Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP] Hôtel Particulier du Motier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis.

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 12/03/2014

MessageSujet: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Mer 14 Jan - 13:01


Hôtel du Motier
14 Rue Saint-Dominique





Dernière édition par Louis. le Mer 14 Jan - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joanna.

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Mer 14 Jan - 14:05

Mère prétendait souvent que les secrets sont de vils poisons qui dévastent notre existence quand ils ne sont pas révélés. Comme elle était dans le vrai. Seulement joanna n'aurait jamais pu imaginer que cette même mère détenait un secret si scandaleux, si lointain et à la fois présent, qu'elle se consumait à mesure qu'elle voyait sa fille grandir. Comment avait-elle pu se positionner en mère moralisatrice, alors que naguère, elle a enfreint toutes les règles au mépris de l'honneur de la famille. Qu'aurait-elle fait si cet odieux secret avait été su de tous? Qu'aurait-elle pu dire pour justifier cette liaison qui au final n'avait duré qu'une nuit? Jadis la blondinette avait cru ses parents heureux, si épris l'un de l'autre qu'elle était évidemment fière d'être le fruit d'une telle union. Celle qui perdure dans le temps et que même la mort ne pourrait séparer. Sornette! Quelle sotte a-t-elle été de croire à cette fable. L'amour, le vrai n'existe plus. Tous se contentent de papillonner, créant des liens maritaux pour ne point être esseulés et lorsqu'un partenaire plus convenable se présente, se complaire dans des ébats comme le fut sa mère, telle une catin en chaleur. Oui les mots sont bien rudes pour qualifier l'attitude d'une mère que trop aimée. Lui pardonnera-t-elle où qu'elle soit la colère d'une fille bafouée? Certainement...

Joanna lewissone Delarosa n'est pas la fille de cesare et joulia Delarosa, mais celle de louis de la Fayette et de joulia Delarosa. Louis de la Fayette d'origine Française et de passage en Italie pour un séjour de réjouissance, avait alors croisé la mère de joanna. De cette rencontre, une amitié naquit, puis vint cette nuit où joanna fut conçue. Une nuit à se vautrer dans la transgression! Mais doit-elle pour autant juger ses parents? N'est-ce pas par cet acte qu'elle a pu voir le jour? N'est-ce pas grâce à cet acte déraisonné qu'elle peut aujourd'hui prétendre avoir un père? Il serait bien inconséquent de leur lancer la pierre parce qu'ils se sont tendrement aimés le temps d'une nuit. Néanmoins, c'est une joanna bouleversée qui a eu à prêter foi au récit de son oncle lorsque celui-ci jugea bon de lui révéler ce secret. Depuis la blondinette désire obstinément connaître ce père qui a présent compose avec son oncle tout son univers. En effet, après le grand bal argenté, sansa toujours souffrante, a succombé à la même fièvre que celle qui a jadis emportée joulia Delarosa. Bien entendu, joanna fut peinée par la disparition de sa gouvernante et resta un bon mois sous les couvertures sans trouver la force de se reprendre. C'est suite à la visite de son oncle et au secret confié, que la jeune femme opta pour la vie, plutôt que la mort comme elle l'avait décidé en s'alimentant à peine que lorsque les domestiques manifestaient leur désarroi...

Résolue à retrouver ce pére, la jeune femme s'était lancée à sa recherche pour finalement le retrouver dans cette ville parisienne où elle a aménagé sa résidence. Parée d'une robe turquoise de haute couture, c'est d'un petit saut que l'italienne quitte son fiacre et longe la petite allée qui mène à la porte d'entrée de l'hôtel particulier de son père. Une charmante résidence en passant. Usant du heurtoir, la jeune femme annonce ainsi sa présence et attend que la porte s'ouvre. Est-elle anxieuse? Ô que oui!!!
Revenir en haut Aller en bas
Louis.

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 12/03/2014

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Mer 14 Jan - 15:27

Une demie heure avant..

Le voyage d'Amiens pour paris fut harassant. La voiture passait par des chemins extraordinairement boueux et sous une pluie battante. Il avait envie de changement et même de faire le tour de la France du Nord, puis de passer par la principauté des Iles de Manche.. Tout cela n'était que projet. Pour l'aristocrate conservateur à l'ultra, Avouez que c'est très étrange que d'avoir besoin de voyage.. Mais quelque chose le taraudait tellement ces derniers temps..Pourquoi maintenant et pas il y a 18 ans? Pourquoi repenser à ces maudites lettres maintenant? Que Saint-Louis essayait de lui dire? La curiosité qui ne l'avait jamais quitté peut-être. Sûrement même. Depuis le temps, elle devait surement l'avoir oublié. Qui était cette personne? Contrairement à sa vingtaine d'autres conquêtes, Il l'avait aimé. Mais d'autres horizons s'ouvraient à lui dans le nouveau monde. C'était pour cela qu'il l'avait quitté. Pour se consoler, il avait fréquenté les maisons closes, charmé et mis dans son lit des douzaine de femme, et ce qui était pour se consoler, était devenue petit à petit, au fil des années, une nécessité, un besoin.

Pourquoi, vous diriez-vous, n'avait-il jamais daigné ouvrir les lettres? Parce qu'il en avait peur. Comment avait-elle interprétée son départ dans mots dire? S'il ne les avait pas ouvertes, il les avait laissé dans un coffret qui été resté fermé pendant 18 ans.Trop imbu de sa personne, trop honteux de cette relation adultérine, illégitime, il n'avait jamais plus eu l'idée d'aller voir comment elle allait.

Dans ses pensées, il entra par la porte des remparts de Paris. Puis rejoignit sa demeure afin d'aller voir ces dites lettres. Et là, un choc. Elle avait eu une fille. Une dénommée Joanna. Joanna du Motier de la Fayette. Ou plutôt.. Son nom n'était pas mentionné. Il regarde la date. C'était il y a 20 ans. Désappointé, déboussolé, il se pose sur une chaise poussiéreuse et parcours le reste de la lettre. Une tête blonde aux yeux bleus.. Il enferma la lettre dans le coffret qu'il descendit dans la salle du lit. Qui était-elle. Où était-elle? Bon ou mauvais caractère, une belle femme ou une femme immonde? Qui était sa fille au juste? Rien il n'en sût.

Un domestique en livrée et en perruque vint perturber ses songes. Une demoiselle attendait dans le hall de l'aigle. Première salle qui servait d'entrée.

- J'arrive.

Qui était-ce? On la fit patienté dans la salle du billard, où trônait plusieurs siège, une table de billard français, des fenêtres démesurément grandes avec des amples rideaux rouges. Il y avait sur les mûrs des tableaux représentant les illustres membres de la famille du Motier de la Fayette. Il y vit la demoiselle. Blonde aux yeux bleus.. Son visage ressemblait à sa mère. Jadis la Marquise de la Fayette.

- Mademoiselle vous avez émit le souhait de me rencontrer.

Il se posa sur un siège au milieu de la pièce. Des laquais fermaient la double porte Il ne restait que le garde, la demoiselle, et lui.

Revenir en haut Aller en bas
Joanna.

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Mer 14 Jan - 23:07

Après s'être lourdement annoncée par le biais de sa délicate main gantée, la blondinette ne peut s'empêcher de mettre deux pas en arrière et ainsi admirer l'architecture de l'hôtel. Sans aucun doute, son père est un homme qui ne se prive aucunement des plus beaux joyaux que la vie nous offre. Elle est prise d'un léger vertige face à cette splendeur et un laps de temps, le doute s'installe. Que faire? Capituler face à la peur du rejet? Non, les delarosa ne se laissent nullement dominer par les obstacles et encore moins par la peur. En prise avec sa réflexion, elle ne parvient pas à ouïr les pas qui se rapprochent et ne manque pas de sursauter à la porte qui s'ouvre avec célérité.

Bonjour mademoiselle, puis-je vous aider? D'abord frémissante, cette manifestation tacite de faiblesse est promptement substituée par une posture qu'elle arbore fièrement.

Bonjour sieur, veuillez annoncer à sa grâce que mademoiselle joanna lewissone Delarosa désire s'entretenir avec sa personne d'un sujet important.

Un bref examen de la jeune femme, cette dernière est ensuite introduite dans le hall où elle est priée d'attendre. Le domestique s'absente et la jeune femme contemple plus en avant la décoration intérieure. Par la suite, elle emboite le pas du domestique qui s'empresse de guider joanna jusqu'au salon de billard. L'italienne n'a pas à attendre longtemps avant l'entrée de celui qu'elle a mainte fois imaginé. Un homme d'une distinction naturelle et d'un raffinement qui laissent brièvement joanna sans voix. Que dire? Comment exprimer son trouble? Sa joie d'avoir un père? Plongée dans un pitoyable mutisme, c'est la voix grave de son père qui la sort de sa torpeur. Une révérence, puis...

Déjà je vous suis reconnaissante de m'avoir reçu messire. Sachez que je n'ai pas pour coutume d'imposer ma présence sans avoir au préalable annoncé ma venue. Mais le sujet qui me préoccupe ne peut attendre. Je pense que le nom des delarosa doit certainement vous être familier? Mon oncle a longtemps oeuvré pour le royaume et il est rare que son éminence ne soit connu. Toutefois si la participation active de mon oncle ne vous interpelle pas, peut-être que le nom de mère le fera. Joulia Delarosa de Montebelluna. Marque un temps d'arrêt pour reprendre son souffle, mais aussi pour ouïr ce que cet homme aura à dire sur sa défunte mère. Elle désire savoir si il est digne d'être un père avant de lui révéler leur lien de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Louis.

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 12/03/2014

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Dim 18 Jan - 11:24

Un sourire maigre et visiblement gêné du père se fit sentir.. Etait-ce bel et bien celle que Joulia lui avait présenté comme sa fille? Comme sa progéniture? Comme sa descendance? Ce fût plutôt une bonne nouvelle! Lui qui se croyait stérile deuis le temps qu'il n'arrivait pas à avoir d'enfant. Mais la chose était troublante. Pourquoi aujourd'hui? Pourquoi maintenant? Il lui fallait dissiper ses doutes. Puisqu'elle se clamait comme Joanna Delarosa, puisqu'elle se prônait fille de Joulia, puisqu'il avait cette conviction étrange d'avoir le même sang en face de lui, il lui posa une question.

Mademoiselle. Puisque vous vous dites fille de Joulia, quelle rue habitait-elle? Quelle couleur était ses yeux et ses cheveux?


Revenir en haut Aller en bas
Joanna.

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Dim 18 Jan - 12:34

L’œil  audacieux s’attarde indiscrètement sur son père qui a priori désire quelques précisions qui correspondront aux souvenirs qu’il a de la mère de Joanna. A cette  demande tout à fait justifiée, la blondinette laisse subtilement éclore une douce risette.

Le domaine des Delarosa  est implanté à Trévise, au nord de Venise, précisément  rue Castellana. Quant à mère, certains se plaisent à me prêter les traits et l’apparence de feue mère. Ainsi pour vous répondre messire, mère avait la blondeur de ma chevelure et les yeux bleus.

Un instant sa voix se brise, sans pour autant se défaire de sa contenance en ravalant prestement ses larmes. Les delarosa n’ont jamais été accoutumés aux manifestations de faiblesse, la jeune femme n’échappe pas à cet usage. Mesurant à présent ses propos, la jeune femme reprend sur un ton presque solennel.

J’imagine qu’à présent le motif de ma venue ne vous est plus nébuleux. Voyez-vous, jusqu’à lors je me pensais orpheline suite à la disparition de mère et au vu de l’absence de père dans ma vie. Mais mon oncle, le Cardinal Delarosa, m’a  confié dans sa grande mansuétude, que j’avais un père autre que celui que je croyais disparu. Suite à cette révélation qui a engendré des investigations, j’ai pu associer une adresse au nom qui me fut confié. Et cette adresse est la votre.

Son regard azuré se pose sur son père et elle renchérit.

Oui messire, vous êtes mon père. Il m’a fallu du temps pour vous retrouver, mais je ne regrette aucunement cela.
Revenir en haut Aller en bas
Louis.

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 12/03/2014

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Dim 18 Jan - 21:25

Toutes les informations étaient vraies. Fondées. S'il avait eu 5 - 6 bâtards, la fille de la Delarosa était spéciale. Belle en tout premier, lieu, mais aussi intelligente. (Contrairement à d'autres bâtards qui se remplissaient les poches dans les maisons closes en donnant du plaisir aux hommes..) Ne me demandez surtout pas comment il a sût cela, ce pourrait choquer plusieurs personnes. Y compris lui même qui allait à l'église tous les matins depuis ce jour là. Il posa sa main sur le visage de sa fille. Sa fille. Mademoiselle de la Fayette.

- Vous êtes vous faite baptisée.. Mademoiselle de la Fayette?

Un domestique ouvrit la porte en s'inclinant. Il fut porteur d'une lettre qu'il prit.

