son choix en vous mettant sur la même route. Vous devez maintenant faire le reste du chemin ensemble mais sa lumière ne vous quittera jamais. Vous serez toujours les bienvenus dans ces îles qui se veulent ouvertes et aimantes. Maintenant, vos amis....

Une douleur lui transperce le ventre, une de plus. Le bébé a certainement aimé le mariage mais il semblerait que soit il veuille y participer activement, soit il veuille dormir avec une mère en position allongée. Et Quasi a une nette préférence pour la seconde proposition.

...vos amis vous attendent. Je vais devoir me retirer. Madame Loelan comprendra j'espère. Les derniers jours de ce bonheur que je vis se font difficiles et ne je voudrai terminer cette cérémonie par un baptême impromptu. Je vous laisse donc et mes prières vous accompagneront

Petit rire qui doit se transformer en grimace quand Futur prince ou princesse se manifeste à nouveau. Un garde du palais vient immédiatement vers elle et d'un bras sûr l'invite à rejoindre la voiture qui est venue l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP: Privé] Qui tel un chêne a pu voir, l’amour sous ses feuilles s'émouvoir
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Principauté de Guernesey + :: . SAINT-PIERRE-PORT . :: Archives de l'ile-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit