Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez | 
 

 La maison des courriers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Achara de warenghien

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mar 9 Nov - 16:06

Citation :
De nous, Achara de Warenghien,
Ancien Capitaine du RIDF,
Ancien Capitaine des Mousquetaires,

A vous vostre Majesté Alexandre-le-Fier,
Roy de France et de Navarre,

A vous, vostre Majesté Leonore de Rohan
Reyne de France,
Princesse de Leon,
Duchesse de Rohan,
Dame de la Queue en Brie,

A vous Charle de Nemours-Savoie,
Prince de Condé,
Duc de Noailles,
Baron de Beauvais,

Part la présente présentons nostre candidature au poste d'intendant de la ville de Paris.
Depuis nostre retour en la capitale nous avons constaté que personne ne géré la ville. Nous avons également appris que l'ancienne intendante avait fuit suite à sa destitution et démission à son postes.

Nous présentons déjà une liste pour les prochaines élections, celle ci étant dans quelque jours, mais nous manquons de nom pour cette dernière.

Cordialement,
Achara de Warenghien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 20 Nov - 12:27

Citation :


    A sa Très Excellente Majesté le Roi, Alexandre le Fier
    Souverain de France et de Navarre



      Votre Majesté,

    Étant Chancelier et ainsi représentant officiel du Conseil de l'Intendance Générale de Picardie, je prends la plume pour vous faire part de notre avis au sujet du choix de Sa Sainteté le Pape Matthieu Ier, Souverain Pontife, concernant l'église réformée du Cardinal Jean d'Anjou et de son choix de retrouver son cardinalat.

    Malgré qu'il est fait un choix légitime au niveau de l'article 5 de la Bulle pontificale de « L'Autorité Suprême de la Sainte Eglise » du Droit Canon, et, qu'il laisse place à de nouvelles élections pontifes, nous vous encourageons à prendre tout de même part dans ce conflit schismatique qui touche notre population Picarde. Nous souhaitons juste une position officielle à ce sujet. Nous pensons pas que réformer une Eglise de l'intérieur serait la meilleure chose, puisque le contraire pourrait nous laisser penser à une avidité de pouvoir par le Cardinal Jean d'Anjou, cherchant uniquement le trône papal et rien d'autres. Nous vous conseillons donc de prendre contact avec votre peuple, et lui montrer quel chemin il devra prendre.

    Ceci dit, vous êtes grand, et vous êtes incontestablement assez puissant pour vous faire entendre à travers le monde connu et ce continent. Par ailleurs, toutes les décisions que vous prendriez tout au long de votre règne, nous vous suivrons.


    Ratifié par le Conseil Picard et au nom de votre Vassale Whoopie le Tellier,

    Victor,
    Chancelier de Picardie & CO

Revenir en haut Aller en bas
Achara de warenghien

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 1 Déc - 10:26

Citation :
De nous, Achara de Warenghien,
Maire de Paris,

A vous, vostre Majesté Alexandre-le-Fier,
Roy de France et de Navarre,

A vous, vostre Majesté Leonore de Rohan
Reyne de France,
Princesse de Leon,
Duchesse de Rohan,
Dame de la Queue en Brie,

Bonjour,

Nous prenons aujourd'hui la plume afin de vous transmettre nos salutations. Comme il était dit dans mon précédant courrier, nous étions postulant pour la mairie de paris, à ce jours nous sommes élu majoritairement par le peuple.
Nous souhaiterions un entretient afin de vous prêter allégeance, en tant que maire, mais aussi en tant que qu'habitant de vos terres.

Dans notre précédant courrier, nous avions également fait par de notre candidature au poste d'Intendant d'Iles de France, si entretient nous est permit, nous pourrons alors vous faire valoir nos motivations à ce poste.

Bien que n'ayant plus d'intendant, nous continuerons de déposer nos compte dans le conseil comtal, ceux ci vous serons donc visible et vous pourrez juger de notre travail.

Cordialement,
Achara de Warenghien.
Revenir en haut Aller en bas
fafounet

avatar

Messages : 1152
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 3 Déc - 18:59

Citation :

SAINTE EGLISE FAFOUNIENNE


La Sainte-Eglise Fafounienne au service du Dieu Unique Bacchus, exige selon les désirs de Notre Dieu que soit gravé sur le fronton des édifices du Royaume la devise qui est la nôtre comme elle devrait être celle de la France :
IN VINO VERITAS

Elle souhaite vivement que chaque personne concernée, aux différents étages du pouvoir, fasse le nécessaire dans les plus brefs délais !
En cas de non réactivité, des excommunications pourront être prononcées.



Vénérable Fafounet, Pro-fêtes de Bacchus
Revenir en haut Aller en bas
Achara de warenghien

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Jeu 23 Déc - 19:28

Citation :
De nous, Achara de Warenghien,
Maire de Paris,

A vous, Keridwenn d'Aubignas,
Vicomtesse de Mursay,
Secrétaire d'État à la Guerre,

Bonjour,

Nous avons reçu une missive du conseil de Rouen, celui ci nous signalant l'arrivait d'un pilleur de marché. Des lecture de la missive nous avons prévenue nos citoyens pour qu'il préserve leurs marchandises pour les habitant qui en ont besoin. Nous avons aussi prit la décision de lancer nos garde à sa poursuite, ce faisant nous aimerions, si cela est possible, une aide de la part des force armée du Roy.
La milice étant plus à franchement parler pour la sécurité que pour la chasse, votre aide sera d'un grand secoure pour cette action.

Cordialement,
Achara de Warenghien.
Revenir en haut Aller en bas
Achara de warenghien

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 7 Jan - 11:14

Citation :
De nous, Achara de Warenghien,
Maire de Paris,

A vous, vostre Majesté Alexandre-le-Fier,
Roy de France et de Navarre,

A vous, vostre Majesté Leonore de Rohan
Reyne de France,
Princesse de Leon,
Duchesse de Rohan,
Dame de la Queue en Brie,

Bonjour,

Nous prenons aujourd'hui la plume afin de vous transmettre nos salutations, et vous souhaiter nos meilleur voeux pour la nouvelle année. Nous vous invitons également au bal organiser devant la mairie de paris, celui ci est organisé afin de recevoir et remettre les voeux de tous à chacun.

Dans l'espoir de ne pas paraître impertinent et de vous voir lors du bal, cordialement,
Achara de Warenghien.
Revenir en haut Aller en bas
Achara de warenghien

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 28 Jan - 12:00

Achara de warenghien a écrit:
Citation :
De nous, Achara de Warenghien,
Maire de Paris,

A vous, vostre Majesté Alexandre-le-Fier,
Roy de France et de Navarre,

Bonjour,

Nous prenons aujourd'hui la plume afin de vous demander audience, la ville de Paris ainsi que la Province d'Iles de France à grand besoin de vos conseil et votre aide. nos conseillers sont tous occupé et ne trouvons personne pour les remplacer.
Si vous me permettez, nous vous exposerons plus en détail la situation de notre ville et surtout celle de la Province. Nous devons nous déplacer nous même à nos frai, afin de subvenir au besoin de la foire sur certaine denrées, avec l'aide précieuse de Dame Mercedes, maire de Rouen.

Cordialement,
Achara de Warenghien, maire de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Jean d’Anjou

avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 12/10/2009
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 9 Fév - 19:07

Citation :


A sa Majesté Alexandre Ier
Roy de France et de Navarre





Suite à l'abdication de sa sainteté le pape Mathieu 1 er , un conclave à été ouvert afin d'y nommer son successeur.
C'est donc par cette présente lettre que je vous annonce humblement que les Cardinaux ont décidé de voir en ma personne le 5 eme souverain Pontife de l'église Pascalienne.

L'église prends désormais , sous mon pontificat un tournant différent de celui de mes deux derniers prédécesseurs, en espérant réformer profondément l'église et améliorant nos rapports diplomatique .
Je tiens aussi de m'excuser auprès de sa Majesté en n' ayant pas envoyé cette lettre plus tôt , des affaires m'ayant été donné de régler au plus vite

je reste à vôtre disposition Vôtre Majesté

sa sainteté Valentin Ier
5eme Souverain Pontife de l'église Pascalienne


Revenir en haut Aller en bas
Nicolas de Vaudémont

avatar

Messages : 418
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Jeu 24 Fév - 15:23

Citation :
[b]A
Sa Majesté Alexandre-le-Fier
Roi de France et de Navarre

de

Nicolas de Vaudémont
Ex-évêque de Toul
Ex-cardinal de Lorraine
Juge d'Ile-de-France

Votre Majesté,

La chancelière m'a transmit votre demande de me voir au poste de Grand-Aumônier de France.

Votre proposition est pour moi un grand honneur car désireux de vous servir au mieux de mes possibilités. j'accepte donc votre proposition avec une joie immense.

Je sais que ma position vis-à vis de l'église Pascalienne peut être un soucis néanmoins je vous fais la promesse de faire preuve d'impartialité et de nouer des relations avec le Pape actuel afin d'être un "pont" entre votre Majesté et sa Sainteté le Pape Valentin 1er ainsi que de vous conseiller au mieux pour tout ce qui peut toucher à la religion dans votre Royaume ainsi que pour tout autre sujet.

Veuillez recevoir mes humbles hommages et ma sincère abnégation à vous servir.

Que le Très Haut vous protège et vous donne toutes ses grâces à vous et à votre bien aimée épouse ainsi qu'au Dauphin.

Nicolas de Vaudémont,
Ex-Evêque de Toul
Ex-Cardinal de Lorraine
Juge d'Ile de France
Revenir en haut Aller en bas
Frits Frederic

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 16/02/2010
Ville : Saint Pierre-Port

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Lun 14 Mar - 23:06

Citation :


En ce jour, le quatorzième du troisième mois en l'An de Grâce 1651,
Au Palais de Whitehall, Londres,
Royaume d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande.

Nous, Sa Majesté Royale Samuel Premier Spencer, Roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande
Et le Conseil Royal;

A vous, Votre Majesté Royale Alexandre Premier, dict le Fier, Roi de France et de Navarre,
A vous, Nobles de France,
A vous, Clergé de France,
A vous peuple de France.


Oyez! Oyez!

Après de longues délibérations au sein du Conseil Royal, il a été décidé ce qui suit:

Depuis le règne de Sa Majesté Royale Marie-Thérèse Howard, le Royaume d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande n'a pas connu de monarque capable de s'assurer de la gestion du Royaume. La succession au trône de Son Altesse Royale Elizabeth Howard, trop jeune pour régner était accompagné d'une gestion de la part de son Altesse Catherine Stuart; puis depuis sa disparition le Royaume était laissé à la merci de Dieu.

Maintenant, le règne de Sa Grandeur Robrecht Samuel Spencer, s'occupant avec ferveur et dignité du Royaume en absence de tout responsable, assurant en tant que Régent et Lord Protecteur la gestion du pays, peut être considéré comme un signe du Tout-Puissant, qui dans sa miséricorde a décidé de donner à l'Angleterre le meneur qu'elle cherchait et ce dont elle avait besoin.

Il a donc été décidé d'élever et de laisser le trône royal à Sa Grandeur Robrecht Samuel Spencer, qui portera dès lors le nom de Sa Majesté Royale Samuel Premier Spencer d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande. Et c'est ainsi que nous demandons dans tout le respect et la bonne volonté reconnaissance de la part du Royaume de France en ce qui concerne cette situation et cette nomination.

Longue vie au Roi! Dieu protège le Roi! Dieu bénisse le Roi!

Il en est ainsi, par décision du Conseil Royal!




Son Excellence Lord High Steward et
Lord High Chancellor Frits Frederic Bazain.

Revenir en haut Aller en bas
Fleur

avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Dim 17 Avr - 11:24

Citation :
De mademoiselle Fleur,
Mairesse d’Amiens

A sa Majesté Alexandre-Le-Fier,
Roy de France et de Navarre




Votre majesté,



C’est en désespoir de cause que j’ose me tourner vers vous afin de vous demander d’intervenir dans un différent qui m’oppose à l’intendante de Picardie ainsi qu’à la Chancelière de France puisque la première a demandé le soutien de la seconde.


A la tête de la mairie d’Amiens depuis le 1er avril, l’on m’oblige à fournir des détails à propos des finances de la ville.

Cette pratique n’était pas appliquée avant septembre 1650 alors que madame Whoopie était à l’époque mairesse d’Amiens depuis de longs mois. J’imagine qu’un avenant aux obligations de transparence financière a dû être ajouté en septembre puisqu’ensuite elle a ajouté ces détails.

Je ne demande qu’une seule et unique chose : qu’on me fournisse cet avenant. Mais ces deux personnes s’y refusent depuis des jours et me menacent de prison et de condamnation à mort.

Je pose de nombreuses questions dans mes divers courriers. Las….aucune réponse ne m’a été apportée ni par l’une, ni par l’autre.



Quel est ce pays où les responsables se contentent d’ordonner et de menacer sans justifier ni répondre ?
Est-ce ainsi que vous désirez qu’il soit mené ?

Quel est ce royaume où certains exigent des autres ce qu’ils sont incapables de fournir ? A savoir une coopération, un partenariat et une bienveillance d’emblée ?

Quel est ce fonctionnement où la suspicion, la menace et l’insulte prennent le pas sur la confiance, le soutien et le conseil ?


Afin que vous ayez tous les éléments en main, je tiens à vous préciser que j’ai absolument TOUS les documents qu’on me réclame dans les tiroirs de mon bureau et ce depuis mon entrée en fonction.

Je détiens les peintures des mouvements de la foire d’Amiens.
Je détiens également les peintures des moments où j’ai été soupçonnée, provoquée et insultée par madame l’intendante de Picardie.


J’ose espérer que vous ne cautionnerez pas l’entêtement particulièrement étrange de ces nobles dignitaires, chargées des affaires du Royaume qui ont œuvré pour que la situation qui au départ n’était qu’une demande légitime de ma part se soit transformée en bras de fer où l’impartialité n’a plus sa place, où la volonté d’en découdre de façon personnelle en utilisant des pouvoirs octroyés pour le bien du pays est devenue une véritable mission.


J’ose espérer que les insultes dont j’ai été victime vous paraîtront totalement hors de propos. J’en appelle à votre sens de l’équité, à votre discernement ainsi qu’à votre désir de ne point abandonner un de vos sujets qui n’a fait que mettre sa détermination au service d’une cause légitime de façon logique et argumentée.

J’ose espérer que chacun ici a sa place, tant que son travail est fait selon les lois en vigueur.

J’ose espérer que vous, vous m’entendrez car je suis lasse de m’adresser à des gens qui font la sourde oreille. Ce n’est pas une attitude très intelligente. Il aurait suffi de répondre à mes questions pour que la situation soit définitivement réglée.

Le pouvoir doit-il servir à se libérer de ses pulsions dominatrices ou doit-il servir à s’allier la coopération des gens qui n’hésitent pas à travailler pour le bien du pays ?




Respectueusement,

Fleur

Amiens, le 17 avril 1651
Revenir en haut Aller en bas
Galinette

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 23/09/2010

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 25 Mai - 19:03

Il tournoyait, tournoyait le pigeon guernesiais, car il avait annonce à déposer dans toutes les villes du royaume et au mont gaulefier.
Mais à ce truc il n'avait pas trouvé d'endroit, alors il se dit qu'il allait faire le royaume et puis le mont on verrait, peut être de mettre son affiche sur la première personne qu'il apercevrait d'en haut.

Donc au boulot, annonce transmise.


Citation :


Son Altesse Aimelin de Millelieues
Prince Souverain de Guernesey et des îles de la Manche



    Nous, Prince de Guernesey,



    Tenons à annoncer notre neutralité en ce qui concerne le conflit opposant le Roy de France et le Pape.

    Aucune force amée venant de nos îles ne sera donc envoyée ni contre le Pape et ni contre le Roy.




    Neutralité respectant d'autre part le Traité de paix passé entre les Iles de Guernesey et le Royaume de France le 25 mars 1650 et rappelé publiquement le 20 septembre 1650.


    Neutralité qui ne nous empêche pas de trouver intolérable que le représentant du Très Haut accueille des personnes ayant commis des actes répréhensibles au Royaume, mettant de ce fait en péril la bonne entente et paix entre le Royaume de France et le mont gaulefier.


    Nous tenons à rappeler également que parmi ces gens, la dame Roxetrice, ancienne maire de Saint Pierre Port, qui a abandonné ses charges et a fui les iles avec un dénommé muguet malgré une entrevue en cours avec le Juge et le Prince, ainsi que le sieur Fafounet, sont personnes "non grata" à Guernesey, et seront conduites immédiatement aux geôles sitôt que leurs pas fouleront le sol des iles de la Manche.


    Nous tenons aussi à signaler que tout Guernesiais qui prendrait part ouvertement à ce conflit d'un côté, comme de l'autre, le ferait en son propre nom et nullement en tant que représentant de Guernesey, et qu'il devra donc en assumer les conséquences.




    Que cela soit sû et entendu à Guernesey et dans tout autre pays !






    Fait à Saint Pierre-Port, au Palais Princier, le vingt deux du mois de mai 1651





    Prince de Guernesey
    et des Iles de la Manche


Et continuation de son voyage en saluant les gens présents.
Revenir en haut Aller en bas
Jean d’Anjou

avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 12/10/2009
Ville : Rouen

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 27 Mai - 1:16

Le pigeon arriva quelques dizaine d'heure plus tard et un des garde en retira le message pour le placarder

Citation :

A Alexandre le Fier

Nous, Valentin Ier, par la Grâce du Très Haut, Souverain Pontife et Patriarche de la Sainte Eglise Pascale et de ses états.


Acceptons l'évacuation de la population du Mont , ne souhaitant pas voir la mort s'abattre dans ce combat qui avait était anoncé comme non violent.De même nous acceptons de rendre les fugitifs sauf dame Roxetrice qui nécéssite un rétablissement de quelques jours si le tout puissant et Pascal ne l'as rappelle pas , pour l'heure elle demeure intransportable sous peine de mort. Nous demandons clemence sur le traitement qui sera fait à dame Nikita jusqu'à son procès au vue de sa grossesse à moins que vous jugiez un enfant coupable de complicité.

Nous vous Informons Alexandre le Fier qu'il n'est pas en vôtre pouvoir , un peu trop sur estimé, de me juger et ne répondrai en aucune de vos questions. Nous laissons seul droit de mon jugement au Tout Puissant et à son Prophète Pascal.

Refusonsde quitter lâchement le Siège Pontifical afin de préserver ma personne. De ce fait nous arrêterons le combat même inutile si celui ci est arrêté après que soit livrer les fugitifs. Nous ne cèderons donc pas à la demande forcé d'exil et combattrons si il le faut pour la conviction à laquel j'ai tenu , celle d'une justice qui apporte des preuves concrète de la complicité de vol de femmes enceinte , celle de présumer l'innocence jusqu'à que le contraire soit prouvé Car le tout puissant dans son infinie miséricorde nous a demandé de ne point juger .

Par notre main ce Jeudi , le 27 Mai 1651,au Siège Pontifical du Mont Gaulefier

Revenir en haut Aller en bas
Galinette

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 23/09/2010

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Lun 30 Mai - 9:25

Dare dare encore il avait dit le prince alors il faisait dare dare. Puis c'était un pli personnel pour la Reyne alors il faisait dare dare encore plus.
Et comme il avait du faire demi tour, il portait également pli pour le roy.

Il posa d'abord celui adressé à Leonore.


Citation :




    Son Altesse Aimelin de Millelieues
    Prince de Guernesey et des Iles de la Manche
    à
    Sa Majesté Léonore
    Reine de France
    Juge d'armes de France


    Saint Pierre Port, au palais, le 22 mai 1651





    Votre Majesté,


    je me permets de vous écrire afin de vous mettre en garde contre un énergumène qui a pris le bateau pour rejoindre vos côtes et sans doute s'installer au royaume, apres une tentative chez nous.

    Son nom, narcisse le chardonneret, dont l'âge d'apres ses dires avoisine les seize années. Des personnes dignes de confiance m'ont rapporté ses dires en auberge, incitant les personnes présentes à aller sur paris pour "prendre la ville" suite à la décision du roi concernant le pape. Je vous fais parvenir en pli confidentiel ses propos insultants vous concernant, ainsi que votre époux, car nous ne pouvons tolérer pareils propos en public.

    Je lui ai dit, avec courtoisie, qu'il était hors de question que nos îles s'allient au pape contre la France avec laquelle nous avions un traité de paix, et que le pape se devait d'assumer ses actes. J'ai d'ailleurs fait paraitre annonce, qui informe de la neutralité des iles.

    J'espère avoir un jour l'occasion de vous rencontrer à nouveau, car je n'oublie pas Chausey, et ce que vous avez fait pour nos iles alors que vous étiez Régente du Royaume. Nous vous devons la paix, par votre acceptation, et pour cela, je vous suis reconnaissant.

    Saluez le Roy de ma part.


    Que le vent porte ces mots par delà les mers et qu'il vous protège vous et votre époux.


    Respectueusement, avec toute mon amitié


    Le Prince de Guernesey







puis celui pour le Roy, en réponse.

Citation :


    Son Altesse, Aimelin de Millelieues, Prince de Guernesey et des Iles de la Manche
    à
    Sa Majesté, Alexandre 1er, dict Le Fier, roi de France et de Navarre



    Saint Pierre Port, Palais princier le 27 mai 1651



    Votre Majesté,



    En réponse à votre annonce du 26 de ce mois dont je vous remercie, je tiens à vous rassurer sur le repos de votre sœur sur nos terres qui veillent sur son sommeil.

    En ce qui concerne cette guerre contre Valentin 1er, nous ne pouvons qu'être offusqués de tels agissements de sa part.

    Tout d'abord d'abriter des personnes ayant des comptes à rendre à votre Royaume, et de ses insultes envers vous et votre épouse, ce que nous désapprouvons totalement.

    Notre foi envers le Très Haut nous habite depuis toujours sur les îles, nous a fait tenir tête à un roy hérétique et à l'abandon de l'église à ce moment là, et, quel que soit le pape qui dirige ou dirigera l'église, elle est et sera toujours en nous, et ce même apres la disparition un jour de Valentin 1er.

    Nous tenons donc à vous assurer que ces actes ne terniront en rien les relations que nos iles ont avec le royaume de France et que notre respect à votre personne ainsi qu'à votre épouse sont toujours là.

    Nous avons de plus, écrit à votre épouse le 22 de ce mois afin de la mettre en garde contre un homme ayant tenus propos contre le roy et la reyne, et que nous savons être en votre Royaume.



    Que le vent porte ces mots par delà les mers et qu'il vous protège vous et votre épouse.


    Respectueusement, avec toute mon amitié


    Le Prince de Guernesey






Revenir en haut Aller en bas
Ariane



Messages : 314
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Jeu 2 Juin - 18:10

Citation :
Rouen, le 2 juin de l'An de Grâce 1651

de : Mademoiselle Ariane de la Bruyère en Buis
Baronne de Montrésor
Gouverneur de Normandie
Maître de Cérémonies de la Cour
Grand Officier de France

à : Madame Anjhely Falcone
Vicomtesse d'Olonnes
Chancelier de France

Madame le Chancelier,

Je me permets de m'adresser à vous dans l'urgence. En effet, depuis quelques temps déjà, je suis sans nouvelle aucune de notre Procureur Monsieur Poulini rattaché à la Normandie. Comme vous le savez, Madame Mercedes O'Neil est toujours en prison attendant d'être jugée, de même, les réfugiés du Mont Gaulefier ne sont toujours pas interrogés par Monsieur Poulini. J'aimerai donc que vous puissiez m'indiquer vos souhaits et directives pour que la constitution des dossier aux fins de jugement ne stagnent pas indéfiniment et que la gestion de "l'Affaire du détournements de fonds" suive son cours au plus vite.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de recevoir, Madame le Chancelier, mes salutations respectueuses.

Mademoiselle Ariane de la Bruyère en Buis



Revenir en haut Aller en bas
Candice

avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 16/08/2010
Ville : au paradis des personnages virtuels !

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Jeu 2 Juin - 22:25

Les los, elle les connaissait peu, du moins les démarches à suivre pour la paperasse quelle qu'elle fut, et après avoir été informée de quelques droits, elle prit sa plume, un vélin et avec application, de sa plus belle verve, elle couca quelques mots sur celui ci en s'adressant à Anjhely...

Citation :
Rouen, le 25 mai de l'An de Grâce 1651

de : Mademoiselle Candice de Boccadolce
Mairesse de Rouen

à : Madame Anjhely Falcone
Vicomtesse d'Olonnes
Chancelier de France

Madame le Chancelier,

Je viens par la présente, vous prier de bien vouloir accéder à ma requête qui est de pouvoir défendre Dame Mercedes O'Neil, ex mairesse de Rouen... dont j'aimerais demander la relaxe provisoire en attendant le début de son procès, son état de santé étant peu réjouissant, presque à terme, il serait plus judicieux et préférable de la laisser rentrer chez elle, je me porte garante de sa présence à Rouen, elle ne quittera pas la ville, et aussi par respect pour toute la bonne volonté et le bonheur qu'elle a apporté aux rouannais et rouannaises... tous les bienfaits pour cette ville...

Vous remerciant par avance de vos bons soins et de votre compréhension, je reste dans l'attente de votre réponse...

Candice
pour vous servir

Candice expédia le courrier et attendit la réponse


Dernière édition par Candice le Sam 18 Juin - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 17 Juin - 19:13

L'annonce des poste à pourvoir promise par le Roi vient de tomber. Et tel une trainée de poudre, parcourt la ville. Narcisse écoute encore et toujours cette annonce, afin d'être sûr de bien saisir ce que le Roi attend de chaque candidat. Les yeux pétillants, Narcisse cavale jusqu'à un marchand de livres, connaissance capable d'écrire pour le compte du jeune homme sans éducation !
Pourquoi çà pétille ? Parce que c'est l'aventure qui l'attend ! Un vieil homme à lunettes derrière un comptoir poussiéreux attend, jaunissant avec l'âge comme les pages de ses textes qui vend. Voyant arriver Narcisse au pas de charge, il sourit et rajuste ses lunettes :


" - Alfred, Alfred ! Dit, tu pourrais me faire un courrier ?
- Pour les postes je parie ?
- Ouuuuui !!! J'ai de quoi payer. "
montre-t-il ses dernières pièces avec un sourire digne de concurrencer la Lune dans ses premiers quartiers.

" Attend que je prépare le courrier, et puis tu pourras me dicter gamin." calme-t-il Narcisse. Ce qui lui laisse le temps de préparer ses petites affaires, et de faire une belle en-tête au document, avec l'adresse de son établissement, toussa toussa.
"N'empêche, c'est nul le papier. L'autre jour, j'ai vu le Roi, et je pense qu'il s'est fait une meilleur idée de ce que je vaux durant cette rencontre ! Comme si le papier pouvait décrire quoi que se soit... Tu imagines, çà toi ?! Enfin..."

Une fois le papier prêt, il invite le gamin à lui donner les mots à coucher sur le papier. Et le flot narcissique commence. Ce qui donne le résultat suivant, après tri de l'auteur :


Citation :
- Nom : Narcisse le Chardonneret
- Rang social : Gentiljeunehomme
- Âge : 16 étés
- Postes occupés actuellement ou anciennement, avec la durée d'occupation de chacun de ceux-ci : Valet au service de la famille Falcone pendant plusieurs mois, durant leur occupation du Palais de Bisy.
- Motivations : Ce serai pour moi un grand honneur que de pouvoir servir le Roi et la Reine de France. J'ai eu le plaisir de Vous rencontrer, même si l'instant fut bref. Je doute cependant que cette rencontre Vous ai marqué. J'en garde un agréable souvenir, et Vous remercie encore pour l'aide que Vous m'avez apporté alors que j'étais perdu !

A ce moment là, Vous avez suggéré un poste autour de la chasse. C'est un domaine dans lequel j'ai de l’expérience, bien que je pratique cette activité de manière plus solitaire. En tout cas, c'est toujours plus que pour les autres postes ! Quoi que pour ce qui est de la religion, je ne me débrouille pas trop mal. Mais je ne suis pas pascalien... Si Sa Majesté estime que mes compétences peuvent lui servir ainsi, alors je le ferai avec efforts !

Je me plierai à Votre jugement.


Et Narcisse de courir au palais pour déposer le courrier à son pote Martin. Avec pour consigne de répondre à la bibliothèque. Et au bas de la lettre, on peut lire en petit : "C'est un bon petit, Majesté. Et il en a plus dans la tête qu'on pourrait le croire. Même si c'est une vraie pipelette !"
Revenir en haut Aller en bas
Candice

avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 16/08/2010
Ville : au paradis des personnages virtuels !

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 18 Juin - 15:06

Le procès devait bientôt commencer, elle savait que celui ci se déroulerait à Eu, mais Mercedes était bloquée par son assignation à résidence, donc une demande officielle devait être faite... La plume toujours prête, elle s'activa pour écrire à Anjhely :

Citation :


Rouen, le 28 mai de l'An de Grâce 1651

de : Mademoiselle Candice de Boccadolce
Mairesse de Rouen

à : Madame Anjhely Falcone
Vicomtesse d'Olonnes
Chancelier de France

Madame le Chancelier,

Je viens par la présente, vous demander d'accéder une nouvelle fois à ma requête qui est de pouvoir sortir du territoire de Rouen pour Eu, Dame Mercedes O'Neil, ex mairesse de Rouen... dont j'ai la responsabilité, et l'emmener en cette ville afin d'assister à son procès,

Vous remerciant par avance de tous vos bons soins et de votre compréhension, je reste dans l'attente de votre réponse... et à votre service pour tout complément d'information.

Candice
pour vous servir



Le courrier terminé, le coursier se hâta de le déposer au bureau de la chancelière !
Revenir en haut Aller en bas
Marcel

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 18 Juin - 19:54

Marcel n'en menait pas large.
Et il en avait marre de jouer au pigeon voyageur.

Se pointer là où que vivaient le Roy et la Reyne, c'tait une véritable épreuve pour lui. Déjà qu'le Doc de l'hôpital l'impressionnait à en faire un malaise, vl'à qu'la Fleur l'envoyait au Louvre.

Il repéra un garde et lui tendit la missive.


Pour le Roy qu'elle a dit.
Elle c'est Fleur, la mairesse de chez moi. D'Amiens quoi. Là où c'était ennuyeux mais tranquille avant qu'elle pose son peton impertinent sur le sol.


Il regarda le garde silencieux. C'tait sûr'ment dur de rester immobile comme ça. Finalement, il avait presque d'la chance d'être obligé d'cavaler à droite et à gauche lui.

Mouais...Même ses pieds sont impertinents, c'est dire...
Vous lui donnerez la lettre au roy, hein ! Sinon, j'vas encore m'faire r'monter les bretelles par ma patronne !


Lui tendit la lettre et s'en alla d'un pas usé.


Spoiler:
 


Dernière édition par Marcel le Sam 18 Juin - 22:52, édité 1 fois (Raison : orthographe ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Galinette

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 23/09/2010

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Ven 24 Juin - 12:34

Missive fût déposée pour la Duchesse de Gisors, avant que le messager ne reparte vers des cieux où d'autres tâches l'attendaient.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
ladyoscar11

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Sam 25 Juin - 0:07


A sa majeste Louis-philippe
Roy de France et de Narvare

Ma majeste,

si sa majeste me le permet, je suis nouveau ici mais j ai de bonnes intentions et je desirais etre recruté comme l un des assistants culturels qui s'occuperont, sous l'égide du Grand Maitre des cérémonies de la préparation et mise en place des festivités. j aime les fetes et j ai d assez bonnes idees pour vous distraire aisement.

Alors si vous me l accordez, je vous en serais reconnaissant ma Roué
sur ceux bonne soiree

Oscar de GEORGEY
Revenir en haut Aller en bas
Louis-Philippe.

avatar

Messages : 4263
Date d'inscription : 25/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Dim 26 Juin - 16:53

Un messager passa prendre les courriers et alla faire distribution de ceux qu'on lui avait confiés

Citation :
A monsieur John Hastings de Malborough
Baron de Bouville

De Sa Majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly,
Roi de France et de Navarre

Monsieur,

Nous vous informons que nous avons bien reçu votre lettre de candidature quant au poste de secrétaire royal. Celui-ci étant d'importance car vous ouvrant les portes de notre conseil, vous convoquons ce mardi 28 juin à 15 heures en notre bureau afin d'avoir un entretien avec vous. Celui-ci nous permettra de nous faire avis personnel vous concernant et s'en suivra notre décision de vous accorder ou non une place à nos côtés.

Fait le XXIVème jour de juil de l'an de grâce 1651




Citation :

A madame Héléna de Lhavilland
Baronne d'Arques

De Sa Majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly,
Roi de France et de Navarre

Madame,

Nous vous informons que ce n'est non sans un grand intérêt que nous avons lu votre lettre de candidature concernant les postes de grand panetier et grand échanson. Malheureusement, au vu de vos fonctions à l'armée, il va vous falloir faire un choix. En effet le cumul d'un poste civil et militaire est, selon l'articile qui suit, impossible.

Citation :
I.2.h : Cumul des postes
Afin d’assurer la continuité du service et d’éviter la concentration des pouvoirs civils et militaires, il est interdit à un membre de l’Armée Royale de cumuler les fonctions suivantes :
- Pour les soldats et Sous-Officiers avec une autre charge ou fonction dans le civil.

- Pour les Officiers avec toute charge empêchant sa disponibilité, par exemple, Maire, membre d'un Conseil Provincial ou Royal.

Dans un tel cas, l’inscription à la Réserve de son unité, ou la démission du soldat est exigée.

Je crains qu'il ne vous faille, malheureusement, faire un choix. Attendons donc de vos nouvelles quant à ceci.

Fait le XXIVème jour de juil de l'an de grâce 1651




Citation :

A monsieur Grenouille

De Sa Majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly,
Roi de France et de Navarre

Monsieur,

Nous vous informons qu'après avoir pris connaissance de votre candidature et avoir fait quelques recherches vous concernant, avons découvert que vous n'étiez point inscrit sur les registres royaux In gratibus. De par ce fait, ne pouvons vous accorder la place de Grand Chambellan. Cependant, retenons votre candidature pour le poste de Grand Fauconnier et serions ravi de vous voir prochainement en nos murs afin d'organiser une chasse digne de ce nom.

Fait le XXIVème jour de juil de l'an de grâce 1651




Citation :

A monsieur Narcisse le Chardonneret

De Sa Majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly,
Roi de France et de Navarre

C'est avec plaisir que nous avons lu votre candidature et vous faisons part de notre volonté de vous voir au poste de Grand Ecuyer de France. Cependant, il vous faudra pour cela suivre une formation militaire afin d'apprendre à chevaucher comme il se doit. De plus, vous devrez créer un programme d'entrainement dans le but de former les futurs officiers. Si cela vous sied, nous vous mandons de vous rapprocher de notre Secrétaire d'Etat à la Guerre : Monsieur Falcone qui s'occupera de vous dispenser la formation adéquate. Dans le cas contraire, serions heureux de vous voir au poste de Grand Veneur. Nous vous laissons le choix, et attendons donc votre décision.

Fait le XXIVème jour de juil de l'an de grâce 1651



Citation :

A madame Fleur

De Sa Majesté Louis-Philippe de la Brie en Carly,
Roi de France et de Navarre

Madame,

C'est avec grand intérêt que nous avons lu votre candidature, regrettons simplement de ne pas avoir toutes les informations demandées. Votre cas est assez particulier, vous avez, à n'en pas douter, des compétences en la matière, mais la demande de procès à votre encontre nous laisse quelque peu perplexe.
Aussi avons mandé à notre chancelière la duchesse de Gisors Anjhely Falcone et notre surintendante aux finances la duchesse Anne Romanov de vous convoquer pour un entretien afin d'éclaircir toute cette affaire et décider si oui ou non vous aurez la place d'intendante de la Picardie.


Fait le XXIVème jour de juil de l'an de grâce 1651

Revenir en haut Aller en bas
Narcisse

avatar

Messages : 1145
Date d'inscription : 14/03/2011
Ville : Paris

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Lun 27 Juin - 10:56

Une réponse, enfin une réponse ! Narcisse court dans tous les sens au milieu des livres poussiéreux. Et encore, il est dans cet état JUSTE parce qu'il vient de recevoir un courrier. En même temps, il l'attend depuis un moment cet réponse. Alors imaginez l'excitation ! Jusqu'à ce qu'Alfred pose sa vieille main sur l'épaule du gamin qui passe à portée.

" Tu sais petit, il s'agit peut-être d'un refus... " essaye-t-il de tempérer le chahuteur.

Narcisse imite alors le soufflé. Il passe de gonflé à bloc à... un truc tout mou, les bras ballants. Alors, Alfred peut enfin avoir accès à nouveau au courrier, et l'ouvrir. Il prend ses lunettes, s'enfonce dans un vieux fauteuil, et commence sa lecture. Narcisse est venu s'assoir devant lui, par terre, et écoute, comme s'il s'agissait d'un conte. Chaque mot le fait frissonner. Une fois le texte achevé, Narcisse est presque grimpé sur les genoux du vieux, pour essayer de lire, mieux voir. Alors qu'il ne sait pas lire. Mais qui sait, il pourrait peut-être, dans cet instant de grâce, percer le mystère du papier ?! Lorsque le vieux achève, le petit fait un bon magistral, et presque théâtrale, commente :

"- Il a lu avec plaisir ! Le Roi ! Tu imagines ?! Il veut me voir Grand Écuyer de France. Mouuuah ! Et je vais suivre des cours d'équitation ! Sur un cheval. Par tous les dieux, c'est... c'est... c'est...
- Calme-toi gamin, tu vas me claquer dans les doigts si tu continues... Tu es sûr de vouloir t'aventurer là-dedans ?
- Bien sûr !!!
- Alors il faut répondre au Roi petit, et puis à ce Monsieur Falcone.
- C'est fantastique, je vais apprendre avec Firenze ! "


Et l'échange continue, jusqu'à ce qu'enfin, les deux lettres soient écrites, et que Narcisse parte à nouveau, cavalant, les porter à qui de droit. Le résultat est le suivant.

Citation :
Votre Majesté, le bonjour.

C'est avec un grand plaisir et une excitation visible que j'accepte le travail que Vous m'avez destiné.
Comme Vous le désirez, je vais suivre les enseignements de Monsieur Falcone avec sérieux.

Je vous remercie pour Votre confiance, et me montrerai digne de Vos attentes.

Narcisse le Chadonneret.

Court mais intense. Passons maintenant au petit mot envoyé à son ancien patron.


Citation :
Monsieur Falcone, le bonjour.

Sur ordre du Roi, me voici votre apprenti.
Il me faut suivre une formation afin de prendre la charge de Grand Écuyer de France.
Je suis à votre disposition pour commencer le plus tôt possible.

Mes amitiés à votre famille.

Narcisse le Chardonneret.

Là encore, c'est bref, mais concis. Ou l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
ladyoscar11

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2011

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 29 Juin - 23:51

passe voir, toujours pas de reponse, se demande si son courrier était dans les regles
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mezière-Vergy

avatar

Messages : 2283
Date d'inscription : 04/10/2009
Ville : St Pierre de Port

MessageSujet: Re: La maison des courriers   Mer 6 Juil - 20:03

Lettre envoyée au Louvre

Citation :
Au Roi de France et de Navarre,
A Louis-Philippe de la Brie en Carly,

De Elisabeth Mézières-Vergy d’Artois,
Dernier membre en vie de la famille royale des Vergy,
Duchesse de Crillon,
Comtesse de Vitry,
Membre de l’Ordre des Très Fidèles,

Vostre Majesté,


Au vu de mon nom et de mes titres je suppose que vous savez qui je suis, cette lettre n’est donc point anodine puisque je n’ai eu contacte avec la couronne française depuis des années.
Tout d’abord mes sincères condoléances pour vostre perte, et mes meilleurs vœux pour vostre règne ; longue vie au Roi !

Cette lettre n’a point pour but uniquement les félicitations, ce pli vous parvient car une rumeur horrible se répand dans nostre principauté comme une trainée de poudre ! Le Roi de France aurait fait arrêter et torturer notre Saint Père dirigeant de notre Mère l’Eglise Pascale. Cet acte d’hérésie ne peut être vrai, ce fut ma première pensée. Ne voulant céder aux rumeurs, et voulant rétablir le calme parmi ma communauté. Je souhaiterais savoir de la main du Roi ce qu’il en est.

Car un Roi est sage et bienveillant.

Que le très Haut vous protège,

Ecrite à Saint-Pierre-Port,
En la Principauté de Guernesey,

En l’an de grâce 1651.




Dernière édition par Elisabeth Mezière-Vergy le Jeu 7 Juil - 18:04, édité 1 fois (Raison : date rp mauvaise)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La maison des courriers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maison des courriers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» La maison des courriers
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Les Palais Royaux + :: . Le Louvre .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit