Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 La maison des courriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Loysse



Messages : 3540
Date d'inscription : 06/03/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 12 Oct - 17:04

Le messager passa, prit tous les courriers qu'il trouva et les emmena à Eu...
Revenir en haut Aller en bas
sirrickemond



Messages : 381
Date d'inscription : 05/07/2011
Ville : Amien, Duché de Picardie

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 4 Nov - 16:40

Citation :
De
Sir Rick Emond
Conseiller à la sécurité d'amien
Procureur Duché de Picardie

À
Louis-Philippe de la Brie en Carly
Roi de France et de Navarre




Bonjour Majesté, je vous écrit pour vous demandez autorisation de lancer la première lotterie hebdomadaire de Amien, " Fleur de Lys " , qui serait une activité que mes concitoyens pourrait participer à leur loisir moyennant un moindre coût!

Vu le manque d'activité dans le Duché qui fut émis par la mairesse, cette idée m'est venu et me semblait intéressante. Gérer à même mes propre fonds monétaire, pour les deux première semaine, le prix serait d'environs 12 louis dont 2 louis que je pourrais donner au caisse de la mairie sur chaque billets vendus ce qui serait un revenu additionnel interessant.

Les prix offert seront tirer honnêtement au sort par moi-même, pour les premières semaines 100 billets au total seront offert, chacun pourrait acheter par mandat blanc a mon nom son billet et choisira un numéro de 1 à 100 puis les résultats gagnant seront affiché au nouveau bureau de lotterie. Pour remettre les prix je les distriburai aux gagnants par mandat blanc, trois prix seront distibués, le premier de 200 louis, le deuxième de 100 louis et le troisième de 50 louis.

Pour ce qui est de la gestion donc je m'occuperai, je serai honnête et tous les ventes et résultats seront affichés au bureau de la lotterie.

En espèrant une réponse positive a ce projet de votre part, dans l'attente de votre réponse, je vous souhaite une bonne journée, votre humble serviteur, Sir Rick Emond.
Revenir en haut Aller en bas
ANJHELY



Messages : 3100
Date d'inscription : 10/10/2009
Ville : ROUEN

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Lun 14 Nov - 23:15

Un coursier arriva avec une lettre pour le Roy.

Citation :
De

Anjhely Falcone,
Vicomtesse d'Olonne
Abbesse d'Amiens.

A

Sa Majesté Louis-Philippe de la Brie-en-Carly,
Roy de France et de Navarre.


Votre Majesté,

Je vous écris au nom de sa sainteté The Pape, afin de vous convier à la fête du Pascalisme qui se tiendra le samedi 19 novembre à Eu.

Une grande procession de la Maison où est né Pascal jusqu'au chêne où il faisait ses prédications aura lieu suivit d'un banquet et de la remise des dons de Pascal.

En tant que chef de l'Eglise et Roy de droits divins, nous espérons vous y voir afin de célébrer comme il se doit cette grande fête.

Avec tous mes respects,

Fait en ce 13 ème jour de novembre de l'an de grâce MDCLI, à Saint-Pierre-Port pour The Pape.

Anjhely Falcone,
Vicomtesse d'Olonne.

Revenir en haut Aller en bas
Logan d'Albion



Messages : 218
Date d'inscription : 31/10/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mar 15 Nov - 23:52

Notre Logan habituel se terrait depuis deux jours déjà en attente de son engagement dans l'armée, des pourparlers avec la mairie de Paris, mais comme cela ne lui suffisait pas, quelque chose manquait encore et encore.
Un désir de servir ? Probablement, mais n'omettons pas qu'il a déjà servit le royaume pendant suffisamment de temps et avec suffisamment de dangers pour éviter tout risque. Et pourtant, le risque, n'était-ce pas là un de ses propres vices, oh diablement que oui et il aimait ça ! La prise d'initiative, les projets, tout cela le passionnait. Etait-ce une fibre d'entrepreneur ? Qui pouvait savoir. Il avait ses opinions, tant politiques et sur d'autres domaines. Il avait également quelques compétences et connaissances et c'étaient celle-ci qu'il aimait aussi mettre en avant et au service des autres. Oh non pas par geste de bon pascalien... Pas non plus pour s'attirer des faveurs et privilèges. C'était encore plus pervers que ça.

On le sait, on l'a déjà dit, Logan était quelqu'un d'éduqué et qui aimait les règles, les "bonnes règles", du "bonjour, s'il te plaît merci, au revoir" au "mon Prince" comme il le fit avec le Prince de Condé et Secrétaire d'Etat à la Guerre, tout comme pouvait le définir sa conduite qu'il disait volontiers de gentilhomme avait la demoiselle Delhorme. Nous avons donc là quelqu'un de très particulier. Mais son orgueil, parfois même son esprit hautain pouvait amplement jouer contre lui, heureusement, son charisme... Bon, sa politesse toujours remarquée le sauvait de situations parfois périlleuse.

Ainsi, malgré ses deux projets, il lui manquait encore un. Un de plus, pour travailler, pour... faire apprendre car il avait là cette prétention aussi.
Depuis une semaine déjà, il travaillait sur un vaste écrit personnel qu'il destinait à la fois au Roi et à la Reine. Il savait aussi que la Hérauderie manquait de personnel. Une bien belle occasion de reprendre cette institution, lui qui justement aimait les principes et les devoirs s'y aliénants de fonction, on l'a dit : il se considère comme gentilhomme et intellectuel (rien que ça !). Mais pour un homme ayant suffisamment d'éducation et revenant de lointaines colonies, voilà une occasion inespérée.

Aussi laissa-t-il de côté ses pavés de feuilles sur son "Essai" pour prendre l'une d'elle presque violemment, tout comme l'était sa manière d'écrire.



Citation :

Nom : Logan d'Albion
- Rang social : Roturier
- Âge : 27 ans
- Postes occupés actuellement ou anciennement, avec la durée d'occupation de chacun de ceux-ci : Militaire, consultant indépendant à la mairie de Paris
- Motivations : l'éducation qui m'a été conférée couvre différents domaines. Des connaissances bien pratiques, celles des armes et des écuries qui m'ont bien servies et me servent encore pour servir Votre Majesté dans ses armées. Des connaissances de Droit et quelques notions d'Economie me permettent d'être auprès de la Municipalité de Paris. Enfin, l'éducation basique et classique, celle que tout gentilhomme se doit avoir, qui porte autant sur le respect, le devoir envers son Roy que sur les règles héraldiques. Et diable quelles sont nombreuses. Aussi puis-je tout aussi bien faire du blasonnement que des sceaux ou encore de la généalogie. Il convient à Sa Majesté de choisir en fonction de ses besoins, il me reviendra la tâche de montrer à Sa Majesté ma fidélité et mon travail en gage de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
pamela_girolle



Messages : 1848
Date d'inscription : 25/10/2009
Ville : EU

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Lun 21 Nov - 22:45

Pamela avait enfin terminer un début de projet Normand, il était donc important d'en informer le roi de France et la Reine de France !

Son messager apporte donc le courrier contenant le projet Normand, le coursier s'était rendu au Louvre puis dans la maison des courriers


Citation :
Très cher Roi, j'espère que vous vous portez, permettre de joindre à ma lettre mes sincères salutations à vous ainsi qu'a notre majesté Loysse ,Reyne de France .
c'est avec plaisir que je vous envoi une partie de mon projet Normand et je vous en souhaite bonne réception
Pamela de Langourla
Intendante générale de Normandie


Voici les futurs projets pour la Normandie que nous réaliser .Toutes aides sont les Bienvenus !
Courrier envoyé à tous les Normands



FINANCES

-Nouveaux en Normandie:

Les mairies de Eu et de Rouen proposeront la somme de 25 louis pour les nouveaux au bout de deux jours de leurs arrivé (voir si il vont bien avant de verser cette somme ) Cette somme est l'équivalent de 5 miches de pain pour les aider à se nourrir .

-Aides au changement de métier

Les artisans désirant choisir de métier pour aider la mairie en manque de produits sera aider par un financement de 200 louis mais à une condition, que celui ci crée des produits dans son atelier et qu'il les vendent ..(qu'il ne consomme pas les plats qu'ils fabriquent exemple)l'artisan pourra bien sur de temps en temps ne pas travailler dans son atelier .Travailler au moins quelques semaines pour aider la mairie .


-Les métiers:

Le conseiller de l'accueil de Eu et de Rouen devra écrire à chaque personne venant d’être niveau deux pour lui informer les différents métiers (lettre unique que je ferais communiquer ) Le conseiller à l’accueil proposeras bien sur les métiers qu'il manque comme les vignerons ou les bouchers.. selon ce que manque la ville , celui ci sera aider par la mairie qui proposeras la somme de 180 louis ce qui est l'équivalent de 28 morceaux de pain donc 28 repas journalier pendant la période des études .




HALLE


-Réveiller les habitants de Normandie
Beaucoup d'habitants sont en en grande pause... sortons les de leurs méditations...Leurs écrire en disant que la Normandie à besoin d'eux pour vivre et quelle à besoin d'eux pour être plus forte.

-Nouveaux en Halle

La halle est aussi un point centrale du village, il faut donc impérativement emmener les nouveaux dans ce lieux pour faire connaissance . Il faudrait crée un système pour que les nouveaux viennent en halle
Exemple, si le nouveau ou la nouvelle de Normandie vient se présenter dans le bureau d'accueil de son village recevra 5 louis .pendant ses premiers passages à la halle il ou elle recevras à chaque fois quelques louis (incitez les gens à poster en halle contre de l'aide financière car Eu, Rouen ou encore le conseil de Normandie possède assez d'argent pour se permettre d'en offrir aux personnes ):

-Concours en Halle

Les concours en halle font preuves d'animation intense et de moments jovials ! Cela permet aussi de remporter quelques louis ! Ces cons seraient organiser en même temps dans les deux villages (Rouen et Eu ,Les concours auront bien sur un rapport avec le ingame )Les idées des concours sont variés comme les concours de pèches, de cueillette ou encore de bois ! Ces concours permet de passe un bon moment entre habitants , faire connaissance , augmenter les stocks de la mairie .



FOIRE

La foire dérouille....En effet les prix minimum à respecter ne sont plus à respect! Il faudrait refixer tous ensemble les prix de la foire, baisser le coût de la vie des Normands , que la vie soit plus accessible à tous ! par exemple vendre moins cher le bois et pouvoir avoir une planche à 19 ou 20 à la place de 22 . ce qui veut dire vendre les rondins de bois à 5 à la place 7 minimum . les buchons n'auront pas à râler car c'est de l'entraide! comme on dit ''aide ton prochain ""


JUSTICE

La juste en Normandie est plutôt faible ce qui est pas plus mal! Les normands sont des gens modèles ! Mettons un peu de coté la justice car c'est une perte de temps ... Le procureur et le juge seront mieux utiles dans les projets de la Normandie que dans les bureaux !

CONSEILLERS

Grand changement des conseillers font se faire ! Les conseillers de Eu et de Rouen auront également accès au conseil Normand et en feront même partie, le conseil Normand sera constituer de 10 personnes pour débattre à tout moment et partager les idées pou le bien de la Normandie.
Les conseillers de Normandie seront :
-La mairesse de Eu
-La mairesse de Rouen
-Le conseiller à l’accueil de Rouen
-Le conseiller à l’accueil de Eu
-Le conseiller à la sécurité de Rouen
-Le conseiller à la sécurité de Eu
-L'avocat de Normandie
-La juge de Normandie
-La procureur de Normandie
-La chancelière de Normandie
Voici une belle équipe motivée pour animer la Normandie et l'exploiter dans tous ces états !



La Normandie vous aimes ! Aimez là
http://www.dailymotion.com/video/xl0ivz_normandie_news
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Jeanne Delhorme



Messages : 2502
Date d'inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 30 Nov - 20:27

En toute urgence, un messager envoyé par la mairie de Paris vint livrer une lettre adressée au Roi et à la Reine.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wesley



Messages : 1991
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Bourges

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 7 Déc - 3:11

Un messager apporta trois plis adressés à Leurs Majestés Royales de la part du Docteur Wesley de Lhavilland d'Arques.


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
ANJHELY



Messages : 3100
Date d'inscription : 10/10/2009
Ville : ROUEN

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Dim 18 Déc - 22:51

Un coursier arriva avec une lettre pour la chambre des Pais

Citation :
De

Anjhely Falcone,
Vicomtesse d'Olonne.

aux

Pairs de Paris

Ayant bien pris note de votre convocation, je vous informe par la présente de mon intention de me présenter à vous en ce jour du 21 décembre 1651 à 10h pour me défendre contre une plainte dont je n'ai entendue parler bien que je crois être de mon bon droit et surtout celui de me défendre devant mon accusateur n'ayant rien à me reprocher.

Je viendrais avec mon époux et sa gouvernante qui sont aussi concernés par cette affaire avec votre accord.

Avec tous mes respects,

Fait en ce 18 ème jour de décembre de l'an de grâce MDCLI, à Saint-Pierre-Port.

Anjhely Falcone,
Vicomtesse d'Olonne.

Revenir en haut Aller en bas
pamela_girolle



Messages : 1848
Date d'inscription : 25/10/2009
Ville : EU

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 21 Déc - 2:42

Pamela arrive à la maison du courrier et claque la lettre sur le bureau et part



Citation :
Lettre de démission au poste de Gouverneur de Normandie

Le 21 décembre 1651

Comme vous me l'aviez dis, il n'y aurais pas de troisième avertissement, en effet ce troisième avertissement je l'anticipe, Moi Pamela Girolle démissionne du poste d'intendante générale de Normandie.
En effet je commence à en avoir marre d’être contrôlée ainsi par des gardes qui vont même jusqu’à contrôlée le bureau de ma conseillère à l'accueil si elle s'y trouve, comme par hasard seul le bureau d 'accueil se fait contrôlée et on y voit de sales réflexions et par derrière les bureau d'Amiens ou de Rouen qui sont inhabités depuis longtemps, eux personne vient voir si tout se passe bien ...
Quel honte!! c'est une honte de faire ça, pendant des mois tous les intendants de Normandie n'ont rien foutu de leurs mandats, j'ai le malheur de faire un projet Normand et on ose en faire un débat qui se termine par des méchantes réflexions comme toujours, en tout cas on risque pas de faire un débat sur les projets de Picardie, normal il n'y en as pas une ligne .... Rien ne bouge! Pour s'attaquer aux gens on sait le faire ça !! C'est bizarre que cela soit toujours aux mêmes personnes que l'on s'adressent pour faire des sales réflexions, qui à réussit à reprendre les 300 000 louis volés depuis l'année dernière ? Personne à bougé ses fesses pour les récupérés, je reviens sur les personnes qui doutent que me conseillère à l'accueil bosse vu qu'elle se fait surveille par des gardes ....Si il y a bien une conseillère de tout ce royaume de France qui bosse c'est certainement bien Monique qui donne tout son temps à écrire aux gens et demander si tout se passe bien, proposer l'aide,les informez des différents métiers, les aider à se nourrir pendant les études, écrire sans cesse aux nouveaux bref pleines de choses !!!!La plupart des choses que je vais dire dans cette lettre ont été dites à Anne quelques heures auparavant dans une conversation privée.Quand nous voyons que Fleur devienne intendante générale de Picardie alors qu'elle à insulter plus bas que terre la plus grande intendante de Picarde , Whoopie60 qui resteras la meilleure , comment osé mettre une saloperie pareil qui ne mérite même pas ce poste, elle à faire mourir Whoopie tellement qu'elle était assoiffée de pouvoir, nous l'avons vu se présentée sur les listes à la mairie de Eu, de Rouen et Amiens, bref n'importe ou dis moment qu'il y a du pouvoir .
Après on ose mettre Mademoiselle Nina en rectrice à l'université qui d'ailleurs stagne depuis un sacré temps, normal avec une gérance pareil il y a de quoi . On ose mettre une personne qui a été en procès pour Détournement de fonds et qu'elle à oser se faire passer pour une grand personne très haut placer (censeur Hermès ) et la voire aujourd'hui à un poste pareil c'est également une honte !Je voudrais bien voir une intendante passer sa vie à animer la halle de toute son énergie et de s'occuper des habitants à voir si tout se passe bien, sachez que je ne me lance pas des fleurs mais je voudrais bien voir la suite de voir le néant qu i va devenir si nous retrouvons des gens qui ne pense qu'au pose mais ne pense pas à la fonction qui va derrière .
J'ai donnée toute mon énergie durant mes 16 mandants à la mairie de Eu, plusieurs mois intendante générale de Normandie, et voilà le résultat , je suis dépitée de voir un tel mécanisme derrière tous ces hauts placer, je rejoins mes fidèles amies, Léonore et Anjhely..
Certaines personnes on sut aimer l'ancienne Reine jusqu’à lui lécher les bottes et quelques mois après l'insulter de tous les noms, ha oui on appeler ça des faux culs et encore c'est un mot léger .je suis tellement étonnée, écœurée dégoutée que j'ai moi même pris ma revanche pour vous montrer mon mécontentement, aider des années la Normandie et la merveilleuse ville que j'aime, si vous cherchez l'argent de l'intendante ne chercher pas, si vous chercher l'inventaire de la mairie de Eu, ne chercher pas, si vous chercher les finances de la ville de Eu ne chercher pas, ils sont bien ranger dans mon compte en banque et dans mon inventaire pour vous montrez mon profond bouleversement.Je suis une personne qui a la tête haute et qui ne laisserais jamais sa Normandie et sa ville dans le besoin, tout est bien ranger et une perle je n'y toucherais pas , je voudrais juste vous montrer ce que ça fait quand on s'en prend à moi qui aurait donner sa vie pour la Normandie et voilà le résultat ..... se faire observer , donner des sanctions quand on dit simplement les vérités ....
N'hésitez pas à retiré mes titres de noblesse, je n'en vaux plus la peine que l'on s'intéresse à moi, je reste un vague souvenir dans la Normandie .En tout cas moi Pamela , fière d'avoir accompli pleines de bonnes choses en Normandie voudrait remercier toutes les personnes qui auront été à mes côtés durant toutes ces années.. toutes ces personnes qui ont participé à toutes mes animations que je lançais .Une grande partie de ma vie part en fumée ... je saurais ou reprendre force et finir ma vie tranquillement jusqu'au ma mort loin de certains cons ou connasses !

Une dernière chose votre majesté , Arrêtez de soutenir la pourriture au lieu de sans cesse salir l'hermine .


Pamela qui s'en va la tête haute et qui ne regrette certainement rien, je préfère être dans mon atelier que d'être avec certaines personnes qui se croient tout permis au point de ne pas respecter la personne même si la personne est également bien placée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 24 Déc - 11:44

Un cavalier mince comme acétique, le teint basané, la peau tannée par le soleil et des yeux d'un noir magnétique apporte au Louvre un courrier. Taiseux de nature il remets sa lettre et s'en retourne comme il était venu.........

Citation :
Nous Peirot de Peiralta
Par la grâce de Pascal et du parlement de Navarre
Président du sus dit Parlement
à
Sa Majesté Louis Philippe de la Brie en Carlie Roy de France


Portons à votre majesté décisions qui suivent :

Après réflexions, recherches, études et moult palabres et discussions le Parlement de Navarre a constaté que depuis que la maison capétienne règne sur le Royaume de France plusieurs maisons capétiennes ont régné temporairement sur le Royaume de Navare.

Or ces maisons sont aujourd'hui éteintes et si nous sommes grès à votre père et à vous d'avoir su reprendre le Royaume de France et assurer la paix jusque dans ses confins il s'avère que :

1)- la Grande Maison de La Brie en Carlie n'a pas de lien avec les différentes Maisons Capétiennes dont la dernière en date celle de Bourbon s'est éteinte

2)- si avant la Maison des La Brie en Carlie les maisons de France avaient pu sous entendre que le pouvoir avait été hérité de leurs prédécesseurs et que pour se faire ils arboraient les fleur de lys capétiennes et pouvaient sous tendre un rapport, très discutable, avec le Royaume de Navarre, il en est rien vostre Maison,

3)- du fait de ce qui est sus mentionné vous ne pouvez porter le titre de Roi de Navarre, sur lequel vous ne vous êtes jamais assit et que vous n'avez jamais visité,

4)- si la maison de Bourbon est éteinte, celle-ci ne portant le titre de Navarre que par union avec la Maison d'Albret, cette Maison compte, elle, toujours descendance,

5)- vous n'avez aucun lien avec la Maison d'Albret et que de fait cette Maison a, de plein droit héréditaire, toutes les raisons de relever le titre de Roi de Navarre,

6)- le Parlement de Navarre a donné son assentiment à l'accession au trône de Navarre à la descendance de la Maison d'Albret,

7)- le premier de l'an à venir montera sur le trône de Navarre la descendance de la susdite Maison d'Albret.

7bis)- le Royaume de Navarre ne souhaitant point de conflit avec son puissant voisin enverra un ambassadeur issu de la Maison d'Albret en vostre capitale dès que vostre Majesté en aura décidé selon son bon plaisir.

Fait à Saint-Jean-Pied-de-Port en la journée du 1er du douzième mois de l'an de grâce mil six cent cinquante et un

Peirot de Peiralta
Président du Parlement de Navarre

[hrp : ne souhaitant pas créer X PNJ nous utilisons celui en notre possession. Cependant il convient d'y voir la le visage de Peirot de Peiralta qui n'est en rien lié au PNJ dont le nom s'inscrit. Merci de votre compréhension]
Revenir en haut Aller en bas
Keridwenn D'Aubignas



Messages : 1679
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mar 27 Déc - 23:44

dans la file d'attente prés de la boite aux lettres du Louvre, se tenait Floberte envoyée par Keridwenn qui avait préféré rester au chaud à l'hotel de Savoie auprès de sa fille ..pendant l'absence de Charles.

la jeune fille s'approcha et déposa la lettre à son tour


Citation :

De Keridwenn de Nemours,
Fait à Paris,
A ses majestés les souverains de France
Le 27 décembre 1651
Louis-Philippe de la Brie en Carly
Roi de France et de Navarre
Loysse de la Brie en Carly
Reine de France et de Navarre


A ses majestés de France,

Depuis mon retour en France, je n’ai cessé de vouloir œuvrer pour la couronne dans le seul but de mettre à contribution mes connaissances et compétences, aussi bien dans le conseil d’état que dans l’armée de sa majesté le Roy.

Or, à ce jour, il est évident que cette place offerte lors de mon allégeance à sa majesté le Roy prétend à une grande marge de travail et de temps aussi bien en sois qu’en équipe.
Le travail qu’incombe le conseil d’état demande beaucoup plus d’énergie que je ne peux en fournir actuellement mais aussi une organisation et un emploi du temps qui n’est pas compatible avec celui de l’armée.

Vos majestés, je vous prie de bien vouloir accepter ma démission de conseillère au conseil d’état pour me concentrer uniquement sur les forces intérieures du royaume de France.

Aujourd’hui, l’armée retrouve des soldats qui ont besoin de leur supérieur pour la renforcer aussi bien en collaboration qu’en autonomie.

Vos majestés, il est pour moi difficile de quitter ce conseil où tout le travail de base se construit mais des choix doivent être fait et le mien est de me consacrer à l’armée.

En espérant que vous comprendrez cette décision et en attendant votre aval,

Je vous prie de croire à mes plus grands respects.



Keridwenn d’Aubignas, De Nemours
Vicomtesse de Mursay
Maréchal de France
Colonel du régiment du Roy de Paris

Revenir en haut Aller en bas
mercedes



Messages : 6003
Date d'inscription : 05/02/2010
Ville : Toujours en Normandie ^^

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Lun 2 Jan - 18:21

Un coursier arriva pour déposer un courrier du maire de Rouen le déposa dans la boîte

Louis-Philippe de la Brie en Carly
Roi de France et de Navarre
Loysse de la Brie en Carly
Reine de France et de Navarre A ses majestés

je me présente a vous pour la fonction de gouverneur de Normandie dont j 'occupe la place en intérim

je m 'appelle Mercedes Falcone épouse Cusson , âge 23 ans
ancien caporal de l 'armée de Normandie dont j 'ai démissionné pour être maire à la demande des habitants et cela depuis 20 mois
j 'aime la Normandie mon pays mon royaume

c 'est vrai que j 'ai été condamnée pour une faute commis par l 'argentier Fafounet qui a reconnu ses fautes je ne me permets pas de le juger car il a fait aussi des grandes
choses pour la Normandie , je suis connue pour mon honnêteté , mon acharnement pour défendre Rouen et Eu et je suis et resterais fidèle a la royauté
Majesté je me tiens à votre disposition si vous avez besoin d 'autres renseignements et je saurais m 'entourer de personnes de confiance
mes respects majesté

Mercedes Cusson
Revenir en haut Aller en bas
Fleur



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 4 Jan - 22:36

Marcel étant présentement en RTT (Ripailles-Tentatives de Tripatouillages), un brave garde préfectoral vint déposer le dernier courrier de Fleur.

Citation :

A leurs majestés, Louis Philippe et Loysse,
Roy et Reyne de France et de Navarre,


Majestés,

C’est avec tristesse que je vous annonce le décès de notre greffière au tribunal de Picardie, Lydie.

Avec joie que je vous informe que j’ai décidé de nommer définitivement Narcisse au poste de juge, après qu’il ait avec brio remplacé au pied levé notre juge démissionnaire.
Notre vision de la justice semble assez commune : ne pas laisser les abcès gangrener notre société par de trop longues tergiversations, exposer au grand jour les plaidoiries et les sentences décidées, faire exécuter ces dernières sans tolérer de délai inutile.

Je ne doute pas qu’il saura mener les futurs procès avec la même efficacité. Néanmoins, j’espère qu’il ne sera pas mis à contribution trop souvent, ce qui signerait une dégradation de notre modus vivendi à Amiens.

Je profite de ce courrier pour vous signaler que Exoman n'a toujours pas exécuté la peine à laquelle il avait été condamné. A savoir, m'écrire un poème. Pourriez vous faire en sorte qu'il respecte la décision de Narcisse, juge intérimaire à l'époque ? Si la justice est bafouée, qu'est ce qui empêchera les malfaisants de continuer leurs forfaits ?


Respectueusement,

Fleur, flower

Fait en la fraîche soirée du 4ème jour du premier mois de l'an 1652
Revenir en haut Aller en bas
john.delaye



Messages : 327
Date d'inscription : 26/12/2011
Ville : Saint-pierre-port

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Jeu 5 Jan - 13:09

De john Delaye, simple citoyen de France,
A leurs majestés, Louis Philippe et Loysse,
Roy et Reyne de France et de Navarre,

Majestés,

Je me nomme Monsieur john Delaye, agé de 24 ans, je suis Français, mais d'origine sicilienne, ayant immigré en France quand j'avais sept ans.
Je sais que c'est assez surprenant qu'un simple citoyen ose vous écrire pour demander des postes donc il en a pas une grande expérience. Mais il faut bien commencer quelque part.

C'est pourquoi, je me permets de vous écrire pour poser ma candidature pour le poste de Grand Chambellan ou de Chancelier, ou autres postes que vous consentirez à m'attribuer. Je veux juste contribuer à la sécurité, aux bon rapports et à l'embellissement de ce pays.

Respectueusement.

Monsieur john Delaye
Revenir en haut Aller en bas
Marcel



Messages : 35
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 18 Jan - 2:16

Marcel avait pris la diligence de nuit avec un pli important à remettre au roy. La patronne avait l'air sacrément en rogne quand elle lui avait confié.

Vous n'avez pas intérêt à trainer Marcel !! Sinon vous verrez de quel bois je me chauffe !!
Voilà c'qu'elle lui avait dit et Marcel avait senti comme une dégoulinade supplémentaire au niveau de ses aisselles.

Il remit le pli au garde en faction.



Citation :


De Fleur, Intendante de Picardie

A

Sa majesté Louis Philippe, Roy de France et de Navarre.





Majesté,

De graves évènements secouent Amiens.
Le conseiller à la sécurité, ayant été convaincu de spéculation et de tentative de corrompre la foire d’Amiens mettant ainsi en péril une ville entière a préféré quitter son poste plutôt que de tenter de se disculper et surtout de composer avec une politique plus raisonnable et raisonnée.
Ceci sous l'égide de feu la mairesse Domitille qui ne pouvait qu'être au courant de ces malversations.


Ce soir, l'actuel maire, m’a avertie que Sirrickemond lui avait jeté ses clefs à la tête sans aucune lettre de démission. Le maire Dewey va donc reprendre au pied levé le poste de conseiller à la sécurité.
Sans l'extrême vigilance de monsieur Dewey et son travail exemplaire, ces abus de pouvoir qui, probablement depuis des semaines, hypothèquent gravement l'économie amiénoise auraient perduré.

Monsieur Sirrickemond n’a pas caché son intention d’aller « vendre ses produits ailleurs ». Je tiens à vous alerter qu’il inonde la foire empêchant totalement la population de vivre dignement.
Il ne cache pas non plus son intérêt pour la capitale. Cependant, interdiction lui est faite de quitter Amiens pour le moment et de se rendre dans une autre ville en attendant qu'une décision soit prise à son sujet.

Vous me voyez navrée de ce désastre financier pour notre ville, qui peut expliquer en partie, la difficulté pour Amiens de vivre sainement.

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant des suites données à cette affaire. Un procès devrait normalement en être la continuité et une condamnation la conclusion.

Recevez majesté, mes salutations respectueuses.


Fleur flower




Fait à Amiens en ce sinistre 18ème jour du mois de janvier 1652.
Revenir en haut Aller en bas
Marcel



Messages : 35
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 18 Jan - 4:15

A peine rentré à Amiens, il avait du repartir avec un autre pli, remis par une patronne, cette fois ci, au visage défait.

Citation :

De Fleur,

A

Sa majesté Louis Philippe, Roy de France et de Navarre,




Majesté,



Une nouvelle pénible vient à l'instant de me parvenir.
Ne pouvant nier l’évidence, monsieur Sirrickemond a choisi de se donner la mort.


C'est avec consternation que j'apprends ce soir son geste désespéré.
Les reproches qui lui ont été fait et la preuve évidente de ses dérives lui ont fait perdre tout sens de la mesure.


N'oubliant pas qu'il avait malgré tout fait un travail régulier et de qualité, et que tout homme est faillible face à l'appât du gain, j'allais réfléchir à son devenir et lui proposer de quitter la ville sans autre forme de procès mais il ne m'en a pas laissé le temps.


Les décisions prises la nuit et à "chaud" sont souvent mauvaises conseillères et il convient de laisser un peu de temps au temps avant de commettre des actions irrationnelles.

Néanmoins, chacun étant libre de sa destinée, je ne peux que m'incliner devant cette décision tout en la regrettant.

Je vous avais dit dans mon précédent courrier que je ne manquerai pas de vous tenir au courant des suites données à cette affaire. Un procès devait normalement en être la continuité et une condamnation la conclusion.
Il est bien évident que je déplore la conclusion que Sir rick a choisi de donner classant ainsi toutefois cette affaire.


Je vous avertirai du remaniement de la mairie d'Amiens et des dispositions prises à propos de l'économie dès que cela sera mis en place.


Fleur



Fait à Amiens, en ce 18ème jour du mois de janvier 1652.
Revenir en haut Aller en bas
Le Garde



Messages : 39
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 21 Jan - 19:03

Après que le gamin soit parti je mets le courrier à l'endroit prévu puis repars prendre mon poste aux grilles.

Ariane_d Albret_du_Faix a écrit:


Citation :





De Ariane d'Albret
Reine de Navarre
Comtesse de Béarn
Vicomtesse du Faix

à

Louis-Philippe de la Brie en Carly
Roi de France


Cher Cousin,

Je viens à vous au travers de cette lettre afin de vous exposer la décision prise par la Navarre et dont vous avez été informé par Peirot de Peiralta Président du Parlement de Navarre. Il n'est point pour nous volonté de vous nuire et de vous mettre cher cousin en difficulté, la situation présente n'étant que le résultat de la désaffection des Rois de France de leur belle province de Navarre mais également un fait généalogique.

Aussi ne souhaitant apporter à personne ni malheur, ni guerre et son cortège de vilénies, je souhaite trouver avec vous une ligne de conduite qui permettrait à nos deux nations de vivre en bonne intelligence et harmonie.

La Navarre, le Béarn et leurs habitants souhaitent être gouverné par quelqu'un qui leur soit proche et qui ne prennent point de décision de loin, voire n'apporte aucune réponse à leur quotidien, car si la volonté divine nous porte à régner, il est de notre devoir de servir au mieux le destin de nos peuples, car cette volonté divine fait de nous les premiers serviteurs de nos nations respectives.

Il est donc possible que nous puissions, cher cousin, vivre en bonne intelligence. Pour se faire, je puis assurer la défense des terres de France pour toutes tentatives belliqueuses venant d'outre-Pyrénées et m'engage à ne jamais entrer dans quelconque complot qui pourrait porter atteinte à vos possessions comme à votre pouvoir. Je puis également proposer l'appuie de mes forces pour quelque guerres que ce soit pourvu que le Royaume de France n'en soit pas l'instigateur. Enfin je puis vous assurer des débouchés commerciaux important outre-Pyrénées, du fait que mes domaines sont un passage pratique vers un marchés qui ne demande qu'à se développer.

J'espère en votre assentiment et en la capacité de nos deux Royaumes à s'entendre. Vous avez assurément les moyens de décréter la guerre, cependant vous ne connaissez pas les montagnes qui constituent une on ne peu plus sure forteresse qui a déjà déjoué bien des invasions qu'elles vinssent du nord ou du sud. Nous perdrions tous deux bien de nos sujets et bien de nos richesses à nous engager dans un tel cheminement. Croyez cependant que je ne m'y rendrai que contrainte et forcée, mais que, si par vos souhaits il devait en être ainsi, je ferai mon devoir au delà de ce qui est possible pour assurer à mon peuple sa liberté.

Confiante en votre volonté de vouloir l'harmonie des peuples et leur bonheur au travers du développement du commerce et d'échanges nouveaux, je vous prie de croire, mon cousin, à la volonté de paix de celle qui viens vers vous les mains ouvertes en signe de bonne volonté.



Arianne de Navarre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La maison des courriers   Dim 22 Jan - 21:53

Citation :
A Sa Majesté le Roi de France
De Etienne-Marie La Houe


Je prend ma plume , afin de faire devoir d'écriture et par cet acte faire mandement à une charge
d'officier judiciaire à la couronne . Un rôle de procureur royal me siérait , tout du moins j'en ai le souhait. Il est temps pour moi d'ouvrir un nouveau sillon dans le champ de ma vie.


J'arrête les méandres des pensées de mes détracteurs , que je met la charrue avant les bœufs et qu'un
chirurgien de marine n'est pas homme de droit et de loi. J'en m'inscris en faux , de part ma charge passée , sur les navires royaux , j'ai souvent siégé dans le rôle de juge lors de cour martiale aux côtés du capitaine et des officiers pour juger les marins coupables de diverses actions pas toujours des plus glorieuses.


De mes qualités et défauts , il y a tant et si peu à dire , je suis un bon vivant , je suis droit , j'effectue ma tâche quelque soi la difficulté, avec le sourire et le sens du devoir. On me trouve parfois intransigeant, à cheval sur les principes, un tantinet précieux et hautain. Ce que je reconnais aisément, cela est du à ma profession , pour ne pas donner prise aux émotions qui troublerait sans l'ombre d'un doute ma pratique et le choix d'une décision pouvant sauver le patient qui se trouve sur ma table. Parfois il faut trancher dans le vif , pour donner une chance de survie.


Il en va de même en législature , il faut retirer le fruit blet des fruits sains pour le bien de toutes et tous. Il faut être ordonné et concis, savoir écumer les parties cachées , appliquer les lois avec toute autorité, ne pas transiger , ni tergiverser , en loi et en jugement , il faut à tout pris se cloisonner dans une impartialité et une écoute des tenants et des aboutissants , afin de plaider justement une cause et quelle cause est la plus juste que celle du Roi.


De ma vie familiale , je suis un époux et un père comblé qui a charge de veiller au bien-être de sa famille. Je vis en Normandie, à Eu , oui un marin ne s'éloigne pas vraiment du milieu où il a passé la plus grande partie de sa vie . Mais ceci ne veut pas dire que je refuse de me déplacer, là où ma tâche au service du Roi me demandera d'aller.


Par la présente, cette missive fait acte de candidature.


Que Pascal veille sur Votre Personne.


Fait au 22éme jour du mois de Janvier de l'an de grâce 1652

Etienne-Marie La Houe
Revenir en haut Aller en bas
Logan d'Albion



Messages : 218
Date d'inscription : 31/10/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 4 Fév - 20:46

Serait-il entré en disgrâce ? Diantre ! Presque !
La lettre reçue il y a quelques minutes et amenée par un coursier du Roi l'avait bien abasourdi. Tant et si bien qu'il se laissa tomber sur le siège ne manquant pas de se faire remarquer par les Poursuivants d'Armes du service royale.

Les premières minutes furent délicates. A vrai dire il ne s'attendait pas à rencontrer une telle influence et à être prit de travers par l'insulte que la jeune femme était pour la monarchie.
Si la surprise était au rendez-vous, voir la tristesse d'un tel constat, le récent Vicomte n'avait guère de choix. C'était aussi à cela que l'on reconnaissait un homme de principe. Mais avec l'intérêt des cuisses et de la chaire à la Cour, les principes comptaient si peu au Louvre. Il avait apprit d'ailleurs, parce que cela faisait partie de ces prérogative, que ladite Athéanis avait eu autorisation royale au Louvre. Une insulte de plus, et, à comparer, la Navarre représentait bien peu par rapport à l'image qui était donnée là.

Il froissa la missive royale en refermant sa main. Il n'avait d'autre choix, on lui demandait du respect pour elle, mais, diable ! Le respect se mérite ! Et ce n'était pas avec des cuisses qu'on avait celui de l'Albion.
Il mandat alors au poursuivant le plus proche de préparer ses effets d'écritures. Le temps d'aller vers le bureau il avait une pensée vers la Reine, une autre pour la France et enfin une dernière pour le Roi. Rien ne parut pour les Poursuivants que Logan avait fait sortir du bureau. C'était là un désaccord entre deux personnes. Certains diront entre deux "hommes", et pourtant ! Loin du compte, l'un d'eux justement n'était pas un homme, mais le Roi. Et fidèle, il ne permettra pas qu'on puisse lui porter atteinte ou ce servir de ce désaccord pour bousculer un pouvoir déjà bien précaire.




Citation :
Paris, le 4 février,


Votre Majesté,

J'ai reçu votre lettre portant sur les propos tenus et le comportement de ma personne envers mademoiselle Athéanis hier soir à Paris.

Vous me mandez, Sire, d'avoir du respect. Chose que je ne peux avoir pour ladite personne. Je me tiens ainsi pour seul auteur de vos malheurs en cette soirée.

Les Rois de leurs faveurs ne sont jamais comptables. Ils font comme il leur plaît, et défont nos semblables. Sa Majesté fait ainsi le bonheur et la faveur de ladite demoiselle. Et parce qu'il est assez rude de servir avec la passion avec laquelle je sers, et se voir hors d'état de ne rien faire pour son roi et parce que l'homme ayant été fait raisonnable, il ne doit rien faire que par raison, cette dernière m'impose à vous donner ma démission de mes charges et de vous rendre le grand et très gracieux honneur que Sa Majesté m'a fait en m'accordant le titre de Vicomte de Montluel.

Je sais qu'en lisant la présente, Sa Majesté lèvera les yeux vers le faste des cieux, sans doute même, elle prendra grand ombrage de mes mots.
Mais je maintiens, Sire, que de cette grossière personne du temps passé, qui ne pipait à aucune autre chose que les plaisirs de la chaire, était, en celle qui regarde Votre Majesté & la France, aussi insultante que je ne le saurais être, et se pouvait se vanter d'avoir portée à la connaissance de vos sujets tout son raffinement pour l'entre-cuisse de Sa Majesté et des siennes.

S'il plaît à Sa Majesté que je ne défense son honneur à l'offense qui lui fut faite, par la voie de la chevalerie et de la gentilhommerie, qu'elle sache pour autant qu'à jamais, l'Albion que je suis lui restera ô combien dévoué sans charge et sans titre.






Revenir en haut Aller en bas
Loysse



Messages : 3540
Date d'inscription : 06/03/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 4 Fév - 21:56

Un petit tour dehors pour prendre l'air et de passer vers la maison des courriers. Une lettre m'était remise et cette écriture je la connaissais. Ne comprenant pas trop pourquoi une lettre était posée en cet endroit et bien qu'elle soit adressée à Louis-Philippe je me permettais ce en tant que Reine et Premier Ministre de l'ouvrir.

Je manquais de tomber à la renverse en lisant alors que je revenais vers le Palais.

Non, non, non et non.... pas ça ! Il me fallait le voir au plus vite, il me fallait lui parler et comprendre. Froissant la lettre que je ne remettrais pas à Louis-Philippe je courais à l'intérieur du Palais.


Trouvez-moi Monsieur d'Albion au plus vite ! Vous me retournez tout Paris s'il le faut, mais je dois lui parler au plus vite et on se dépêche ! Vous n'êtes pas encore partis ? Je vais aux Jardins des Tuileries durant une heure, si vous le trouvez dites-lui que je suis là-bas ! Allez houste maintenant, retrouvez-le moi !

J'étais mêlée entre tristesse et colère et cette lettre je ne pouvais l'accepter.

Tout le monde courait partout et ce dans le but de le retrouver alors que je me rendais aux Jardins malgré ce froid glacial
Revenir en haut Aller en bas
Marcel



Messages : 35
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Dim 5 Fév - 22:25

Il avait vu la tête de sa patronne. Humm....rien de bon cette fois ci. Il la connaissait bien, têtue comme une bourrique, peu conciliante, raide comme la justice. Si elle faisait cette goule là, c'est que ça devait aller sacrément mal.

Il avait bien essayé de savoir, que dalle ! Elle avait rien lâché la bougresse ! N'empêche qu'il avait la trouille le Marcel. Et d'une, qu'elle se jette dans le puits, et de deux, qu'avec elle disparaissent les quelques avantages auxquels il s'était très facilement habitué : ça faisait super classe de dire aux gueuses des bouges qu'il bossait avec l'intendante et bien peu résistaient à cette petite touche qui le différenciait des autres manants.

Le Marcel, il se sentait des ailes lui pousser depuis que Fleur l'avait engagé. Comme si d'un seul coup, il était devenu noble. Et oui ! C'est que ça allait vite dans sa grosse tête de demeuré !
Mais il était malin quand même le Marcel ! Il avait soulevé un coin de la missive, avait deviné deux ou trois phrases.


Merde.

C'était la seule chose qui lui était venue spontanément.
Il hésita un moment, mais se dit que foutu pour foutu...
Il écrivit au dos de la lettre.

Citation :
Ma Geste Thé
j'sais pô ki lui a fouttu sa dent la taite a ma patraune mais j'veux juste vous dirre ki'l fô pa la léssé fer. Sôf vot res-pet Ma Geste Thé et escusé moi d'vous d'mander pardon mais vous seurié le roi des c... euh non j'veu dire un gros plouc de la laissé partire. Sang comté que pour moi ben sa va chenger tro de chauses dans mon cot-tidien. c'est que je bouphe pô des p'tits fours tous les jours môa Ma Geste Thé. alors siou plai, retenez la par un pétale ou par une oreille, j'sais pô moi mais fêtes kekchause ! r'donné lui le gou !

Puis il donna la missive salie au garde et s'enfuit à toutes jambes.

Citation :




De Fleur,
Mairesse d’Amiens
Intendante de Picardie

A

Louis Philippe, Roy de France





Majesté,



Par la présente je tiens à vous annoncer mon intention de quitter mes deux postes prochainement.
J’attendrai cependant, que quelqu’un veuille bien prendre la relève, disons d’ici la fin du mois de février au maximum.


Plusieurs raisons à cette décision.

La première est que je m’ennuie profondément. Vous faire transmettre par la duchesse Anne des bilans hebdomadaires que vous ne lisez probablement pas a fini par me lasser. L’intérêt est très limité.
Travailler de concert avec une équipe judiciaire aurait pu être une motivation. Ceci n’est plus d’actualité, cela l’a-t-il jamais été d’ailleurs ?

Jouer le garde chiourme pendant des mois avec les anciens maire et mairesse n’a pas été franchement valorisant et si certains aiment cela, je dois avouer que j’ai eu l’impression de m’échiner en vain, sans parler de ma douce image qui s’est dégradée, mais à la limite, ça, je m’en tamponne le coquillard. Pardon majesté…
Quant à la coordination inter-villes, je n’en parle même pas…


Ceci pour le poste d’intendante.


En ce qui concerne le poste de mairesse et donc de conseillère aux finances puisque selon moi et d’autres personnes à ces postes, l’un ne va pas sans l’autre :
J’ai cru à un renouveau d’Amiens en la présence de Dewey. Celui-ci étant mort, je ne me sens pas le courage d’entreprendre quoi que ce soit pour Amiens. On va dire que tout désir est mort dans l’œuf. Il avait de bonnes idées. De mauvaises aussi, je vous l’accorde. Mais seules les bonnes m’intéressaient, le sujet est maintenant définitivement clos.

Copier à la lueur des bougies un rapport financier quotidien est somme toute une tâche bien ingrate et surtout totalement inutile puisque personne n’en fait rien.
Quant à passer mon temps libre à placarder des annonces royales que personne ne lira, navrée de vous le dire, mais ça me….hum…oui, ça me gave grave. Désolée pour ce langage un tantinet familier mais que je pense parfaitement explicite.
De plus je suis extrêmement maladroite avec un marteau, je n’ai pas envie d’y perdre tous mes doigts.


Majesté, Amiens est une ville mourante, elle l'a toujours été plus ou moins, et vous le savez. Si vous avez dans vos connaissances quelqu’un qui se sent l’énergie de la relever, envoyez la donc ici.
Quant à moi, je me suis un peu fatiguée à œuvrer dans l’ombre sans perspective d’évolution et je n’envisage pas de continuer à vivre dans cette ville qui semble abandonnée.

D’aucuns diront que si elle est mourante c’est de ma faute. Laissons les dire et sourions aimablement…La médisance ne m’a jamais mise à terre, ce n’est certes pas maintenant que cela va commencer. Et j’ai connu bien pire du temps de l’hystérique ancienne intendante et de ses célèbres acolytes. Dieu merci, certaines sont passées ad patres, d’autres cuvent leur aigreur dans un coin, un vrai soulagement pour tout le monde…Profitons en, ça risque de ne pas durer...


J’ai fait mon travail comme il le fallait. Je suis juste plongée dans un sentiment de profonde lassitude et n’aspire plus qu’à redevenir un sujet anonyme. Je vous ai servi loyalement, contrairement peut être à ce qu’on a pu vous dire. Mais peu m’importe à présent l’opinion de qui que ce soit, ma conscience me suffit.


Dès que j’aurais récupéré les clefs du Conseil, je pourrais les confier au prochain maire. Et oui, il est bien difficile de travailler sans avoir accès à son bureau, j’ai eu beau donner des coups d’épaule, rien à faire, en réclamant sans cesse de faire nommer les conseillers. De cela aussi, je suis lasse…
Rassurez vous, je n'abandonnerai pas mes bureaux avant d'avoir un ou des remplaçants.

Joachim et Forigoler, les actuels conseillers à la sécurité et à l’accueil souhaiteront peut être poursuivre leur mandat avec un autre maire. Je tiens à vous les recommander, ce sont des personnes courageuses et loyales. Je souhaite juste qu’elles ne se lassent pas.



Si je puis me permettre majesté, je ne saurais trop vous conseiller de vous méfier des gens qui vous font des courbettes à s’en détruire le dos… Mais, vous en ferez ce que vous voudrez…De mes conseils d’abord, de ces gens ensuite.



Je vais dés à présent lancer un appel à candidature pour la mairie. En souhaitant que quelqu’un d’assez lisse et laborieux décide d’y répondre.

Quant à moi, et bien que je sois consciente que mes projets ne vous intéressent pas, je mangerai, travaillerai, et réclamerai mes 4 louis aux services sociaux. Et j’aimerai mon menuisier, tranquillement, sans plus aucune contrainte. Un bien joli programme n’est ce pas ?



Recevez mes salutations respectueuses.





Fait à Amiens en ce frisquet 5ème soir du mois de février 1652.
Revenir en haut Aller en bas
PèreFOURAS



Messages : 360
Date d'inscription : 19/04/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Dim 12 Fév - 10:01

Venant du Mont Gaulefier, un messager portant annonce vint donner celui ci au garde.

The Pape a écrit:




ELEVATION DE Luc dit Neu AU RANG DE CARDINAL SECRÉTAIRE D'ETAT
Spoiler:
 



[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
delarosa



Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mar 14 Fév - 12:10

Citation :

Salut au Monde Pascalien en Faveur de la paix


Alors que la plus profonde émotion nous emplit l'âme et nous nous sentons comme consterné par la terrible responsabilité que la divine Providence, dans ses desseins impénétrables,a voulu nous rappeler, nous voulons étendre immédiatement à tout notre premier mot paternel.

Avec une affection particulière, l’ensemble de l’église Pascalienne, au non de son prophète, bénis tous et chacun, nos frères, Évêques, prêtres, et ministres, des gouverneurs de la fois ainsi que les hommes et les femmes de tous peuple et a tout ceux qui travaillent dans les missions de la propagation de la fois de pascal.

A tous nos fils et filles dispersés à travers le monde, et surtout ceux qui souffrent dans la pauvreté et la douleur. Nous ne pouvons en ce moment, ne pas oublier tous ceux qui sont en dehors de l'Église, Une bénédiction leur sera accordé a tout ceux qui en ferons la demande dans leur prières par notre guide, Pascal le bien aimé.

Qu’ils en soient heureux de recevoir par le Pape le désir de faveurs et de cadeaux de pascal notre prophète, Encouragé par les vœux et les prières du Pape « the pape ». Le don de la paix sublime le Ciel. La paix, le désir de tous les bien faits qui nous anime du fruit de la charité et de la justice. La paix calme la conscience dans l'amitié de Pascal;la paix dans nos familles, unis par l'amour est sanctifié par la grâce du bien aimé saint ; la paix entre les nations grâce à l'assistance mutuelle fraternelle contribue a la conscience du sacrifice des individus et des groupes pour le bien commun; paix entre les nations, dans la coopération amicale et cordiale conçu pour les intérêts supérieurs de la grande famille humaine en vertu de la regarder et de lui donner protection dans l'assistance divine.

A ce moment de difficultés, ou beaucoup semblent offerts pour atteindre cette paix véritable qui est l'aspiration la plus profond de nos cœurs, nous nous tournons vers notre Seigneur par une prière spéciale pour les règles, règles pour, pour tous ceux qui portent la plus haute distinction le lourd fardeau de diriger le peuple dans les chemins de la prospérité et du progrès.

Ici, Vénérables Frères et sœurs, fils et sœurs bien-aimés, le premier vœu de pulsation de la paternité que pascal brille dans son cœur.
Béni soit le ciel de nous envoyer défense et confiance et reconnaître ce vœu de la paix et la faveur de notre invitation.
S'il vous plaît Seigneur, faite fertiliser ce vœux de diffuser le message de la sainte
consolation, en toutes les terres, et de lui donner la bénédiction de Pascal , que son prénom se répande sur le monde.

Cardinal Nonce Apostolique
Arnolodo Roberto Delarosa


Cardinal Secrétaire d’État
Luc dit neu
Revenir en haut Aller en bas
delarosa



Messages : 1291
Date d'inscription : 09/11/2009
Ville : ST PETER PORT

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mar 14 Fév - 21:35

Citation :





En ce jour, le quatorzième du mois de février de l’An de grâce 1652 Au Palais des papes en Montgaulefier.


Nous,Cardinal nonce Apostolique au affaires extérieures
Arnoldo Roberto Delarosa
Evêque de Coutances
Baronde Grouville


À sa majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly
Roi de France et de Navarre.




Au nom du gouvernement de sa sainteté le pape « the pape » et de l’ensemble du clergé pascaliens nous vous approchons a l’établissement a de nouvel relations diplomatiques entre le Royaume de pascal et la France et de vous demander audience afin de vous présenter ma personne et nous entretenir sur plusieurs sujet de la plus haute importance concernant les affaires de l’église.

Sa sainteté a bien voulu m’autoriser à remettre sous ses yeux l’engagement qu’elle a pris avec elle-même, de me soutenir dans l’exécution des plans pour nous rapprochés qui sont en tout temps, et aujour­d’hui plus que jamais, d’une nécessité indis­pen­sa­ble. Nous désirerions pouvoir développer avec sa majesté quelques réflexions et projet en concordance sur nos positions respectif qui nous anime.

En attente d’une réponse positive de sa majesté, nous vous adressons nos sincères salutations, que pascal vous garde.



Cardinal nonce Apostolique au affaires extérieures
Arnoldo Roberto Delarosa
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Jeanne Delhorme



Messages : 2502
Date d'inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Jeu 23 Fév - 18:13

Après avoir apporté quelques modifications à la lettre proposée par son infortuné assistant et conseiller municipal, Marie-Jeanne fit envoyer son courrier au Louvre.

Citation :
De Marie-Jeanne Delhorme, Gouverneur d'Ile-de-France et Maire de Paris,
A sa Majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly, Roy de France et de Navarre

Paris, le 23 février de l'an de grâce 1652

Votre Majesté Louis-Philippe, Roi de France et de Navarre, mes hommages.

Suite au courrier de la Grande Aumonière de France, Marquise Esmée Leolan-Valrose, le conseil de la mairie de Paris a travaillé sur les actes de décés.
Ainsi, la règle suivante est en cours de décision en les murs de Paris.
Un habitant de la ville de Paris sera qualifié de disparu si :
- aucune trace d'activité n'est relevée dans les six derniers mois en la ville de Paris.
Dans ce cas :
- un courrier sera envoyé à la dernière adresse connue de la personne.
- un avis de recherche sera placardé en place publique, en Paris, et dans toute la région.

Un habitant de la ville de Paris sera qualifié de mort si :
- une annonce de sa mort a été faite, et n'a pas été contredite dans la semaine suivante {Conformement aux règles du jeu}.
- aucune réponse n'est donné suite au courrier, dans les huit jours.
- la personne ne s'est pas présentée à la mairie, suite à l'avis de recherche.
{Comprendre que toute personne qui a plus de 6 mois et une semaine d'inactivité sera considérée comme mort rp parlant}

Dans le cas où la personne se présenterait, il faudra qu'elle justifie de son identité en présentant deux témoins qui attesteront du fait.

Si nous Vous faisons part de cette discussion, sublimissime Majesté, c'est afin de vous informer que la population parisienne s'en verra fortement diminuée.
Les morts ne payant pas l'impôt, le montant sera alors très en deça des attentes exprimées par la Surintendante aux Finances Royales.

Ne doutant pas que l'impôt ayant été minutieusement travaillé, nous Vous pensons au courant de ce montant d'impôt très bas finalement.
Mais pour éviter toute mauvaise surprise, le cas contraire, nous préférons Vous prévenir des mesures envisagées par la ville de Paris qui impactent le résultat.

Respectueusement,

Marie-Jeanne Delhorme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La maison des courriers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maison des courriers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» La maison des courriers
» Vot' maison préférée
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Les Palais Royaux + :: . Le Louvre .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Chevaliers