Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [ RP ] Le conteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Angélique LeRoy

avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: [ RP ] Le conteur   Jeu 12 Fév - 20:20

Revenir en haut Aller en bas
Louis-Oscar

avatar

Messages : 1087
Date d'inscription : 07/04/2014

MessageSujet: Re: [ RP ] Le conteur   Ven 13 Fév - 9:55

C'est en famille qu'ils partirent, dans la brumeuse nuit normande.
Danath et Louis-Oscar, son fils adoptif, se relayèrent pour mener la diligence fort encombrée de tout le matériel nécessaire pour les animations de la Fête à Versouilles.

L'attelage filait à bon train, et chacun pu se reposer quelques heures. C'est que les routes, cette famille un peu particulière ne les connaissaient que trop bien, pour les avoir sillonnées , se mêlant souvent aux gens du voyage pour passer inaperçu de leurs poursuivants... Mais ça, c'est une autre histoire !

Quand ils arrivèrent, les gardes examinèrent le matériel, demandèrent l'identité de chacun évidemment. Le véhicule fut garé non loin, les chevaux pansés et nourris d'avoine.

Les stands étaient déjà installés, et il fut facile de trouver où déposer les décors. Le jeune homme sourit en pensant à son amie Angélique, qui semblait avoir déjà tout magistralement organisé.
La matinée avançait et les gens affluaient, accompagnés de nombreux enfants, ce qui agrémentait agréablement l'ambiance de cette fête foraine.

Les petits curieux las de courir, s’arrêtèrent pour observer les installations et posèrent moult questions, auxquels Louis-Oscar répondit du mieux qu'il pouvait, tout en laissant planer une légère aura de mystère, pour ne pas dévoiler la surprise.

Camille s’approcha pour les inviter à  partager un repas. Ils s'installèrent donc et reprirent des forces. Et l'infusion revigorante brulante leur fut salutaire à tous les trois.
Angélique vint les saluer et expliqua que le conte pouvait démarrer, suffisamment de monde était déjà présents et les enfants impatient .

Un sourire échangé, puis Louis-Oscar se couvrit de la vieille capé élimée et délavée. armée d'un long bâton de bois sur lequel il faisait mine de s'appuyer pour avancer, il lança en poussant sa voix :


Oyez oyez , braves gens, petits et grands.
Approchez approchez, l'histoire va commencer !





Pierrot aime Colombine, son amie d’enfance et voisine.
Mais Colombine est blanchisseuse et travaille le jour,
Tandis que Pierrot est boulanger et travaille la nuit. Petit
à petit, Colombine se lasse de cet amoureux et de son
rythme de vie.



Lorsque Arlequin et sa roulotte arrivent au village, Colombine
est prête pour une nouvelle rencontre : entendre des mots nouveaux,
vivre autrement, partir même…
C’est ce qu’ils font : Arlequin repeint la façade de Colombine et
adjoint une « teinturerie » à la blanchisserie, et un matin d’été,
ils ferment le magasin pour cause de voyage de noces et s’en vont au gré
des chemins… Mais bientôt le rude hiver les saisit.

Le quotidien avec Arlequin s’avère tout aussi décevant.
Colombine reçoit une lettre de Pierrot qui la supplie
de revenir. Elle rentre et découvre que la nuit, la boulangerie
de Pierrot est belle, colorée, chaleureuse…

Pierrot, pour célébrer son retour, confectionne une
Colombine géante en brioche. Dehors une petite voix
s’élève, chantant Au clair de la lune… C’est Arlequin qui
a faim et froid. Pierrot, bonne pâte, lui ouvre....


Le jeune homme sourit en découvrant le visage des enfants, dont le regard pétillait .
Puis un des enfants se lèva et demanda :

Et  après ...?

Oh après...,
Et bien...
C'est une autre histoire ...!

Pourquoi ne pas imaginer une suite ..?

Et un jury (composé de Dame Angélique et de Louis-Oscar) décidera de la suite choisie pour cette belle histoire de Pierrot et de de Colombine !
Revenir en haut Aller en bas
Angélique LeRoy

avatar

Messages : 777
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: [ RP ] Le conteur   Ven 13 Fév - 15:52



Angelique fut heureuse de retrouver Louis-Oscar...heureuse et curieuse a la fois.

Elle était impatiente d'ecouter ses histoires de beaux contes a n'en pas douter

Voyant Louis-Oscar se preparer Angelique apres lui avoir sourit alla prendre place pour l'entendre

Dès les premières paroles Angelique fut emportée dans un monde magique

La voix de Louis-Oscar atteignait tout l'auditoire et vous entrainaient. dans son sillage

Les enfants , la bouche entrouverte et les yeux brillants ecoutaient ou plutôt buvaient chaque mot

Angelique , captivée ne le quittait pas des yeux, ecoutant chaque mot de l'histoire de Pierrot et Colombine

Quand Louis-Oscar s'arreta elle se sentit frustrée attendant la suite avec impatience

C'était une bonne idée ce concours et l'imagination des enfante etant debordante cela promettait de belles et originales suite

Un sourire a Louis -Oscaret et elle croqua dans la pomme caramélisée.

Angelique regarda autour d'elle. Les enfants semblaient en train de chercher Ils etaient sous le charme



Revenir en haut Aller en bas
Louis-Oscar

avatar

Messages : 1087
Date d'inscription : 07/04/2014

MessageSujet: Re: [ RP ] Le conteur   Lun 23 Fév - 19:59

Il était temps de raconter la seconde histoire prévue, et Louis-Oscar se leva, fit quelques pas en s’appuyant à nouveau légèrement sur son bâton, replaça sa cape élimée de façon fort théâtrale et lança ;

Oyez Oyez brave gens, petits et grands !

La véritable et belle histoire de Pierrot et Colombine va maintenant vous être contée !

Approchez  approchez !


Il attendit quelques instants que les visiteurs réagissent et s'installent, souriant  aux arrivants .

]Pierrot était un orphelin, enfant chétif et sensible. Il était gentil, mais tout le monde le trouvait un peu trop rêveur.
Colombine était une jeune bergère, fille d’un berger et d’une bergère, qui menaient une vie austère pleine de moralité.
Pierrot et Colombine s’aimaient, mais les parents de Colombine voyaient cet amour d’un mauvais œil.

« Ce garçon n’est pas sérieux. » Disaient ils à leur fille, ils auraient préféré qu’elle tombe amoureuse d’un fils de fermier, avec qui il y aurait plus d’avenir.
Quant à Pierrot, ses tuteurs et ses tutrices lui disaient que Colombine était trop bien pour lui.
Mais ces deux enfants n’écoutaient pas la voix de la raison, ils se retrouvaient en secret le soir, et Pierrot racontait de merveilleuses histoires à Colombine.
C’est pour cela qu’elle l’aimait, d’ailleurs, peu lui importait qu’il soit riche ou pas, viril ou non, il la faisait rêver, c’était tout ce qui comptait.

Pierrot racontait souvent des histoires sur la Lune, il en parlait comme s’il y avait été, et Colombine l’écoutait, les yeux émerveillés, des heures durant.
Les soirs de pleine lune, il lui montrait des endroits de l’astre et lui décrivait ce qui s’y trouvait : « Tu vois cette tâche sombre ?
C’est la Mer de la Tranquillité, dedans, il y a des sirènes qui y vivent, et qui chantent à longueur de journée.
En haut, il y a des prairies ensoleillées couvertes de fleurs multicolores, que butinent les abeilles, les papillons, et où s’ébattent les cabris et les lapins.
À droite, sur le bord de la Mer, il y a une ville peuplée d’hommes et de femmes ailés aux plumes blanches comme celles des cygnes,
il se promènent en planant dans le ciel de la Lune, ils vivent tous dans la paix et la sérénité.





Sur l’autre rive de la Mer, il y a une forêt enchantée, où vivent des créatures fabuleuses comme des licornes, des griffons, des centaures, des dragons, ainsi que elfes, des farfadets et des fées.
Tout en bas, il y a le palais du Roi de la Lune, bâti avec des blocs de diamants. »
Et ainsi de suite des nuits durant, et Colombine ne cessait de l’écouter, ayant foi en chacune de ses paroles, elle admirait son Pierrot qui savait tant de choses.

Un jour, les parents de Colombine décidèrent de lui faire épouser le fils d’un éleveur de la région, qui était riche et influent.
Ils estimaient qu’il était plus digne d’elle que ce bon à rien de Pierrot, le mariage allait avoir lieu éminemment, dans les deux ou trois semaines à venir.
Colombine était désespérée, elle aurait voulu mourir. Le soir, elle retrouva Pierrot comme d’habitude et lui annonça la terrible nouvelle en sanglotant.

Pierrot garda son calme, et en la serrant contre lui, il lui dit : « N’aie pas peur, ma douce Colombine, nous allons nous enfuir tous les deux, et on ne nous retrouvera jamais. »
« Où allons nous aller ? » Demanda Colombine.
En réponse, Pierrot leva le doigt vers la Lune.
« La Lune ? » S’écria Colombine. « Comment allons nous y aller ? »
« L’Enchanteur Merlin m’emploie comme homme à tout faire, c’est moi qui nettoie son laboratoire et ses instruments.
J’ai aussi accès à sa bibliothèque, quand il n’est pas là, il m’arrive de lire les ouvrages interdits, et j’en connais un qui pourra nous être utile. Retrouvons nous ici demain soir. »

Le lendemain soir, Pierrot et Colombine se retrouvèrent comme convenu, Pierrot tenait un grimoire relié de cuir sous son bras.
Il le montra à Colombine qui le feuilleta et dit : « Je ne comprends rien de ce qui est écrit. »
« C’est normal, répondit Pierrot, c’est du latin. Heureusement, à force de travailler chez Merlin, j’ai appris à le lire.
Ce livre est un livre de magie, il explique comment se déplacer d’un monde à un autre.
Je l’ai bien étudié, et ce soir, nous allons partir sur la Lune.
Nous allons retrouver la Mer de la Tranquillité, les sirènes et les prairies ensoleillées couvertes de fleurs multicolores dont je t‘ai parlé. »
« Verrons nous les hommes et les femmes ailés ? » Demanda Colombine?
« Bien sûr que nous les verrons ! » Répondit Pierrot en lui prenant la tête entre les mains.
« Nous rencontrerons aussi le Roi de la Lune, dans son palais bâti avec des blocs de diamants. Et nous visiterons la Lune en chevauchant des licornes. » Ajouta-t-il.





Colombine lui sourit et lui dit : « Vas y ! »
Pierrot traça une figure ésotérique sur le sol, il se plaça au centre avec Colombine en la tenant par la main, et il lut une longue incantation en latin dans le livre.
Alors le vent se leva, soufflant doucement au début, puis de plus en plus fort, jusqu’à devenir violent.
Il s’enroula autour de Pierrot et Colombine, et ils disparurent tous deux dans un éclair.
Puis le vent retomba soudainement, et le calme revint dans la campagne.

Son auditoire semblait captivé, suspendu à ses lèvres, et le jeune homme se régalait de voir leurs yeux pétiller .
Il se leva et s’inclina, gratifiant de son sourire les gens ravis qui l'applaudirent.


Puis il sourit à son amie Angélique toujours présente, qui semblait elle aussi avoir apprécié l'histoire de Pierrot et Colombine.
Après quoi il quitta le stand du conteur, pour rejoindre son père adoptif qui l'attendait pour lancer le spectacle de marionnettes.
Revenir en haut Aller en bas
lillyrose

avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 19/04/2011
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: [ RP ] Le conteur   Mar 24 Fév - 0:12


Lillye sans rien dire s 'était mise parmi les enfants pour écouter Louis Oscar il avait une façon de raconter des belles histoires tout comme il l 'avait fait au mariage de ses parents Colombine et Pierrot en premier fit sourire Lillye et après une petite pause il en raconta une autre .

Lillye avait croqué discrètement dans un biscuit et attendait la deuxième histoire Quelle joie d 'écouter ses jolis mots et une ville peuplée de belles choses ,d 'animaux et voilà notre Lillye savait que ses rêves seraient entourées de fées .

Une fois le conte finit des tas d 'applaudissements Lillye se leva et applaudit très fort en criant Bravooooooo

Elle avança vers Louis Oscar et pensa a son amie Loudivine elle avait des choses à lui raconter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ RP ] Le conteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ RP ] Le conteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire pour un conteur
» conteur d'histoire
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Le conteur Jean Marie Le Scraigne à Lannédern samedi 23 octobre
» Calim Al'Azran - Vieux conteur d'Al'Akhab

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Les Palais Royaux + :: . Versouilles .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit