Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP]" le retour du diable"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
delarosa

avatar

Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: [RP]" le retour du diable"   Dim 30 Nov - 19:39

" le retour du Diable"
ou the devil is back, L'auberge hantée de la sombre campagne normande
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Dim 30 Nov - 19:57

Marie donc était arrivée comme une tornade vers le confessionnal en hurlant que la taverne était hantée, que les esprits en avaient pris possession et qu'une sorcière y siégeait .

La brune tremblait de tous ses membres en se rappelant comment la femme avait soudain disparu après avoir fait grand peur a Louis-Oscar durant quelques minutes et ensuite elle était réapparue pouf , comme ça , de nulle part .

Donc maintenant, Perceval demandait a Marie si elle avait vu un fantôme .
Elle lui attrapa la manche , la serrant , la tordant ( Pauvre Perceval ^^) en le regardant comme si elle était poursuivie par les esprits .

Je l'ai vue ! JE L'AI VUE ! JE SUIS PAS FOLLE ! ELLE A DISPARU DEVANT TOUS ! POUF ! PLUS PERSONNE !!!

La brunette se calma brièvement, semblant retrouver ses esprits a elle ^^ et marmonnait:

Faut exorciser cet endroit, le bénir, ou carrément le brûler jusqu'à terre qu'il en reste rien et rebâtir ... Oui voilà c'est une bonne idée ! Brûler !

A côtés de ses pompes la Marie ? Nan juste sacrément secouée ^^ .

Tout à coup une horde de vieilles arriva d'une des ruelles jouxtant la taverne et elles se signaient, appelaient le Très-Haut a les protéger du Malin, parlaient aussi de sorcières et de fantômes .


Eh l'marie , j'vions vu l'fantôme que j'ty dis ! J'vions vu l'fantôme !

Et encore d'implorer tous les saints et de se mettre a genoux et prier .

Voyez Perceval, j'ai pas menti , elles l'ont vue aussi ! ON EST MAUDIIIITS !

Pour un peu la brune aurait été se mettre a genoux avec les braves matrones mais elle préferait torturer encore un peu le bras de ce pauvre Perceval .
Revenir en haut Aller en bas
Perceval

avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 18/09/2013

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Mar 2 Déc - 20:05

Perceval avait suivi la jeune maire dans les ruelles de Rouen jusqu'à entrer dans le confessionnal. Ils y rencontrèrent un soldat qui les pria d'attendre. Pendant ce temps, la brunette labourait le bras du jeune homme. Ce qui lui fit le plus de mal n'était pas de se faire broyer le bras par la charmante maire, mais plutôt l'état émotionnel dans lequel elle était.
Criant à qui voulait l'entendre que l'auberge était hantée et reprenant contenance de temps à autre pour demander le traitement de la bâtisse par le feu. En y réfléchissant un peu plus longuement, Perceval se rendit compte que la jeune Marie n'avait peut-être pas reprit ses esprits.

Dame Marie, je suis bien d'accord avec vous, s'il existe des esprits dans cette auberge, il faut agir vite. Mais je vous en prie, ne la brûlait pas. Reprenez vos esprits. Ceux-ci ne vous hantent pas à l'accoutumé. Purifier par le feu n'aura aucun effet. Vos esprits, ceux qui hantent, reviendront une fois le bâtiment rénové.

Plusieurs femmes âgées arrivèrent proches d'eux, elles aussi paraissaient paniquées et priaient pour sauver leurs âmes. Elles interceptèrent Marie en leur racontant très brièvement leurs péripéties. La jeune femme se mit aussitôt à genoux pour prier. Les choses avançaient à un rythme tellement soutenu que Perceval ne réagit pas immédiatement. Lorsqu'il aperçue que la maire était encore plus horrifiée et que ses mains resserraient davantage leur emprise sur l'avant bras du jeune homme, la jeune femme hurlait à nouveau à la malédiction.

Prier ici n'aura aucun effet dame Marie. Rendons nous à l'auberge prestement, le cardinal ne devrait pas tarder à arriver. Vos soucis, et ceux de la ville concernant cette auberge s'envoleront très bientôt.

Ne pensant pas aux serres de la maire qui lui enserraient le bras, le jeune homme la conduisit au devant de l'auberge. Se rappelant soudain ces fantômes il commença à souffrir d'inquiétude mais se repris rapidement. Comme dit la maxime : une personne affolée en vaut deux.

Voyez dame Marie, nous voilà devant l'entrée de l'auberge et nous n'avons croisé aucun esprit. Souhaitez-vous attendre le cardinal à l'intérieur ?

Connaissant déjà la réponse, Perceval déplia son bras encore libre et dans lequel le sang circulait encore, afin de tirer une chaise pour la maire dont le visage était blanc. Il ne s'agissait pas là du blanc maquillage dont les femmes aimaient à se parer mais du blanc horrifié qui s'accompagne du regard vitreux.
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Mer 3 Déc - 12:58


La brunette avait suivi Perceval sans mot dire depuis qu'elle avait hurlé qu'ils étaient maudits et finit par se retrouver assise dans le lieu qu'elle craignait a savoir ... la taverne !

Elle ne lâchait le bras de ce brave Perceval sous aucun prétexte desserrant juste un peu son étreinte car il semblait que le jeune homme souffrait de la manière dont elle pétrissait allègrement ce pauvre bras .

Un tout petit filet de voix daigna sortir de la gorge de la brune une fois installée a attendre le Cardinal

P.. pp....Perceval .... jjj'ai ppppeur !


La tête lui tournait , les yeux lui faisaient mal a force de regarder partout si esprits il y avait encore dans les parages  , elle n'avait qu'une envie fuir !

La tripotée de bigotes qui avaient rejoints la Marie devant le confessionnal était maintenant massée devant la porte de la taverne , l'on entendait des prières chuchotées, des bruissements de robes , quelques planches craquèrent , mais cela venait de l'étage ce qui fit sursauter notre brave Marie qui se releva d'un bond affolée essayant de se cacher derrière Perceval .

Un rire rauque des plus lugubres fusa de l'étage supérieur, résonna dans les escaliers et sembla se matérialiser en une sorte de lueur étrange dans la taverne même ce qui fit décamper la jeune femme en hurlant de frayeur elle se prit les pieds dans sa robe, se retrouva parterre , tremblant de tous ses membres tétanisée ,les yeux fixés sur la tache de lumière qui vacillait et semblait se rapprocher ...

Revenir en haut Aller en bas
Perceval

avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 18/09/2013

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Sam 6 Déc - 13:55

Le jeune homme se rendait bien compte de l'état de détresse émotionnelle dans lequel se trouvait Marie. Mais bientôt tout serait terminé. Lorsque le Cardinal fera son entrée, la fin du règne de cette terreur prendra fin. Perceval sentit alors l'étreinte de Marie se relâcher légèrement. Peut-être s'était-elle dit que le pauvre homme pouvait en souffrir, un geste généreux, car sa terreur ne semblait pas s'atténuer. Et Perceval s'en rendit compte lorsqu'elle parla.

Outre les paroles de la jeune brune qui ne nécessitaient aucune autre explication, sa voix, comme étouffée en disait long sur ses émotions.
Il ne pouvait l'en blâmer, lui même n'était pas rassurer de se retrouver aussi proche de ce lieu.

N'ayez crainte dame Marie, le Cardinal arrivera sous peu et tout esprit sera chassé de cette demeure.

Perceval remarqua l'air inquiet de la pauvre Marie, ses yeux roulaient dans leur orbite, surement à la recherche d'esprits. Perceval tenta de la calmer en posant sur ses épaules deux mains qu'il voulait réconfortantes. Mais lorsque le bruit d'un craquement d'une planche de bois vint aux oreilles de la pauvre Marie, celle-ci sauta sur ses jambes, retrouvant toute l'énergie dont elle avait besoin, pour se cacher derrière Perceval.

Lorsqu'un rire rauque se fit entendre et qu'une lumière jaunâtre apparu, la jeune femme détala comme un lapin, mais en moins adroit, car la seconde d'après, elle se retrouva couchée sur le planché à regarder le spectre lumineux d'un autre monde.
Perceval aussi commençait à paniquer, il se pencha pour porter Marie qui était encore au sol et qui n'était pas loin de s'évanouir.
La lumière se rapprochait à chaque seconde qui passait, doucement. Un esprit n'a pas besoin d'être pressé, il a toute l'éternité pour hanter les vivants.

Le cardinal n'arrivait toujours pas et l'esprit se rapprochait d'avantage.
Que pourraient-ils faire ? Les esprits ne souffrent pas d'une enveloppe corporelle, on ne pouvait se battre avec eux, car ils ne ressentiraient rien d'autre que le courant d'air provoqué par la lame du jeune homme lorsqu'il leur traverserait leur corps immatériel.
Perceval se demanda alors si l'on pouvait communiquer avec les esprits. Si les pauvres gens pouvaient le voir, en quoi l'entendre et lui parler serait absurde ?

Je vais essayer de lui parler... Souhaitez-moi bonne chance !

Perceval abandonna Marie à l'écart, il ne savait pas si elle était consciente ou dans un état second, et cela lui fit de la peine de l'abandonner seule ainsi. Il se rapprocha de la lumière jaunâtre et tenta d'entrer en contact.

Bon.Bon..Bonjour... jee suis Per.Per.ceval. Pou.Pouvons nous sa.savoir. qui vous.vous êtes ?

Perceval, de plus en plus pâle, attendit quelques secondes, mais aucun son ne fut émis par l'esprit. Celui-ci s'était arrêté d'avancer. Au moins, il avait gagné du temps. Perceval se retourna vers Marie pour voir comment elle se portait.

Bon et bien je suis désolé, cela ne marche pas.

&çà-à!*ù^&'àç(&:ù'ù(&àçà'&:ù'&ç'àr:!&'"')ç(&:!&à)'

Perceval se raidit et ses yeux devinrent ronds. Il se retourna vers l'esprit qui n'avait toujours pas bougé. Mais il tentait d'entrer en contact.

&çà-à!*ù^&'àç(&:ù'ù(&àçà'&:ù'&ç'àr:!&'"')ç(&:!&à)'

L'esprit répéta sa phrase tandis que Perceval resta interdit devant l'esprit. Ils communiquaient, le seul problème à résoudre à ce moment là était : qu'est-ce qu'il dit ?

HRP a écrit:
Vous lecteurs qui suivaient assidûment ce RP, aujourd'hui nous vous laissons le choix. Vous ne participez pas au RP ? Ce n'est pas grave vous pouvez tout de même tenter votre chance. Voyez-vous les deux phrases similaire en bleu ? (&çà-à!*ù^&'àç(&:ù'ù(&àçà'&:ù'&ç'àr:!&'"')ç(&:!&à)') C'est bon ? Aujourd'hui nous vous proposons de jouer avec nous : Proposez la phrase qui remplacera ce texte bleu. Et tentez de gagner un écran plasma. Mais bon, comme en 1654 l'écran plasma n'a pas encore été inventé, vous vous contenterez surement de quelques Louis ou de plats fraichement préparés.
Pour proposer votre phrase envoyez moi un MP avec votre phrase.
Pour que la suite du RP soit plus amusante pour tout le monde, nous tirerons au hasard la phrase que nous mettrons dans le RP.
Ce n'est pas drôle si on la choisit.

Je rappelle que ce RP est ouvert à toute personne souhaitant venir rencontrer un esprit, cela ne se reproduira peut-être pas...
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Ven 12 Déc - 20:57


La brunette avait lentement récupéré ses esprits si on peut dire et s'était levée d'un pas chancelant pour se rapprocher de Perceval .

Au moment où le jeune homme lui faisait savoir que sa tentative d'entrer en contact avec ... l'entité ne menait a rien, un sinistre :

&çà-à!*ù^&'àç(&:ù'ù(&àçà'&:ù'&ç'àr:!&'"')ç(&:!&à)'

La Marie eut la même réaction que Perceval, se figer , les yeux écarquillés et porter son regard sombre sur la lumière qui vacillait a un bon mètre du sol ...

La jeune femme devait louer le courage du jeune brun , elle n'aurait jamais osé et elle attrapa un pan de manteau de Perceval dans la main tout en entendant a nouveau l'étrange phrase ? bruit ?

&çà-à!*ù^&'àç(&:ù'ù(&àçà'&:ù'&ç'àr:!&'"')ç(&:!&à)'

Un chuchotement parvint a franchir les lèvres de la brune

P...P..Perceval, il p.p..parle ? Il dd...dit quoi ?

Elle tremblait de tous ses membres , accrochée au manteau mais il fallait avouer que la curiosité était la plus forte cette fois malgré la terreur qu'elle éprouvait .
Revenir en haut Aller en bas
Perceval

avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 18/09/2013

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Sam 13 Déc - 18:01

Spoiler:
 

Que signifiait donc ces bruits étranges que l'esprit semblait emmettre ? Perceval était tiraillé par son envie d'en savoir plus, la peur, et la force de Marie. Cette dernière tirait sur son manteau, pour lui dire de reculer ? de la cacher ? Il n'en savait rien. Il resta interdit alors que l'esprit se remis à avancer vers lui. Il allait prendre son courage à deux mains et ses jambes à son cou lorsque l'esprit répéta à nouveau ses bruits. Mais à cet instant, Perceval cru comprendre une phrase. Elle n'était pas claire et devait encore être travaillée mais il su alors que l'esprit souhaitait entrer en contact avec lui.

&çà-à ayez crainte *ù^&'àç jeune homme '&ç'àr: moi !&'"')ç(&:!&à)'

&çà-à!*ù^&' arrêter àç(&:ù'ù(&àçà'&:ù'&ç'àr:!&'"' aubergiste


Perceval compris quelques mots au travers des nombreuses perturbations sonores, ce qu'il entendait ne l'enchantait guère, il commença  à perdre contenance. L'esprit voulait-il l'effrayer ? Si son but était bien celui là, il pouvait se venter d'avoir réussi. Perceval allait prendre Marie par la main et l'amener de force dehors lorsque l'esprit décida de répéter sa phrase. Celui-ci avait dû remarquer l'incompréhension dans les yeux de Perceval. Cette fois-ci, la phrase était claire, elle ne semblait pas être prononcé par un vivant, des échos céleste rappelés l'origine du visiteur.

N'ayez crainte, courageux jeune homme! libérez moi, par pitié.
Et il faut arrêter ce malfaisant qui possède votre aubergiste...


Perceval resta alors sans voix, le fait de comprendre l'esprit l'avait choqué. L'homme resta quelques instant à fixer l'esprit, celui-ci allait répéter pour la ènième fois ses paroles lorsque Perceval le coupa.

J'ai... très clairement entendu vos... vos propos. Mais j'ai bien peur de ne pas comprendre. Pourriez-vous être plus clair ? Et pour commencer, qui êtes-vous ?

Le halo bleuté qui entouré l'esprit disparu doucement, les personnes présentes pouvait alors discerner la silhouette fine d'un grand homme.
Revenir en haut Aller en bas
mercedes

avatar

Messages : 6003
Date d'inscription : 05/02/2010
Ville : Toujours en Normandie ^^

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Sam 13 Déc - 19:38

On lui avait parlé d 'un retour des plus étranges "un diable ' ici en Normandie un diable le vrai ( ben oui il y a des imitateurs ^^)

En taverne elle avait vu des personnes disparaître et revenir ayant cru aux fantômes mais étant loin des châteaux anglais et quand une personne entrant et ressortant aussi vite et se mit à dire des mots incompréhensibles elle était vite sorti ( non pas par peur ^^)

Et on lui avait reparlé de ce diable elle devait s 'en assurer et la voilà .

Marie et Perceval racontaient l 'exploit et on ne pouvait que les croire à les entendre Mercé frissonna de peur ( si si ça lui arrive )

Venant de nulle part des mots enfin si on puis dire ça .Brave Perceval s 'avança et là ......

On l entendait clairement Mercedes resta figé et attrapa le bras de Marie

Marie on ne bouge plus ,on respire plus tant qu 'on sait pas qui nous joue un tour et d 'ailleurs ou il est Delarosa ?c 'est à lui de venir discuter hein !! Il a peur ^^
Revenir en haut Aller en bas
delarosa

avatar

Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Sam 13 Déc - 20:50

la confession du jeune homme au confessionnal ambulant avait mis le cardinal en retard et la rencontre de ce diable qui avait investit l'auberge de la sombre campagne normande était plus que perturbant pour l'ensemble de la population vivant au alentours surtout la jeune marie qui en était terrifier.


"Vite cocher, chez le frère framboisier, le sonneur de cloche de la cathédrale, vite..."

l’heur n’était pas au repos et a la méditation mais a l'action et a l'efficacité, si bien que terminée pour la confesse, la roulotte ambulante pliât fanion et bagages et prit la direction de la cathédrale au triple gallo. Le cocher, fort bon conducteur et le garde, le teint moisi et livide par le mal des transports, installé a l'avant manquèrent plus d'une fois de rentrer dans le décors dut au innombrable embardée et dérapage contrôlée que produisait cette folle course au travers des rues et ruelles pavé de Rouen.
Les promeneurs, gens de toute horizon, les plus vieux comme des plus jeunes étaient dans les rues et ils du, pour ne pas se faire écrasé, se jeter contre les murs et rentrée les ventres et mains pour ne point être fauchée.
Des étales de fruits et légumes, installée pèle mêle par des marchands peu regardant sur la réglementation des emplacements fut éventrée et éparpillé en milles morceau, la carriole fut éclaboussée de jus d'orange, de tomates et de clémentines et recouverte de feuille de choux, de salade, de poireau ou de rhubarbes a certain passages.  

"N'est t'il pas mort, ce vieux fous votre éminence ?"
cria le garde au cardinal, ces mots couvert par le brouhaha ambiant et les chocs qui tapaient la carriole.  

le cardinal avait entendu bien des histoires concernant les démons, faits étranges et autre diableries dans la région. Du temps de pascal, le prophete en combattit un certain nombres jusqu’à les éradiqués totalement mais les mémoires restaient vives et les plus vieux s'en souvenait encore. Le meilleur spécialiste sur la question en était le frère framboisier, 95 ans et sonneur de son etat en la cathédral de Rouen. l'on disait même qu'il était habité par un démons et était devenue fous. Au dernière nouvelle, il était encore debout et bien portant. il lui fallait donc tout d'abord aller le rencontrer et se renseigner auprès du veille homme sur un probable esprit ayant hantée la dite auberge auparavant et prendre le matériel nécessaire mis sous clef quelque part en la cathédral afin de libérer cette âme tourmenter. Ce frère framboisier en était le gardien et la mémoire.

"Les cloches sonnent toujours de la même façon depuis fort longtemps, je ne pense pas que le framboisier est faibli pour autant..."


De ce que savait le cardinal, en des temps bien plus anciens encore, de véritable chasse au sorcière se sont déroulées dans les contrées normande et il y eu beaucoup de victimes en âmes humaine, il devait donc aller questionner le frère framboisier et être sur des risques qui pourrait se passer si l'esprit refuserait de partir.

Après quelques minutes d'intense cavalcade et de pirouettes pour les occupant de la carriole qui n’était visiblement pas faite pour la course, ils s’arrêtèrent sur le parvis de la cathédrale par un arrêt net du destrier se qui eu pour effet, du a la force centrifuge et l’attraction terrestre d'un demis tour de 180° de la carriole. Les quatre roues se déchaussa et s’éclatèrent en milles morceaux.
la carriole resta droite mais tombas au sol sur son châssis.
le cardinal en sortit en titubant, ayant quelque bosse au fronts et quelques douleurs au épaules, le cocher et le garde s'en sortirent tout aussi indemne avec quelques foulures et douleurs au mêmes endroits, sans trop de gravité.

"Vous aller bien votre éminence ?"

le garde, d'on il avait perdu une botte et son casque en cour de route aida le cardinal a reprendre son équilibre. le sol était maintenant jonchée de morceau de bois plus ou moins gros, le confessionnal ne ressemblais plus a grand chose et n'avait plus rien de roulant.

"allons trouver le framboisier."

Pendant que le cocher ramassait sur le parvis les morceaux de bois et haranguait la foule, qui s’agglutinait en masse curieux de l'accident, de venir l'aider a dégager la carriole, le garde et le cardinal rentrèrent dans la cathédral et se dirigèrent directement dans la loge du sonneur de cloche.

"Le framboisier ?!!!!"


lorsqu'ils rentrèrent dans la loge, une cellule a peine plus grande qu'une chambre de bonne d'une vingtaine de mètres carré, ils aperçurent un vielle homme, rabougris et bossue le dos tournée dans l’âtre d'une monumental cheminée au dessus d'un chaudron fumant.

"VOUIIIIII........"

le vieux se retourna vers ses visiteurs, un collier de barbe grisonnante et le crane dégarnie accoutrée d'une robe de bure grise et d'un tablier blanc au tache douteuse. Le sourire du vieux frère laissait entrevoir une dentition manquante, seul trois ou quatre dents étaient encore visible. Entre ses mains, frêles et veineuse, il tenait un canif tout en épluchant un navet blanc en fine rondelle.

"Ha....Votre émiNannnce, Vous Iciiiiiiiiii ? Un Peu de souuupe ? elle est bonne ma p'tit souplete"

"Bien le bon jour le framboisier, heureux de vous voir, nous avons crue votre heur passé."
"Haaaa,je n'suis pas encore aux portes de la mort, la grande faucheuuuuse de m'auras paaaass, vouiiiiiiiiiii. Un peu de soupe ?"
"Non merci..je suis venue vous....."
"Je veux bien un peu moi."

le vieux servie donc un bol fumant de terre cuite au garde et les trois s’installèrent sur une veille table de chêne parmi quelques  épluchures de patates.

"Bien, je suis ici pour vous dem...."

"Un peu de calvaaaaaaaaa, Viiiiiiiiiiiiii ?"
"Heu, juste un doigt alors."
"Moi aussi, je peu ?"

il prit trois godet en fer blanc d'une étagère et déboucha une veille bouteille poussiéreuse et en servie une bonne rasade a chacun.

"Dite moi mon bon framboisier, je suis venue vous voir au sujet des..."
"Santé,viiiiiiiiiiiiii..."
"...des esprits malins et autre diablerie, j'ai ouïe dire que vous  ailler quelque connaissance de ses chose la."
""Viiii, Les démons, esprit malin, viiiiii, ils sont encore la, parmi nous, ha...justement voila monsieur cosme qui arrive"

le vieux se leva de son tabouret, vida son godet d'un trait et alla ouvrir la porte d'entrée. il la laissa ouverte quelque seconde puis la refermât et retourna a sa place.
"Monsieur cosme ?"
"Monsieur ?"
"votre éminence, Il est vraiment fou ce framboisier, et on le laisse sonner les cloches?" dit le garde dans un chuchotis au cardinal.
"Framboisier! souvenez vous, du temps de pascal et bien avant. Avez vous souvenir d'un esprit ayant hantée l'auberge de la sombre campagne normande."
"Normande, auberge....Calva.Viiiiiiiiiiiiiiiiiiii....." le vieux semblait être étreint d'une joie particulière. Un sourire illuminait son visage ridée.
Après quelque secondes de blanc, le vieux se figea et son visage reprit des expressions, non pas de joie mais de malheurs.
"Son frérot, Viiiiii, son frérot en 1645. foudroyée par une fièvre le frérot. il délirait et parlait a l’envers le frerot. Hoo malheur..."
"le ?"
"Le frère? le frère de qui"
"Bin, le frerot du patron dl'auberge, ils l'ont enterrée au pieds du puits, ou p'tete l'on jeter dedans, elle disait qu'elle l'entendait gémir les nuits de pleine lune
"Qui elle ?"
"Bas La lavandière pardieu,viiiiii"
"La lavandière?"
"sa fille viiii"
"la fille du frère de l'aubergiste ?"
"mais non, la fille du fils du l'patron ordieu, viiiiiiiiiii"
"la fille du fils de l'aubergiste."
"sa pt'it fillote pour être exacte, viiiiiii dont le fils  a eu en troisième noce avec la mère germaine"
"votre éminence, je comprend pus grand chose la"

une énième rasade du framboisier et il se leva une deuxième fois pour aller ouvrir une seconde fois la porte pour la refermer presque aussitôt après
""Ce monsieur cosme est très gentil, n'est ce pas, viiiiiiiiiiiiiiiiii"
"Monsieur Cosme ?"
"Monsieur?"
"il me fait peur votre éminence"
"ou se trouve les instruments pour l'exorcisme framboisier ?"
"heu.....un peu de sousoupe?"
"Non merci framboisier, les instruments ou sont ils ?"
"Heu............" il semblait réfléchir, se mit la tète dans les mains puis en un instant se leva et parti de la pièce en courant.
"suivons le"

Après avoir suivie le framboisier dans toute la cathédrale, ils trouvèrent enfin les instruments. Enterrée sous une dalle dans l'ossuaire mortuaire. les outils étaient entreposée dans une caisse de palissandre richement ouvragée de scène allégorique représentant les batailles entre les anges et les démons.
A l’intérieur de la caisse se trouvait une croix pascalienne en argent, du sel, différentes poudres et encens, des grains de riz, des graines et un peu de sables. un pieux en bois , un manuel d'exorcisme, le credo pascalien et une fiole d'eau bénite en terminait sa composition. un kit de survie afin d’éradiquer les démons sur terre.

"je doit vous prévenir votre éminence, il est extrêmement dangereux de s'attaquer a ses diables, viiiiiiiiiiii. ils peuvent prendre le contrôle sur votre esprit et vous manipuler viiiiiiiiiiiiii, il faut avoir une grande confiance en soit et être très courageux."

ils remercièrent le vieux fou et repartie voir le cocher a l’extérieur. la carriole n’étant plus utilisable. le cardinal décidât de prendre deux chevaux qu'il trouva au palefrenier au coin de la rue, un pour lui et un autre pour le garde. ils se dirigèrent ensuite tout deux a la dite auberge.

Des corbeaux voletait au dessus de l'enseigne et la nuit tombais lorsque qu'ils arrivèrent. le vent sifflait et les oiseaux croassait. l’atmosphère était lourde et plombante.
Revenir en haut Aller en bas
Cartouche

avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/04/2013
Ville : Sancerre (IG)

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Dim 14 Déc - 10:00

Cartouche, le Conseiller à la Sécurité de Rouen, en revenant de sa visite hebdomadaire sur la foire, passe devant l'Eglise de la ville.
Un grand remue-ménage règne autour de l'édifice.
Les habitants courent dans tous les sens, les cloches sonnent à la volée.
Pourtant, ce n'est point encore l'heure de la messe, il est bien trop tôt.

Il s'approche ...

Il reconnait dans la foule, Marie de la Rose, sa Maire et amie ; mais aussi Mercedes, grande amie de feu son frère.
Marie est toute échevelée, comme si elle avait vu le Diable en personne !

Bonjour ma mie.
Que vous arrive-t-il ?
Avez-vous besoin d'aide ?
Et que se passe-t-il icelieu ?
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Dim 14 Déc - 11:58



Marie agrippa fermement la main de Mercedes tout en respirant lentement , regardant l'esprit se " matérialiser " enfin prendre forme quasi humaine devant eux .
Le pauvre manteau de Perceval était entrain de subir les outrages des griffes de la brune tant elle se crispait et tout a coup la jeune femme sursauta violemment en entendant parler derrière elle .

Un petit cri lui échappa tandis qu'elle se tournait pour voir qui lui parlait , prête a courir pour sauver sa peau et embarquer tout le monde avec elle .

Alexandre par tous les saints ! REGARDEZ !!!!!!!!!!!!!!

La brunette l'attrapa par le bras le poussa devant tout le monde et lui montra la forme qui flottait dans les airs en communiquant avec Perceval .

La jeune femme tremblait de tous ses membres , priant a voix basse, lâchant de temps a autre un


On est maudits ! on est maudits que je vous dis ! FAUT BRÛLER CET ENDROIIIIIIIT !!!

Et voilà, elle perdait encore les pédales la brune et partait dans son délire tout en maltraitant tous les bras, mains et habits qu'elle trouvait a proximité .

Revenir en haut Aller en bas
Cartouche

avatar

Messages : 820
Date d'inscription : 11/04/2013
Ville : Sancerre (IG)

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Dim 14 Déc - 13:43

Cartouche fut tiré, poussé, propulsé par Marie qui criait toujours.

MariedeLaRose a écrit:
Alexandre par tous les saints ! REGARDEZ !!!!!!!!!!!!!!

On est maudits ! on est maudits que je vous dis ! FAUT BRÛLER CET ENDROIIIIIIIT !!!

Il écarquillait les yeux mais ne voyait rien !

Mais, enfin Marie, par tous les diables !
Que voyez-vous donc ?
Il n'y a rien ici.


Mercedes s'interposa alors entre eux.


mercedes a écrit:
Marie on ne bouge plus ,on respire plus tant qu 'on sait pas qui nous joue un tour et d 'ailleurs ou il est Delarosa ?c 'est à lui de venir discuter hein !!  Il a peur ^^

Vous aussi, vous voyez et entendez quelque chose ?
Mais quoi donc.
Je n'y comprends vraiment rien !
Allez-vous m'expliquer ce qu'il se passe à la fin que je puisse réagir intelligemment !
Et pourquoi vous faut-il absolument la présence de Delarosa.
Je l'ai croisé dans la rue, il apostrophait son cocher pour aller chercher un certain Framboisier, sonneur de cloches.
Revenir en haut Aller en bas
delarosa

avatar

Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Ven 19 Déc - 13:52

Sombre et morne campagne en ces jours ou l'hiver s'installait.
"CrrrrWWOUUUUUUAAACrrrrrrWWWOUUUUUUUAAAAAACrrrrWWWOUUA"

Une compagnie de quelque corbeaux survolait les deux cavaliers a quelque mètres de leur tètes en tournoyant en vol planée prêt a piqué la moindre partie de peau humaine.
un fin crachin accompagné d'un brouillard épais envahissait les lieux bien que les chevaux et les hommes ne voyait plus ou ils posaient leur pieds. même Leur angle de vue en était obstruée par cette épais brouillard, ils ne voyait pas 10 mètres.
les arbres, qui habituellement respirait confiance et gaités s’étaient métamorphosée. Leur feuillages avait disparut et laissait place a des branche nue de couleur sombre qui pointait de tout coté tel les fourches et les cornes de mystérieux et hideux démons  

les deux hommes c’était donc couvert a l'aide de cape de feutre arrivant jusqu'au genoux et qui recouvrait leur tète et les épaules.
le cardinal avait attaché a sa ceinture la grosse croix pascalienne d'argent et mis autour de son cou, dans un petit cabochon, le sel et les encens.
On aurait dit deux chasseurs rodant dans les landes prêt a bondir sur la moindre bêtes.
 
"Votre éminence, vous êtes sure que nous avons prit le bon chemin ?"

"nous avons pourtant suivie les pancartes nous indiquant le direction de l'auberge. Cela fait un long moment que nous chevauchons, continuons encore, nous ne devrons pas tardé et arrivé incessamment sous peu"

le chemin se retrecissait au fur et a mesure qu'ils avançaient. les pavés laissait place a la terre et la brume se fessait plus pressente. Les branches d'arbres arrivaient même a les frôlez, certaine a les griffer. le vent sifflait de plus bel.
les chevaux devenaient nerveux, leur pas étaient hésitant bien qu'au bout d'un certain moment ils décidèrent de refuser d’avancée plus encore. le chemin se transformait plus encore et rapetissait petit a petit.

"Les chevaux refusent de faire le moindre pat"
"Les démons hantent ce chemin. Que pascal et les saint nous viennent en aide, continuons a pied"

ils descendirent de cheval et prirent le stricte nécessaire et dégainèrent leur épées en les brandissant devant eux.
Ils n’eus pas fait dix pas que les chevaux détalèrent en rebroussant chemins.

le chemin de terre se transformait un boyau si bien que les deux compagnon ne pouvait plus marchés cote a coté mais l'un derriere l'autre. Les branches se tordait et se multipliait, elles investissaient tous et recouvrait le sol. la brume elle aussi avait prit le dessus. Ils ne voyaient plus et ne reconnaissait plus rien dans cette environnement glaçant et terrifiant.

"Nous somme en enfer votre éminence, cette foret est l'antre du diable"

le garde grelotait, son épée tremblante.

"Calmez vous mon fils, cette foret est peut être l'antre du diable mais nous somme encore vivant, du moins je l'espert, trouvons la lumière de pascal, elle nous guidera jusqu’à cette auberge."


" "CrrrrWWOUUUUUUAAACrrrrrrWWWOUUUUUUUAAAAAACrrrrWWWOUUA"

Des corbeau arrivèrent en masse sur eux en piqué tel des charognes avide de sang, les yeux rouge et le plumage noir, les becs entrouvert.
le cardinal décrochât de sa ceinture la grosse croix pascalienne argentée et la leva haut vers les cieux. le garde, lui, se mis en position de défense en mettant son épée en travers.  

"in deffens ! Par Pascal, Que trépasse si je faiblis"  dit le cardinal dans un cris transperçant
"Que pascal et le tout puissant soit avec nous" dit le garde en fesant un signe de croix.

A cet instant, les corbeau se mirent en position d’attaque et foncèrent sur eux, cassant les branches qui barrait leur chemins.
" "CrrrrWWOUUUUUUAAACrrrrrrWWWOUUUUUUUAAAAAACrrrrWWWOUUA"

"ils foncent sur nous, nous somme perdue"
"Prions pascal pour notre défense"
le cardinal n'avait jamais vue une si saisissante violence dans ces oiseaux, les esprits du mal entait bien ce lieu. le premier corbeau était a moins de deux mètre deux quand tous a coup le croix argentée se mis a rayonnée faiblement et a grésillé.

"Qu'est ce ceci ?"
"La manifestation de l'esprit divin mon fils"

il pointait désormais la croix en direction de la meute de corbeaux qui n'avait pas réduit leur vitesse pour autant. certain sortirent du groupe et prirent sur les cotés. L'un des oiseaux plus rapide que les autre attaqua le garde. A l'aide de son épée il lui coupa une aile, une gerbe de sang Rubicon s'en échappa et alla éclaboussé le visage du pauvre soldat. le corbeau s’écrasa a terre.
D'autre voulut en faire de même mais ils finirent tous a terre soit tranchée ou empalée par les épées des deux hommes. le reste de la meute vira puis remontât vers les cieux. Ils firent demis tours pour ensuite virée une nouvelle fois de plus belle et attaquée les deux compagnons.

"Courront"
"dans quel direction ?"
"tout droit, vers ses tronc entremêlée, les oiseaux de pourront jamais passé"

les deux hommes se mirent donc a courir et a slalomé entre les tronc et les branches qui se tortillait entre elles. les oiseaux s’écrasèrent et s'entremêlèrent dans cette intense végétation. Au bout d'une intense course de quelques minutes, ils s’arrêtent derriere un gros tronc afin de reprendre leur souffles.

"Ils sont toujours la ?"
"Non, ils ne nous suive plus"

le croix cessa de rayonnée, il n'avait jamais vue un pareil objet s'animer ainsi. ils regardèrent autour deux, un semblait de chemin apparaissait non loin de la.
Citation :

On est maudits ! on est maudits que je vous dis ! FAUT BRÛLER CET ENDROIIIIIIIT !!!

"On est pas tout seul votre éminence, on est pas tous seul, d'autre sont ici, vous entendez"

ils suivirent les cries et débouchèrent dans une clairière avec une maisonnette implanté sur une colline.

"L'auberge !!!, nous somme arrivé mon fils, depuis tous se temps nous avons tournée dans cette misérable foret, l'esprit malin sait jouer de nous."


ils foncèrent droit devant et arrivèrent devant la porte de l'auberge.A l’intérieur du bruit et des cries.
le cardinal ouvrit la porte tout en restant sur ses garde, il ne savait pas se qui pouvait bien y avoir a l’intérieur. Des être difformes, des fantômes, des esprits violent, il n'en n'avait pas la moindre idée.

"Vous êtes sure de vouloir entrée votre éminence, le diable est peu être a l’intérieur"
"Il a qu'une seul façon de le savoir, c'est d'y entrée."

ils s'engouffrèrent a l’intérieur.

"Mlle Marie ? Perceval ? Mercedes ?"
Revenir en haut Aller en bas
MariedeLaRose

avatar

Messages : 1486
Date d'inscription : 12/02/2012
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Ven 19 Déc - 21:01


Les corbeaux croassaient a en perdre haleine, leurs cris résonnaient dans le bâtiment où se trouvaient les jeunes gens .

Le vent forcissait a grande allure , faisant danser les ardoises sur le toit, sifflant sinistrement dans la cheminée et balayant la poussière du lieu .

La lumière était entrain de perdre contre l'obscurité et différentes formes étranges étaient venues s'ajouter a l'esprit qui parlait avec Perceval .

Malgré toute sa bonne volonté, la brune n'était pas loin de sombrer dans l'inconscience ou la folie, allez savoir, quand d'un coup , plus un bruit de la part des volatiles .

Quelques minutes de silence qui furent rompus par :

Citation :
"Mlle Marie ? Perceval ? Mercedes ?"

La brune mit quelques secondes a entendre la voix , mais cela lui arriva enfin dans le cerveau et elle se retourna affolée main sur la miséricorde qui ornait sa ceinture .

En reconnaissant Delarosa, la jeune femme tomba a genoux devant lui .

Par tous les Saints, vous nous avez trouvés ! Éminence, ce lieu est maudit ! Les esprits parlent, communiquent !

La brunette se tourna vaguement et montra la forme qui flottait un peu au dessus de Cartouche d'une main fine et tremblante .

Elle murmura a voix basse


Cette .. chose veut que l'on l'aide ... Comment faire qu'elle retrouve la paix ?

La brune leva de grands yeux effrayés sur le Cardinal , l'implorant d'aider la pauvre créature de son mieux .
Revenir en haut Aller en bas
delarosa

avatar

Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Sam 20 Déc - 17:31

Toute une assemblée était la et semblait les attendre dans ce halle. tous restèrent muet, leur visages étaient livide, pale olivâtre et respirait frayeurs et tourment. Dés qu'il fit un pat pour aller vers le groupe, qui n'osait pas bouger, la marie se jeta a ses pieds.

Citation :
"Par tous les Saints, vous nous avez trouvés ! Éminence, ce lieu est maudit ! Les esprits parlent, communiquent !"

elle lui indiqua une forme floue en suspension dans une tache de lumière bleuté virant au blanc dans les aires non loin de la, vers l'escalier qui montait a l’étage. il fessait noir, les bougies n’éclairait presque rien.
Androgyne, les traits de l'esprit était incertain a dominance d'homme. Ses habits étaient fait de haillons flottent dans le vent fait d'une cape ou d'une longe toge, il ne le distingua pas exactement.  

Citation :
Cette .. chose veut que l'on l'aide ... Comment faire qu'elle retrouve la paix ?

"Que tout le monde recule et ne fasse pas le moindre geste brusque. Que vous a t'elle dit exactement?"

il ne savait comment expliquer cela. il n’était pas bon de sortir d'ici car a l’extérieur, les corbeaux, du moins les esprits qui les hantaient, les attendaient. D'autre mystérieux démons pouvait tout aussi bien roder au alentour et dans cette foret.
Ici, était encore le meilleur endroit pour sauver sa vie.
il avait lut, quelque mois plus tôt dans les archives de la bibliothèque pascalienne du Montgolefier, les apparitions des esprits dans un recueil titré "De la manifestation et du comportement de l’âme lorsque l'esprit terrestre se meure", recueil tombée au sol par mégarde alors qu'il était en train de consulter un texte de théologie pascalienne se rapportant au veillée funèbre.    

Dés lors, il se rappela ses mots:

Citation :
"Sis Les esprits, quoi qu'il puissent et le veuille pour une raison ou aucune, peuvent apparaitre dans le monde des vivants soit pour tourmentée les vivants responsable de son trépas soit pour chercher de l'aide afin de se libérer du carcan qu'ils les opprimes (...)
De par ces faits, il faut bien reconnaitre ses 2 catégorie d'esprits. Le 1er esprit est malfaisant, douée d’intelligence. malin, colérique et calculateur et trompeur. Il n'hésitera pas a utiliser tout les moyens qu'il a a sa porter afin de terrorisé sa ou ses victimes et a le duper. il peu se manifester sous différente forme: Se transformer ou habiter un esprit animal et humain, s'incorporer dans le songe de sa victime, se matérialiser sous différente chose, il est plus rare de le voir apparaitre sous sa forme originaire. il ne dévoile jamais ses propre intentions. il est reconnaissable a sa malfaisance et a la noirceur qu'il dégage lorsqu'il se manifeste. c'est un esprits des ombres.
le 2eme esprit se matérialise le plus souvent sous sa forme originaire le plus souvent humaine et ne veut aucun mal. il est reconnaissable a la lueur bleuâtre et blanchâtre qu'il transparait lorsqu'il se manifeste et s'exprime de manière calme et posée. c'est un esprit des lumières.
Si dans le cas ou les vivants n’écoute pas et ne prend pas en compte les suppliques de l'esprit des lumières, l’esprit en question peut se comporter de manière violente au risque de voir trépasser les vivants sus visée(...) Attention, l'esprit des ombres peu se manifester en esprit des lumières afin de nous duper (...)

Autant dire qu'avec les esprits, il faut faire preuve de discernement.
Revenir en haut Aller en bas
Perceval

avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 18/09/2013

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Mer 31 Déc - 14:51

L'esprit a écrit:
N'ayez crainte, courageux jeune homme! libérez moi, par pitié.
Et il faut arrêter ce malfaisant qui possède votre aubergiste...

Perceval resta choqué un petit moment, suffisamment pour qu'il ne se soit point rendu compte de la venue du conseiller à la sécurité : messire Cartouche. Mercedes était également arrivée, tout deux s'affairaient à rendre à Marie une contenance qu'elle avait perdu tantôt.

Le jeune homme était sans voix, la scène à laquelle il venait d'assister était simplement impossible et très déroutante. L'esprit ne lui répondait pas, n'avait-il pas compris ce que Perceval lui avait demandé ou ne souhaitait-il point répondre ?
Dans son dos, Marie poussa en avant Cartouche afin qu'il puisse voir l'esprit, mais celui-ci ne semblait point le voir.
C'est alors que la cardinal entra dans la taverne. Il semblait éreintée, on aurait pu croire qu'il avait traversé la moitié de la région pour parvenir jusque dans la taverne. Peut-être était-ce le cas en fin de compte ?
Marie lui expliqua très clairement la situation, si l'on oublie les cris de délire auxquelles elle faisait face.
Delarosa commença à prendre le contrôle de la situation et fit reculer tout le monde, Perceval s’exécuta et lorsqu'il passa auprès du cardinal il ne pu s'empêcher de lui dire :

Mon commandeur, de ce que j'ai pu comprendre, l'esprit est prisonnier d'un autre esprit, et ce dernier aurait pris possession du corps de l'aubergiste. S'il dit vrai, je ne pense pas que l'esprit que nous avons devant nous, hante volontairement ces lieux. Nous sommes entrés dans sa prison éternelle mon commandeur.

Sur ces mots, Perceval salua son supérieur comme il le devait et pris sa place auprès de Marie. Il avait à présent les yeux rivés sur Delarosa, que ferait-il ?
Marie était toujours en état de choc, le jeune homme retira donc son manteau que cette dernière avait lacéré de ses ongles et le déposa délicatement sur les épaules de Marie qui devait en avoir fort besoin.
Revenir en haut Aller en bas
delarosa

avatar

Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   Mer 31 Déc - 17:39

Tous reculèrent. ils étaient maintenant a une bonne distance de l'esprit.

"Si l'esprit dit vrais, il faut trouver l'aubergiste et le libérer de l'esprit frappeur qui le hante. Restons groupée et veiller sur Marie.
les esprits malins sont sensible au âmes fragile. elles peuvent prendre le contrôle des plus faibles et les tourmentée...si elle devient violente,parle un autre langage inconnue ou...."
dit il a Perceval.

il regarda Marie, elle n'avait pas l'aire d'aller bien, les autre non plus.

"....S'attaque a l'un d'entre nous, il faudra la maitriser."

il jeta de la tète au pieds, sur chacun, un peu de poudre composé de sel et d'encens et récita le credo pascalien.

"Récitez le credo haut et fort, les esprits malin seront repoussée un temps par cette protection.
N’écouter pas et n'ayez aucune confiance en ce qu'ils pourrait vous dirent. Ne baisser pas les yeux et essayer de contenir vos émotions devant eux...
...Je crois en Pascal
Humble Paysan par qui la vérité Divine fût révélé aux Hommes.
Je crois en la révélation, aux préceptes d'amour, de paix, de dialogue et de débat qu'il nous a transmis.
Je rejetterai le culte de la mort et observerai le bonheur de la vie qui réside sous toute forme et dont le tout puissant en est l'auteur.
Je crois en Pascal, Prophète et saint et place ma foy dans son église.
C'est ma foy...."


il prit dans sa main sa croix argentée pascalienne et chuchota a Perceval, cartouche et au garde qui l'accompagnais.

"Rester derriere moi et tenez vous prêt a dégainer votre rapière au moindre signe d'agressivité. Former un cercle, les dames a l'intérieur et avancé sans geste brusque derriere moi. je vais questionner cette esprit se disant prisonnier" leur dit il.

il fit quelque pat, il se retrouva maintenant a plus ou moins deux ou trois pat de l'esprit qui flottait toujours dans cette halo bleutée. Aucun signe d'agressivité n’émanais d'elle. il pointât la croix argentée devant lui.

"Esprit, par le commandement de notre seigneur, et au Saints Esprits qui nous gouverne. Je me mets devant toi par le signe de la sainte croix. Dit moi qui tu est et d’où vient tu ?"


l'esprit ne semblât pas bougée, son regard était toujours portée sur le petit groupe qui lui fessait face. elle ne semblât pas écoutée ni même réagir.
le cardinal réitéra sa phrase en pointant une nouvel fois la croix argentée.
Au bout de quelque seconde, l’atmosphère devins plus froid, un brume épaisse envahissante s'engouffra dans l'espace en sifflant et la lumière bleuté s'agrandit.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP]" le retour du diable"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP]" le retour du diable"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corne du Diable = Psycopathe
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province de Normandie + :: . ROUEN .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit