Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delalande

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/07/2013
Ville : Rouen

MessageSujet: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Dim 31 Aoû - 20:38

Le musicqueur se tenait à l'ombre près des portes du Vieux-Palais en cette chaude matinée d'août. La chaleur saisonnière l'avait fait quitter le pourpoint de noir vêtu comme à son habitude. La chemise était un peu déboutonnée comme la mode en Italie du nord l'exigeait et le nœud de son jabot à l'Artoise lui donnait une remarquable prestance. Il déportait son regard d'une rue à l'autre en marquant une pause plus longue dans la direction de son atelier qui se trouvait non-loin d'ici. D'ailleurs, il pouvait désormais s'absenter plus longuement car la fortune, récemment acquise, lui permit d'employer deux maîtres de factorerie.

Delalande attendait donc en ce jour brûlant sa plus grande amie qu'il avait quittée depuis un certain temps en raison d'un long voyage initiatique à travers les capitales musicales d'Europe. Voyage dont il aurait cœur à conter les nombreuses aventures à son amie, la très noble et douce mécène des Arts Maria Rosæ.

Fonds musical
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Lun 1 Sep - 20:43

Elle était en retard, par tous les Saints du ciel, elle était en retard !

La brunette avait mis un soin tout particulier a sa toilette , sortant de deuil, elle ne pouvait se permettre de couleurs vives , donc opta pour une robe blanche et grise rehaussée subtilement de rubans roses .

Spoiler:
 


Dans ses cheveux, elle avait glissé quelques roses sauvages cueillies sur la route et enfin , les pas de sa jument  résonnèrent sur les pavés dans la ruelle de gauche qui menait au Grand-Palais .

La jeune femme avait hâte d'arriver a ce rendez-vous qui lui tenait particulièrement a cœur, retrouver son immense ami qui faisait danser les notes dans les airs .

En l’apercevant , un sourire doux et lumineux éclaira son visage tandis qu'elle dirigeait lentement l'animal vers lui .

La brunette profita de l'observer , du temps s'était écoulé depuis leur dernière rencontre, il avait une mine sublime ce qui enchanta Marie qui arrêta enfin la jument blanche .

Mon cher, très cher ami, que le ciel soit loué de vous avoir ramené ici lieu, je suis fort aise de vous revoir sain et sauf  .

Rassemblant ses jupons , la brunette allait s’apprêter a descendre de son immense perchoir mobile .
Revenir en haut Aller en bas
Delalande

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/07/2013
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Lun 1 Sep - 21:57

Noble entrée de Maria Rosæ

Les rues grouillaient de rouennais dès les premiers rayons de soleil. Marchands, nobles, roturiers, fermiers, tous se retrouvaient mélangés et vaquaient à leurs occupations dans une parfaite ambiance de fin d'été. Le musicien qui attendait un peu à l'écart près des grandes entrées se prit pour une fois à observer les gens mais l'occasion s'y prêtait. C'est alors que son amie apparut au détour d'une rue assez large. L'élégance ne lui était étrangère : Delalande considéra immédiatement la beauté de son amie qui s'élevait au-dessus de la foule sur son magnifique coursier. Ce dernier de robe blanche comme sa cavalière, ils inspiraient à eux-deux toute la haute-vertu qui faisait courber les cœurs et les nobles d'alentour, les roses chantaient le nom de son amie Maria et maintenant qu'elle se tenait devant lui, les mots lui manquaient. Il leva son regard vers les airs puis répondit doucement :

Deo gratias. Cette joie qui vous anime, Madame, ne m'est guère étrangère pource que la mienne m'avait quitté jusqu'à maintenant.

Le claveciniste tendit les bras vers son Amie :


Souffrez qu'ils vous aident à descendre un instant de ce fort beau compagnon qui vous guide.
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Mar 2 Sep - 20:22

La jeune femme ravie, se laissa glisser lentement dans les bras tendus avec tant de générosité .

Mon Ami, qu'il est bon de vous regarder de près et de constater que votre santé n'est que meilleure que lors de vostre départ ! Vous me semblez moins las .

Les yeux bruns pétillants malicieusement scrutaient le visage tant apprécié, y voyant une joie qui l'éclairait subtilement  ce qui fit chanter le cœur de la jeune brunette .

Faisons-nous quelques pas dans le dédale de la foule mon Ami ? Gracieuse  nous suivra sans nous déranger .Nous avons moult a nous raconter !Comment s'est passé vostre voyage ? Et qu'avez vous appris ?

Elle glissa son bras sous celui du musicien  en riant doucement  , fort heureuse de ce moment attendu avec une impatience quasi enfantine  .

La brune aimait la compagnie discrète de cet homme, ses connaissances était non des moindres et a chaque rencontre, c'était un renouvellement des plaisirs simples de la vie ainsi que des découvertes qui la surprenaient parfois .
Revenir en haut Aller en bas
Delalande

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/07/2013
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Jeu 4 Sep - 0:29

Il considéra l'apostrophe de son amie qui, à peine le pied posé sur le sol, confie allégrement :

Madame, plus grand bien me fasse à vous ouïr. Il est vrai que nous nous quittasmes dans une précipitation proche de l'indifférence et je ne seroys accepté cette imperfection qui relève entièrement de ma personne. Aussy, vous m'obligeriez, Madame de la Rose, à accepter mes humbles excuses de vous avoyr quittée si longuement sans donner aucune nouvelle. J'ay tant à vous conter que je ne seroys point sûr à vous tout exposer en une seule vie d'homme.


Il s'arrêta un instant dans ses premières paroles de retrouvailles pour contempler son amie puis reprit naturellement :

Tout doux ! Il ne me vous faut point inonder d'un torrent de mots si véloces. Vous me paraissez ... allégée, libérée d'un fardeau que je ne sauroys soupçonner. L'éclatante harmonie dans votre regard ainsi que les Muses semblent avoir conquis à nouveau votre vie d'alors. Et cette hypothèse vaut toutes les vérités du monde, Madame.


Voyant que son amie s'apprêtait à  parler, il fit silence puis répondit quand vint son tour :

Judicieuse proposition que nous avons là. Mon bras est votre tout comme mon attention. Néanmoins, je vous laisse seule juge de notre chemin, guidez-nous à votre gré, chère amie. J'en viens à votre question et vous affirmeroy que ce fut un voyage absolument exquis, empli de mille et une aventures. J'ay voyagé avecque quelques musiciens de Paris dans les plus grandes capitales européennes de musicque et je vous doys confesser que ce chemin par étapes m'apparaît désormais l'éveil de tout un art que je n'avoys jamais considéré à sa vraie valeur. Mon amie, je vous puys assurer que nos voisins -ennemis un jour, alliés un autre par le bon vouloir de nos Monarques- savent manier magnifiquement cet Art musical qui rayonne par de-là les monts et les mers. De lointaines régions, de Galice en Valachie, de Sicile en Courlande, jusque dans les plus petites îles telle Gothelande1 ou encore au plus profond des forêts lituaniennes, la musique se prête aux oreilles des hommes et règne sur des terres civilisées2. Je vous conteroy tout si l'envie vous arme de patience. Mais marchons donc un peu et donnez-moy plutost de vos nouvelles, ma chère amie.


Le musicqueur continuait tranquillement sa marche aux côtés de la charmante mécène. Il était évident que ces retrouvailles annonçassent le début d'une longue et passionnante discussion. Delalande ne souffrait d'aucune responsabilité prochaine ni d'aucun horaire. Son dévouement à son amie était par conséquent total.

1 Graphie archaïque.
2 Authentique.
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Ven 5 Sep - 13:16

Citation :
Madame, plus grand bien me fasse à vous ouïr. Il est vrai que nous nous quittasmes dans une précipitation proche de l'indifférence et je ne seroys accepté cette imperfection qui relève entièrement de ma personne. Aussy, vous m'obligeriez, Madame de la Rose, à accepter mes humbles excuses de vous avoyr quittée si longuement sans donner aucune nouvelle. J'ay tant à vous conter que je ne seroys point sûr à vous tout exposer en une seule vie d'homme.


Serrant doucement le bras de Philippe-Henry, la brune lui sourit avec douceur .

Je n'ai rien a vous pardonner mon Ami, la vie est ainsi faite , de choses prévues ou non . Le Très-Haut décide de notre chemin au moment qui lui semble juste .

Citation :
Tout doux ! Il ne me vous faut point inonder d'un torrent de mots si véloces. Vous me paraissez ... allégée, libérée d'un fardeau que je ne sauroys soupçonner. L'éclatante harmonie dans votre regard ainsi que les Muses semblent avoir conquis à nouveau votre vie d'alors. Et cette hypothèse vaut toutes les vérités du monde, Madame.

Marie rosit joliment jusqu'à la racine de ses cheveux en entendant ce que disait son Ami .

Mon cher, si vous vouliez me faire rougir, vous avez grandement réussi !

Un léger rire lui échappa tandis qu'ils cheminaient lentement dans la foule qui déambulait sur la Place du Vieux Palais .

Citation :
Judicieuse proposition que nous avons là. Mon bras est votre tout comme mon attention. Néanmoins, je vous laisse seule juge de notre chemin, guidez-nous à votre gré, chère amie. J'en viens à votre question et vous affirmeroy que ce fut un voyage absolument exquis, empli de mille et une aventures. J'ay voyagé avecque quelques musiciens de Paris dans les plus grandes capitales européennes de musicque et je vous doys confesser que ce chemin par étapes m'apparaît désormais l'éveil de tout un art que je n'avoys jamais considéré à sa vraie valeur. Mon amie, je vous puys assurer que nos voisins -ennemis un jour, alliés un autre par le bon vouloir de nos Monarques- savent manier magnifiquement cet Art musical qui rayonne par de-là les monts et les mers. De lointaines régions, de Galice en Valachie, de Sicile en Courlande, jusque dans les plus petites îles telle Gothelande1 ou encore au plus profond des forêts lituaniennes, la musique se prête aux oreilles des hommes et règne sur des terres civilisées2. Je vous conteroy tout si l'envie vous arme de patience. Mais marchons donc un peu et donnez-moy plutost de vos nouvelles, ma chère amie.

La brunette buvait les paroles de De Lalande , la manière passionnée dont il décrivait une partie de son voyage la fit sourire .

Il  me semble que ce voyage vous fut des plus profitables , les notes s'échappant de vostre atelier sont moins mélancoliques depuis vostre retour ici lieu et cela m'enchante .


Sourire en coin tout en le regardant les yeux pétillants

Me parler de moi, eh bien, il n'a point grand chose a dire savez-vous . J'ai abandonné l'isle et suis venue habiter au dessus de l'échoppe avec les enfants, j'ai abandonné mon poste d'argentière de Normandie que j'appréciais énormément , afin d'éviter des conflits entre la nouvelle Gouverneur et moi-même.

Un léger soupir triste et contrarié lui échappa tandis qu'elle continuait :

Cela aurait porté grand préjudice à la Normandie et cela je ne pouvais le tolérer .
Je suis désormais Maire de Rouen , je m'occupe de mon herboristerie , mes enfants et vous écoute composer . Cela suffit grandement a mon bonheur .


Ils étaient arrivés de l'autre côté du Vieux Palais sans s'en rendre compte tout en bavardant, la jument les suivant a petits pas lents et Marie regarda les jardins qui étaient magnifiques en ce moment .

Que diriez-vous de déjeuner dans l'herbe sous un arbre ? J'ai de quoi sustenter une armée comme a mon habitude .

Ce fut en riant gaiement qu'elle proposa cela a Philippe Henry serrant encore une fois son bras avec affection et douceur .
Revenir en haut Aller en bas
Delalande

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/07/2013
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Mar 9 Sep - 19:39

Delalande remercia son amie pour ses paroles réconfortantes.

Citation :
Mon cher, si vous vouliez me faire rougir, vous avez grandement réussi !

Le musicien ne cacha pas un sourire inhabituel après les propos de Marie de la Rose :

Madame, essayeriez-vous d'estre plus rouge que ces roses qui vous coiffent si joliment ?


Delalande enchaîne en répondant à sa question portant sur son voyage :

Ma foy, je ne sais quoy vous répondre. Peut-estre en effet que ce périple européen m'a apporté beaucoup plus qu'une découverte musicale. Les ateliers fonctionnent à merveilleur désormais ici à Rouen, je ne m'y attendoys peu tant la renommée parisienne a raison sur le reste du territoire françoys. Et pourtant, tout va si bien maintenant. Mes instruments ont même attiré quelque attention de la part de plusieurs princes du Saint-Empire. Je seroy probablement donc dans l'obligation de retourner là-bas avant l'hiver. Nous verrons bien.


Le musicien prend un air plus sérieux à mesure que son amie parle de sa vie. Il ne préféra rien répondre afin d'attendre une meilleure occasion pour la questionner. Il accepta immédiatement sa proposition d'un signe de tête explicite. Gardant le silence, il déposa sur l'herbe ses affaires , s'assit puis attendit que son amie lui donnât les premières provisions.



Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Jeu 11 Sep - 13:12

La brunette avait vu son Ami sourire , ce qui l'enchanta et elle apprécia même sa légère taquinerie a son encontre .

Voyant qu'au fur et mesure que la jeune femme parlait de sa vie, il redevenait sérieux, Marie estima qu'il était sage de l'informer en tout honnêteté de ce qui s'était passé .

Tout en le regardant s'installer , elle prit le panier accroché à la selle de Gracieuse et s'en vint s'asseoir aux côtés de Delalande en souriant .


Mon cher Ami, je dois vous avouer que j'ai reçu missive avant de venir et désormais ne suis plus Maire , je ne suis plus qu'une humble herboriste. Pardonnez-moi de ne pas vous l'avoir dit de suite, je suis parfaitement sotte de vous l'avoir caché .

Elle étala un drap sur l'herbe et y déposa plusieurs plats .

Un contenant du poulet rôti au thym soigneusement découpé accompagné de légumes tels que carottes, panais et topinambours , l'autre un pâté de lièvre, quelques fromages et fruits venaient compléter le menu ainsi que du pain foncé encore tiède  .

Dans le panier restait des bouteilles de vin et d'alcool  .

Qu'aimeriez-vous boire Mon cher Musiqueur ? Un peu de vin ou de l'hydromel hydromel pour commencer ?

Une fois les godets posés sur la nappe improvisée, la jeune femme se pencha , cueillit un joli bleuet et se permit de le mettre à la boutonnière de chemise du musicien en souriant .

Permettez que je vous souhaite le bon appétit . Dites-moi, comment est la musique que les gens d'ailleurs écoutent ? Est-elle comme la notre ?

Voilà la curiosité de la brunette infernale reprenait le dessus tandis que la jeune femme picorait un morceau de pain .
Revenir en haut Aller en bas
Delalande

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/07/2013
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Dim 21 Sep - 20:25

La brunette avait vu son Ami sourire , ce qui l'enchanta et elle apprécia même sa légère taquinerie a son encontre .

Voyant qu'au fur et mesure que la jeune femme parlait de sa vie, il redevenait sérieux, Marie estima qu'il était sage de l'informer en tout honnêteté de ce qui s'était passé .

Tout en le regardant s'installer , elle prit le panier accroché à la selle de Gracieuse et s'en vint s'asseoir aux côtés de Delalande en souriant .
Le musicien était rentré après une longue période comme il l'avait souligné précédemment, ce qui ne fit rien pour atténuer sa surprise lorsque son amie lui confia que son mandat de mairesse était arrivé à terme. Il ne savait que dire ; aussi, il se contenta de partager cette information d'un hochement de tête accompagné d'une certaine déception dans son regard. La belle ville de Rouen qu'il avait quittée connaissait des jours heureux et l'administration communale avait fait plus d'une fois ses preuves. Il ne pouvait donc qu'exprimer des regrets quant à ce changement.

Chère amie, vous nous gâtez céans d'un repas fort appétissant. Je pense que nous allons faire bonne chère.

Delalande lorgnait avec attention les mets soigneusement préparés puis tel un enfant, il lui fallut quelque instant pour détacher son regard des victuailles afin de considérer son amie et répondre à sa question :

Ma foy, je me sens bien décidé à goûter votre bon hydromel, je vous prie,  Madame. Le sucré me tente. Et le bon appétit à vous-même qui nous honorez d'un repas qui ne demande qu'à être consommé en ce jour de retrouvailles après une bonne promenade.

Voici que notre musicqueur s'apprêtait à boire mais Madame de la Rose lui posa une nouvelle question - il mangerait pour sûr mais après une réponse digne d'un musicien !

Vaste question. Je vous dois même avouer que je ne puis affirmer à propos de tous les pays pource que je ne les ai point tous visités.  Des villes que je connais, il apparaît évident que notre art a su se diversifier selon les régions, l'Histoire des peuples et de nos royaux Monarques. Nos voisins de la péninsule hispanique ont une musique aussi entraînante que profonde qui se marie très bien avec la musique sacrée en leurs magnifiques églises des pays chauds. Quant aux Italiens ... Voici une sacrée école de génies .... Ils sont, Madame, le joyau de l'Europe à mon sens -bien qu'ils chantent un peu trop à mon goût avec leur opéra, ils n'ont que ce mot à la bouche, lance Delalande à la fois agacé et respectueux. Ils excellent dans tout ce qu'ils entreprennent et s'il est vrai qu'ils ont l'art de mêler des mélodies aux nombreuses notes à la perfection, ils savent aussi chanter la mélancolie que leurs cœurs en peine portent. Les germaniques, avec leurs dizaines et dizaines de petites cours de Princes, d’Électeurs, d'Archevêchés, se veulent rationaliser un Art qui en apparence ne l'est guère et c'est tout à leur honneur. Il y a là-bas d'excellents musiciens, assurément, et je pense qu'ils n'ont point fini de nous éblouir de leur finesse dans la perfection musicale. Je connais fort mal les Angloys. Si nos États ont toujours guerroyer, je ne puis affirmer s'il en est de même pour les musiciens actuels de Londres. Je vous puis parler des Bohémiens et des peuplades au-delà de l'Autriche. Ils ont un art qui surprendrait plus d'une oreille native de nos contrées mais leurs mélodies portent toute la détermination de musiciens qui doivent venir étudier chez nous mais qui ne renient guère leurs origines. Pour vous répondre, Madame, oui la musique est un Art de la diversité et l'Europe nous montre ô combien celui-ci est infini. Je vous puis même assurer qu'il n'est aucunement forcé à voyager à travers toute l'Europe pource que la plus belle musique se trouve céans en France. Noble, olympienne et tant ornée, c'est toute l'Europe galante que nous faisons danser, Madame, affirme-t-il non sans quelque chauvinisme avant de goûter au bon hydromel.

Propositions d'écoute contemporaines de Delalande :
Musique allemande
Musique anglaise
Musique espagnole
Musique d'Europe de l'Est
Musique française (bien que composée par un natif italien mais chut !)
Musique italienne

Infimes échantillons bien évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   Mar 30 Sep - 20:22

Marie avait servi l'hydromel tandis qu'elle inondait son Ami de questions les plus saugrenues les unes que les autres .
Peu de choses la rendaient curieuse, mais elle aimait a savoir comment étaient ses contemporains .

Toute à l'écoute du musicien, la jeune femme était restée la bouteille à la main, la bouche entre-ouverte, buvant littéralement chaque mot de Delalande .

Après la longue tirade de celui-ci, la jeune femme, tout en sirotant une gorgée de son breuvage, restait un peu songeuse ...

Ainsi donc, les italiens chantent sur leur musique ? Étonnante chose que voilà ... Il me semblait que les deux choses ne pouvaient se marier ainsi . Vous m'apprenez une nouveauté Monsieur, soyez en remercié !

Et les bohémiens, il me semble en avoir entendu jouer dans notre capitale lors de l'un de mes passages . Ces gens voyagent beaucoup je crois .  

Rêveuse, elle se souvenait des notes jouées par un violoniste sur une place  qui avaient ravis son cœur .

Souriant soudain a Delalande,

Je vous écoute et je bavarde, mais servez-vous mon Ami, vous devez être affamé !

Elle sortit deux assiettes en posant une devant Philippe-Henry ainsi qu'un serviette afin d'essuyer les doigts  .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Retrouvailles estivales au Vieux-Palais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles estivales [Irving-Nora]
» Des retrouvailles tragiques...
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province de Normandie + :: . ROUEN .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com