- Souhaitez-vous que nous vous fassions visiter votre maison?
Revenir en haut Aller en bas
Joanna.

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Dim 18 Jan - 22:35

Contrairement au contact affectueux de dame Lhavilland il y a quelques jours, celui de son père provoque un sursaut. Il lui est rare d'être ainsi proche d'un homme, d'autant plus quand l'homme en question est un membre de la famille. Mère n'aurait jamais toléré une telle marque d'affection surtout en présence d'un garde. Pourtant la jeune femme ne s'oppose pas à cela, bien au contraire, elle s'en réjouit. Sa douce main couvre celle de son père et ses lèvres s'étirent pour s'orner d'un chaleureux sourire. Mademoiselle de la Fayette dit-il? Est-ce possible? Point de rejet? Point de reproches ou de mépris? Comme il est plaisant d'être ainsi reçue et acceptée par ce père tant désiré. Son regard de velours bordé de longs cils, croise celui de son père.

Mademoiselle de la Fayette dites-vous?

Ainsi son père la reconnait comme son sang? Joanna peine à contenir son trouble et délicatement unit ses mains à celles de louis qu'elle serre avec tendresse.

Oui père, votre fille est récemment baptisée. Pourquoi cet intérêt pour mon enseignement religieux?

Soudainement interrompus par la remise d'un pli suite à l'entrée du domestique, la blondinette libère prestement les mains de son père, honteuse de faire preuve d'autant de tendresse pour un père qui ne l'est pas encore officiellement pour les domestiques. Il sera toujours temps de l'annoncer à la maisonnée ultérieurement. Pour l'heure, ses mirettes se recentrent sur son père.

J'en déduis que vous m'autorisez à vivre ici en votre compagnie. C'est une joie immense qui dicte mes mots et c'est évidemment avec empressement et enthousiasme, que je me plairais à visiter ma nouvelle demeure père.
Revenir en haut Aller en bas
Joanna.

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Dim 15 Fév - 15:22

[ 15 février 1655]


Ce soir une vie s'en est allée, mais pas celle qui cause tant de chagrins à la petite blondinette. C'est en quelque sorte la vie qu'elle s'était imaginée avec son père qui s'est évaporée. Elle qui pensait naïvement qu'elle pourrait enfin avoir un père, un homme sur qui compter et qui pourrait panser ses maux et la conseiller dans cette voie juridique qu'elle emprunte. Que faire? Peut-elle solliciter l'aide de la maisonnée pour savoir ce que son père aurait voulu pour ses funérailles? Aura-t-elle la force de donner les directives?

Recroquevillée sur son lit, la jeune femme pleure à chaudes larmes. Après la disparition de son amie, sa sœur de cœur, c'est celle de son père qui la plonge dans un gouffre de solitude. Est-elle à ce point si exécrable et funeste pour que sa vie soit rythmée par la disparition de ses proches? Comment surmonter sa peine? A qui se confier? Hélèna? Oh non, cette femme généreuse a bien d'autres choses à faire. Mais qui dans ce cas? Triste constat, elle ne peut prétendre connaître quelques parisiens et c'est seule qu'elle devra traverser cette nouvelle épreuve. C'est à ce moment qu'on frappe à la porte. Va-t-elle ouvrir? Ou la peine dominera son être?

Mère ne serait certainement pas fière d'elle si elle se laisse ainsi aller, alors la jeune femme se munit d'un mouchoir, tamponne ses joues et bien que sa voix soit chevrotante, elle répond.

Vou...Vous pouvez entrer.


Dernière édition par Joanna. le Dim 15 Fév - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sieur-Du-Jardin

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Dim 15 Fév - 22:10

La personne qui perd un proche, est confrontée à un chagrin et à une tristesse sans nom. Elle doit faire face à une épreuve difficile qu'elle doit surmonter. Dans ces douloureuses circonstances demeure toutefois une lueur, celle du réconfort. Ce dernier peut venir d'un ami, d'un membre de la famille ou d'une simple connaissance. Dans tous les cas, il ne faut pas s'enfermer mais accepter les témoignages de soutien, car les mots de réconfort peuvent être d'une grande aide.

C'est avec cette pensée que Sieur Dujardin, l'intendant, ouvre la porte après avoir obtenu l'autorisation de la jeune demoiselle. Elle offrait à cet instant une nuance de fierté et de désarroi qui lui donnait une fragilité touchante. Si l'intendant n'avait jamais eu la chance d'avoir une fille, à présent il regrettait ce choix. Pouvoir voir une telle souffrance sur cette fille qui avait à peine connu ce père parti trop tôt, lui redonne foi à l'humanité, et surtout à la compassion. Oui quand nous voyons une personne en souffrance parce qu'elle a perdu un être qui lui était cher, nous aimerions pouvoir l'aider et diminuer sa peine. Or, trouver les mots justes n'est pas toujours faciles. N'est-ce pas?

Pardonnez cette intrusion mademoiselle, mais j'ai pensé que vous aimeriez savoir que nous n'allons pas tarder à prendre la route pour l'église. Nous n'attendons plus que vous.

Un regard compatissant au silence et au maintien de la jeune maîtresse, Dujardin se permet quelques mots.

Il se peut que j'outrepasse ma fonction mademoiselle, mais sachez que nous estimions grandement votre père. Alors nous partageons votre chagrin et vous ne perdrez aucunement notre estime et notre compassion si vous versiez quelques larmes. Les domestiques n'attendent pas de vous que vous vous changiez en pierre. Et d'ailleurs recevez de notre part, nos sincères condoléances mademoiselle. Incline légèrement le buste, puis quitte la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Joanna.

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   Mer 18 Fév - 11:18

Alors qu'au fond d'elle le doute résonnait et qu'elle était persuadée que les regards se détourneraient de son être malheureux, voilà l'italienne bien surprise. Au milieu de la tourmente et lasse de la vie et de ses peines, une présence chasse la souffrance auquelle elle s'est adonnée. En un instant, ce visage anonyme est devenu un bras de réconfort. Ses mots touchent et transcendent la jeune femme. Son coeur par la douleur asséché, s'abreuve de la douceur de ses paroles. Il a su soulager ses angoisses.

Pourtant quand la porte se ferme et qu'elle se retrouve de nouveau seule dans cette grande chambre, le sang se fait complice de la colère germante. Le feu de la colère allume sur ses joues ses flammes écarlates, puis chauffe, se consume, et en elle la rage prend vie. Les poings se serrent férocement et ses ongles de nacre s'enfoncent dans la chair. Subitement elle s'écroule, s'effondre entre lumière et ombre des brisures de son être. Une fois de plus elle voit son rêve réduit en cendres et la rage en elle, crie immodérément pour se frayer un chemin entre ses lèvres pour s'exprimer par le biais d'un cri de gorge. Les mains ensanglantées sur le parquet vernis, sont effleurées par le vent qui s'engouffre par la fenêtre mal fermée. Les pans de sa robe noire virevoltent alors qu'elle comprime son cri et que les eaux salées perlent abondament ses joues. Est-ce possible de ressentir une telle tristesse pour un père si peu connu? Ses lèvres et ses joues souillées par le liquide écarlate, les bras pressants sa fine taille, la blondinette ne retient plus sa peine que trop captive.

[18 février 1655: Après l'enterrement de Louis de la Fayette]

Après l'enterrement, joanna dut faire face à certaines responsabilités. En effet, pas le temps de s'apitoyer sur son sort, ou de faire son deuil. S'il s'est avéré qu'entre son arrivée à l'hôtel et la mort de son père, ce dernier a pu la reconnaître et l'ajouter à son testament. Elle n'avait pas prévu de devoir assurer la reprise des affaires de son père, ainsi que veiller à la bonne tenue de sa propriété et en conséquence, du salaire des domestiques. Doit-elle se séparer d'un nombre certain de domestiques? Oh non! Elle veut conserver le souvenir de son père au travers de ses documents, ses domestiques et même ses meubles. Par ailleurs, un inventaire s'impose, et pour ce faire, elle convie l'intendant pour lui porter assistance afin d'accomplir cette tâche.

Coiffée d'un simple chignon et parée d'une robe noire en respect au défunt, la jeune femme en prise avec quelques tâches administratives dans le bureau de son père, peut ouïr les vigoureux coups de l'intendant à la porte.

Vous pouvez entrer monsieur Dujardin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Hôtel Particulier du Motier   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Hôtel Particulier du Motier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Hôtel Particulier du Motier
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» Chercher un bijou particulier
» Un cours vraiment très particulier
» Cours particulier ? [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province d'Île-de-France + ::  . PARIS .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit