Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul Chesnay-Taillandier

avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Lun 9 Juin - 14:01

Attention ! Ce RP se passe à HONFLEUR, pas à ROUEN. (Caïus)

Spoiler:
 

Chapitre préliminaire : Aux commencements

Au premier commencement, il n'y avait que les sauvages. Ces autochtones étaient les seuls à survivre sur ces terres nouvelles. Le scorbut faisait des ravages parmi les troupes coloniales françaises. Personne ne voulait y rester.

Puis la traite des fourrures devint une des principales activités économiques du monde. La France raffolait de la fourrure de castor. Les voyages commerciaux se multiplièrent et la Nouvelle-France devint une "colonie comptoir".

L'expansion phénoménale de ce commerce amena les colons à s'installer définitivement en Nouvelle-France, dans la ville de Québec. C'est ainsi que les de Chesnay-Taillandier arrivèrent et régnèrent sur ces terres.

Ils instaurèrent le système politique français sous la forme d'une vice-royauté. Richard Edouard de Chesnay-Taillandier est le premier Vice-Roi de la Nouvelle-France. Il règne aux côtés de sa femme sur toutes les terres féodales de la Nouvelle-France et dirige la politique de colonisation.

Fiers de leurs origines et de leur appartenance à une famille de sang royal, les de Chesnay-Taillandier ont élevé leurs enfants dans la pure tradition française. Ils connaissent les codes et les lois, les arts et la littérature, les us et les coutumes du Royaume de France et de Navarre.

Au second commencement, il y a cette lettre de la chancelière du Royaume de France. Elle leur annonce la fin d'un règne, celui de Louis-Philippe de la Brie-en-Carly. Mais la nature ne supporte pas le vide : "le Roi est mort, vive le Roi !". Gabriel de la Brie-en-Carly, fils aîné du défunt roi, devient Roi. Mais il n'est encore qu'un enfant. Il ne peut prendre la tête du Royaume. Il faut un régent.


« Ce sera toi, mon fils »

Tels furent les mots que prononça Richard Edouard de Chesnay-Taillandier à Paul William Arthur de Chesnay-Taillandier, son fils aîné à peine de retour de la chasse.

Le Haut Conseil de la famille royale en avait ainsi décidé. Paul de Chesnay-Taillandier devrait prendre la mer pour un long voyage jusqu'en terres de France. Il assurera la régence du Royaume pendant dix ans, jusqu'à ce que le fils aîné de Louis-Philippe soit en âge de régner.


Chapitre Premier : De la Nouvelle-France à la France

En quelques jours à peine, le navire fut prêt à partir. Les adieux furent vigoureux entre les hommes de la famille, larmoyants pour la mère qui voyait partir son premier fils.


« Que rien n’arrête l’audace et le courage »

Il fallut trois semaines au navire pour traverser l'Atlantique. Trois semaines où le courage et l'audace de chaque homme furent mis à l'épreuve.

Pendant ce temps là, Paul avait eu tout le temps de lire et de relire la lettre de la chancelière. Le premier paragraphe annonçait que le Roi était mort et qu'on ne savait pas encore de quoi. Il faudrait attendre pour savoir s'il y avait eu meurtre.

Le second paragraphe expliquait que le fils aîné du défunt Roi n'était pas en position de régner, et que la reine ne pouvait assurer la régence. Elle demandait la désignation dans le plus grand secret d'un régent.

Le dernier paragraphe expliquait comment allait se passer la transition.

Paul était impressionné par tant de dévotion à un Royaume. La chancelière avait même ajouté à son courrier un état de l'administration du Royaume allant des membres du conseil d'état aux maires des principales villes du Royaume. Paul avait étudié chaque information. Il fallait qu'il soit prêt.



« Terre ! »
Enfin !

Ils arrivèrent dans la crique de Rouen aux abords de Honfleur, à l'embouchure de la Seine. Ils allaient devoir remonter ce fleuve sinueux en bateau jusque Paris. Mais il faudrait changer de bateau. Le gros navire n'était pas fait pour passer les ponts de Seine.

Tous les ports de France étaient fermés depuis quelques jours. Ils attendaient tous sans le savoir sa venue. Ils débarquèrent donc à Honfleur.

Qui dit changer de navire dit aussi acheminer la cargaison d'un bateau à l'autre. Ca prendrait quelques heures. Paul décida de sortir et d'aller flâner un peu en ville en attendant.

En habits simples : chemise en soie aux manches bouffantes, pantalon de tissu et bottes montant jusqu'aux genoux, rien n'indiquait son état. Il avait tout le style d'un colon, d'un Christophe Colomb, mais pas d'un Vice-Prince futur régent. Il passerait par les halles, pour voir le marché, puis errerait dans le centre de la ville et sur le port. Il comptait bien se familiariser avec les habitants du Royaume en voyant leur quotidien de ses propres yeux.

Evidemment Paul ne sortait jamais seul. Il était accompagné de sa rapière, de Rudy, son fidèle compagnon, de six gardes assurant sa protection rapprochée et de ...
Revenir en haut Aller en bas
Kunegunde

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Lun 9 Juin - 14:42

Et de....Kunegunde. Prononcez Kounégoundeuh! à la bavaroise. Oui, c'est de là qu'elle est originaire. Aussi grasse qu'une cane à pêche, aussi jolie qu'un goujon, c'est ce qu'on qualifierait de gouvernante. Voyons qui elle est.

Elle n'est plus jeune depuis longtemps, ayant dépassée la bonne quarantaine. D'un physique peu avenant, le regard froid, le sourire inexistant, Kunegunde avance dans la vie comme d'autres dans les mines...sans avenir en tête. Elle mange, elle boit, elle respire donc..elle vit, selon ses critères. Issue d'une famille paysanne, elle a tôt fait de comprendre que l'instruction lui éviterait les affres d'une vie difficile et rigoureuse. Pourtant rigoureuse elle l'est, dans les moindres détails. Rien n'a illuminé sa vie jusque cinq ans en arrière. C'est à ce moment là que la famille Chesnay-Taillandier , en recherche d'une gouvernante, l'a prise à son service et l'a ...importé aux colonies.

En charge de tout ce qui pouvait concerner le bien être de leur rejeton, Paul, Kunegunde s'est appliquée à se rendre indispensable. Discrète, efficace, prévenante, elle a fait sa place. Le jeune homme a rapidement suscité son affection. Pas une affection maternelle mais plutôt une affection...de propriétaire. Cinq années plus tard, le jeune mâle devenu un homme, cette affection s'est transformée en ferveur presque religieuse, fanatique...Kunegunde est amoureuse, elle, la femme qu'aucun homme n'a jamais embrassé, qui n'a pour art de vivre qu'un seul mot à son vocabulaire..Arbeit!

Bien sur, personne ne pourrait deviner chez la vieille fille aux cheveux tirés en chignon et cachés sous un foulard, aux gestes raides, aux pas presque cadencés, à la voix gutturale, au visage fermé...la femme qui le soir , dévêtue pendant quelques secondes avant d'enfiler une chemise de nuit , s'assoit face à un miroir et laisse tomber ses longs cheveux , s'en parant telle une caresse. Non personne ne peut imaginer quelles sont ses souffrances , créées par une imagination malade, qu'endure la bavaroise. Puis vient le temps de dormir, ce moment où toutes les folies sont permises, ce moment où l'esprit abandonne ses retenues pour laisser les fantasmes devenir réalité. Son rêve le plus fou? La voix de Paul, usant des mots du père de la gouvernante dans ces moments heureux de l'enfance : Viens donc contre moi ma Kuku. On peut rêver non? Puisque les contraires s'attirent...il est beau, elle est...il est grand, elle est...il est prince, elle est...Il est Lui, elle l'aime. Et que Pascal garde toute femme de s'approcher!!

Maintenant que l'on sait qui est Kuku, enfin ...Kunegunde, on se doute évidement qu'elle n'a pas quitté d'un pouce l'objet de ses rêves. Et c'est donc dans la cohorte des gens qui le suivent qu'elle découvre cette France dont elle maitrise la langue de façon littéraire mais dont elle ne connait rien. Pays qu'elle aime déjà simplement parce qu'il y a peu de chance qu'il soit aussi sauvage que l'autre. Ici les femmes se marient jeunes, non?...elle prie pour cela, pour qu'aucune ne jette son dévolu sur lui.

Elle n'a d'yeux que pour lui et voila qu'après une traversée aussi horrible que celle qui lui fit quitter la Bavière, il semble décidé à se promener...Les femmes françaises...humm...Kunegunde avance et devance, jusqu'à se retrouver à quelques pas du régent. Que la surveillance commence!


_________________
Aucune ne l'aura puisqu'elle ne peut l'avoir. Il est à elle...même si elle seule le croit. Il était son Dieu, il va être Leur Roi.
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Mar 10 Juin - 13:01

Tap ...tap... tap... tap ...

Elle avançait d'un pas rapide la brunette et ses sabots claquaient sèchement les pavés . Contrariée et préoccupée qu'elle était notre Marie .

Tout ne s'était pas déroulé comme elle l'aurait voulu chez la vieille Mère François . La pauvre petite grand-mère, malgré tous les soins apportés et la délicatesse dont Marie faisait preuve avec l'aïeule, arrivait lentement en fin de vie .
Elle craignait que sa prochaine visite ne soit la dernière a cette brave femme .

En soupirant, la jeune brunette continuait son chemin en farfouillant dans sa besace à la recherche de son petit baluchon de bonbons  .

Mais que la peste soit avec ce maudit sac ! Je ne retrouve jamais rien là-dedans !

Ben oui, elle ronchonnait notre brave herboriste, après le sac, après les pavés qui la faisaient trébucher après , après, après ...

Victoire ! J'ai trouvé !

Un léger sourire et hop un bonbon à la violette dans la bouche plus tard, le nez en  l'air pour changer, elle regardait les nuages nois qui s’amoncelaient lentement , les mouettes qui volaient blanches comme la neige contre le ciel .


Quel ne fut pas sa surprise de heurter violemment un objet relativement dur et grand sur son chemin puis de se retrouver projetée en arrière .  

La voilà les fesses parterre, les jupes relevées a mi mollets, les sabots restés à l'endroit de la rencontre , la besace qui montrait son contenu  , le chignon de travers entrain de tenter de reprendre sa respiration du mieux qu'elle pouvait .

La brunette se demandait dans quoi elle était encore rentrée tandis qu'elle essayait de remettre sa crinière d'aplomb pour y voir plus clair .


Mais ... mais ... mais !

Un œil dégagé, la brune infernale vit que la chose rencontrée n'était autre qu'un homme de bonne taille.

Elle allait pas se laisser démonter non et se mit a grogner sur le vilain qui s'était trouvé sur sa route .


Oh mais dites! Malotru ! Bougre d'âne ! Vous auriez pu faire attention non ? Z'aviez pas vu que j'arrivais non ? Rhoo les hommes tous pareils tiens, ne regardent jamais où ils vont !

Ben oui de temps a autre la Marie pouvait faire preuve de la plus mauvaise foi possible quand il s'agissait de son étourderie légendaire !
Elle en était honteuse, fallait l'avouer, mais pour rien au monde elle dirait qu'elle était parfois maladroite comme tout quand elle était dans ses pensées ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Chesnay-Taillandier

avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Mer 11 Juin - 0:48

~ BRAOUM ~
Le premier coup de tonnerre retentit dans l'immensité du ciel. La foudre avait frappé à quelques lieues de là. Paul leva le nez au ciel. Les nuages noirs étaient menaçants. L'atmosphère était lourde de chaleur. Bientôt, la pluie battrait le pavé.

« Je crois que nous allons bientôt devoir nous abriter, ma chère Kune… »

Ses projets d'exploration étaient compromis. Il leur fallait trouver une taverne accueillante. Pour éviter les troquets mal famés ils resteraient  sur la rue principale.

Pour savoir au premier coup d’œil si une auberge était fréquentable, il suffirait d'en regarder les fenêtres. Étaient-elles propres et bordées de fleurs ? Une auberge bien entretenue avait une réputation à tenir.

C'était donc ce qu'il cherchait, quand tout à coup...


~ BONG ~
Ce bruit là n'avait rien à voir avec le tonnerre. Plus singulier, moins impressionnant, moins menaçant.

Une jeune femme venait de se heurter à la cuirasse d'un des gardes de Paul.

La pauvre demoiselle se trouva alors bien en peine : déchaussée, décoiffée, presque dévêtue. En un mot : vulnérable.

Puis un flot de paroles emporta au loin cette première impression.


« Vous auriez pu faire attention non ? »

Gronde le tonnerre, tonne la demoiselle en colère.

Paul s'avança vers la jeune femme. A hauteur du garde, il s'adressa à lui.

« Mademoiselle a raison, Henry. Présente-lui tes excuses et sois plus avenant.»

Henry se plia en deux et pria Marie de l'excuser. Paul, lui, se pencha pour ramasser les souliers de la jeune femme.

« Kune, veux-tu s'il te plaît aider cette demoiselle ? »

Il lui tendit les chausses. Un prince ne saurait se mettre à genou pour chausser une inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Mer 11 Juin - 12:20

La jeune femme faillit partir en éclats de rire quand elle entendit une voix masculine lui donner raison .

Citation :
« Mademoiselle a raison, Henry. Présente-lui tes excuses et sois plus avenant.»

Marie regarda le garde, lui sourit et le laissa l'aider a se relever de sa posture pour le moins incongrue une fois le contenu de sa besace ramassé .

Merci Sieur Henry, cela va nettement mieux maintenant que je suis sur mes gambettes . Pardonnez mon accès de colère voulez-vous .

Se tournant pour récupérer ses sabots , la brunette se retrouva nez a nez avec une .. Dame ?
Difficile a dire tellement le visage était sévère et fermé .
Mais néanmoins, la Marie sourit chaleureusement en reprenant ses souliers et que Kune l'aidait a remettre sa robe d'aplomb  .

Merci mille fois Dame, je vous suis redevable de votre gentillesse . Je suis d'une maladresse épouvantable parfois .

Pour finir ses prunelles sombres se portèrent sur le jeune homme qui s'était fort aimablement porté a son aide .

Au moment où la Marie allait le remercier , de grosses gouttes se mirent a tomber, trempant copieusement le sol, les gens et bêtes qui s'étaient figés l'espace d'un instant surpris pas la soudaineté du déluge .  


Par tous les Saints du ciel abritez-vous au plus vite  !

La brunette courut se mettre sous le porche de l'église la plus proche, alors que le tonnerre grondait et que les éclairs déchiraient le ciel comme autant de  coups de griffes .

Le ciel se déchaînait , le vent forcissait de seconde en seconde . La brune n'avait pas vu un tel orage depuis fort longtemps et frémit en regardant le rideau de pluie devant son abri de fortune .


Dernière édition par MariedeLaRose le Jeu 12 Juin - 12:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
mercedes

avatar

Messages : 6003
Date d'inscription : 05/02/2010
Ville : Toujours en Normandie ^^

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Mer 11 Juin - 13:21

Mercedes  toujours elle avait pris une ombrelle pour se protéger du soleil car il tapait assez fort et que déjà on racontait qu 'elle travaillait du chapeau , il fallait mieux éviter le pire ^^

Elle se promena et pfffffffff l 'ombrelle allait servir pour la pluie qui passait à travers bien sûr ,la robe collait les chaussures faisaient flop flop ,et la pluie emporta son ombrelle et pas de quoi s 'abriter , elle aperçu des gens au loin et s 'approcha , enfin essaya ,perdit une chaussure et un homme l 'empêcha d 'avancer .

_Madame veillez reculer s'il vous plaît ?  

Quoi je devais ressembler à un épouvantail d 'accord mais pourquoi je devrais faire marche arrière ?  et devinez qui était là Marie aussi trempée qu 'elle elle dit un peu de loin


Marie ne l 'avait pas reconnu ce qui faillit la faire rire ,mais les cheveux collaient sur son visage et le sien aussi ah elles étaient belles les normandes tiens Marie l 'invita à courir pour s 'abriter ce qu 'elle fit tout en regardant les deux vagabonds et la dame qui les accompagnaient ,sans réfléchir elle leur fit signe de les suivre avant que le ciel ne leur tombe sur la tête .
Soulevant de ce qui restait de sa robe elle fonça à la suite de Marie mais c 'est qu 'elle va vite hein !!
Revenir en haut Aller en bas
Kunegunde

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Ven 20 Juin - 22:38

Elle avait une idée bien à elle de la France. Dans son idée il y faisait beau, les gens parlaient fort, les femmes étaient des courtisanes tant qu’elles n’étaient pas mariées, les enfants grandissaient comme de petits sauvages. Pourtant les colonies lui avaient tellement déplues qu’elle attendant finalement cette France avec impatience. Et voila qu’Impatience n’était pas venue seule, loin s’en fallait.

Kuné...il n’était pas si loin de ses rêves finalement en disant cela. Une syllabe en moins, une autre à la place et cette intimité fanstasmée serait réalité. Sauf que là , c’était Né au lieu de Ku et ça changeait quand même pas mal de chose. Elle le vit se baisser pour ramasser les chaussures d’une femme...française évidement. Elle avait les yeux écarquillés à l’idée qu’il puisse lui toucher le pied...le pied!! vous vous rendez compte! Mais heureusement il, Il même, savait reconnaitre une femme d’une...femme. Et il l’appela afin de s’atteler à réparer les dégats. Elle ne se fit pas prier et croyez le, il y a une énorme différence entre un homme, LUI, remettant une chaussure et Kunegunde faisant la même action. Elle lui sourit. Enfin ça c’est ce qu’elle croit mais la froideur habituelle ne cède pas la place à cette forme de gentillesse. Ses traits ne savent pas comment faire en fait.

Bien sur Kuné n’allait pas lui remettre ses chaussures, fallait pas rêver quand même. Elle les tendit à la maladroite...l’audacieuse qui avait tenté d’approcher Paul...mais lui lissa sa robe, histoire de rester toujours Kuné, l’indispensable. Et c’est là que le ciel s’en mêla. Et quand il participe il ne fait pas semblant, lui. Les gouttes se transforment en seaux d’eau, Kuné se retrouve rapidement trempée. Mais peu lui chaut..ou froid. Son souci, Paul . Alors qu’elle se retourne vers lui, une autre femme...elle le savait qu’il y allait en avoir plein dans ce pays de malheur, arrive et l’invite à la suivre pour se protéger.

Elle hésite , la pluie n’est pas des plus fine et s’en abriter ne serait pas un luxe. Mais d’éloigner...non. Elle se rapproche de Paul, comme elle seule ou presque peu le faire, et lui murmure...


Attention votre Altesse, ces femmes doivent être des...des quoi d’ailleurs? il n’est pas simple de trouver les mots dans une langue qui n’est pas sienne....des toucheuses de bourses. Oui voila, ca doit etre ça en français. en tout cas c’est ça en allemand.


_________________
Aucune ne l'aura puisqu'elle ne peut l'avoir. Il est à elle...même si elle seule le croit. Il était son Dieu, il va être Leur Roi.
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Sam 21 Juin - 12:05

La brune essorait tant bien que mal sa jupe grossière et  regarda qui se trouvait a ses côtés et sourit ravie .

Mercedes ma chère amie vous m'avez encore suivie hein .... Vous êtes incorrigible ma belle mie, vouloir savoir tous mes petits secrets je vous emmènerai tantôt chez un collègue a moi absolument hideux mais plein de ressources .

Un petit rire amusé monta vers les nuages qui avaient virés a un gris profond ne laissait pas l'espoir d'une accalmie dans l'immédiat  .

La jeune femme porta son regard sur la Dame étrange qui l'avait aidée a se remettre de son choc puis sur le jeune homme qu'elle couvait voire dévorait du regard.

Un petit sourire éclaira le visage de la Marie tandis qu'elle l'observait marcher d'un pas déterminé vers le porche de l'Eglise et que Kunégonde semblait lui chuchoter quelque chose dans l'oreille .
Étrange fait, la jeune femme n'avait pas réussi a arracher un sourire à l'autre femme... Était-elle donc sans cœur et sans humour ... Cela ne se pouvait et Marie se promit d'arriver a la dérider tôt ou tard si elles devaient se recroiser .

Il était , ma foi, il fallait l'avouer, un bel homme. Blond mais pas de trop, yeux ... euh ça elle verrait quand il serait plus près ^^, ses habits mouillés mettaient en valeur un corps qui semblait subtilement musclé .

La brunette infernale détourna le regard en sentant le rouge lui monter aux joues et porta son regard pétillant sur Mercedes .
Se penchant vers sa blonde amie, elle lui dit en riant :


S'il devait dormir chez moi, il resterait pas seul dans son lit  !

Si seulement notre Marie savait de qui elle parlait, elle se serait sans doute tue ou encore mieux se serait enfouie sous terre pour ne pas paraître idiote ..
Mais ça, les sottises en tous genres, elle en avait l'habitude n'est-ce pas !  

Revenir en haut Aller en bas
Paul Chesnay-Taillandier

avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Mer 2 Juil - 17:48

~ BRAOUM ~
Gronde à nouveau le tonnerre, tandis que la jeune femme ne semble plus en colère.

Il l’observe faire ses excuses à Henry, puis remercier Kunegunde. En reconnaissant ses torts, elle en sortait grandie.

Une bourrasque de vent fit voler sa crinière châtain clair et lui arracha un frisson. La température s’était subitement refroidie.

Et alors que la jeune femme allait lui adresser la parole, les premières gouttes se mirent à tomber.


« Par tous les Saints du ciel abritez-vous au plus vite  !»

La jeune femme partit aussitôt, les invitant à la suivre d’un signe de main.

Elle fut suivie de près par une autre femme, que l’un des gardes de Paul avait stoppé sans même que celui-ci ne le remarque, tout occupé qu’il était avec la première.

Tout était tellement précipité et chaotique que Paul resta quelques secondes figé sur place, à regarder les deux jeunes femmes courir.

C’est Kunegunde qui le ramena à la réalité.


« Attention votre Altesse, ces femmes doivent être des... des toucheuses de bourses.»

Paul éclata de rire. Ces femmes avaient apparemment plus de talent pour perdre leurs souliers que pour réussir à le toucher lui ou toute chose qui pourrait lui appartenir !

« Je prendrais garde Kune. Allez viens ! Allons nous abriter ! »

En quelques foulées, ils rejoignirent les deux demoiselles.

Ils n’étaient pas restés plus d’une minute sous la pluie, mais cela avait suffit pour qu’ils aient l’air de sortir d’un bain… D’un bain qu’ils auraient pris habillés ! La chemise blanche de Paul était devenue transparente et saillante, révélant sa musculature aux yeux de tous et surtout de toutes !

Ses cheveux tombaient en mèches humides devant son visage et venaient se coller à ses joues. Il glissa une main dedans et les repoussa sur le côté, dévoilant un sourire où planait encore le souvenir son précédent éclat de rires.

« Vous ne faites pas semblant ici avec la pluie ! », dit-il alors d’un ton jovial.

Ses projets de promenade tombaient à l’eau. C’était peu dire !

Il eut une pensée pour les hommes qui devaient transférer ses affaires d’un bateau à l’autre. L’averse les avait certainement également surpris. Mais ils ne s’étaient probablement pas interrompus.

Le temps, même pluvieux, est précieux.  
Revenir en haut Aller en bas
mercedes

avatar

Messages : 6003
Date d'inscription : 05/02/2010
Ville : Toujours en Normandie ^^

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Mer 2 Juil - 23:46

Mercedes suivait Marie enfin elle essayait de la suivre en étant surveillée par cette femme à l 'accent point d 'ici qui a la place des yeux avaient des fusils ou éclairs et Mercedes pouffa de rire quand Marie lui chuchota

Rhooooo Marie voyons ,mais quoi que je reconnais !

Pas eu le temps de le regarder de près le toutou de garde veillait ,et la pluie qui dégringolait sur lui wahouuuuu les muscles ,il sortait
d 'ou cet apollon sa chemise laissait apparaître son torse et ses cheveux ou tombait des gouttes de pluie ,elle aurait vendu sa mère

( pardon maman !) pour toucher ,bon il faut aller s 'abriter on verra après qui il est ou il va ?

Oui Marie ,vous avez raison mais alors un grand lit hein , je veux bien lui lire une histoire le soir s il a peur du noir vous pensez qu 'il prend un café ou un thé le matin ?

Elle courrait aux côtés de Marie malgré la pluie elle se mirent à rire si la surveillante nous entends je donne pas cher de notre personne ,on arrivera peut être à l enlever et le ramener en Normandie ça y est j 'ai le nouveau mister Normandie faut encore se débarrasser de son doberman ^^
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Jeu 3 Juil - 12:45

Marie riait aux dires de l'Intendante et suggéra le plus innocemment du monde .

Vous savez que j'ai une excellente cave avec de bons cadenas à la porte renforcée , on pourrait mettre cette charmante dame là dedans non durant quelques heures ... jours ... mois ?

Le jeune homme arriva vers eux, les yeux encore empli de son rire d'avant et la brunette put en voir la couleur.
De jolis prunelles noisettes, avec des touches vert et or .

Pourquoi elle rougissait la Marie hmm ? Peut-être les courbes de l'homme mis en valeur par les habits détrempés, oui ça devait être ça , allez on va dire que c'était ça !

La voix chaude, profonde, aux accents du nouveau monde  la fit sourire quand il constata :


Citation :
« Vous ne faites pas semblant ici avec la pluie ! »

Oh non Messire, la pluie par ici sait se faire sentir , mais cela nous accorde du bon vin , de l'excellent fromage et des femmes jolies et en formes !

Éclat de rire taquin de la part de la brune qui fit une petite révérence des plus moqueuses .  

Je suis Marie de La Rose, herboriste a Rouen. Voici ma blonde amie Mercedes . Nous venions rendre visite a l'un de mes confrères . Désirez-vous nous accompagner vous et votre ...

Tentative de regard pardessus son épaule, peine perdue, il était bien plus grand qu'elle .

Votre équipage ?

Elle allait pas dire chiens de garde non ? c'était pas des plus élégants , quoique y'en avait une qui avait l'air de vouloir la mordre, pour un peu, Marie lui aurait tendu un nonosse pour qu'elle se fasse les dents  .
Revenir en haut Aller en bas
Paul Chesnay-Taillandier

avatar

Messages : 361
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Sam 12 Juil - 19:29

« Oh non Messire, la pluie par ici sait se faire sentir , mais cela nous accorde du bon vin , de l'excellent fromage et des femmes jolies et en formes !»

Elle avait dit ça avec un tel aplomb qu'il ne put qu'en rire. Il n'avait goûté aucun de ces trois "mets", mais il voulait bien la croire.

« Louée soit cette pluie alors ! »


« Je suis Marie de La Rose, herboriste a Rouen. Voici ma blonde amie Mercedes. »

Marie de la Rose. Argentière du duché de Normandie.

Et Mercedes... Les prénoms espagnols étaient peu communs dans cette partie de la France. Elle semblait également très bien connaître l'argentière de Normandie. Elle devait donc être le Gouverneur de Normandie.

Il savait qui elles étaient. Elles ne savaient pas qui il était. Et cela l'amusait.



« Nous venions rendre visite a l'un de mes confrères . Désirez-vous nous accompagner vous et votre ... votre équipage ? »

Paul écarquilla les yeux. Voulait-elle vraiment inviter plus de 150 matelots dans une herboristerie ?!

Jusqu'à ce qu'il réalise qu'elle ne sait pas qu'il a un équipage ! Elle devait donc parler de ses gardes et de Kunégunde...

Des aboiements se firent entendre. C'était Rudy. Il était au milieu de la rue, remuant de la queue et trempé de la truffe aux coussinets.

~ Oui ! J'arrive mon gamin ! ~ pensa-t-il.

La pluie avait faibli. Ses hommes avaient certainement accéléré le transfert sous l'effet de l'orage. Il leur fallait retourner au port et à nouveau lever l'ancre.

« Hélas, nous sommes attendus. Mais je ne doute pas que nous nous recroiserons... Madame la Vicomtesse... Dame de la Rose... La bonne journée à vous ! »

Avec un brin d'espièglerie, celle qu'il pouvait encore se permettre pendant quelques heures, il leur adressa un clin d'oeil avant de quitter en petite foulée le parvis de l'église.

« Allons-y ma chère Kune, le bateau doit nous attendre ! »
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Dim 20 Juil - 19:49

IL riait le jeune homme aux yeux pétillants ce qui fit sourire la Marie .

Un beau chien aux poils clairs , détrempé, de grands yeux bruns fort doux vint faire la fête a son maître et semblait lui dire
"EH, on y va oui ? J'ai envie de renifler autre chose moi maintenant ! "

Ils profitèrent d'échanger encore quelques paroles banales,

Le plaisir est partagé Sieur, au plaisir de vous recroiser un jour a Rouen , je vous régalerai d'un bon vin si cela vous tente en mon échoppe  .

Bah oui, gourmande une fois, gourmande pour toujours et quitte à l'être, autant partager non ?

Citation :
Madame la Vicomtesse... Dame de la Rose... La bonne journée à vous !

Ses salutations laissèrent la brunette pantoise quelques secondes.

Il savait qui elles étaient ? Comment cela se pouvait ? qui diable était cet homme ?

Mille et une questions vinrent s'entrechoquer dans le cerveau de la Marie qui eut un geste étonnant  qu'elle ne s'expliqua pas .

Courant après le garde dans lequel elle était rentré, la brunette infernale lui chuchota à l'oreille
Donnez ceci a ce Sieur, cela le protégera ...

Dans la grande main avait été déposé doucement la croix que Marie gardait toujours a son cou et la voilà qui rejoignait a nouveau Mercedes sous le porche de l'Eglise en lui marmonnant   Allons-y...
Revenir en haut Aller en bas
mercedes

avatar

Messages : 6003
Date d'inscription : 05/02/2010
Ville : Toujours en Normandie ^^

MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   Dim 20 Juil - 23:07

Ah ben il se sauve maintenant en saluant et il connaissait nos patrimoine ,un devin  affraid ben il faudrait le garder et lui poser pleins de questions et le brûler ensuite  Twisted Evil 

Le chien aussi beau que son maître pas le temps de le caresser (le chien pas le maître hein !) il suivait

Vous savez Marie on ne le verra pas de sitôt , il a dû détrousser des voyageurs et se sauve avec le butin si j 'entends parler de lui ,il aura droit à une chambre tout confort à la prison je vous l 'assure ,je note de suite son visage ,vêtements
et ses complices ont tout fait pour ne pas qu 'on puisse bien le voir ,et bien on n 'est pas sauvé s 'il vient dans notre région je vais doubler les gardes


Mercedes le regardait partir bien vite son petit sourire ne lui disait rien de bon , un pilleur c est sûr ^^

Vous avez raison Marie rentrons vite chez nous ,il me faut un remontant pour me remettre , j ai des valeurs sur moi il aurait pu nous .... Non n 'y pensons pas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Chapitre 1er : De la Nouvelle-France à la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province de Normandie + :: . ROUEN .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit