Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megane

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Lun 29 Juin - 11:03


Cette terre consiste en un château,  un grand parc et plusieurs étangs.  Elle est à dix lieues de Bourges et à trois de Sancerre.
En 1639, Jean de Guibert acquiert les terres de Pesselières de la dernière héritière des La Porte, demoiselle Anne de Rochechouart veuve de Claude de La Porte, et entreprend d'importants travaux en 1640.
C'est dans ce cocon que vit Megane.

Etre seule au château est le paradis, la gente masculine est partie aux quatre coins du royaume.
Megane est seule a bord et règne en maître sur la maisonnée.
Point de cours, elle a mit son percepteur en congé et passe son temps a regarder les ouvriers travailler aux améliorations faite au château.

Sauf en cette période de fin de printemps, depuis la chambre de la bonne au dernier étage du château, elle regarde inlassablement  la longue file de migrant qui arrive du Nord, la ou il paraît que sévit une maladie mortelle, une épidémie.
Curieuse, elle veut en savoir plus sur tous ces gens qui viennent de loin...


Dernière édition par Megane le Ven 3 Juil - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude de Guibert

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Le retour au pays   Mar 30 Juin - 12:45

Je venais de rentrer d'Italie, ou la perfection d'épéistes Florentins et ses arts en la cité, je venais de longs mois passés à en apprendre les rigueurs et finesses, entre deux bagarres de nuits ou le vin coulait à flot, libérant les ivresses de ses coteaux ensoleillés en ses milieux de journées.

Le temps avait passer et mes seules véritables pensées profondes n'en avaient pas changer la teneur. Megane ! Ma cadette, radieuse et fine d'esprit, rieuse enjouée aux traits et formes des Déesses antiques. Aphrodite incarnée. Il me tardait de la retrouver, de me mirer en elle et lui narrer la vie que je venais de traverser et combien son absence à mes cotés m'avait pesée.

La vue de la demeure me faisait donner ce coup de talon incitant ma monture à fournir l'ultime effort de ses galops, franchissant l'immense grille, je ne peux que me ravir d'être enfin au bout de ma pérégrination, recherchant déjà la blondeur de mon coeur au loin dans le jardin ensoleillé de cette magnifique journée d'été.
Revenir en haut Aller en bas
Megane

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Mar 30 Juin - 14:13

A quoi peut on passer les longues journées, quand on est une jeune fille bien élevée?

La migration continue, chaque jour les nordistes continuent leurs invasions. Il y en a de moins en moins sur le chemin, sans doute sont ils presque tous à avoir fait le voyage.
Au début cela l'amusait la blonde de regarder la longue file, plus maintenant, la routine, l'habitude déjà.
Quand elle sortait, elle ne reconnaissait plus son pays.
Dans la taverne, le tavernier Aplusoif ne sert plus qu'aux étrangers, lui il est content, cela fait ses affaires qu'il lui a raconter. Ben quand ils le mettront dehors, et qu'ils prendront sa place, faudra pas qu'il vienne se plaindre.
La ville n'est plus la même, il ont fait un bureau d'acceuil comme ils disent.
Elle avait penser si rendre pour proposer de l'aide, c'est qu'elle a un coeur la blonde, un coeur bien vide depuis qu'elle est seule dans le domaine, reste plus que les domestique ici.
Elle aurait pu accueillir une famille ou deux, mais Constance l'intendante a dit « NON , il est impossible d'ouvrir la demeure aux étrangers quand votre père et vos frère sont absents.»
Ben tien….
« Et moi je m'ennuieeeeeeeeeeeeeeeee. » lui avait elle répondu.
Et les courriers qui se font rare, c'est qu'ils doivent bien s'amuser là ou ils sont les frangins, la dernière missive de Claude date d'un mois, François faut pas espérer, puis elle s'en fout, il est tout son contraire l’aîné, il ne l'amuse pas. Quant a père, il écrit a Constance mais pas a elle.


Une après midi chaude, le ciel bleu, le soleil radieux.
J'ai délaissé la chambre de la bonne, mon endroit percher pour épier, afin d'investir le parc, c'est trop bête de restée enfermée quand il fait si beau dehors.
Une sieste sur la chaise longue à l'ombre d'un saule, puis une promenade  autour de l'étang, voila comment a commencer cette belle après midi de fin juin.
Retour a la case départ, la chaise longue est déplacée, installée sous un autre arbre centenaire, de la je sais regarder Gabriel, le jardiner tout en muscle qui taille la haie de buis.  Il aime ça, Gabriel donner des formes aux buis, et moi j'aime regarder ses formes a lui. C'est qu'il est bien musclé le beau brun, ses biceps roule sous sa peau en sueur. De là a m'imaginer ailleurs, avec celui qui me manque tant, celui qui ne donne pas de nouvelles, il n'y a qu'un pas.

Je ferme les yeux pour revivre nos folies.
Nous nous promenons main dans la mains dans le parc, vers le moulin, notre coin a nous, notre nid qui nous accueille à l'abri des regards. Nos jeux espiègles, nos découvertes… je sens la chaleur qui irradie mon corps, mon manque de lui est a son comble, il me manque trop!
entrouvrant les paupières, je constate que Gabriel a disparu, moi j'ai chaud, l'eau tentatrice est là tout près, rien qu'une petite baignade pour me rafraîchir. Envoler la robe, c'est en caleçon de dentelle et chemisette brodée que je m'enfonce dans l'eau fraîche, quelques brasses tant que la harpie de Constance est partie en ville, jamais elle ne le saura.

Le bruit si particulier de sabot interrompt ma baignade et sortant de l'eau, je regarde en direction de l'entrée du château. Me demandant qui peut nous rendre visite, nous n'attendons personne.
Mes azures scrutent la silhouette sur la monture et mon coeur ne fait qu'un bon sous mes cotes quand je le reconnais. Claude est de retour !
Sans plus attendre, je cours vers lui en criant


Claudeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee.


Enfin une bonne nouvelle, le frangin adorer est rentré.
Revenir en haut Aller en bas
Claude de Guibert

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Mar 30 Juin - 17:35

J'avance maintenant au pas sur le tracé recouvert de ce falun blanc, si poussiéreux en temps chauds et boueux collant à souhait les jours de pluies, accroché à nos bottes, tel un tic sur le dos d'un chien. Décidément, père avait parfois de drôles d'idées, bien que la plus grande majorité de son temps il vaque bien loin des terres acquises avec mon aîné François, toujours rallié contre vents et marrées au moindre son émis par son géniteur.

Combien de : Oui Père ! Vous avez raison Père ! Je fais sur le champ Père !

Nous avions pu ouïr Mégane et moi tapis dans l’ombre ou nous faisant sermonner une fois de plus  de notre conduite, de nos effronteries, de nos revêches escapades et de l’autorité paternelle contrariée. Mais peu nous importait, car nous ne formions qu’un de pensées et d’actes, de partages des connaissances, aux rires et des plus délicates révélations de la vie à notre intimité la plus secrète, à la découverte des plaisirs interdits que nous nous offrions mutuellement sans réserve, sans craintes, sans tabous.

Au loin, la bâtisse trônait et ses chênes séculaires semblaient en êtres les gardiens en armes, cernant le lieu, bien avant les prairies ou paissait le bétail et plaines en semées délivrant leurs flots d’épis au vent, tel l’océan léchant le sable des plages en une vague finissante allant rendre son dernier souffle aux pieds des dunes.
Le clapotis de la petite rivière en léger contre bas et sa fraîcheur d’étés et ses brumes d’hivers avant que la glace n’en fige une bonne partie, laissant juste courir en son lit de graviers les carpes et autres poissons cherchant maigre pitance en ses fonds.
Je me souviens de ce potager, dissimulé par les buis, de l’autre coté du manoir, ou avec Mégane, nous prenions malins plaisirs à en dérober les fraises, nous les donnant entre nos lèvres à savourer.
Le jardin resplendissait de l’entretien  et des heures durant ou notre jardinier, outils en mains, cordon de tracé à la ceinture et cisailles assassines du moindre fétu dépassant de ses compositions  ornementales.  Il avait encore bien œuvré cette année à la vue du travail effectué. Il me semble qu’il avait toujours fait partie intégrante du site, tellement son empreinte en ma mémoire était vivante.
Il nous avait surpris quelques fois en nos fantaisies et baisers d’amoureux tendres des amants, sans jamais nous avoir trahis une seule fois auprès de l’intendante, cette vacharde de Constance, vieille fille aigrie, tarie de la moindre perle de rosée roulant sur la rose pétale émerveillée.
J’arrive presque devant le perron et une voix cristalline m’accueil  de mon prénom.


Claudeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee.

Je ne rêve pas ! Mégane de mon cœur et de mon âme est là !
Je saute de selle et me précipite entre ses bras, la levant du sol, je la serre tout contre moi, lui couvrant le visage de baisers passionnés, son corps presque dénudé, ruisselant contre le mien. En un murmure de ma voix grave je lui susurre.


Mégane, ma sœur, mon aimée, ce que tu as pu me manquer.


Dernière édition par Claude de Guibert le Jeu 2 Juil - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megane

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Mer 1 Juil - 13:20

Courir sans le quitter du regard, surtout ne pas tomber, courir plus vite encore vers lui, vers mon âme sœur partit trop loin, trop longtemps, vers ses bras, vers sa chaleur.
Plus que quelques mètres, plus que quelques pas et me voila enfin tout contre lui, je m'accroche, je le sert, je me sens portée, je l'enlace de mes jambes, je suis câlinée, embrassée, enfin je l'ai retrouvé.
L’astre lumineux et réchauffant assiste à nos retrouvailles. Dans la cour du château blottie contre lui, je ris, je suis heureuse, je me sens revivre sous ses lèvres qui parcourent mon visage. Ce n'est pas un rêve, il est bien là. Ce sont ses bras qui me sert, c'est sa chaleur qui me réchauffe à travers mes vêtements mouillés.
Fermant les yeux je me laisse faire, profitant simplement, ne voulant pas que cela s’arrête, mon cœur battant la chamade, je murmure.


Mon Claude, enfin te voilà, je suis morte quand tu es loin, promet moi de ne plus partir, de toujours rester à mes cotés.

Ouvrant le regard, je le sonde de mes azurs, avant d'effleurer ses lèvres des miennes gourmandes, avide de le goûter, demandant .

Promet.

Promesse qu'il fera ou pas ? Peut être a t' il rencontré demoiselle bien mise là-bas en Italie, peut être est il juste rentrer pour annoncer la nouvelle. J'y pensais souvent pendant les longues journées, seule a faire les cents pas. L'imaginant bien entourer, l'imaginant au bras d'une brune riche héritière qui lui faisait du charme. Ou d'une paysanne qui l'attirait dans la grange, j'imaginais leurs jeux et ébats dans le foin.
Je lui mordille doucement la lèvre inférieure avant de lui demander encore.


Promet.
Revenir en haut Aller en bas
Claude de Guibert

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Jeu 2 Juil - 12:39

Liesse enivrante, plaisirs de son corps contre le mien, épousant mon cœur du sien, nos amoureuses passions, l’un de l’autre nous entrainent dans les effleurements de nos lèvres affamées de la pulpeuse chaire offerte et de ses sensualités. Virevoltante autour de mon cou, je passe ses pulpeuses entre les miennes, prenant délices à lui enserrer la plus haute en une succion tendre, tel le fruit mûris gorgé de son suc, je la savoure pleinement ainsi.

Nos cœurs frappent en nos poitrines de ce battement qui est depuis toujours le notre, réclamant de leurs coups assénés, l’unisson à ne former qu’un et un seul être en une fusion corporelle.

Le temps arrête sa course d’errances, nous venons de nous retrouver. Elle me murmure.


Mon Claude, enfin te voilà, je suis morte quand tu es loin, promet moi de ne plus partir, de toujours rester à mes cotés.

J’incline la tête doucement vers elle, mes opalines azurées se mélangent aux siennes, je peux lire ses craintes et peurs, tout comme elle peut elle aussi voir les miennes s’étaler, nul secret, nul mot caché, aucune pensée dissimulée, livre de vie ouvert aux fioritures enluminées de cet amour infini vivant au plus profond de mes intimités de cœur et d’âme.

Promet.

Lui écartant une mèche de cheveux, venue se poser comme le fétu de paille agité par le vent, je lui souris.

Promet.

Je peux ressentir ses interrogations, ses doutes, ses peurs, ses attentes et craintes au timbre de sa voix, en un regard, un souffle court et oppressé, une infime vibration de son corps lové.

Mégane, je ne suis qu’une errance sans nom, loin de toi, tu es toute ma vie.

Déposant un doux baiser en ses commissures.

Il n’y a toujours eu que toi ma belle tendresse, ma Mégane adorée et il n’y aura que toi dans ma vie, seules tes mains sur ma peau et tes baisers sur mon corps. Jamais plus je ne partirai sans toi, car je ne peux le vivre sans en mourir chaque seconde un peu plus.

Je l’enlace avec force, la relevant du sol, passant ses cuisses en mon dos, je la maintiens ainsi sous le soleil de cette fin d’après midi d’un ciel immaculé.
Revenir en haut Aller en bas
Megane

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Jeu 2 Juil - 15:28

Les mois écoulés non pas entacher nos échanges, les gestes reviennent naturellement, comme si l'on s'était quitté hier.
Nos corps retrouvent leurs place l'un contre l'autre, nos lèvres jouent, se frôlent, se caressent comme pour se souvenirs de l'une de l'autre. Implorante je le regarde et attend sa réponse, mes doigts jouant avec ses cheveux sur sa nuque.
Vas tu promettre ? me dis-je.
Je retiens mon souffle alors qu'il me sourit, se sourire, son sourire qui peut être parfois taquin, il joue, il prolonge l'instant, s’empare de mes lèvres comme pour me faire taire, alors que j'ai envie de crier qu'il promette.
Le temps est suspendu, tout comme le soleil radieux, j'ai l'impression que même les oiseaux ont arrêter leurs chants et attende tout comme moi. Suppliante de mon regard je suis, je vais devenir boudeuse si il ne conçoit pas à me répondre.
Enfin, les mots franchissent ses lèvres, une longue tirade qui glisse sur moi, qui pénètre en moi, le regard brillant je lui souris, posant mes mains de chaque cotés de son visage sur ses joues, les caressants de mes pouces, le regardant dans les yeux, m'y perdant même, alors que ma bouche murmure un « Je t'aime » muet.
Parce qu'il faudrait quand même pas que tout le monde nous entende, bien qu'il y a personne dans le coin, quoi que.
Un bruit de carriole se rapproche, par dessus l'épaule de mon adoré, je regarde en plissant les yeux, éblouie par le soleil, je reconnais pourtant le vieux Oscar qui ramène la mégère.


Filons, voilà Constance ! Sinon elle va t'accaparer.

Et il en est hors de question, pas encore, il est d'abord a moi, je veux profiter de lui, je veux qu'il me raconte tout.
Revenir en haut Aller en bas
Megane

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   Ven 3 Juil - 9:41

( Pour ceux qui suivent, suite sur le nouveau forum)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Château de Pesselières, à deux pas de Sancerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province du Berry + :: . SANCERRE .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit